Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Lightroom 5 par la pratique : les conseils d’un pro

18/12/2013 | LAURENT KATZ

Employer Lightroom, qui n’est pas un logiciel complexe mais riche en fonctions, ce n’est pas y amener des photos au débotté et les transcrire en Jpeg. Pour agir efficacement, « coach Theophile », le Maître Yoda du logiciel d’Adobe, vous propose une soixantaine d’exercices. Cinquante-neuf en fait.

Contrairement à l’approche « encyclopédico-pratique » du livre de Martin Evening, qui risque de décontenancer ceux qui aiment rapidement entrer dans le vif du sujet, Gilles Theophile opte pour une méthode didactique, par le biais de tutoriaux dont l’enchaînement obéit à la logique du logiciel. On n’y trouvera donc pas une présentation exhaustive des sections, réglages et paramètres, pas plus qu’une liste des raccourcis-clavier.

Qui dit exercices, dit photos exemples. La plupart sortent de l’œil photographique de Céline Jentzsch, qui a écrit avec Gilles le livre Créer vos livres photos avec Lightroom, et collaboré à plusieurs reprises avec MDLP. Certaines images sont téléchargeables sur le site d’Eyrolles.

Il est évident que ce que l’on fait ici influe ailleurs. Gilles a évité plusieurs écueils pédagogiques des livres juste composés de didacticiels. Celui de proposer une vue parcellaire sans se soucier de l’aspect synthétique. Ici, par des références à d’autres exercices, le lien entre les différents compartiments de Lightroom est tissé. Par ailleurs, même si des manipulations s’enchaînent au rythme des copies d’écran commentées, l’auteur n’est pas avare en explications et descriptions, assurant une imbrication entre théorie et pratique. Des encadrés conclusifs apportent un regard complémentaire. Pas forcément en faveur du logiciel d’ailleurs, quand l’exercice 35 sur la correction des défauts (poussières, câble électrique…) se conclut par l’utilité d’un logiciel plus performant en outils dédiés à cette tâche. La cible du livre, de par son axe éditorial, est d’évidence celui qui découvre Lightroom ou celui qui s’étant arrêté à une version deux ou trois met son logiciel au goût du jour. Voire l’utilisateur qui s’en sert de manière approximative depuis longtemps et qui n’a pas fait l’effort d’apprendre sérieusement à le manipuler.

- Sommaire

  • Préparer l’environnement de travail
  • Maîtriser le catalogage
  • Développer ses images
  • Corriger ses images
  • Optimiser son flux de travail
  • Diffuser ses images

-  Lightroom 5 par la pratique , par Gilles Theophile (photos de Céline Jentzsch)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.