[ Accueil ]

[ Club ]

[ ]

[
0
]

Voir le sommaire complet illustré

- Voir le sommaire illustré

PARTIE 1 : ACTUS

- Actus L’actualité du monde de la photo vue par la rédaction.

UN JOUR, UNE PHOTO

- Un jour, Une Photo : Les coulisses de prise de vue d’une photo qui a fait la Une !

AVANT-PREMIÈRE - Fujifilm X-T2 : Une génération chasse l’autre, fondée sur un nouveau capteur X-Trans de 24 Mpxl. Avec ce second modèle depuis le X-Pro2, Fujifilm cible aussi la catégorie des photographes ayant besoin de photographier en rafales et avec une visée continue… ou presque.

LIVRES PHOTO : LA SÉLECTION DE LA RÉDACTION

- Les coups de cœur de la rédaction : Beaux livres, ouvrages techniques, de poche : la rédaction dévoile ses coups de cœur dans ces différents domaines de l’édition photo.

AGENDA :

- Agenda : La sélection des expos incontournables de cet été. À voir absolument !

ÉVÉNEMENT : LES VOIX DE LA NATURE - L’aventure continue : Il n’y aura pas eu de miracles lors de notre campagne de collecte de fonds sur KisKissBankBank et pourtant le projet de documentaire "Les Voix de la Nature, à la rencontre des nature writers continue. L’annonce de ce projet aura permis de jauger si notre curiosité pouvait rencontrer l’intérêt du public. Au regard des nombreux messages que nous avons reçus, nous avons avons l’intuition que oui ! Dès lors il était inconcevable pour la rédaction de renoncer à raconter cette histoire même si son destin n’est pas encore gravé dans le marbre.

LES ZOOMS 2016

- C’est désormais un rendez-vous bien installé. Pour la septième année consécutive, du 10 au 14 novembre, à l’occasion du Salon de la Photo qui se déroulera Porte de Versailles, à Paris, deux prix seront décernés dans le cadre du concours des Zooms : l’un par la presse, l’autre par le public. Votez sur le site votezoom.lesalondelaphoto.com. Chaque participant recevra une entrée gratuite pour l’événement. La date limite est fixée au 29 septembre. Le jury est présidé par Pascal Maitre.

Guillaume NOURY : LE CHOIX DE MDLP
- Sur le site votezoom.lesalondelaphoto.com parcourez le portfolio des dix photographes en lice pour l’obtention de ce prix honorifique et votez pour votre auteur préféré. Chaque votant se verra attribuer, en échange de sa contribution, une entrée gratuite au salon qui se déroulera comme chaque année à la Porte de Versailles du 10 au 14 novembre 2016.

PROFIL : LE PHOTOGRAPHE JEAN-FÉLIX FAYOLLE

- Profil : Jean-Félix Fayolle Basé à Nantes, ce photographe suit les gangs d’une ville mexicaine depuis une dizaine d’années.

DOSSIER SPÉCIAL :TOUT SAVOIR SUR LE BRUIT

[Plus de 50 pages de conseils] Nous avons déjà consacré un dossier thématique à cette problématique. C’était en 2010. Depuis, les progrès accomplis par les constructeurs en matière de gestion du bruit sont colossaux. Imaginez un peu, les Nikon D5 et D500, reflex respectivement dotés d’un capteur plein format et APS-C, autorisent une montée au-delà de trois millions d’Iso. Ce qui en dit long sur leurs performances à des valeurs plus rationnelles. Et qu’il s’agisse de compacts intégrant un capteur un pouce ou de boîtiers hybrides Micro 4/3, les résultats obtenus sont tout aussi bluffants à des sensibilités de 3200 ou 6400 Iso. Nous vous proposons d’étudier en profondeur ce qui constitue le bruit numérique. Et surtout comment le contenir au mieux, dès la prise de vue, puis par la voie logicielle. Partie 1 / THÉORIE : ■ Les racines du bruit ■ La couleur du bruit ■ Une question de taille ■ Gloire et misère des sensibilités extrêmes ■ Mesures préventives ■ Mise au point et basse lumière ■ Une (pas si) simple question de timing ■ Mesures antibruit ■ Les racines du bruit : Si les progrès en matière de conception de capteurs et de réduction du bruit nous ont donné l’occasion d’explorer de nouveaux horizons photographiques, la menace du bruit plane toujours sur nos images, ses causes étant multiples. État des lieux. La couleur du bruit : Face au bruit électronique, tous les capteurs ne sont pas logés à la même enseigne. Suivant l’exposition et la sensibilité, le phénomène revêt différents aspects qui se répercutent de façon plus ou moins prononcée sur la qualité technique des images. Une question de taille : TSi les progrès de ces dernières années ont été des plus spectaculaires en ce qui concerne la définition et la sensibilité des capteurs, leur conception et réalisation se heurte depuis toujours à des contraintes à la fois techniques et économiques. Gloire et misère des sensibilités extrêmes : Au cours de ces dernières années, les fabricants d’appareils photo se sont engagés dans une course effrénée aux sensibilités Iso de plus en plus spectaculaires. Mais dans quelle mesure cela profite-t-il véritablement aux photographes ? Mesures préventives : L’augmentation de la sensibilité du capteur n’est pas la seule stratégie face à une pénurie de lumière. Voici comment résoudre certains problèmes liés à la de prise de vue tout en préservant la qualité technique de vos images. Mise au point et basse lumière : La photographie en basse lumière constitue un défi majeur pour un photographe même expérimenté, car les résultats sont alors beaucoup moins prévisibles. La lumière disponible n’offre que rarement un équilibre satisfaisant entre la netteté, le bruit et l’étendue dynamique. On peut dire la même chose de la mise au point, réglage particulièrement délicat lorsque la lumière laisse à désirer. Une (pas si) simple question de timing : Face aux multiples solutions pour réduire le bruit, on pourrait se demander quand et où le traiter. Voici quelques éléments de réponse. Mesures antibruit : Si les logiciels de développement Raw ont su imposer leur hégémonie en matière de réduction du bruit, les meilleurs logiciels spécialisés ont gardé leur raison d’être, notamment lorsqu’il s’agit de corriger des fichiers bitmap ou d’intervenir sur des parties préalablement sélectionnées d’une image. État des lieux. Partie 2 / PAR LA PRATIQUE : À travers des situations de prise de vue très concrètes, MDLP vous livre ses conseils pour parfaire la gestion du bruit lors ds prises de vue. - 5 cas d’école pour maîtriser le bruit lors de vos prises de vue ■ Architecture ■ Macrophotographie ■ Noir et blanc ■ Paysage ■ Reportage ■ PARTIE 3 / LA RETOUCHE DU BRUIT : - Réduction locale du bruit Si les réglages par défaut pour la réduction du bruit de la plupart des appareils photo offrent une bonne maîtrise du bruit de chrominance de haute et basse fréquence, ils brouillent parfois la netteté des petits détails. La meilleure stratégie consiste à désactiver la réduction du bruit de l’appareil et à effectuer cette correction plus tard, ce qui est toujours le cas lorsque vous travaillez en Raw. Vous pouvez ainsi conformer le rendu des images à leur utilisation finale, un léger bruit résiduel étant souvent moins gênant que la suppression des petits détails. ■ - Conversion en noir & blanc et maquillage du bruit Lorsqu’on travaille à des sensibilités élevées, on rencontre parfois des rendus peu esthétiques, et notamment du bruit chromatique, du bruit structuré (banding) et/ou du bruit basse fréquence. Une conversion en noir et blanc aidera alors à en camoufler les effets les plus néfastes ... ■ - Lissage des aplats et accentuation des détails La définition des fichiers provenant d’appareils récents est tellement importante qu’une réduction du bruit un peu moins discriminante ne saurait guère impacter la restitution des détails une fois l’image affichée sur un site Web. Mais lorsqu’il s’agit de réaliser des tirages grand format, mieux vaut éviter les effets aquarelle en utilisant un logiciel avec des algorithmes plus sophistiqués qui visent à lisser le bruit tout en préservant les détails. ■ - Empilement d’images et réduction du bruit Si le processeur de l’appareil photo et l’électronique embarquée n’ont aucun mal à venir au bout d’une texture de bruit régulière, le bruit aléatoire est bien plus difficile à éradiquer, d’autant plus que les différentes sources de bruit se mélangent dans une image et deviennent de ce fait impossibles à départager. Heureusement, il existe une méthode efficace pour réduire ce type de bruit qui se manifeste surtout aux sensibilités Iso élevées. ■ - Rattrapage d’un flou de bougé Il n’est pas toujours possible d’éradiquer le flou à la prise de vue, et notamment lorsqu’on travaille dans des conditions d’éclairage défavorables. Heureusement, les algorithmes de détection et de correction de flou de certains logiciels et notamment Focus Magic et Piccure + tiennent compte des caractéristiques propres au flou optique et/ou flou de bougé. PARTIE 4 : LE JARGON DU BRUIT Le lexique indispensable à connaître.

EXPÉRIENCE DIGITALE : PHOTO DE RUE À TOKYO

À la fois lumineuses et stabilisées, les focales fixes de la nouvelle gamme SP de Tamron occupent une position unique sur le marché. Nous étions curieux de jauger leur comportement sur le terrain. C’est pourquoi nous avons confié deux d’entre elles, les 35 et 85 mm au photographe Pierre-Emmanuel Rastoin. Habitué à faire le bonheur des plus grands titres de la presse française, il a arpenté Tokyo avec un Canon EOS 5DS R. Un lieu propice à un test grandeur nature sur le capteur le plus exigeant du moment.

REPORTAGE : SUR LA ROUTE DE L’ORIENT

Suite à un premier voyage sur le continent asiatique, dont il a tiré un livre, 56 000 kilomètres – un continent et des hommes, Kares Le Roy est reparti vers l’Orient en mai 2014. Au cours d’un périple à bord de son van qui a duré 16 mois, il s’est immergé dans le monde tribal en partageant le quotidien et les transhumances de différents groupes ethniques qui survivent dans ces régions. Avec Ashayer – nomades en persan – il livre les fruits d’une expédition qui, de la France à l’Afghanistan en passant par l’Iran, se veut un vibrant témoignage sur une culture qui tend à disparaître aux confins du monde. Ici sont illustrées les coulisses de son aventure.

PAROLE DE PHOTOGRAPHE

- Parole de photographe : Que se passe-t-il dans la tête d’un photographe pro au moment de déclencher ? Fabrice Milochau, Gilles Reboisson et Kares Le Roy commentent une de leurs photographies pour révéler tout ce qui se passe avant une prise de vue. Ce petit jeu est un véritable guide technique appliqué en même temps qu’un moyen d’éduquer son regard !

TUTORIELS / PAS-à-PAS

■ Liste des tutoriels :PHOTOSHOP CC / 6 CC/6 [1 x tutoriel] ■ LIGHTROOM CC / 6 CC/6 [2 x tutoriel] ■
- TUTORIEL #1 : PHOTOSHOP 6 /CC
Appliquer un dégradé
Puissant et personnalisable, l’outil Dégradé de Photoshop peut donner beaucoup de force à une photographie.
- TUTORIEL #2 : Lightroom CC/6
Gérer les dossiers
LLes dossiers dans Lightroom servent essentiellement au stockage des images. Petit rappel de notions importantes pour une bonne gestion
- TUTORIEL #3 : Lightroom CC/6
Maîtriser l’interface et l’affichage
Ce tutoriel fait le tour des notions de base et de quelques astuces pour travailler efficacement et rapidement dans Lightroom.

LES TESTS

18 PAGES ■ Liste des tests : Panasonic Lumix GX80 ■ Olympus TG-Tracker ■ DJI Ronin-M ■ Panasonic Lumix DMC-G7 ■ Olympus TG-Tracker ■ Canon 430EX III-RT ■ Cokin Creative Filter System ■ Slik Mini PRO-7 ■ Zeiss Milvus 50 et 85 mm f/1,4 ■ Sony 24-70 mm f/2,8 FE GM ■ - TEST#1 : Panasonic Lumix GX80 Nouveau capteur, processeur d’image rénové et double stabilisation sont les principaux atouts de cet hybride très réussi. - TEST#2 : Olympus TG-Tracker Pour sa première incursion dans le domaine des caméras d’action, Olympus propose un produit suréquipé et très séduisant pour un prix raisonnable. - TEST#3 : DJI Ronin-M Fort d’une expérience très poussée dans la conception de nacelles gyrostabilisées pour ses drones, DJI s’est également spécialisé dans les accessoires de stabilisation pour la prise de vues vidéo. - TEST#4 : Canon 430EX III-RT RT comme Radio Transmitter, voilà le principal objet de l’évolution de ce flash amateur bon marché qui permet de mettre en place le plus facilement du monde des éclairages sophistiqués.

-TEST#5 : Cokin Creative Filter System Bien connus des photographes, les filtres Cokin permettent d’apporter une petite touche créative dès la prise de vue. De nouveaux kits regroupent les standards de la photo de paysage. - TEST#6 : Slik Mini PRO-7 Pas vraiment mini de par la taille et le poids, ce modèle signé Slik s’avère robuste et polyvalent, grâce à la rotule et la colonne centrale, toutes deux amovibles.

- TEST#7 : Zeiss Milvus 50 et 85 mm f/1,4 Les Zeiss ZE et ZF avaient séduit les nostalgiques de la mise au point manuelle par leur look très sixties et leur haute qualité. Voici que la nouvelle gamme Milvus apparaît avec un style très moderne… mais toujours sans autofocus. - TEST#8 : Sony 24-70 mm f/2,8 FE GM Sony rejoint les autres constructeurs japonais de 24 x 36 numériques qui proposent tous un classique 24-70 mm f/2,8 « pro » à leur catalogue. Il inaugure une nouvelle série « G Master ».

N’hésitez pas à commenter le sommaire de ce numéro pour continuer nos échanges sur le site www.lemondedelaphoto.com. Au fait ce dernier numéro il vous plaît ?

MDLP # 88

par Vanessa Vigier - 

MDLP - 

7.5 €. €

En quelques années le bruit est devenu un critère de jugement commun sur la qualité des fichiers (et donc des images) que peuvent délivrer les boîtiers les plus modernes. À la faveur de progrès considérables, de multiples choix de technologie (CMOS, X-Trans, Fovéon, etc) et d’usages photographiques qui s’affranchissent sans sourciller de valeurs de sensibilités de plus en plus extrêmes, journalistes et photographes scrutent avec une certaine excitation les prouesses de nos chers systèmes photographiques. Les critères peuvent pourtant différer selon les points de vue et les appétences de chacun. À l’aune de mesures ou de sensibilités artistiques divergentes nous apprécions les rendus que peuvent donner des images en fonction des choix techniques et des conditions de prise de vue toujours plus poussés à leurs limites. Dans ce contexte MDLP revient sur ce sujet avec un dossier exhaustif pour tenter d’apporter un éclairage et une connaissance sur ce qu’ont peut vraiment exiger à ce jour des capteurs les plus actuels et dans quelle mesure vous pouvons utiliser les plus hautes sensibilités pour déflorer une photographie qui embrasse de nouveaux territoires d’expression. Le mythe de la photographie sans flash n’est plus très loin. Et pourtant, dans ce débat passionnant ce nouvel opus de MDLP vous donne toutes les clés pour vous faire votre opinion et ajuster votre pratique en connaissance de cause. Un grain, sensible, n’est pas forcément synonyme d’une mauvaise photo. Tout est affaire de compromis. Ce numéro est aussi l’occasion de vous annoncer la poursuite de notre incroyable aventure photo-cinématographique dans les pas des nature writers. L’accueil que vous avez réservé à ce projet de documentaire (Les Voix de la Nature) nous a incité à forcer notre destin en espérant que cette réalisation au long cours puisse célébrer de la meilleure façon qui soit, nos 10 ans d’existence en 2017. Dès le mois de septembre nous vous donnons rendez-vous dans nos pages pour témoigner de nos premiers essais de "réalisateurs". En attendant ne manquez surtout pas les coulisses d’ Ashayer par Karès Le Roy, notre ancien favori des Zooms, qui est parti pendant 16 mois aux confins de l’Asie. Ce clin d’œil est l’occasion pour MDLP de lancer les Zooms 2016 ou fort de votre soutien nos défendrons notre palmarès avec un travail tout en sensibilité et en exploration signé Guillaume Noury notre coup de cœur en 2016. On compte sur vous !

Commenter ce produit

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

1 commentaire(s).

Messages

Voir tous les commentaires

Messages