Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Macphun Tonality Pro : l’art du noir & blanc

31/07/2014 | Laurent Katz

Macphun est l’éditeur qui monte, dans l’univers d’OS X uniquement. Il s’attaque maintenant à la transcription monochrome avec un logiciel fonctionnellement très complet, utilisable en mode autonome ou en tant que plug-in.

JPEG - 424.3 ko
Outre une copieuse bardée de réglages, Tonality Pro propose des modes prédéfinis, incluant des simulations de pellicules argentiques (cliquer pour agrandir) - Photo LK

Pour commencer, parlons d’intendance. Tonality est proposé en versions standard et Pro, sous Mac uniquement, à partir d’OS 10.9. Disponible sur l’App Store, la version autonome vaut 17,99 €. Tonality Pro, qui fonctionne en plus comme un plug-in d’Aperture, de Lightroom ou de Photoshop, est vendu 66,54 € (le passage vers la Pro depuis la version de base sera facturé 28,99 €. Par ailleurs, Tonality Pro est intégré à la suite Creative Kit Plus, avec Snapheal Pro (correction et suppression d’objets indésirables), Intensify Pro (amélioration des photos et Focus 2 Pro (zones de netteté et de flou) pour 139,14 €. Mais pas ColorStrocks qui colorise localement une image monochrome. À la question « une version Windows est-elle envisagée », Macphun répond « No, not yet any plans Windows ». Pas besoin de traduire !

JPEG - 266 ko
Les interventions sont mises en calque, au besoin avec un masque de fusion (cliquer pour agrandir) - Photo LK

Les deux versions partagent les atouts suivants.

  • Moteur de traitement Raw 16-bit propriétaire.
  • Filtrage et actions sur six plages de couleurs pour la conversion N&B Exposition adaptative et contraste intelligent.
  • Des dizaines de préréglages, avec des rendus anciens, typés HDR ou plus standards
  • Superposition de textures intégrées ou chargées par l’utilisateur.
  • Gestion de calques avec réglage d’opacité.
  • Masquage et dégradé linéaire pour des interventions sélectives.
  • Nombreux réglages d’accentuation : clarté, structure et micro structure.
  • Moteur de grain propriétaire avec plus de vingt simulations de films.
  • Effets spéciaux : éclat, flou d’objectif, vignetage, cadre photo.
  • Partage vers les réseaux sociaux populaires, par email et messagerie instantanée.
  • La sauvegarde au format MPT pour revenir sur un travail.

La version Pro offre en plus des outils plus fins pour analyser l’image, comme l’analyse visuelle par plage de tonalité (zone system) et la signalisation des pixels écrêtés. Elle propose une intervention sur la balance des blancs de l’image de base, sept modes de fusion pour les calques (au nombre de huit contre cinq pour la version de base) ou encore l’indication de la zone centrale du vignetage. Et bien sûr un fonctionnement en plug-in.

JPEG - 719.5 ko
L’histogramme (version Pro uniquement) offre une fonction mettant en évidence une plage spécifique de tonalités (cliquer pour agrandir) - Photo LK

Une prise en main initiale pendant quelques heures montre un logiciel séduisant par ses fonctions et par ses résultats aussi. Ergonomiquement dans l’air du temps, on y remarque quelques mineures maladresses (accès aux modes de fusion moins immédiat que dans Photoshop), mais aussi de bonnes idées comme cliquer dans la zone de travail pour voir l’image au sortir de la conversion originelle, sans intervention. Enfin, on espère qu’un jour l’éditeur se résoudra à traduire ses logiciels qui sont en anglais.

- La page consacrée à Tonality
- La boutique de Macphun

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.