Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

NIKON Z6 II & Z7 II : l’âge adulte

14/10/2020 | Jean-Marie Sépulchre

Commercialisés il y a tout juste deux ans, les sans miroir Nikon Z6 et Z7 ont inauguré une nouvelle gamme de boîtiers et d’optiques présentant d’indéniables atouts, mais aussi quelques lacunes. Les versions II y remédient tout en étant moins chères que les modèles d’origine à leur lancement.

Présentation

La gamme Nikon Z sans miroir comprend désormais quatre boîtiers, dont trois 24 × 36 et ce sont les modèles précurseurs qui sont modernisés, tout en gardant leurs caractéristiques fondamentales de base : capteurs BSI intégrant l’autofocus phase et contraste, de 24 Mpxl pour le Z6 II et de 45 Mpxl pour le Z7 II, viseur Oled à large grossissement 0,8× et définition de 3,69 Mpts, boîtiers en magnésium entièrement protégés contre poussières et humidité, vidéo 4K avec format Raw.

JPEG - 194.5 ko
Les Z6 II et Z7 II sont protégés contre l’humidité, tout comme les objectifs de la gamme Z 24 × 36

Mais les versions II intègrent des modifications qui étaient souhaitées dès le lancement des premiers Z, en particulier un double port de cartes mémoire qui était présent sur les reflex de catégorie équivalente et qui fut très demandé par les utilisateurs souhaitant séparer les flux photo et vidéo, mais aussi par les photographes de mariage préférant la double sauvegarde de sécurité.

JPEG - 207.5 ko
L’ergonomie des commandes ne change pas par rapport aux premières versions, avec des commandes supplémentaires sur la poignée accessoires.

Les portraitistes seront également comblés par la présence d’une poignée à déclenchement et commandes pour le cadrage vertical, avec les doubles molettes de réglage et le mini joystick de sélection rapide des cibles autofocus. Et pour la vidéo les boîtiers peuvent désormais être alimentés en continu par la prise USB.

JPEG - 216 ko
Les Z6 II et Z7 II disposent d’un boîtier entièrement métallique, soit un alliage de magnésium.

Conservant le même nombre de collimateurs l’autofocus est amélioré en faible lumière (-6 EV sur le Z6 II avec une optique ouverte à f/2 et -4EV sur le Z7 II) et surtout dans ses fonctions de suivi et de reconnaissance des yeux, qui peuvent s’opérer sur tout le champ, mais aussi sur une portion de l’image, et dont la vitesse devrait bénéficier de l’implantation d’un second processeur Expeed 6. Une telle solution à double processeur avait été implantée sur le trio reflex D5, D500 et D850 avec pour bénéfice un gain conséquent de performances. Mais ce second processeur permet aussi d’accélérer le traitement et l’affichage, la cadence de prise de vue du Z6 II accélère de 12 à 14 images seconde avec un buffer passant de 37 à 124 Raw 12 bits non compressés, le Z7 II atteindra les 10 images seconde au lieu de 9 pour la première version. Le double port de cartes mémoire permet d’utiliser d’une part une SD UHS II, d’autre part la XQD inaugurée avec la première génération ou une CF Expres, c’est avec cette dernière, la plus rapide des trois cartes compatibles, que les performances maximales en longueur de rafale seront possibles. De ce fait, les boîtiers sont plus épais de quelques millimètres, largeur et hauteur ne changeant pas.

JPEG - 203.8 ko
La nouvelle poignée MB N11 change la prise en main des boîtiers pour le cadrage vertical et double l’autonomie de l’appareil.

Enfin, l’ergonomie de la visualisation prévoit d’éteindre automatiquement le viseur quand l’écran arrière est incliné et l’application SnapBridge permettra désormais de mettre à jour le firmware à partir d’un smartphone sans téléchargement et manipulation de fichiers sur l’ordinateur.

JPEG - 151.7 ko
La sortie HDMI permet l’enregistrement de la 4K au format Raw en 4:2:2 12 bits.

Mais si la qualité de la vidéo est en hausse, avec d’ores et déjà des annonces de nouveaux firmwares, Nikon ne suit pas l’escalade de la définition, préférant la 4K de haute qualité à la 8K encore loin d’être diffusée dans les programmes TV et cinéma.

Le Nikon Z6 II sera commercialisé à 2 199 € début novembre, le Z7 II début décembre pour 3 399 €.

- Le site de Nikon

Premier avis

Dans une période où sur le marché français la part en valeur des ventes 2020 des sans miroir a dépassé celle des reflex, et même la part en volume des reflex 24 × 36 pour les sans miroir de même format, la mise à jour des produits leader de Nikon est bienvenue. Certes, les nouveautés apparentes les plus marquantes des versions II, le double port de cartes mémoire et le grip avec commandes en cadrage vertical, auraient pu être envisagées dès l’origine, puisqu’elles existaient sur les reflex Nikon haut de gamme. Peut-être qu’à l’époque le marketing a jugé que peu de clients en verraient l’intérêt, car les reflex resteraient favoris à court terme chez les pros, reste que ce sont des éléments déterminants, à tort ou à raison, pour le positionnement expert des boîtiers de toute catégorie.

JPEG - 235.7 ko
On peut paramétrer l’appareil pour que le viseur électronique soit désactivé quand l’écran est incliné, mais un modèle pivotant sur rotule offrirait encore plus de possibilités de cadrage.

Dès la mise à disposition de matériel testable nous nous appliquerons à comparer les performances en autofocus avec de hautes cadences de prises de vues et de longueur des rafales, a priori les évolutions logicielles des Z6 et Z7 allaient déjà dans le bon sens, et l’ajout d’un second processeur dans l’électronique des boîtiers devrait aussi contribuer à réduire le petit lag d’affichage que nous avions remarqué dans certaines situations de prises de vues. On peut cependant regretter que la mutation ne soit pas encore plus importante, Nikon aurait peut-être pu adopter l’afficheur 5,7 Mpts de plus en plus utilisé de ses concurrents, même si avec 3,69 Mpts le viseur actuel est de ceux qui montrent une des images les plus grandes et naturelles.

Autre petit regret, l’écran arrière ne reste qu’inclinable ce qui est moins pratique que s’il était fixé sur rotule permettant l’orientation en tous sens, y compris pour les Vlogs selfies, et rabattable pour le transport. Ce système a souvent été utilisé par Nikon, nous avons le souvenir de Coolpix ainsi équipés, mais il n’est pas de mise sur les modèles hauts de gamme, alors que des marques concurrentes l’ont adopté.

JPEG - 98.5 ko
La gamme optique s’étend progressivement, manquent encore des longues focales sport et chasse photo.

Au final les nouveaux tarifs créent un vrai effet de gamme, le Z5 déjà attractif avec ses offres en kit (1 799 € avec le 24-50 mm) vient d’être proposé à 1 499 € boîtier nu et le Z6 de base reste pour le moment au catalogue à 1 899 €, le Z6 II proposé à 2 199 € sera donc le sommet de la gamme 24 Mpxl, tandis que le Z7 II à 3 399 € sera proposé en même temps que le Z7 à 2 899 €. Soit une offre diversifiée à court terme, alors que la gamme d’objectifs dédiés atteindra 21 modèles 24 × 36 fin 2021, avec notamment les très attendus Micro Nikkor de 50 et 105 mm, et les zooms longue focale 100-400 et 200-600 mm. On espère de grands tromblons de sport et chasse photo tels les 400 mm f/2,8 ou les 600 mm f/4 : ces focales sont mentionnées sur la dernière road-map ! Mais pour l’instant, les modèles reflex FX et la bague d’adaptation restent indispensables, sur ce point Sony a pris de l’avance sur le duopole du reflex pro.

Fiche technique Nikon Z6 II

  • Capteur : Cmos 23,9 x 35,9 mm rétro-éclairé de 24,5 Mpxl
  • Définition maximale : 6 048 x 4 024 pixels (3/2)
  • Montures/Coefficient : Z/1x
  • Sensibilités : 100-51 200 Iso
  • Vidéo : 4K UHD 24 à 60p, FullHD 24 à 120p, ralentis
  • Formats de fichiers : Photo : Raw (Nef) 12 ou 14 bits, Jpeg Video : Mov, MP4, Pro Res Raw sortie externe 4:2:2
  • Protection du boîtier : oui
  • Stabilisateur : oui, déplacement du capteur sur 5 axes
  • Visée : Oled 3,69 Mpts, 100 %, grossissement 0,8x
  • Moniteur : LCD 3,2 pouces, 2,10 Mpts, inclinable et tactile
  • Flash intégré : -
  • WiFi/Bluetooth/GPS : Oui/Oui/-
  • Autofocus : Détection de phase sur 273 points ; couverture à 90 % environ ; sensibilité jusqu’à -6 IL
  • Vitesses : 1/8000s à 30s ; Synchro X 1/200s
  • Rafales : 14 im/s
  • Stockage : 1 XQD / Cfexpress B, 1 SD UHS II
  • Interfaces : USB 3 Type C, HDMI non compressée, accessoires, micro, casque, griffe flash
  • Alimentation : accu Li-Ion EN-EL15c
  • Dimensions/Poids : 134 x 100,5 x 69,5 mm/705 g

Fiche technique Nikon Z7 II

  • Capteur : Cmos 23,9 x 35,9 mm rétro-éclairé de 45,7 Mpxl
  • Définition maximale : 8 256 x 5 504 pixels (3/2)
  • Montures/Coefficient : Z/1x
  • Sensibilités : 64-25 600 Iso
  • Vidéo : 4K UHD 24 à 60p, FullHD 24 à 120p, ralentis
  • Formats de fichiers : Photo : Raw (Nef) 12 ou 14 bits, Jpeg Video : Mov, MP4, Pro Res Raw sortie externe 4:2:2
  • Protection du boîtier : oui
  • Stabilisateur : oui, déplacement du capteur sur 5 axes
  • Visée : Oled 3,69 Mpts, 100 %, grossissement 0,8x
  • Moniteur : LCD 3,2 pouces, 2,10 Mpts, inclinable et tactile
  • Flash intégré : -
  • WiFi/Bluetooth/GPS : Oui/Oui/-
  • Autofocus : Détection de phase sur 493 points ; couverture à 90 % environ ; sensibilité jusqu’à -4 IL
  • Vitesses : 1/8000s à 30s ; Synchro X 1/200s
  • Rafales : 10 im/s
  • Stockage : 1 XQD / Cfexpress B, 1 SD UHS II
  • Interfaces : USB 3 Type C, HDMI non compressée, accessoires, micro, casque, griffe flash
  • Alimentation : accu Li-Ion EN-EL15c
  • Dimensions/Poids : 134 x 100,5 x 69,5 mm/705 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



FUJIFILM

Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

CEWE