Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Metz 26 AF-1 : un flash compact pour reflex et hybrides

19/09/2014 | Benjamin Favier

Compatible avec les appareils des principaux constructeurs du marché, ce modèle brille par sa compacité. Il fonctionne en TTL et dans la majorité des cas, il peut être réglé en tant que flash esclave.

En l’espace de quelques semaines, Metz passe d’’un extrême à l’autre : après le 64 AF-1, flash cobra puissant et massif lancé cet été, la marque allemande propose un modèle beaucoup plus compact, qui vise les possesseurs de compacts à optiques interchangeables.

JPEG - 79.6 ko
Le diffuseur intégré pour grand-angle.
JPEG - 112.4 ko
Le diffuseur pour téléobjectif fourni avec le flash.

Le 26 AF-1 offre un nombre-guide de 26 pour 100 Iso : mais attention, cette donnée fournie par le constructeur vaut lorsque la tête est inclinée à 21°, pour une focale de 85 mm. Le flash couvre une focale de 24 mm, grâce au petit diffuseur grand-angle intégré, tandis qu’un autre, livré avec, est conçu pour les téléobjectifs.

Un petit témoin Led près du socle assure un éclairage continu, utile en vidéo ou en photographie rapprochée. Contrairement au 24 AF-1, autre flash de taille modeste dans la gamme Metz, la tête de l’AF-1 est orientable verticalement à 90° et il peut servir de flash esclave (version Fujifilm exceptée), en TTL.

L’ergonomie est simplifiée à l’extrême : point d’écran de contrôle, on trouve seulement trois touches au dos du flash, en plus de celle dédiée à la mise sous tension (image ci-dessus).

Son gabarit convient bien à un Olympus OM-D, comme nous avons pu le constater sur le stand Metz… mais aussi à un reflex comme l’EOS 5D Mark III, privé de flash intégré : le 26 AF-1 marque d’ailleurs un point face au 270EX II proposé par Canon, celui-ci ne pouvant faire office de flash esclave. Le flash est alimenté par deux accus AAA (1,5V). Le tarif et la disponibilité en France (il est d’abord lancé en Allemagne) ne sont pas encore connus. Il existe des versions pour Canon, Fujifilm, Nikon, Pentax, le trio Olympus, Panasonic et Leica, ainsi que Sony.

Outre ce modèle, Metz lance une série de panneaux Led, dont un petit modèle conçu pour les smartphones : muni de soixante-quatorze lampes, le Mecalight Led-72smart se branche sur la prise casque du téléphone et peut pivoter dans tous les sens. La construction très plastique laisse un peu à désirer et les coloris, hormis les versions noir et argent, ne sont pas du meilleur goût. La compacité et la puissance de l’éclairage sont néanmoins au rendez-vous. Le prix devrait avoisiner la trentaine d’euros.

- Photos : © Benjamin Favier

- Le site de Metz
- Le site de Daymen (distributeur de Metz en France)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.