Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Les règles de la photographie et l’art de les enfreindre

12/12/2017 | Laurent Katz

S’il paraît de moins en moins de livres consacrés à la prise en main d’un appareil photo, on assiste à la multiplication des titres sur l’art et la manière de photographier. Celui-là, sorti chez Pearson en 2013 est maintenant réédité par Eyrolles. Sa thématique, plus franchement originale, reste cependant d’actualité pour le débutant que la prise de vue passionne.

Il n’y a pas à dire, un tel titre s’adresse à l’enfant rebelle qui sommeille encore en nous. Apprendre les règles et avoir toutes les raisons du monde de les transgresser est toujours réjouissant, même si ce livre n’est pas le petit manuel du parfait révolutionnaire. Le photographe aguerri sait depuis longtemps jouer des cadrages non conventionnels, des expositions incertaines ou de la netteté approximative, voire du flou complet quand seules des volutes de couleurs suscitent l’émotion. Mais celui qui croit encore que le sujet centré et l’exposition équilibrée doivent se décliner photo après photo va enfin faire son éducation et détourner le regard du droit chemin. Mais avant, l’auteur va lui apprendre les règles de bonne conduite sur l’autoroute conventionnelle avant de lui faire emprunter les chemins détournés.

(cliquer pour agrandir)Le premier chapitre, dispensable et daté - on y voit un reflex Olympus E-620 qui ravira sans doute les collectionneurs - est heureusement assez court. Le deuxième sur l’exposition montre ce qui est le sel du livre. Des explications sur la Sainte Trinité ouverture, vitesse et sensibilité, sur les modes d’exposition, sur l’histogramme et sur ce qu’il faut faire pour obtenir la bonne exposition. Puis, le fond de page se fait noir, le texte devient blanc et le côté obscur de la règle enfreinte se dévoile sous la forme du high-key et du low-key, techniques de sur et sous-exposition. Le même principe se retrouve chapitre après chapitre, sur la composition par tiers, l’horizon… horizontal, la netteté et le flou, les portraits qui respirent et les cadrages qui coupent (partiellement !) les têtes, les contre-jours, les balances des blancs dénaturées… Bien sûr, le procédé est parfois artificiel, par exemple quand la règle est de photographier en Raw, le contrepoint est ici de recourir au Jpeg, alors que les appareils savent produire les deux. Et le dernier chapitre, sur la retouche montre quelques faiblesses comme le premier, et s’avère plutôt bâclé. Entre les deux, la lecture vaut le coup, mais je me dis que l’auteur aurait pu aller bien plus loin dans la recherche du photographiquement incorrect et se montrer plus clivant dans le non-respect des règles.

JPEG - 323.5 ko
(cliquer pour agrandir)
JPEG - 496.6 ko
(cliquer pour agrandir)

Sommaire

  • Introduction
  • Exposition
  • Composition
  • Règles de composition avancées
  • Concepts photographiques
  • Éclairages
  • La retouche numérique
  • Références

-  Les règles de la photographie et l’art de les enfreindre, de Haje Jan Kamps, traduction de Damien Martin de la Salle

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Les règles de la photographie changent ; il suffit d’observer les contradictions de spécialistes (il parait) qui sévissent dans les médias... Un coup, ils disent qu’une image doit être composée comme cela... Puis un autre coup ils disent le contraire mais surtout font le contraire !
    La presse photographique aura encore de beaux jours tant qu’il y aura des dindons à plumer :)