Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Mary Ellen Mark

24/04/2009 | Benjamin Favier

Son style rappelle les travaux de Walker Evans et Diane Arbus. Plus documentaire qu’esthétique, l’œuvre de Mary Ellen Mark s’inscrit dans une démarche profondément humaniste.

Durant toute sa carrière, elle ne cesse de voyager, s’intéressant à toutes sortes d’ethnies de par le monde. Le plus souvent en tant que photographe indépendante, ce qui lui permet de mener ses projets sur le long terme. Mary Ellen Mark se penche ainsi sur la population blanche au Zimbabwe. Elle parcourt l’Inde à de nombreuse reprises aux côtés de Mère Teresa. De retour aux États-Unis, son pays d’origine, elle suit des membres du Ku Kux Klan (organisation extrémiste d’origine protestante) et des Nations aryennes (groupe d’extrême droite fondé en 1974). Son activité lui ouvre les portes de l’agence Magnum en 1977. Elle la quitte cinq ans plus tard pour redevenir indépendante.

Site décevant

Son site n’est malheureusement pas à la hauteur de son talent. Il rappelle étrangement celui de l’agence Magnum : mêmes couleurs, manque d’élégance de l’interface. Cela est d’autant plus dommage que les pages ne sont pas avares en images. La rubrique « Gallery » permet de revoir de nombreux clichés, monochromes en majorité. On identifie son goût pour le portrait. La série Indian Street Performers - en couleurs - vaut notamment le détour. On y retrouve ses thèmes de prédilection, comme la pauvreté, l’exclusion sociale ou la vie artistique, l’Inde jouant à merveille son rôle de kaléïdoscope.

La galerie « Celebrities » contient une liste impressionnante de personnalités, principalement issues du septième art. Mary Ellen Mark a réalisé de véritables « making of » photographiques en arpentant les plateaux de tournages, dont celui, particulièrement éprouvant, du film de Francis Ford Coppola, Apocalypse Now (1979). D’où le livre Seen behind the scene : forty years of photographing on set (éditions Phaidon).

Aujourd’hui âgée de 69 ans, la photographe continue à vivre de sa passion. Elle faisait partie du jury de la deuxième édition des Sony World Photography Awards, qui se sont déroulés du 14 au 19 avril. En outre, Mary Ellen Mark anime régulièrement des ateliers depuis 15 ans, et invite les participants à adopter un regard critique sur leur production. Le prochain aura lieu à Oaxaca, au Mexique, du 5 au 15 juillet.

Le site de Mary Ellen Mark

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ulule Lemondedelaphoto
CEWE