Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikkor AF-S 18-35 mm f/3,5-4,5 G ED : Le piqué

14/05/2013 | SEPULCHRE Jean-Marie

Le piqué

Le piqué a été mesuré le Nikon D800E en réglage standard, les fichiers NEF étant développés avec Capture NX2. Le piqué est exemplaire aux courtes focales, c’est-à-dire celles que l’on cherche à obtenir avec un zoom grand angle, en pratique de 18 à 28 mm. Par contre à 35 mm les angles de l’image sont en retrait, n’atteignant que le niveau bon alors que le reste du champ est toujours dans l’excellence. Cependant notre essai de terrain nous a montré, avec deux exemplaires du 18-35 testé l’un sur D600 et l’autre sur D800E que la netteté des coins à cette focale reste très bonne en pratique à plus grande distance, c’est sans doute une courbure de champ un peu forte à faible distance qui cause cette baisse de netteté aux mesures sur mire.


- Ci-dessus : Carte de piqué pour le format 49 × 74 cm : les cases bleues indiquent les très bons et excellents résultats en matière de netteté.


- Ci-dessus : Graphique détaillé du piqué à 18 mm selon l’ouverture (mesures pour le format 49 × 74 cm)


- Ci-dessus : Graphique détaillé du piqué à 24 mm selon l’ouverture (mesures pour le format 49 × 74 cm)


- Ci-dessus : Graphique détaillé du piqué à 35 mm selon l’ouverture (mesures pour le format 49 × 74 cm)

Faut-il encore investir dans des grands angles fixes ?

On a longtemps estimé que les zooms étaient des compromis de qualité optique plus faible que celle des objectifs fixes de gamme équivalente, mais le problème de la gamme Nikon c’est qu’il n’existe pas de grands angles fixes récents d’ouverture comparable à celle des zooms, Nikon ayant commencé par les f/1,4 et f/1,8 pour renouveler sa gamme. Or les anciens f/2,8 AF-D, toujours en vente, par exemple les 18, 20, et 24 mm, sont moins bons aux mesures non seulement par rapport au très pro 14-24 mm AFS, mais aussi par rapport à ce petit zoom amateur : s’il faut fermer le fixe à f/5,6 ou f/8 pour obtenir un rendement homogène, la luminosité nominale plus faible du zoom n’est plus un obstacle. Seule la discrétion en prise de vue de rues milite encore pour un 24 mm AF-D, par exemple.
Retrouvez l’intégralité de notre test du Nikkor AF-S 18-35 mm f/3,5-4,5 G ED dans notre numéro 56 du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque.

- Lire le sommaire du numéro 56 de MDLP

- Acheter le numéro 56 de MDLP

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages