Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Manfrotto Bumblebee : deux sacs à dos et deux messengers

01/06/2017 | Laurent Katz

Avec un harnais revisité par rapport aux productions courantes, les deux sacs à dois Bumblebee 130 et 230 se démarquent des modèles des autres séries, quand les deux besaces Bumblebee M-10 et M-30 montrent que le spécialiste italien s’intéresse aussi aux messengers plus haut de gamme que ses dernières productions.

Bumblebee, voilà un nom enfantin que l’on verrait bien dans une production animée de Walt Disney. Ces « abeilles bourdonnantes » sont en fait des sacs appartenant à la famille ProLight lancée en 2010 quand la marque Kata, abandonnée depuis appartenait au Vitec Group qui chapeaute Manfrotto et Gitzo entre autres.

JPEG - 98.4 ko
es Bumblebee 230 et 130.

La section dorsale des harnais des derniers sacs à dos Manfrotto, même hauts de gamme, m’est toujours apparue sinon basique, du moins manquant de subtilités techniques. Avec les Bumblebee-130 et Bumblebee-230, la différence est manifeste. Avec un rembourrage anatomique et une section centrale maillée pour que l’air circule mieux. Les épaulières sont larges et la ceinture propose une poche rendant facilement accessible un objectif de taille raisonnable.

JPEG - 130.6 ko
Un étui à objectif est intégré à la ceinture ventrale.

L’intérieur, que l’on ouvre totalement, ou indépendamment par le haut et le bas, est totalement aménageable en jouant sur les inserts. Adaptable que l’on ait un ou deux boîtiers, qu’il s’agisse de reflex ou d’hybrides. Un compartiment dorsal pour ordinateur est prévu, tandis que des poches animent les côtés, pour fixer le trépied ou embarquer une bouteille.

JPEG - 118.9 ko
Avec le Bumblebee 230, le 400 mm reste monté sur le reflex.


Les besaces Bumblebee M10 et M30 semblent sur le papier très réussies, avec un accès par le dessus, une sangle dotée d’un large renfort d’épaule que complète au besoin une petite ceinture stabilisatrice. À l’arrière, une discrète poche zippée accueille des objets sensibles, téléphone ou papiers d’identité.

L’intérieur présente la zone pour portable ou tablette, l’habituelle batterie de séparateurs mobiles et des petites poches à accessoires, certains trouvant aussi leur place dans une poche externe, à l’abri du rabat. Ce dernier, fermé par des clips l’est aussi par du velcro, qui peut être recouvert d’une « paupière » dans les situations où le silence est de mise. La poignée est inhabituellement large : normal, c’est un passant pour trolley.

À ce jour, les sacs ne sont pas apparus sur le site français, ce qui explique que les prix figurant ci-dessous sont en dollars.

Pour l’instant, ces modèles ne sont pas

- Bumblebee 230

  • Prix : 279,99 $
  • Dimensions internes : 51 x 30 x 19 cm
  • Dimensions externes : 53 x 32 x 26 cm
  • Ordinateur : 17ʺ
  • Poids : 2,65 kg

- Bumblebee 130

  • Prix : 229,99 $
  • Dimensions internes : 44 x 28 x 17 cm
  • Dimensions externes : 46 x 30 x 24 cm
  • Ordinateur : 15ʺ
  • Poids : 1,95 kg

- Bumblebee M-30

  • Prix : 149,99 $
  • Dimensions internes : 31 x 42 x 12 cm
  • Dimensions externes : 33 x 46 x 19 cm
  • Ordinateur : 15ʺ
  • Poids : 1,2 kg

- Bumblebee M-10

  • Prix : 129,99 $
  • Dimensions internes : 18 x 32 x 12,2 cm
  • Dimensions externes : 26,5 x 36 x 11 cm
  • Ordinateur : 13ʺ
  • Poids : 0,95 kg

- Le site de Manfrotto

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.