Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon Coolpix P900 : zoom 24-2000 mm

02/03/2015 | Pascale Brites

Certains constructeurs travaillent à améliorer la qualité d’image de leurs bridges, en augmentant la taille du capteur par exemple. Chez Nikon, c’est la taille du zoom qui augmente à chaque génération pour atteindre aujourd’hui le coefficient record de 83x, avec un équivalent 24-2000 mm.

Présentation

L’an dernier, Nikon annonçait le Coolpix P600, remplacé en début d’année par un P610 qui a conservé le zoom 60x équivalent 24-1440 mm. Ce n’était pas le plus impressionnant puisqu’il était dépassé par Canon avec son SX60HS, doté d’un équivalent 21-1365 mm en 24x36, ou encore Kodak avec le AZ651 et son zoom 24-1560 mm, tous deux présentant un facteur de zoom de 65x.
Le Coolpix P900 dévoilé aujourd’hui par la marque jaune vient donc placer la barre encore plus haut, affichant un imposant zoom 83x équivalent 24-2000 mm à l’ouverture glissante f/2,8-f/6,5.

Doté de la technologie Dynamic Fine Zoom, une fonction de zoom numérique aux algorithmes de calculs optimisés, le cadrage peut même être resserré jusqu’à l’équivalent d’un 4000 mm. L’objectif comprend seize éléments optiques, répartis en douze groupes, dont un élément en verre Super ED et cinq en verre ED. L’élimination du flou de bougé reprend les concepts du P610, associant stabilisation optique et réduction électronique du flou résiduel, dont le gain pourrait, selon la marque, atteindre cinq vitesses d’obturation. Le fût de l’objectif présente un poussoir qui complète la commande électrique de zooming du boîtier et peut également servir à piloter la mise au point en mode manuel. À côté d’elle, un bouton de retour rapide au grand-angle permet la rétractation rapide du zoom. Ce bouton pourra également être paramétré pour permettre d’atteindre automatiquement une focale donnée.

Au cœur de l’appareil, le capteur ne présente pas vraiment de surprise. Il s’agit d’un Cmos BSI de 1/2,3" de 16 Mpxl. Bien qu’associé à un processeur Expeed C2, on ne peut s’attendre à des miracles en termes de qualité d’image et surtout de montée de bruit en haute sensibilité. La visée s’effectue soit par l’intermédiaire du viseur électronique, un peu petit, 0,2", mais correctement défini puisqu’il affiche 921 000 points. Décollez l’œil du viseur et l’affichage basculera automatiquement sur l’écran orientable de 3", de 921 000 points également. Ce dernier est équipé de la technologie Clear View, d’un traitement anti-reflet et d’une bonne luminosité puisqu’il s’agit d’une technologie d’affichage RGBW affichant des points blancs en plus des habituels rouge, vert et bleu.
En vidéo, l’appareil autorise l’enregistrement de séquences en Full HD 60p. Son micro possède une fonction zoom, couplée à celle de l’objectif et permettant de limiter les bruits parasites lors de captures en longues focales.
Une fonction Timelapse est présente, ainsi que les Picture Control, un mode de mise au point manuelle avec focus peaking et des modes scènes dont les nouveau mode Lune et Observation oiseaux.
L’appareil possède également un GPS et une connexion WiFi NFC qui permettra de piloter et de récupérer les images de la carte en passant par l’application Wireless Mobile Utility de Nikon.

Disponible dès le 19 mars, son prix est annoncé à 599 €

- le site de Nikon

Fiche technique

  • Capteur : Cmos BSI, 16 Mpxl
  • Objectif : Zoom 83x, équivalent 24-2000 mm f/2,8-6,5
  • Macro : 1 cm
  • Stabilisateur : Optique
  • WiFi : Transfert de fichiers et contrôle à distance
  • GPS : Oui
  • Sensibilité : 100-6 400 Iso
  • Rafale : nc
  • Modes d’exposition : modes scènes, PASM
  • Vidéo  : Full HD, 60p
  • Moniteur : 3", RGBW, 921 kpts, orientable
  • Stockage : SD-SDXC
  • Alimentation : Accu Li-Ion EN-EL23
  • Dimensions : 139,5 x 103,2 x 137,4 mm
  • Poids : 899 g (avec accu et SD)
  • Prix : 599 €

Premier avis


Difficile de s’enthousiasmer à la vue de ce P900 qui semble avoir pour principal argument de faire plus gros et plus long que les précédents. Si les bridges ont toujours eu une place à part en raison de leur polyvalence, on assiste à une course déraisonnée au plus gros zoom, comme ce fut le cas il y a quelques années avec la définition des capteurs.
Et même si ce 24 – 2000 mm présente une large ouverture de f/2,8 à sa plus courte focale, celle-ci bascule ensuite rapidement à des valeurs critiques qu’un petit capteur de 1/2,3" ne saura compenser en augmentant la sensibilité.
Bien entendu, seul un test approfondi du Coolpix P900 nous permettra de juger de ses qualités intrinsèques et de ses aptitudes dans différents domaines de la prise de vue et nous ne saurions nous arrêter sur la prise en main peu encourageante que nous avons pu faire d’un modèle non définitif.
Néanmoins, il est certain qu’il faut arrêter de faire croire aux utilisateurs que cet appareil sera aussi à l’aise en macro qu’en sport, en scène d’intérieur qu’en astrophotographie ou encore en portrait qu’en reportage. Si les bridges possèdent bien l’avantage de leur polyvalence, il y a sans doute des limites à ne pas dépasser. Et à 83x, on est peut-être allé au delà.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Complètement ridicule ! Mais donc va parvenir à faire une photo à main levée avec une telle focale ? On attend toujours de chez nikon un VRAI concurrent du rx10 et le successeur du coolpix A......

  • Eh bien, le Panasonic FZ200 a encore de beaux jours devant lui !

  • Déjà , j’ai du mal à maintenir un 800mm-1000mm à cause de la prise au vent mais à 2000mm équivalent,le trepied devient obligatoire.

    L’autre problème, c’est la définition du capteur : 16 MP
    ou 375pl/mm sur le capteur.

    Problème : Un objectif ouvert à f/6.5 résoud au mieux 250pl/mm ;
    ilaurait donc été plus judicieux pour Nikon de faire un
    24-1200/2.8-4, histoire de rester crédible du point de vue de la diffraction...

    Nikon nous fait donc une nouvelle crise de geekoïdite aigüe !

  • @1
    J suis d’accord pour dire que 2000 mm de focale, c’est une aberration (et pas seulement chromatique...) mais la sortie de cet appareil n’est pas incompatible avec le renouvellent du p7800 et du coolpix A qui vient d’ailleurs de chuter à 329 dollars aux states, ah les heureux !

  • J’ai acheté cette petite merveille et croyé moi c’est une merveille...
    la qualité de la photo est super et son zoom est vraiment impressionnant, même à main lever il est d’une grande précision.
    il faut vraiment l’essayer pour y croire....

  • Tout simplement fabuleux, images d’excellentes qualité , couleurs fidèles, très bon piqué, excellent en macro et bon à 2000.Cet appareil mérite 5 étoiles, je le préfère de très loin à mon panasonic fz 200 ouverture constante à 2,8.J’ai déjà eu de très nombreux bridges, sony, panasonic, nikon, de très très loin le nikon p 900 est le meilleur à mon avis. C’est un bridge vraiment extraordinaire et je vous le recommande très vivement.

  • j’utilise un coolpix L810 depuis 2 ans 1/2 qui a ce jour m’a donné et me donne encore beaucoup de satisfactions mais sans hésiter prendrai un P 900
    Je fais partie d’un club photos qui a des œillères avec des reflex et capteur grand format !!
    et qui ne veut rien entendre mais ce que j’appelle un tout en 1 c’est génial en 2015 il faut vivre avec son temps !!

  • L’évolution dans le domaine photographique et principalement dans les hybrides est a mon avis excellente et avec ce genre d’appareil a part avoir un pied pour être sur de la réussite !!et avec ce zoom qui peut le plus sera très bien avec une focale plus faible

  • Je n’ai jamais vu autant de critiques par rapport à la sortie d’un bridge. J’ai voulu en savoir plus sur le bien fondé de ces critiques et ce qui en résultent par rapport aux forums et aux avis des acheteurs dans les boutiques en ligne, il y a un fossé entre les avis des experts, critiques professionnelles et amateurs par rapport aux tests accomplis ou non accomplis des différents sites et magazines (sauf que choisir : bonne critique) et les Heureux possesseurs du P900 avec des termes comme incroyable, stupéfiant....couleurs réalistes, bon piqué, Alors ? Je vais me rendre au salon de la photo pour me rendre compte de cet appareil entre autre. J’ai une connaissance qui l’a depuis quelques mois et il est bluffé par les photos animaliers qu’il a pu faire, et pourtant il a un très bon reflex. En plus, il est en rupture de stock partout en France, ça veut bien dire quelque chose, non !

  • Je viens de l’acheter il y a trois jours et la première bonne surprise a été le poids, il est bien moins lourd que je le craignait. L’autre bonne surprise a été au moment de la prise de vue en testant le télé au maximum du zoom optique. Oui, on se dit que sans un trépied ça va être flou, et, oui, sans trépied on a intérêt à trouver un moyen de se caler. On pense que l’on trop bougé, et pourtant, au moment de visualiser les photos elles sont nettes, et ce grace au stabilisateur 5 axes qui fait un boulot stupéfiant. Je continue à le tester et reviendrais vers vous si je change d’avis mais pour le moment, pour moi c’est le deal du mois. Et très simple d’utilisation, ce qui ne gate rien.

  • Vous savez quoi ? je l’ai reçue il y a trois jours, j’en suis ravie, car il présente aussi d’autres caractères au manuel et pour les fans c’est tant mieux, ensuite il se configure très bien, le wifi et top et moi qui n’y connais rien en photo, et bien je suis contente d eson acquisition, depuis juillet 2018 le nikon coolpix p1000 est sortie en 4k, je pense que la main je vais me la faire sur le p900 et le p1000 viendra chez moi plus tard hahaha , 1000 blllet quand même !

Les optiques Nikon