Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Panasonic Lumix G9 : un GH5 dédié à la photographie

08/11/2017 | MARC MITRANI

Deux ans : c’est ce le temps qu’il a fallu à Panasonic pour concevoir le Lumix G9, son boitier photographique haut de gamme. L’objectif affiché du constructeur est de « donner de la vie aux images ». Au-delà du slogan, le constructeur affirme avoir attentivement écouté ses clients afin de produire l’appareil photo dont ils rêvaient. Vaste programme...

Présentation

Afin de produire ce boitier Micro 4/3 (format de prédilection de Panasonic, malgré les fantasmes de certains sur un passage au full frame), le constructeur a concocté une nouvelle version de sa puce Venus Engine qu’il a couplé au capteur 20 Mpxl sans filtre passe-bas du GH5. Celui-ci est bien moins sensible au flare parasite grâce à un nouveau revêtement. A l’instar du GH5 la gestion des à-plats, des détails et des contours est améliorée afin de produire une image plus naturelle, notamment pour le rendu de la texture de la peau ou du ciel.

Le G9 est capable de générer des Jpeg et des Raw de 80 Mpxl (10368 x 7776 pxl) grâce à l’implémentation de la technologie Pixel Shift, déjà présente chez Pentax et désormais chez Sony. Pour cela, le boitier réalise huit images consécutives en déplaçant légèrement le capteur, l’assemblage s’effectuant directement dans l’appareil.
La double stabilisation, saluée depuis son apparition sur le GX8, franchit un cap supplémentaire. Elle combine celle de l’optique et celle du boitier, cette dernière bénéficiant d’un nouvel algorithme interprétant encore plus précisément les informations envoyées par les capteurs de mouvements intégrés. L’ensemble doit selon le constructeur permettre de gagner jusqu’à 6,5 vitesses, soit autoriser un temps de pose d’une seconde à main levée avec le 14-140 mm calé à fond de téléobjectif. Le précédent record s’établissait chez Panasonic à 5,5 vitesses avec le GH5. Pour réaliser cette prouesse, le firmware des optiques devra être mis à jour. Au lancement, une dizaine d’entre elles seront compatibles, les autres le deviendront plus tard. Cette nouvelle double stabilisation fonctionnera aussi en mode vidéo, y compris en 4K.

L’autofocus bénéficie de la technologie DFD et assure une mise au point en 0,04 s sur 225 collimateurs. Le photographe peut les regrouper et adapter la taille de la zone AF à la scène photographiée grâce au joystick repensé Afin de faciliter la vie du photographe, différentes améliorations sont implémentés comme le maintien de la mise au point (à l’horizontal ou à la verticale), l’agrandissement automatique de la zone AF ainsi qu’un mécanisme de préréglages AF personnalisables accessibles depuis un nouveau levier de présélection AF.

Le G9 devrait particulièrement séduire les photographes sportifs et animaliers. Outre sa tropicalisation, désormais indispensable pour une utilisation professionnelle, il embarque un viseur Oled 0,83x dont l’affichage personnalisable comprend un mode nuit. La dalle de 3680 kpts offre un taux de rafraichissement de 120 im/s afin de rendre la visée d’un mouvement rapide encore plus performante. Le mode rafale en 20 Mpxl monte à 60 im/s en AF-S et 20 im/s en AF-C. Le mode Photo 6K offre une rafale en 18 Mpxl en mode continu à 30 im/s. Ce n’est pas assez ? On pourra opter pour la rafale en Photo 4K offrant 60 im/s en 8 Mpxl. Le stockage s’effectue sur des cartes SD que l’on place dans les deux emplacement UHS-II.

L’autonomie est l’objet d’attentions particulières puisque le G9 est équipé d’un mode éco amélioré : l’autonomie initiale de 400 déclenchements passe à 920 lorsqu’il est activé et peut encore être doublé en utilisant le grip optionnel. Précisons au passage que le G9 peut être rechargé par la prise USB lorsqu’il est en utilisation.

Il y aurait encore beaucoup de choses à dire à propos du G9. On se contentera pour l’instant de signaler qu’un écran de contrôle rétroéclairé est disponible sur la face supérieure, que le transfert des images s’effectue en USB 3.0 (mais pas avec le connecteur USB-C, malheureusement) et qu’un nouvel utilitaire « Lumix Theter » autorise la prise de vue depuis un Mac ou un PC.

Le Lumix G9 devrait être disponible en janvier 2018 au prix de 1699 € nu et de 2299 € en kit 12-60 mm

Plus d’informations par ici.

Premier avis


Avec le G9, Panasonic souhaite proposer le pendant photographique de son hybride cinéaste, le Lumix GH5. Pour cela, le constructeur a tenu compte des remontées de ses clients. Ce G9 a tout d’un séducteur et pourrait même rivaliser avec certains reflex professionnels si les promesses faites en matière de qualité d’image sont tenues (notamment en haute sensibilité, talon d’Achille des capteurs Micro 4/3). L’autofocus DFD amélioré semble très prometteur, tout comme le gain annoncé de 6,5 stops en double stabilisation. Il est aussi le premier appareil de la marque à intégrer de l’USB 3.0, choix pour le moins appréciable. L’implémentation d’un Pixel Shift à assemblage dans le boitier vient concurrencer Pentax - et dans une certaine mesure Sony - sur cette technologie étrangement absente chez Nikon et Canon. Reste à voir ce que cela donnera dans les conditions réelles d’utilisation et quel sera l’impact sur l’autonomie.
Pour le reste, les modes photo 4K et 6K restent l’apanage de Panasonic et on apprécie que la fonction vidéo soit capable d’enregistrer en 4K sans recadrage sur le capteur au débit soutenu de 150 Mb/s.
Le prix, enfin, nous semble très intéressant compte-tenu des fonctions offertes.

Fiche technique

  • Capteur : Micro 4/3 (17,3 x 13 mm) 20,3 Mpxl sans filtre passe-bas
  • Définition maximale : 5184x3888 [4:3]
  • Montures/Coefficient : Micro 4/3, 2x
  • Sensibilités : 100 - 25600 Iso
  • Vidéo : 4K sur tout le capteur, 150 Mb/s maxi
  • Formats de fichiers : Jpeg, RAW, MP4 (H.264)
  • Protection du boîtier : tropicalisation
  • Stabilisateur : 5 axes sur le boitier, double stabilisation avec l’objectif
  • Visée : électronique, 9,83x dalle Oled 3680 kpts
  • Moniteur : 3’’ tactile sur rotule, 1040 kpts
  • Flash intégré : non, externe en option
  • WiFi/Bluetooth/GPS : oui / oui / non
  • Autofocus : DFD sur 255 collimateurs
  • Vitesses : 1/8000 s - 60 s, Bulb (30 min maxi)
  • Rafales : 20 im/s (AF-C), 60 im/s (AF-S)
  • Balance des blancs : auto, jour, nuageux, ombre, incandescent, flash, personnalisé
  • Réglages divers photo et vidéo : NC
  • Stockage : 2 emplacements SD UHS-II
  • Interfaces : USB 3.0, HDMI, télécommande, entrée micro, sortie casque
  • Alimentation : Li-ion (7.2V, 1860mAh, 14Wh) 400 déclenchements (LiveView), 380 (EVF)
  • Accessoires : Courroie, câble USB, chargeur
  • Dimensions/Poids : 136,9 x 97,3 x 91,6 mm / 658 g (avec batterie et une carte SD)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Très bien Olympus, notamment le GH5 pour les connaisseurs qui pratiquent la vidéo.
    Pour la photo, ce G9 est trop cher selon moi et pas vraiment compact pour un 4/3.
    Je préfère mon 6DII avec les optiques Canon qui vont bien. Cela dit, 20 ou 60 images/sec. ça fait réfléchir pour extraire "le document" et puis la partie vidéo est tout de même très valable.
    C’est finalement un beau produit avec son 24/120 mm qui va faire saliver les aficionados d’Olympus, n’en déplaise à certain.

  • @2
    quand vous parlez du MFT dans vos lignes, svp, soyez plus précis et dites le mft panasonic.
    Olympus a conservé sa compacité.
    Ah oui, un 200f2,8 c’est pas un 400f5,6 désolé et inutile de nous rabattre les oreilles avec vos calculs poids et mesures, on connaît votre chanson et vos refrains. Svp commentez sur Canon et laissez les autres tranquilles. Ils sont bien assez malins pour savoir s’ils doivent ou non acheter ce g9. on a TOUS remarqué qu’il était cher et qu.il est plus lourd que les anciens modèles. On sait lire.

  • À TOUS LES INTERVENANTS : Merci de rester poli et cordial sinon je commence à modérer les commentaires à la hache et je ferme ce fil de discussion.

  • Voilà une fable qui j’espère va faire réfléchir sur le sujet :)

    MM : 1.000 % d ’accord avec la modération à la hache. Pour la fermeture, un peu moins. C’est dommage de faire payer à tout le monde, les faiblesses de certains (toujours les mêmes qui tournent en boucle comme un vieux 33 tours rayés).

  • @3 et @2....

    Le 200mm f2.8 certes equivaut a un 400mm 5.6 pour la DOF mais c’est quand meme 2 STOP de plus lumineux, je presume que @2 parlait de ce points.
    En ce qui concerne le G9 attendons les essaies afin de voir qu’est-ce qu’il faut le prix a surement ete fixer sur le marche et non aleatoirement par Panasonic..

  • Y en qui devrait faire de la photo plutôt qu’attendre le Canon 24x36 à - de 1000€ datant de 2010 et vendu 300€ en occasion (si encore fonctionnel) !

    Un 200mm f2.8 utilisé sur un capteur m4.3 ouvre toujours à 2.8 avec le même temps de pose, par contre il cadre comme un 400 et offre à 2.8 plus de pdc environ comme un 400 f5.6, ce qui est bien souvent un plus.

    Ce G9semble avoir comme point important une vrai ergonomie moderne et vrai prise en main, à vérifier bien sur dans la vrai vie, mais quelle bonheur de ne pas voir une speudo ergonomie vintage.
    Après c’est un peu cher, semble pas des plus jolie, pour la taille il semble qu’un boitier ne fait pas de photo seul mais avec un objectif et là le m4/3 est imbattable.

  • @10 : j’en suis conscient.
    D’après ce qui m’a été dit, une nouvelle version du forum est en cours de développement et elle devrait permettre une modération plus efficace. Et croyez bien que j’en suis heureux :)

  • Le,prix de ce boîtier est certes élevé mais en comparant sa fiche technique avec celle du Sony a9 plus de deux fois plus’cher, on voit que finalement le prix est « correct ». Sans doute, panasonic s’adresse d’abord aux videastes donc les comparaisons doivent tenir compte de cela. En photo pure, je choisirais autre chose que ce boîtier. La taille n’est pas dérangeante : il est presqu’identique au Sony a9 sauf son épaisseur (1 cm de plus) qui peut le faire apparaître un peu « pansu » mais les panasonic G n.ont jamais été vraiment des boîtiers compacts, n’est ce pas. De préfère de loin , mais c.est une affaire personnelle, tenir un omd em 1 qu.un Panasonic. Enfin, il,faut relever que les panasonic ont la réputation d.etre fiables.

  • Une chose est sûre et vérifiable :
    J’ai un télé 4/200 mm (pas spécialiste de l’animalier).
    ça fait un 5/6 300 mm, avec un APS C , voire un 8/400 avec un µ 4/3 ? certes.
    Mais sur mon plein format, le même objectif devient un zoom 4/200-5.6/300, ou 4/200 - 8/400, même poids, même prix : suffit de recadrer, ça prend 2 secondes.
    Etonnant, non ?

  • Acheter un boitier 4/3 plus les objectifs à se prix il faut pensée à la revente mieux vaut investir dans du ff ou l’aps j’ai un panasonic pour les balades et les fêtes de famille matériel acheté à bas pris bradé en grande surface

  • Si la qualité des Olympus surtout et Pana est souvent irréprochable, j’ai du mal à saisir la philosophie du nouveau matos 4/3 vu le prix et le poids comparé à certains FF ! Si le poids est un problème, ne vaut-il pas mieux acheter un Sony A7xxx (par exemple) ?

  • Joli boitier, mais comme d’autres je constate que l’amélioration visible de l’ergonomie va nuire à la compacité du boitier. Perso, je préfère cela et regrette le format des Sony A7 à la prise en main perfectible (à mon sens).
    En vient ma seconde observation : compte tenu du poids et de l’encombrement de ce système, quel est son avantage face aux autres mirrorless APSc ou FF d’ailleurs, dont les capteurs sont bien plus performants en montée ISO par exemple ? Qu’ils soient plus compacts face à des DSRL, je veux bien - même si cela se paie cher, mais face aux Sony ou Canon M... Sans parler que le mirrorless va continuer à se développer autour de capteurs APSc et FF. Le prix achèvera de tuer le système m43.

  • @24
    Oui, c’est exactement ça. Il y a des apsc assez compacts (hybrides), et même s’il n’y a pas une énorme différence entre 4/3 et apsc, ce dernier reste meilleur, et le post-traitement est plus facile et subtil. Le ff est encore mieux bien sur de ce point de vue.
    Il doit donc bien avoir un avantage à utiliser le 4/3, mais lequel ?

  • @26
    precisons : il n.y a pas UN micro 4/3, il y en a plusieurs.
    La réponse à la question est simple : allez au salon de la photo et demandez à monsieur FÖllmi pourquoi il,utilise de l.olympus. Bien que la réponse me paraisse évidente, je vais répondre à sa place : ce sont les contraintes des conditions des prises de vue. L.olympus présente du matériel ultra compact et ultra léger, et des’ boitiers très performants. Voilà. D’autres ont besoin d’un FF et bien tous les goûts sont dans la nature. Les comparaisons de chiffres, courbes, équivalences bidon n.expliquent en rien les performances d.un Föllmi. Notre intégriste du FF n.a probablement JAMAIS exposé ni édité de livres, alors il,ferait’ mieux de se faire tout tout petit.

  • @21
    les optiques pour 4/3 sont bien moins chères que celles pour les Sony. L.explication est là et peut être aussi que pour avoir un boîtier aussi performant qu.un em1 version II , il faut débourser deux fois plus d.argent

  • @17
    la,vraie question est :
    a ISO identiques , quelle,vitesse va donner un boîtier m4/3 avec un 200 ouvert à 2.8 et un boîtier FF avec un 400 ouvert à f5,6
    Si la,vitesse est differente, alors votre argument ne tient pas.

  • Suggestion pour les pinailleurs : lecture du site suivant
    http://www.forumlumix.com/t127746-micro-4-3-le-grand-match
    Là on voit que le Canon 7d II ne fait’pas mieux voire même moins bien que les olympus, le Sony A7 étant supérieur mais pas très nettement. Donc oui, le FF est plus performant dans l’absolu en qualité d.image mais d’autres éléments interviennent dans le choix d’un matériel .

  • Merci à tous pour vos réponses et réflexions.
    @27 : On est d’accord sur le fond, c’est à dire la qualité du photographe. Mais je m’interroge en particulier sur la définition et ensuite sur la possibilité d’avoir de beaux rendus à la fois dans les ombres et les hautes lumières. Là où justement la surface du capteur prend tout son intérêt.

  • @30 une comparaison objective sur un forum dédié à une marque qui produit des µ4/3.... mdr...

  • Cher Marc Mitrani,
    je m’interroge sur votre commentaire qui est tellement inhabituel qu’il semble le produit d’une usurpation d’identité.
    Est-ce bien vous qui apportez de l’eau au moulin des anti eric-p ?
    J’ai beaucoup de mal à le croire que vous soyez l’auteur de ce message car le message qui découle du votre est particulièrement relevé (@10).
    Qu’on en juge :
    - commentaire sans rapport avec le sujet
    - attaque ad personam
    - mauvais appréciation du sujet
    Oui, car qu’on le veuille où nom, le format FF est bien meilleur que celui de m4/3
    Cela n’est aucunement contestable. Il n’y a qu’à faire un tour sur les forums concurrents.
    Maintenant, là, où eric-p se trompe, c’est qu’un appareil photo n’est pas constitué que du seul capteur.
    Il y a d’autres paramètres à prendre en compte : tel que le poids, la vidéo 4K ...
    Mais par pitié, cher MM, merci de na pas apporter votre soutien aux ant-eric-p qui font des attaques incessantes contre sa personne de niveau cours de maternelle. Il n’y a qu’à lire la portée des messages des quelques anti-eric-p pour s’en convaincre.
    Aussi je vous invite, si c’est bien vous l’auteur de ce message à effectivement modérer à la hache TOUTES LES ATTAQUES CONTRE UN REDACTEUR DE CE FORUM QUELQU’IL SOIT. Pour moi, le message @10 est à censurer.
    Ce n’est pas le seul. Je vais paraphraser ce @10 et écrire :
    « Commencez par voir que tout le monde en marre ici de lire des incessantes attaques ad personam » même quand eric-p n’est pas actif sur le sujet !!!
    Tandis que de nombreux intervenants apprécient de lire eric-p. Apparemment vous le goutez pas ?
    Amicalement.
    Un lecteur fidèle parmi d’autres.

  • @30 : D’accord avec 32, c’est comme demander une analyse critique du glyphosate à Monsanto....

  • @33
    Je pense que si c’est bien MM qui a écrit ce post, il doit savoir quoi faire et n’a pas besoin de vos injonctions.
    Peut-être des suggestions, en voici une : ne pas accepter des intervention de plus de 4 ou 5 lignes. Le reste devient vite superflu.
    Après, et je le dis sans acrimonie, les interventions de eric-p sont bien trop longues et souvent sans grand intérêt. Mais ce n’est que mon avis et je respecte tout à fait un avis contraire.

  • @33 et 35 : c’est bien moi qui a écrit ce commentaire.
    Je me contrefous de ce que pense Eric-p, il est libre de dire ce qu’il veut, tout comme vous l’êtes tant que vous restez poli et cordial. Salon de la photo oblige, je ne me suis pas penché sur ce fil de discussion outre-mesure aujourd’hui.

  • @25 a Eos m5
    le-problème n.est pas de savoir si c.est meilleur ou pas. Je pense que vous n.avez rien compris au problème.
    Le vrai problème , c.est que tous les formats se valent par rapport à l.usage qui leur est dédié. Allez dire à monsieur Föllmi qu.il devrait utiliser un gros canon 5d avec un gros 11-24 , un gros 24-70 f2,8 et un gros 70-200f2,8 pour aller photographier les gens’ au Tibet et il vous prendra pour ...... (je vous laisse deviner, ceci afin de rester correct).
    ceci étant dit, le,problème qui découle du premier problème, c.est le fait que certains dénient a d’autres le soin’ de choisir le matériel qu.ils jugent le mieux adapté, en concluent qu.ils sont mal informés (ici encore je reste poli) et veulent imposer ensuite un point de vue de pensée unique. C’est cela qui mine les’ commentaires.
    Et monsieur m5, vous n’avez pas de leçon à donner quand l’auteur du @10 en l’occurrence moi, ne fait qu’exprimer un ras le bol,devant les mêmes discours, avec les mêmes réticences à reconnaître que la,diversité est de ce monde.
    il n’y a pas de mauvais matériel, il n’y a que des mauvais photographes qui utilisent le mauvais matériel par rapport à un usage donné. Un bon photographe utilisera soit du m4/3 soit du Fuji soit du Nikon en fonction de ce qu’il a à photographier. Nous savons TOUS ici que l’apsc est un peu meilleur que le m4/3 et que le ff est un peu meilleur que le FF. Ceci étant’ dit, on n’a rien dit tant qu’on n’a pas’ défini l’usage qu’on va en faire.

  • Cher Eric p, la question posée en @29 n.a pas eu de réponse. Ell est pourtant primordiale ? Vous qui êtes spécialiste ès optiques, avez vous une idée ?

  • @32
    le site reprend des’ donnees objectives’ fournies par DXO qui je sache n.est pas un fabricant d’appareils photo m4/3. Lisez avant de dire n’importe quoi. Encore une mauvaise foi de plus.....
    le site ne dit pas que le m4/3 est aussi bon qu’en le FF, il indique juste que les différences sont très minces entre le m3/3 et l’apsc et peu importantes entre le m4/3 et le FF. Ce dernier est bien sûr meilleur mais le test permet de relativiser. Et encore une fois, tout dépend de vos exigences (en anglais, on dit le « good enough ») et de votre budget bien sûr.

  • @49 et 27 : la réponse tombe sous le sens, mais vous l’aurez devinée ;)
    D’ailleurs, il paraîtrait même qu’un 400 iso FF vaudrait un 100 ISO MFT.
    Et dixit DxO, il n’y a en fait qu’un stop d’écart entre un MFT et un FF, et pratiquement aucun entre MFT et APS-C.
    Surprenant, non ?
    (Oly OM-D EM-1 MkII, Canon 80D, Nikon D750, pour les zintimes qui voudraient vérifier)

  • Je voulais dire 47 et 29, mais ça aussi vous l’aurez deviné :D

  • Beau joujou, alors oui il est assez cher mais la fiche technique est impressionnante, j’aimerai bien voir ce que donne le mode Pixels shift à la sauce Panasonic ...
    Sinon monsieur E.P. un 200/2.8 en MFT n’est PAS équivalent à un 400/5.6 en 24x36 , un 200mm est un 200mm, il cadre évidement différemment selon la taille du capteur ;-)

  • A TOUS LES INTERVENANTS : Comme annoncé, j’ai légèrement modéré ce fil de discussion en retirant tous les commentaires hors-sujet, ceux qui attaquent personnellement les intervenants, ceux contenant des propos grossiers ou insultants et ceux qui parlent de la compagne de certains intervenants.
    Merci désormais de rester dans le sujet, d’éviter les provocations et les attitudes condescendantes.

  • 31

    Vous avez annoncé une nouvelle version du forum
    où en est-elle ?
    Ce n’est pas en effaçant quelques messages que vous aller régler le problème chronique de ce site.

  • @32 : je n’ai en aucun cas annoncé une nouvelle version du forum, j’ai dit "D’après ce qui m’a été dit, une nouvelle version du forum est en cours de développement" : nuance :)
    Pas de date ni d’annonce officielle actuellement.

  • 33__ D’après ce qui vous a été dit........vous annoncez une nouvelle version
    Si ce n’est pas sûr abstenez vous de relater une rumeur

  • @34 : Merci de vos conseils avisés. Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de date à communiquer qu’il s’agit d’une rumeur.

  • @Marc Mitrani

    Les masques tombent. Vous prétendez avoir "modéré" le fil du sujet alors que vous avez en réalité CENSURÉ mes interventions en empêchant de dire la vérité.
    Ça en dit long sur la liberté d’expression qui règne dans ce pays.
    Puisque c’est comme ça, je n’interviendrai plus dans ce journal qui n’est pas capable d’être autre chose qu’un relais commercial de l’industrie photographique avec tous ses travers.

  • @36 : Parfait ! Et surtout soyez fort : tenez votre promesse :)

  • @7 Nouvelle version de forum ou de commentaire ?
    Un forums complet comme chez CI serais cool !

  • éric P. qui ne s’était jamais manifesté quant au côté commerciale de cette page vient de se réveiller :) (message 36)
    Eric P. : ouvrez une page web et présentez-nous des test terrain, libre, objectif et faisant preuve d’ouverture d’esprit.
    @38, REfaire encore COMME les autres (quelle créativité !), pourquoi ?

  • Etrange qu’un article sur du matériel photo dégénère en pugilat...
    Honnêtement je ne vois pas où est le problème.
    Un journaliste présente un produit.
    Les lecteurs pensent ce qu’ils veulent du produit et des conclusions du journaliste.
    Mais pourquoi vouloir détenir LA vérité ??
    Il n’y a pas de vérité. Il n’y a que des avis. Et s’ils sont différents c’est que nous sommes fort heureusement tous différents, avec des besoins et des histoires différentes.

    Merci à ceux qui consacrent leur temps à nous présenter les produits qui nous feront rêver... ou pas.