Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Les secrets du photoreportage

17/06/2019 | LAURENT KATZ

Le photographe amateur pourrait a priori penser que le photoreportage n’étant pas son champ d’action, mais plus celui des professionnels, que ce sujet le concerne peu. Du moins pas autant que la paysage, la photo d’enfant ou la macro. Pourtant, à parcourir les pages, on se laisse vite prendre par le mélange regroupant autobiographie et conseils pratiques.

Fred Marie, dans son avant-propos définit parfaitement sa profession, qui conjugue photographie, journalisme et entrepreneuriat (CDI et photojournaliste sont plutôt antinomiques… ). Et la décrit dans les premières lignes : « Photoreporter est bien plus qu’un métier. C’est un style de vie. Voyager, rencontrer des gens, découvrir chaque jour de nouvelles choses, vivre des expériences réservées à une poignée de personnes dans le monde, tel est le quotidien du photoreporter.  ».

Si sa pratique n’est pas celle de monsieur Tout-le-Monde, elle est riche d’enseignements pour tout photographe. À commencer par le choix du matériel, qui s’est porté sur l’hybride (Fujifilm X-H1 et X-T2) pour Fred Marie qui explique pourquoi, plutôt que dérouler l’habituelle litanie sur les avantages et inconvénients respectifs de chaque catégorie d’appareils et d’objectifs. Et il a même recourt au besoin à la GoPro, au drone et à son téléphone. Ce qui ne l’empêche pas d’être publié en double page dans Paris Match, donnant l’exemple d’une photo extraite d’une vidéo 4K ! Ancien usager de reflex numérique, il explique pourquoi il ne rejette aucun matériel, sa profession l’obligeant à ramener des images coûte que coûte, par un souci de viabilité économique qui explique son pragmatisme.

Que l’on ne s’y trompe pas, le lire c’est aussi apprendre et se poser des questions auxquelles il apporte des réponses, comme sur le choix entre zoom et focale fixe par exemple. Et il pose comme principe les réglages manuels pour mieux maîtriser ses images… même si - commentaire personnel - les automatismes (correcteur d’exposition, retouche manuelle du point, accès rapide à la sensibilité) permettent d’intervenir à tout instant sur les automatismes.

L’auteur insiste aussi sur le storytelling, indispensable pour qui vend un reportage, mais que le photographe « plus ordinaire » ferait bien de mettre à profit et opérer cette gymnastique intellectuelle pour scénariser des photos de voyage ou même quelques prises de vue en macro. Ce qui le conduira aussi à photographier autrement, avec une intention plus marquée que celle de simplement prendre de bonnes photos.

Expérience journalistique oblige, le ton du livre est assez particulier, avec un mélange réussi d’expériences vécues venant étayer les conseils pratiques, des encadrés apportant des informations techniques qui auraient nui à la fluidité de lecture du texte courant. Illustré bien sûr avec les photos de l’auteur, notamment avec des images impressionnantes d’activités extrêmes pratiquées par ceux qui défient le vide et le danger, comme le basejump (saut en parachute depuis une falaise, un gratte-ciel…) ou le highline (« funambulisme sur sangle élastique ». Encore une fois, la collection Les secrets… s’enrichit d’un nouvel opus des plus recommandables.

- Sommaire

  • L’équipement du photoreporter
  • En mode manuel ou automatique
  • Le storytelling : raconter une histoire en images
  • Gestion du sujet, mise en scène ou réalité ?
  • Cadrage et composition
  • Post-traitement et editing
  • L’exemple par l’image

-  Les secrets du photoreportage, de Fred Marie

  • 17 x 23 cm, 144 pages
  • 23 € (édition papier), 15,99 € (ePub + PDF)
  • Édition Eyrolles

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages