[ Accueil ]

[ Club ]

[ ]

[
0
]

Voir le sommaire complet illustré


UNE BIBLE DE 200 PAGES POUR APPRENDRE À PHOTOGRAPHER AVEC UN APPAREIL PHOTO À OBJECTIFS INTERCHANGEABLES !

PARTIE #1 : LES FONDAMENTAUX DE LA PRISE DE VUE AVEC UN REFLEX

Cette première partie est consacrée aux principes fondamentaux de prise de vue avec un reflex.

Sommaire : ■ Hybrides : crédibles face aux reflex ? ■ 12 conseils pour partir à point ■ Le mode Priorité ouverture ■ Le mode Priorité vitesse ■ Sensibilité Iso ■ Mise au point ■ Accessoires / Prendre soin de son matériel ■ Cas pratiques : les règles de la photographie ■


- Hybrides : crédibles face aux reflex ? : Nous posions la question l’an dernier. Notre propos se veut désormais plus affirmatif. Oui, les hybrides peuvent concurrencer les reflex, même sur le segment expert. Avec en figure de proue, les Sony A7 et A7R, premiers compacts à optique interchangeable plein format


- 12 conseils pour partir à point : Les fonctions automatiques embarquées dans les reflex et hybrides récents permettent d’obtenir rapidement de bons résultats. Voici quelques pistes pour aller plus loin et photographier dans de bonnes conditions. Cela passe autant par la gestion de l’interface que par l’acquisition de bonnes bases en matière de gestion des paramètres de prise de vue.


- Le mode Priorité ouverture : La profondeur de champ arrive en tête des notions à maîtriser pour s’échapper du mode vert de son reflex. Elle sert notamment à déterminer l’étendue de la zone de netteté. Éclairage.


- Le mode Priorité vitesse : Acquérir une bonne maîtrise de la vitesse d’obturation permet d’accéder à un champ créatif important pour varier ses productions.


- Sensibilité Iso : Devant les progrès croissants des reflex en hautes sensibilités, c’est toute la pratique photographique qui est bouleversée. De quoi perdre ses repères…


- Mise au point : Plus rapides et plus précis que l’œil et la main des photographes les plus expérimentés, les systèmes autofocus actuels sont difficiles à prendre en défaut. Deux concepts coexistent : la détection de contraste et la corrélation de phase


- Accessoires / Prendre soin de son matériel : Prendre soin de son matériel c’est s’assurer qu’il dure et qu’il conserve une valeur à la revente. Suivez nos conseils pour le protéger et l’entretenir.

CAS PRATIQUES :




- Par Haje Jan Kamps est un photographe norvégien freelance. Il a fondé le site digitalkamera.no, référence dans le domaine de la photo numérique dans son pays d’origine. Il alimente également un blog, Photocritic. Il est auteur de plusieurs ouvrages, dont Les règles de la photographie et l’art de les enfreindre.


- La règle >Horizon rectiligne : Prendre des photos de paysages à couper le souffle est une excellente façon de se faire plaisir avec son appareil photo et de faire des clichés étonnants.


- Brisez la règle >Horizon bancal :Lorsqu’on cherche un rendu naturel en photographie de paysage, il est très difficile de déroger à la règle de l’horizon droit, mais que cela ne vous empêche pas de faire des essais.


- La règle >Exploitez les lignes directrices : Le concept de lignes directrices est assez nébuleux pour certains, aussi me pardonnerez- vous l’explication un peu élémentaire qui suit.


- Brisez la règle >Compositions paisibles : Parfois, l’absence de lignes de force permet d’obtenir des compositions plus simples et plus marquantes.


- la règle >Cherchez des angles inédits : Prendre les mêmes photos de paysage, de bâtiment ou d’animaux que tout le monde est rapidement rébarbatif, parce que tout cela a déjà été fait avant.


- Brisez la règle >Soyez classique : Les angles inhabituels peuvent rendre les photos plus dynamiques et plus frappantes, mais cela ne fonctionne pas systématiquement.


- la règle >Servez-vous des cadres naturels Pour cadrer un sujet, on a souvent recours à un élément de la composition qui encadre le sujet ou le centre d’intérêt, un peu comme un cadre met une photo en valeur.


- Brisez la règle >Sachez quand un cadre s’impose Comme toutes les règles présentées ici, celle des cadres naturels permet d’améliorer la qualité de vos photos, mais elle ne doit être utilisée que si elle sert réellement l’histoire que vous souhaitez raconter.


- la règle >Paysages et grande profondeur de champ La maîtrise de la profondeur de champ peut poser problème aux photographes débutants.


- la règle >Brisez la règle >Paysages et faible profondeur de champ De temps en temps, il peut arriver qu’une photo de paysage parfaitement nette ne fonctionne pas vraiment pour une raison quelconque.

PARTIE #2 : LE GUIDE MATÉRIEL

Tendances 2013


Cette année, nous incluons pour la première fois des tests de compacts à optiques interchangeables aux côtés des reflex. Nous en détaillons les raisons au début de ce numéro hors-série (lire page 15). Malheureusement, nous n’avons pas pu tester tous les boîtiers annoncés à la rentrée, faute de disponibilité dans les temps impartis. Ainsi, l’Olympus OM-D E-M1, le Pentax K-3 ou les Sony A7/A7R n’ont pu être intégrés sous cette forme. Tout comme le Nikon D610, avec un peu moins de regrets pour ce dernier, tant il s’avère proche du D600, qu’il remplace un an après sa sortie. Nous avons néanmoins souhaité inclure leurs présentations, car nous estimons qu’il s’agit de boîtiers phares dans la catégorie expert.

BIEN CHOISIR : GAMME PAR GAMME, LES BOITIERS AU BANC D’ESSAI

Gamme par gamme, la rédaction vous propose une sélection tests indispensable pour faire son choix !

Sommaire : ■ Nikon D610 ■ Olympus OM-D E-M1 ■ Pentax K-3 ■ Sony A7 & A7R ■ Canon EOS 700D ■ Canon EOS M ■ Fujifilm X-M1 ■ Nikon 1 j3 ■ Nikon D5200 ■ Olympus Pen E-PL5 ■ Panasonic Lumix DMC-GF6 ■ Pentax K-50 ■ Sony NEX-3N ■ Canon EOS 70D ■ Fujifilm FinePix X-E1 ■ Nikon D7100 ■ Olympus Pen E-P5 ■ Olympus OM-D E-M5 ■ Panasonic Lumix DMC-GX7 ■ Pentax K-5 II ■ Sony NEX-6 ■ Canon EOS 6D ■ Nikon D600 ■ Canon eos 5D mark III ■ Nikon D800 ■ Sony SLT A99 ■


- Nikon D610 : Opération communication chez Nikon : le D600, victime
de l’affaire des poussières, laisse la place prématurément au D610. Celui-ci est presque identique, l’objectif étant surtout de relancer les ventes.


- Olympus OM-D E-M1 : Concurrent, alternative ou complément du reflex ? La relation entre compacts à objectifs interchangeables et reflex varie d’une marque à l’autre… Chez Olympus, c’est carrément « remplaçant » : le nouvel OM-D E-M1 se pose en successeur du E-5.


- Pentax K-3 : Les derniers reflex Pentax partageaient tous la même base technique. Deux ans après l’entrée dans le groupe Ricoh, il était temps de reprendre profondément la recette pour aller affronter face à face les Nikon D7100 et Canon EOS 70D : c’est la tâche attribuée au K-3, nouveau vaisseau amiral de la gamme et (enfin) vraie nouveauté.


- Sony A7 & A7R : Le fabricant japonais dévoile les premiers compacts à optiques interchangeables dotés d’un capteur plein format. Avec, à la clé, des caractéristiques et un tarif qui ont de quoi faire frémir les reflex 24 x 36. Désormais, plus de NEX : il n’y aura que des Alpha, APS-C ou plein format, en monture A ou E…


- Canon EOS 700D : Comme tous les ans, Canon a mis à jour son reflex amateur, habituel best-seller. Les évolutions sont de plus en plus ténues et le nouvel EOS 700D ressemble énormément au précédent EOS 650D… Face à une concurrence renouvelée, reste-t-il la référence ?


- Canon EOS M : Le premier compact à objectif interchangeable de Canon montre un produit bien fait, sobre et agréable à utiliser, produisant de belles phototographies. Mais il demeure finalement très conventionnel.


- Fujifilm X-M1 : Canon sort souvent des appareils photo très réussis. Mais ils ne provoquent pas toujours ce petit éclair de jubilation dans l’oeil, comme cet EOS 7D. Avec ce boîtier, la marque a mis en place des techniques que l’on retrouve sur ses reflex actuels.


- Nikon 1 j3 : Conçu pour les amateurs de belles images ne connaissant rien à la technique, le 1 J3 bénéficie d’une interface repensée et de fonctions créatives intéressantes.


- Nikon D5200 : Le D5200 s’installe au milieu haut de la gamme amateur de Nikon en argumentant d’une définition de 24 Mpxl, d’un autofocus évolué et d’un nombre élevé de fonctions devant plaire aux amateurs désireux d’aller un peu loin.


- Olympus Pen E-PL5 : Olympus avec l’E-PL5 fait progresser les appareils hybrides à capteur 4/3, presqu’un APS-C, mais beaucoup plus qu’un compact, le tout dans un boîtier réduit de Pen avec un écran tactile orientable. Dans la poche ? Presque.


- Panasonic Lumix DMC-GF6 : Équipé d’un nouveau capteur, d’un écran tactile ainsi que des technologies NFC et WiFi, le GF6 est un hybride d’entrée de gamme complet et performant.


- Pentax K-50 : 700 €, c’est le nouveau meilleur prix d’un reflex tropicalisé. Et bien sûr, c’est encore Pentax qui s’y colle. Évidemment, la baisse de prix nécessite des économies : le K-50 ressemble diablement au reste de la famille...


- Sony NEX-3N : Efficace et raisonnablement performante, l’entrée de gamme des compacts à objectifs interchangeables de Sony subit une cure d’amaigrissement bienvenue.



- Canon EOS 70D : L’EOS 60D avait souffert de la concurrence : D7000 et K-5, puis Alpha 77, possédaient des arguments qui lui manquaient, et Canon fut contraint de laisser fondre les tarifs de son reflex expert. Avec l’EOS 70D, la marque rouge doit donc contrer l’offensive en proposant des avantages déterminants : elle promet principalement un autofocus largement amélioré…


- Fujifilm FinePix X-E1 : Un an après le lancement du X-Pro1, en voici une version « plus économique » qui paradoxalement s’avère plus intéressante par de nombreux aspects, si l’on fait l’impasse sur la visée optique.


- Nikon D7100 : Le D7100 ne se contente pas de succéder au D7000 : il reprend consciencieusement les arguments de ses concurrents et améliore certains points forts, au point de lorgner sur le segment supérieur.


- Olympus Pen E-P5 : Le profond renouvellement des compacts à objectifs interchangeables (COI) Olympus touche à sa fin : après le vaisseau amiral et les modèles grand public, le modèle expert passe lui aussi à la nouvelle génération. Le Pen E-P5 est donc à la fois le grand frère du E-PL5 et le petit cousin du E-M5 : dans les deux cas, c’est prometteur...


- Olympus OM-D E-M5 : Les hybrides ont le vent en poupe et rivalisent d’atouts. Après le Sony NEX-7 et le Fujifilm X-Pro1, avant le NX20 de Samsung, c’est le dernier Olympus qui se présente sous les feux de la rampe avec de solides arguments pour convaincre.


- Panasonic Lumix DMC-GX7 : Grand frère d’un GX1 très apprécié, le GX7 ajoute un viseur, installé dans l’angle d’un boîtier carré. Concurrent des haut de gamme NEX et des hybrides à viseur Fujifilm et Olympus, il intègre le meilleur de Panasonic.


- Pentax K-5 II : eux ans après un très réussi K-5, Pentax a renouvelé son reflex expert. Le nom du K-5 II dit bien ce qu’il est : une évolution de détails plutôt qu’une véritable révolution.


- Sony NEX-6 : Coincé entre les NEX-5R et NEX-7, il emprunte au premier ses 16 Mpxl et son WiFi, retient du second le flash intégré et le viseur Oled. Mais renonce à l’écran tactile de l’un et au GPS de l’autre.


- Canon EOS 6D : Le Canon EOS 6D ressemble à un 60D gonflé ou à un 5D Mark III bridé, mais avec des fonctions nouvelles, notamment le GPS et le WiFi. Un instrument contrasté, mais au final séduisant, entre autres pour sa qualité d’image en haute sensibilité.


- Nikon D600 : Les sites de rumeurs ont suscité de nombreux espoirs. Animant régulièrement les bruits, le D600 était attendu par les plus optimistes à 1 500 €. Il ne fallait pas rêver, car c’est à 2 100 € que Nikon lance son plein format qu’elle inscrit sur son site dans la gamme amateur.


- Canon eos 5D mark III : La lignée des EOS 5D appartient à la saga des reflex numériques plein format que l’on a pu qualifier d’abordables avant les sorties de la Photokina 2012. Le petit dernier, enrichi avec certaines technologies issues des modèles pros, laisse à la fois un léger goût d’inachevé et le parfum d’un modèle d’exception.


- Nikon D800 : Changement stratégique chez Nikon. Au lieu de produire un reflex plein format polyvalent pour remplacer le D700, elle joue la carte de la définition très élevée. Et de la vidéo Full HD bien sûr.


- Sony SLT-A99 : Face à la multitude de reflex plein format chez Canon et Nikon, il était temps que Sony porte haut le flambeau du 24x36. Avec visée électronique, marquant la fin de la visée reflex optique si bien défendue par Minolta.

Cette édition est un manuel qui place les usages au centre de toutes décisions d’équipement. Quand d’autres sont à l’affut des modèles dernier cri. L’essentiel consiste à bien évaluer ses besoins et garder la main mise sur son outil. Quel que soit son ADN. N’hésitez pas à nous faire vos commentaires sur cette nouvelle édition dans le forum associé à cet article.

MDLP Hors Série #17

par Michel Lion - 

Hors série MDLP - 

8.45 €.

Article épuisé

LE GUIDE DU REFLEX 2013 - 200 PAGES
■ Hybrides : crédibles face aux reflex ? ■ 12 conseils pour partir à point ■ Le mode Priorité ouverture ■ Le mode Priorité vitesse ■ Sensibilité Iso ■ Mise au point ■ Accessoires / Prendre soin de son matériel ■ Cas pratiques : les règles de la photographie ■ TESTS : Nikon D610 ■ Olympus OM-D E-M1 ■ Pentax K-3 ■ Sony A7 & A7R ■ Canon EOS 700D ■ Canon EOS M ■ Fujifilm X-M1 ■ Nikon 1 j3 ■ Nikon D5200 ■ Olympus Pen E-PL5 ■ Panasonic Lumix DMC-GF6 ■ Pentax K-50 ■ Sony NEX-3N ■ Canon EOS 70D ■ Fujifilm FinePix X-E1 ■ Nikon D7100 ■ Olympus Pen E-P5 ■ Olympus OM-D E-M5 ■ Panasonic Lumix DMC-GX7 ■ Pentax K-5 II ■ Sony NEX-6 ■ Canon EOS 6D ■ Nikon D600 ■ Canon eos 5D mark III ■ Nikon D800 ■ Sony SLT A99 ■

2013, Année hybride. Pour la première fois, nous avons inclu les appareils dits hybrides dans notre hors-série, traditionnellement dédié aux
reflex. Après tout, il s’agit dans les deux cas de systèmes à optiques
interchangeables. Mais ce choix découle surtout de la maturité probante de ce segment d’appareils, apparus il y a maintenant cinq ans avec les Olympus Pen E-P1 et Panasonic Lumix G1. À l’époque, le Micro 4/3 incarnait cette recherche de la compacité maximale, tout en offrant la possibilité de changer d’objectif. L’avènement des Sony A7/A7r symbolise le cap franchi par les hybrides : ces deux modèles abritent un capteur plein format, une première dans cette catégorie. Ils sont proposés à un tarif pour le moins agressif au regard de la concurrence. Avec un ticket d’entrée à 1500 € (boîtier nu), Sony propose ce que beaucoup espéraient un an auparavant de la part de Canon et Nikon, lorsque les rumeurs faisant état de reflex plein format démocratiques battaient leur plein. Et jusque-là, cette zone tarifaire concernait les appareils APS-C haut de gamme comme les Pentax K-3, Nikon D7100, Canon EOS 70D, voire Micro 4/3, avec l’OM-D E-M1… Pour autant, il ne faut pas s’arrêter à ce simple constat d’ordre pécuniaire. D’autres indicateurs attestent de l’importance prise
par les hybrides sur le marché. À l’aune des produits dévoilés ces derniers mois, il n’est pas interdit de penser que l’entrée de gamme sera bientôt dominée par les hybrides : ce n’est pas un hasard si Fujifilm lance les X-A1 et X-M1 pour introduire sa gamme X-Premium, rejoignant ainsi les politiques adoptées par Nikon, Olympus, Panasonic ou Sony. Qu’on se le dise, reflex et hybrides sont amenés à cohabiter, comme dans les pages qui suivent…
Benjamin Favier

Commenter ce produit

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

3 commentaire(s).

Messages

  • Parler du prix d’un hybride 24x36 à 1500€ sans évoquer celui des objectifs, c’est comme donner le prix d’une chaine HIFI en évoquant que le prix des enceintes.
    Le prix du système complet boitier plus objectifs est nettement en faveur de l’apsc.

Voir tous les commentaires

Messages

  • Un numéro que j’achèterai comme chaque année, dommage toutefois de ne pas attendre d’avoir les tests complets d’un nouveau modèle qui vient de sortir comme le K-3 au lieu du K-5 II, la sortie du magazine ne devrait-elle pas attendre l’ouverture du Salon de la Photo 2013 ?

  • Parler du prix d’un hybride 24x36 à 1500€ sans évoquer celui des objectifs, c’est comme donner le prix d’une chaine HIFI en évoquant que le prix des enceintes.
    Le prix du système complet boitier plus objectifs est nettement en faveur de l’apsc.