Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Macphun Snapselect : assemble qui se ressemble ?

19/12/2014 | LAURENT KATZ

Le rêve de nombreux photographes n’ayant jamais classé thématiquement leurs photos au fil des enregistrements est qu’un génie malicieux les regroupe selon leur contenu et les présente sur un plateau, pour séparer le bon grain de l’ivraie. Voici un postulant à ce rôle pas vraiment facile.

JPEG - 180.6 ko
Les photos sont regroupées par similitudes, pour faciliter la sélection (cliquer pour agrandir).

Disons-le tout de suite, Snapselect est une petite étape, mais pas encore le Graal escompté. Si tant est que ce dernier puisse exister étant donné la puissance de calcul nécessaire pour confronter chaque image aux autres : on imagine que la technique servant à détecter les similitudes reste encore frustre. Imaginez ce que cela donnerait s’il fallait l’appliquer d’emblée à une photothèque de quelques dizaines de milliers d’images.

Le logiciel, réservé à OS X puisque Macphun ignore tout autre univers, prend en charge une liste de dossiers ou une photothèque d’iPhoto, Aperture ou Lightroom. Il la mouline avec un automatisme de reconnaissance imposé quand chaque photographe a sa petite idée sur la manière de regrouper des images selon le contenu. Seul ajustement, un paramètre de précision à cinq graduations. Après un certain temps – mais mon iMac est loin d’être de toute première jeunesse – les regroupements apparaissent. Et plusieurs styles de visualisation sont proposés, avec un balisage pour mettre d’un côté les images validées, de l’autre celles rejetées. Cela assorti de quelques modes de visualisation pour une confrontation de plusieurs clichés.

À vrai dire, l’enthousiasme n’est pas le premier sentiment ressenti. L’outil ne convainc pas dans sa pertinence à regrouper ce qui est temporellement épars… au point que l’on se demande même ce qu’il fait, tant des photos quasiment identiques restent distantes à l’affichage. Et son manque d’options pour orienter les regroupements selon le contenu n’arrange pas les choses : il n‘y a d’ailleurs pas un système de reconnaissance des visages, ni d’appui (du moins apparent) sur les coordonnées GPS.

JPEG - 291 ko
Des outils facilitant la comparaison, avec zoom et déplacement, synchronisés ou non, sont fournis (cliquer pour agrandir).

À terme, ce genre d’utilitaire a plutôt sa place dans le catalogueur lui-même, de sorte que l’on puisse à la fois effectuer l’editing initial, l’affectation des mots-clés et des métadonnées, ainsi que le rangement dans une structure d’albums virtuels. Mais l’outil n’est pas cher (13,99 € en ce moment, à titre promotionnel) et offre une fonction de visualisation comparative entre deux photos, avec zoom, bien ficelée. La présentation calendaire est pratique, ainsi que le balisage des photos à conserver ou rejeter. Prolongé par des commandes d’exportation vers le disque dur ou les photothèques des logiciels mentionnés plus haut. Sous Aperture, les images sont ainsi enregistrées dans un nouveau Projet, alors pour Lightroom, les photos acceptées ou rejetées apparaissent dans la boîte de dialogue d’importation. Dommage que dans cette première version, le logiciel de Macphun ne gère ni notation en étoiles ni affectation de couleurs.

- Snapselect
- Le site de Macphun

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

Les optiques Nikon