[ Accueil ]

[ Club ]

[ ]

[
0
]

Voir le sommaire complet illustré

MERCI, MILLE MERCIS :
Suite à l’article que nous avons consacré à l’œuvre Why Me, signée CharlyHO, paru dans notre numéro 123, de nombreuses personnes dans l’entourage de l’artiste ont posé avec le magazine, sur les réseaux sociaux. Nous avons été particulièrement touchés par cette initiative et tenions à leur rendre hommage, à notre manière, dans les pages qui suivent… @charlyhophotography

- Voir le sommaire illustré

PARTIE 1 : IMAGE

- Actus L’actualité du monde de la photo vue par la rédaction.

UN JOUR, UNE PHOTO :

- Un jour, une photo : un gendarme photographe Deux photographes opèrent en permanence au sein de la gendarmerie. Aujourd’hui à la retraite, Fabrice Balsamo fut l’un d’eux. Déployé sur de nombreux sites en France et à travers le monde, il nous dévoile les secrets de cette prise de vue réalisée à bord d’un hélicoptère de la gendarmerie nationale, à la veille du Tour de France 2016, au-dessus du Mont-Saint-Michel, à l’occasion de la mise en place d’un dispositif de protection contre une éventuelle menace terroriste.

ÉDITION :

- Beaux livres : La sélection de la rédaction des livres photos.

AGENDA :

- Agenda : La sélection des expos incontournables de ce mois. À voir absolument !

IL ÉTAIT UNE FOIS : TAMRON, pionnier des compatibles

En 2019 Tamron communiquait sur le 40e anniversaire de ses objectifs « Super performance »… mais c’était oublier aussi quelques années héroïques et innovantes puisque la compagnie a été fondée il y a 70 ans, que la marque a été déposée il y a 62 ans, en même temps que la monture universelle « T » était lancée commercialement.

INFLUENCES : S’INSPIRER DE FRANCO FONTANA

- En publiant un livre consacré à ses propres influences photographiques, Jean-Christophe Béchet propose une belle traversée de l’histoire de la photographie, de Eugène Atget né en 1857 à Stéphane Couturier, né cent ans plus tard. Dix décennies qui ont façonné l’esthétique photographique, entre courants, controverses et expérimentations. Jean-Christophe a retenu 51 noms pour cette petite histoire de la photographie, à la fois pratique et autobiographique. Chaque mois, vous retrouverez un chapitre de ce livre en suivant l’ordre chronologique des années de naissance. Avec à l’esprit cette phrase du grand philosophe, écrivain et essayiste italien Umberto Eco qui a écrit : « Les grands écrivains sont des grands lecteurs de dictionnaires : ils nagent à travers les mots. On apprend en lisant, comme les peintres ont d’abord toujours copié leurs aînés. La source d’inspiration, à condition de ne pas mener au plagiat, est essentielle ».

PARTIE 2 : TECHNIQUE



ATELIER PHOTO #1 : LA VITESSE D’OBTURATION

Le contrôle de l’exposition permet de saisir de belles lumières, mais suggérer le mouvement de façon subtile et créative nécessite une certaine expérience qui passe par la maîtrise de la vitesse d’obturation. Au-delà de son aspect technique, il s’agit d’un choix esthétique. Photographier en pose lente : Une exposition longue lisse les détails et suggère le mouvement. Le filé : Six moyens pour obtenir des filés plus saisissants et plus dynamiques. Les vitesses d’obturation élevées : Il est possible de figez le mouvement tout en suggérant le déplacement du sujet. Focus sur la photo animalière : Spécialisée dans la photo animalière et ethnographique, Piper Mackay explique son approche en termes de vitesse d’obturation. Les solutions logicielles créatives : Un programme de traitement de l’image permet de créer une pose longue en post-traitement.

ATELIER PHOTO N°2 : OBJECTIF NETTETÉ

Que signifie, obtenir une image nette ? Le fait de réussir la mise au point ne garantit pas qu’une photo sera bonne à tous les coups. Bien d’autres critères sont à prendre en compte. Néanmoins, c’est un préalable indispensable dans la grande majorité des cas, une photo floue pouvant aussi découler d’une intention artistique ! Ici, nous vous livrons des conseils pour obtenir des images les plus nettes et détaillées possible. Mieux exploiter son matériel : Bien que les progrès soient constants, il faut consacrer du temps à l’exploration des ressources de son matériel, pour en tirer la quintessence. Voici quelques pistes. Perfectionner sa technique de prise de vue : Quelle que soit votre expérience, il est toujours possible de progresser ou d’évoluer dans sa pratique. Ne serait-ce que dans la façon de manipuler le matériel, afin d’assurer une netteté optimale. Résoudre les problèmes de mise au point : Des solutions simples permettent de garantir la netteté des photos.

ATELIER PHOTO N°3 : AU BORD DE L’EAU

Quelle que soit sa nature, la façon dont elle s’exprime, l’eau constitue toujours un prétexte pour réaliser de magnifiques photographies. Qu’il s’agisse d’un bord de mer, d’un fleuve, d’une rivière ou d’une simple flaque, découvrez les techniques avancées qui vous permettront de réaliser des images exceptionnelles. Mers et océans : En bord de mer, la force d’une photo découle essentiellement du mouvement produit par les vagues et de sa restitution. Ces conseils techniques vous indiqueront la marche à suivre. Rivières et chutes d’eau : Un bord de mer permet de prendre des photos fortes et somptueuses, mais l’eau se trouve aussi ailleurs. Eaux dormantes : Les lacs et étangs, au-delà de leur immobilité apparente, offrent un grand nombre de possibilités de prises de vues originales. Magie de l’eau, soyez créatifs : Soyez créatifs en allant au-delà des évidences et faites de l’eau une composante active et centrale de votre image. La retouche : Un paysage dans lequel domine l’eau a tout à gagner d’un post-traitement créatif. Quelques actions simples, en amont, pour préparer vos images sont toutefois nécessaires avant de pouvoir exprimer votre potentiel. ■

PROJET PHOTO #1 : FOCUS STACKING : L’EMPILEMENT DE MISE AU POINT EN MACROPHOTOGRAPHIE

L’empilement de mises au point ou focus stacking est une pratique communément utilisée en photo rapprochée. David Southard, spécialiste en la matière, nous dévoile les secrets de cette technique de haute précision.

PROJET PHOTO #2 : LA MACRO À MAIN LEVÉE

Maîtrisez cette technique qui permet de prendre des photos rapprochées nettes, sans le soutien d’un trépied et cela, même lorsque le vent s’en mêle…

PARTIE #2 : TUTORIELS / PAS-à-PAS

■ Liste des tutoriels [6 pages] ■ : DxO PhotoLab [1 tutoriel] ■ Photo Supreme [1 tutoriel] ■ Capture One [1 tutoriel] ■ Refocus [1 tutoriel]
- TUTORIEL #1 : DxO PhotoLab
Personnaliser l’espace de travail
Face à la richesse des outils de DxO PhotoLab, il peut être judicieux d’en personnaliser l’interface pour être plus productif et parfaitement à l’aise avec le programme.
- TUTORIEL #2 : Photo Supreme
Collaborer avec des programmes externes
Photo Supreme étant un pur catalogueur, nous allons voir, dans ce tutoriel, comment mettre en place et en œuvre la collaboration avec des programmes de traitement d’images.
- TUTORIEL #3 : Capture One
Importer dans une session
Capture One propose deux modes de gestion des images : les sessions et le catalogue. Dans ce premier tutoriel, nous aborderons les bases de l’importation dans une session.
- TUTORIEL #4 : Refocus
Améliorer le point et les détails
Édité par Akvis, Refocus renforce la netteté et permet de flouter sélectivement.

PARTIE 3 : MATÉRIEL

LES TESTS

■ Liste des tests : Canon EOS-1D X Mark III ■ Epson EcoTank L805 ■ Dell Precision 7540 ■ Lenovo Yoga A940 ■ PNJ Pocket ■ Hähnel Capture Timer Kit ■ Metz Mecastudio Kit II SL-400 SB ■ Instinct Pro Camera Sling Bag ■ PNY Mobee ■ Nikkor Z DX 16-50 MM f/3,5-6,3 VR ■ Nikkor Z DX 50-250 MM f/4,5-6,3 VR ■ Sigma 70 mm f/2,8 DG MACRO / Art ■ LEICA R APO MACRO ELMARIT 100 mm f/2,8 ■ - TEST#1 : Canon EOS-1D X Mark III Voilà peut-être le dernier reflex pro dans l’histoire des EOS. La logique voudrait en effet que la lignée se prolonge sans miroir, dans les années qui viennent. En attendant, Canon propose un modèle solidement armé pour photographier par tous les temps, les sujets les plus rapides. Les filmer, aussi, avec un arsenal digne des caméras professionnelles. Action ! - TEST#2 : Epson EcoTank L805 Epson France a beau mettre en avant des imprimantes EcoTank qualifiées « photo », ces dernières ne sont que des quatre couleurs complétées d’un noir pigment… Et pourtant en grattant bien, des EcoTank photo six couleurs existent… - TEST#3 : Dell Precision 7540 Dell met cette fois la barre très haut avec, en ligne de mire, l’aristocratie de l’affichage professionnel. Au menu, une superbe dalle IPS 4K, la couverture totale de l’espace Adobe RVB et l’intégration d’un colorimètre pour un tarif très raisonnable. - TEST#4 : Lenovo Yoga A940 Comme beaucoup de fabricants d’ordinateurs, Lenovo tente de séduire les photographes et les vidéastes et fait cette fois un clin d’œil aux retoucheurs avec un ordinateur tout-en-un proche de la philosophie de l’iMac d’Apple. - TEST#5 : PNJ Pocket PNJ se lance à la poursuite de DJI et son Osmo Pocket avec une intéressante caméra d’action montée, elle aussi, sur un stabilisateur trois axes capable de filmer en 4K. - TEST#6 : Hähnel Capture Timer Kit Hähnel, grand spécialiste de l’accessoire, propose le Captur Timer Kit, une révision du Giga Pro T améliorée, avec un écran plus grand et un fonctionnement, sans fil jusqu’à 100 mètres. - TEST#7 : Metz Mecastudio Kit II SL-400 SB Après le succès de ses torches de la série BL, Metz fait évoluer son système de flashs destinés aux experts avec l’introduction du contrôle de ses torches via un système radio. - TEST#8 : Instinct Pro Camera Sling Bag La quête du sac idéal ne s’achève pas avec ce modèle. Toutefois, la sangle amovible offre différents modes de portage. Si bien que le Pro Camera Sling Bag, avec sa capacité de sept litres, peut être utilisé au quotidien, en bandoulière, ou en complément d’un fourre-tout plus volumineux, autour de la taille. - TEST#9 : PNY Mobee Cette poignée munie d’une nacelle trois axes est dédiée aux smartphones. Efficace et ergonomique, elle atteint toutefois certaines limites, quand on veut dépasser le simple cadre du souvenir familial. Explications. - TEST#10 : NIKKOR Z DX 16-50 MM f/3,5-6,3 VR + NIKKOR Z DX 50-250 MM f/4,5-6,3 VR Le Nikon sans miroir Z50 au format APS a été lancé avec deux objectifs a priori modestes, reste que le double kit permet d’avoir une variation de focale équivalent à 24-375 mm en 24 x 36 pour seulement 400 € de plus que le boîtier nu, soit quasiment une des deux optiques gratuites. - TEST#11 : Sigma 70 mm f/2,8 DG MACRO / Art + LEICA R APO MACRO ELMARIT 100 mm f/2,8 Ce sont les Sony Alpha 7 qui ont à juste titre incité les experts à se servir à nouveau, grâce à des bagues, des anciennes optiques argentiques du siècle dernier. Un essai des optiques macro pour monture E était l’occasion de confronter le dernier modèle Sigma à un Leica reflex de légende.

LA TRIBUNE DE SYLVIE : Un portefeuille ? Non, un portfolio !

- Chaque mois, Sylvie Hugues nous livre son regard et son analyse sur un monde de la photo toujours aussi protéiforme.

N’hésitez pas à commenter le sommaire de ce numéro pour continuer nos échanges sur le site www.lemondedelaphoto.com. Au fait ce dernier numéro il vous plaît ?

MDLP #125 Numérique - Tablette, Mobile, Ordinateur

par Vanessa VIGIER - 

Editions : numerique - 

MDLP - 

6.5 €.

132 PAGES - Mai 2020 - 6,50 € Actualités ■ Concours Photo ■ Influences : s’inspirer de Franco Montana ■ ATELIER PRATIQUE N°1 : LA VITESSE D’OBTURATION ■ ATELIER PRATIQUE N°2 : OBJECTIF NETTETÉ ■ ATELIER PRATIQUE N°3 : AU BORD DE L’EAU ■ PROJET PHOTO : FOCUS STACKING : L’EMPILEMENT DE MISE AU POINT EN MACROPHOTOGRAPHIE ■ RETOUCHE : DxO PhotoLab [1 tutoriel] ■ Photo Supreme [1 tutoriel] ■ Capture One [1 tutoriel] ■ Refocus [1 tutoriel ■ TESTS : Canon EOS-1D X Mark III ■ Epson EcoTank L805 ■ Dell Precision 7540 ■ Lenovo Yoga A940 ■ PNJ Pocket ■ Hähnel Capture Timer Kit ■ Metz Mecastudio Kit II SL-400 SB ■ Instinct Pro Camera Sling Bag ■ PNY Mobee ■ Nikkor Z DX 16-50 MM f/3,5-6,3 VR ■ Nikkor Z DX 50-250 MM f/4,5-6,3 VR ■ Sigma 70 mm f/2,8 DG MACRO / Art ■ LEICA R APO MACRO ELMARIT 100 mm f/2,8 ■ La tribune de Sylvie Hugues ■

Confinés sans papier C’est un journal de confinement. Pas de ceux que l’on rédige au jour le jour, la plume guidée par l’humeur du moment. Pas de ceux, non plus, que l’on rangera dans un tiroir ou un placard, en laissant les mots maturer, dans l’espoir de les savourer, à l’instant propice, comme on dégusterait un bon vin. Ces pages ne vieilliront pas. Pas plus qu’elles ne se froisseront, ne se plieront ou ne se déchireront. Elles sont condamnées à un confinement exclusivement numérique, entre les quatre coins d’un écran d’ordinateur, d’une tablette ou d’un smartphone, car, face à la situation sanitaire inédite que nous vivons, nous avons dû nous résoudre à ne pas imprimer le magazine. Une décision difficile, dont la gravité a été d’emblée relativisée, dans le contexte actuel. Nous tenons néanmoins à présenter nos excuses à tous les abonnés pour la gêne occasionnée. Nous en appelons à leur clémence et à leur compréhension, et nous les invitons à découvrir notre édition numérique. En première ligne, Vanessa, responsable du service abonnements, se chargera d’ouvrir les accès individuellement. Durant cette période, tous les membres de la rédaction se mobilisent, depuis leurs foyers respectifs, pour maintenir nos activités éditoriales de la meilleure manière possible. Nous avons bien conscience que l’actualité photographique représente bien peu de choses, au regard de celle, majuscule, qui relate les conditions de travail des personnels de santé, et de tous ceux qui œuvrent dans l’ombre pour que cet angoissant printemps ensoleillé vécu entre parenthèses n’éclipse pas l’été.
Pourtant, il y a également de bonnes raisons, pour celles et ceux d’entre nous, confinés et épargnés par le virus, de mettre à profit cette période figée, pour s’adonner à des plaisirs et loisirs trop rarement assouvis en temps « normal ». Et il existe mille manières de vivre la photographie, même depuis son canapé. Des lectures bien sûr (nous partagerons quelques réjouissantes découvertes, aussi bien du côté des essais que des livres techniques, dans les jours à venir sur notre site), des cours en ligne, comme ceux proposés par nos amis de Studio Jiminy, du tri, la retouche de fichiers entassés dans nos disques durs – ou l’initiation au développement argentique si vous en avez la possibilité –, avec un accent mis sur la netteté dans ce numéro ; mais aussi des expositions, qui devaient se dérouler, dans divers lieux, dont la Maison européenne de la photo, et qui se voient transposées en ligne. Sans oublier de suivre, au fil des jours, le travail des photographes sur le terrain, comme ceux de l’agence MYOP, auteurs d’une chronique quotidienne en images, sur Instagram, baptisée Sine Die (voir rubrique « Confinés sur la toile »). Une autre forme de journal, que nous espérons un jour feuilleter, pour se remémorer ce à quoi ressemblait la vie, au cours de ces semaines si irréelles que l’on finit par oublier le goût, d’ordinaire si simple et évident dans nos contrées, de la liberté.

Commenter ce produit

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

8 commentaire(s).

Messages

Voir tous les commentaires

Messages