Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon D3200 : reflex 24 Mpxl en début de gamme

19/04/2012 | LAURENT KATZ

Nikon frappe fort avec ce modèle qui marque le passage de la haute définition photo sous la barrière des 700 €. Sans remplacer le D3100 qui continue sa belle carrière.

Des pixels à foison

LIEN COMMERCIAL : PROMO
Jusqu’au 31 juillet, le NIKON D5200 est à prix très réduit. Voir les modalités de l’offre et la liste des magasins participants ICI



Fin 2011, Nikon avait vendu en France au moins 80 000 D3100 et ce chiffre flirte maintenant avec les 100 000 exemplaires. Il continue son beau parcours, avec un prix revu à la baisse : 499 € avec le zoom 18-55 VR. Maintenant coiffé par le D3200 qui en est une version mise au goût du jour. Depuis le NEX 7 et les A77/A65 de Sony munis d’un capteur de 24 Mpxl, on se demandait bien qui de Nikon ou de Pentax allait l’employer. Bingo pour la marque jaune qui, au lieu de sortir le successeur du D300s que l’on ne finit pas d’attendre, lance un D3200 dont la vocation familiale est artificiellement annoncée, tant ce contexte d’usage n’a pas besoin d’une telle manne de pixels. Nikon reconnaît aussi que l’appareil, de par ses caractéristiques, pourrait intéresser un public plus expert, plus geek. On veut bien la croire.

Il y aura des explications à prodiguer sur ce capteur, qui va solliciter nos configurations informatiques (carte mémoire, ordinateur, disque dur) de manière plus intense. Et faire comprendre à l’acheteur séduit par le principe du toujours plus, que pour voir ses images sur son téléviseur, son moniteur, les imprimer en 10 x 15 ou les partager sur Internet, qu’il dispose de dix fois plus de pixels que nécessaire. Et lui faire montrer qu’en recadrant fortement, il pourra dans un premier temps faire l’économie de longues focales. Espérons que la nouvelle version du Guide d’utilisation, intégré au D3200 sous la forme d’une multitude d’écrans illustrés, saura conseiller le photographe amateur peu averti de ces problématiques.


À nouveau capteur, nouveau processeur. C’est le récent Expeed 3, déjà vu sur les reflex plein format D4 et D800, qui est de la partie. Gérant les données que lui envoie le module de mesure matricielle 3D II, à 420 pixels, qui analyse l’exposition et les couleurs et le capteur AF Multi-CAM 1000 à onze collimateurs, dont un en croix. Il assure aussi la vidéo Full HD, enregistrée maintenant à 24, 25 ou 30 im/s. Hélas, le LCD qui a progressé de 230 kpts à 921 kpts depuis le D3100 n’est pas orientable, ce qui est une faute sur un reflex qui revendique un usage vidéo, avec un déclencheur dédié et une prise micro stéréo externe, pour remplacer le micro monophonique interne.

Le mode Rafale a aussi progressé, atteignant les 4 im/s et bénéficiant du suivi autofocus 3D. À signaler que le D3200, n’intégrant pas de moteur pour piloter la bague des distances de l’objectif, n’assure l’autofocus qu’avec les optiques motorisées AF-S et AF-I.

La prise USB/audio-vidéo accepte le dongle Wi-Fi WU-1a qui sera vendu entre 50 et 70 €. Ses fonctions sont limitées à l’envoi des photos, en définition réduite, vers un téléphone ou une tablette sous Androïd (iOS est à l’étude), suivi d’un transfert sur un réseau social. Un téléphone qui servira aussi de télécommande, pour déclencher l’appareil avec un retour de l’image, sans pilotage des fonctions à distance.

La sortie commerciale est prévue pour fin mai, début juin.

- Le site de Nikon

LIEN COMMERCIAL : PROMO
Jusqu’au 31 juillet, le NIKON D5200 est à prix très réduit. Voir les modalités de l’offre et la liste des magasins participants ICI

Comparaison des D3200 et D3100

D3200D3100
Capteur 24,2 Mpxl 14,2 Mpxl
Vidéo 1080p (24, 25 et 30 im/s) 1080p (24 im/s)
Processeur Expeed 3 Expeed 2
Visée 95 %, 0,8x 95 %, 0,8x
LCD 3pouces/921 kpts fixe 3 pouces/230 kpts fixe
Sensibilités 100 – 6 400 Iso (Hi 1 : 12 800 Iso) 100 – 3 200 Iso (Hi 2 : 12 800 Iso)
Mise au point 11 zones 11 zones
Mesure AE 420 pixels 420 pixels
Vitesse 1/4000 s 1/4000 s
Rafales 4 im/s 3 im/s
Assistance Mode guide amélioré Mode Guide
Dimensions 125 x 96 x 76,5 mm 124 x 96 x 74,5 mm
Poids (nu) 455 g 455 g

Fiche technique

  • Capteur : Cmos 23,2 x 15,4 mm, 24,2 Mpxl, format 3/2
  • Protection du boîtier : -
  • Stabilisateur : -
  • Antipoussière : Oui
  • Wi-Fi : Opt.
  • GPS : Opt.
  • LiveView : Oui
  • Définition maximale : [3/2] 6 016 x 4 000 pixels
  • Vidéo : 1080p (24, 25 ou 30 im/s, 20 mn maxi, H.264)
  • Sensibilité : Auto, 100 - 6 400 Iso (extension à 12 800 Iso)
  • Formats de fichiers : Jpeg, Raw, Raw + Jpeg, Mov
  • Monture : Nikkor AF, coeff. mult. 1,5x
  • Mise au point : Détection de phase sur 11 zones (1 en croix) avec choix auto ou manuelle ; détection de contraste en visée LCD avec détection de visages
  • Mise au point  : Automatique au déclenchement ou continue, suivi dynamique ou 3D ; télémètre électronique
  • Mode d’exposition : PASM, modes Scènes (6), Auto
  • Type de mesure : Matricielle 3D II sur 420 zones, pondérée centrale, moyenne, ponctuelle (2,5 %), sur collimateur actif ; 0 - 20 IL (2-20 IL en ponctuel) ; +/-5 IL par 1/3 IL ; bracketing
  • Vitesses : 1/4 000 à 30 s, synchro X 1/200 s
  • Rafales : 4 im/s
  • Balance des blancs : Auto, préréglée (12), manuelle (1)
  • Réglages divers : Picture Control (couleur, contraste, luminosité, accentuation, teinte), Active D-Lighting
  • Contrôle du flash : iTTL, -3/+1 IL par 1/3 IL
  • Flash intégré : NG 12 à 100 Iso
  • Visée : Reflex optique par pentamiroir (95 %), grossissement 0,8x, 18 mm
  • Moniteur : LCD 3 pouces/921 kpts
  • Modes d’affichage : Zoom, index (4, 9 ou 72), indicateur surexposition, calendrier, diaporama
  • Stockage : SD/SDHC/SDXC
  • Interfaces : Hi-speed USB/AV, HDMI, IR (télécommande), Microphone, Wi-Fi
  • Personnalisation : NC
  • Divers : Surimpression, filtres, correction de distorsion et perspective, recadrage
  • Télécommande : Opt.
  • Logiciels : ViewNX 2
  • Accessoires fournis : Accu et chargeur, bandoulière, 1 câble USB, 1 câble audio/vidéo
  • Alimentation : Accu Li-Ion 7,2 V/1 080 mAh
  • Dimensions : 125 x 96 x 76,5 mm
  • Poids : 505 g (avec accu et SD)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Dément ! 24mp ! Les amateurs qui vont l’acheter vont devoir changer leur ordinateur s’il est vieillissant pour pouvoir traiter toutes ces données. C’est un paramètre auquel peu pensent et qui alourdit largement la facture.

  • On se demande bien comment le Marketing de Nikon evalue la clientele.
    24Mpx pour un boitier amateur d’entrée de gamme c’est démesuré.
    Les professionnels, eux, attendent un tel capteur, dans un boitier proche du D800, pour ne pas avoir a hésiter entre un D4/16Mpx a 6000€ et un D800/36Mpx a 3000€ qui fait de fichiers de 60Mo.
    Ce serait une stratégie marketing mieux positionnée, et cohérente.
    Combien de temps va-t-il falloir attendre ?

  • 24 Mpxl, ça me semble absurde pour un boîtier d’entrée de gamme pour une raison toute simple : pour exploiter une telle résolution, il faut mettre en face des objectifs de la classe "N" de Nikon. Donc des objectifs qui oscillent entre 1000 et 10000€ pièce... Soit nettement plus que le prix du boîtier... La course aux pixels entretenue par les clients fait vraiment faire n’importe quoi à Nikon...

  • Si j’ai fini par réussir à me convaincre de des 24mp ou 36 mp pouvaient être utiles pour certains experts et pros, cela va être plus dur à accepter pour le grand public qui n’achètera ni optique haut de gamme ni ordinateur suffisamment puissant pour traiter tout cela ! Cela n’est pas cohérent à mon sens. C’est un peu comme vendre une grosse cylindrée de luxe à quelqu’un qui ne prendre sa voiture que pour faire 10km par jour en ville !

    Après, comme dit EGr, qui peut le plus peut le moins. Les photos de famille à envoyer sur le web ou à imprimer en 10*15 n’en seront pas moins bonnes !

  • Ces 24 Mpixels ne sont que poudre aux yeux et argument commercial car l’objectif fournit avec ne permet pas une définition dépassant le quart de cette résolution.
    De plus, avec pareil objectif il est préférable d’avoir un capteur ayant une définition nettement moindre, car au final les défauts de cet objectif seront accentué par le capteur.

    Il ne faut pas espérer pouvoir recadrer largement les photos dans cette combinaison sans échapper à un flou assez prononcé, par contre combiné à l’objectif 16-85, je pense que cet appareil sera capable du meilleur.

    • On pourrait également considérer le problème sous un autre angle. Nikon ne construisant pas ses capteurs (excepté celui du D4 peut-être) où acheter un capteur ailleurs que chez Sony ? et quel capteur ?.
      Si Nikon avait réutilisé le capteur du D3100 en l’améliorant il aurait de toute manière récolté une volée de bois vert !!!
      Le problème est identique avec les apn compact, pourquoi 16 voire 18 Mpixels ?
      Je précise que, équipé en Pentax, je ne me présente pas comme avocat voué à la cause de la marque jaune, le problème sera certainement identique avec le futur Pentax d’ailleurs.
      Je reste donc persuadé qu’en dehors de la fabrication de ses propres capteurs, Nikon comme Pentax sont à la merci du fournisseur .......ainsi que des utilisateurs qui en veulent toujours plus.

    • J’ai un 16-85 monté sur un D7000. Les 16 Mpxl le malmènent déjà pas mal. Fermé à 8 ou 11, il est excellent. Mais à 3,5, c’est moins glorieux. Alors, avec 24 Mpxl...

    • D’accord, mais est-ce nécessairement un tort que de vouloir choisir entre zoom numérique et piqué de la mort ? ;-)
      On n’a pas nécessairement besoin de sortir en toutes circonstances des images à couper le souffle bourrées de micro-détails... J’ai sorti il y a peu des photos de 2 matchs de foot, à l’intention d’amateurs footeux... jpegs bruts de boitier pour faire vite, non retraités, le tout fait à l’alpha850 (24Mp 24x36) + 70/300G dans des conditions de lumières pas idéales. Certaines sont fortement recadrées, parce que je ne suis pas près de me payer un 600/4...elles manquent donc logiquement de piqué... mais quelle importance, surtout pour du format web à l’arrivée ? Elles montrent ce qui est attendu, à savoir les attitudes individuelles des joueurs, les positionnements collectifs, les enchainements d’actions... et peu importe qu’on ne sache pas reconnaître le point utilisé pour la couture du short du n°6 blanc, tant qu’on identifie le 6 blanc. ;-)

      Ne pas oublier qu’on vise ici un usage amateur. Non, l’amateur n’aura pas souvent besoin de sortir un tirage A0 à partir d’une photo prise à 3200iso et pleine ouverture à 85mm de son 16/85... mais il fera bien d’autres usages de son kit alpha3200, je n’en doute pas.

    • Lapsus sur la toute fin : il s’agit du d3200 et non de l’alpha3200 !
      Sony fournit les capteurs à Nikon mais pas encore les noms de boitiers !! :)))))

    • Oups, effectivement, merci de la correction... Je suis en effet plus habitué à parler de la gamme Sony, dont l’entrée reste calée à 16Mp... pour le moment... ;-)

  • Soyez sûr que si Nikon propose 24MP, c’est bien parce qu’il savent que l’amateur non-informé (ou uniquement conseillé par les "vendeurs" de la F..C) choisi quasiment toujours entre deux appareils celui qui a le plus de pixels.
    Je connais un type qui a un 5DII, une floppée d’objo L et qui ne fait QUE du mode auto pour des photos de famille. Rien d’autre.
    Pour reprendre l’exemple de la voiture, c’est tout à fait juste, l’immense majorité des gens qui conduisent une mercedès ou une grosse BMW l’utilisent à moins de 10% de leurs capacités.
    Et combien d’entre vous achètent un pseudo-4x4, qui consomme plus et prend plus de place que la voiture tout simple dont ils auraient besoin ?

  • Si la gestion des hautes sensibilités est bonne, 24 mpix c’est vraiment très bien !!!!!!!!!!!! surtout avec les fixes nikkor (50 1.8, 35 1.8, 85 1.8, 40 macro etc...) ultra piquées et abordables. Et il faut arrêter de croire que passer de 12 à 24 mpix va autant ralentir vos pc !!! Le mien, qui pourtant est loin d’être récent, me permet de traiter des assemblages pano de plus de 100mpix avec lightroom3 sans aucun problème.

  • Ne voyez pas dans mon propos une critique sur l’évolution des capteurs. C’est très bien.

    Maintenant, ce que je trouve plus inquiétant dans cette course aux pixels, c’est le glissement qui s’opère. Je m’interroge : la qualité d’une photo dépent-elle du nombre de pixels ?
    Certains concours photos demandent maintenant un minimum de x mpx. Un amateur pas necessairement fortuné ne pourra plus participer à ces concours, sauf à investir dans de nouveaux boitiers... Exemple : le wildlife photographer of the year exige depuis 1 ou 2 ans un minimum de 10 ou 12 mpx.
    1- Tous ceux qui qui on des boitiers un peu ancien ne peuvent plus participer
    2 - Les lauréats des précédantes éditions n’avaient pas tous des boitiers pro, ce qui me fait dire que la qualité d’une photo ne dépent pas que du nombre de pixels.

  • J’espère pour les acheteur et pour Nikon que boîtiers et objos seront bien calés ou alors attention à la file d’attente du SAV.........

  • D’abord un D4 décevant à presque 6000 € qui plafonne à 16 MPX alors qu’il semble tout à fait possible de passer la barre des 20 MPX en conservant de la réactivité et de bonnes performances en hauts ISO.
    Ensuite un D800 qui lui en fait trop avec ses encombrants 36MPX et sa rafale molassone
    Et quand la résolution idéale pour les pros du moment apparait enfin sur un boîtier, c’est sur l’entrée de gamme !!!

    C’est le souk chez Nikon !

    BEN

    • Ben, il existe ce compromis idéal.
      Il ne s’appelle pas Nikon, mais dès que le transfert cosmétique sera fait, il pèsera 1.000 euros de plus.
      C’est le Sony alpha 77.
      Tous les pros de la nuit savent qu’il passe partout et ses rafales sont imbattables.
      De toute façon, ôtez la carosserie de vos Nikon dernière génération et tous les composants importanst sont de Sony ou d’une de leur usine.
      Mais bon, quand le boîtier rebondit sur le ventre, cela fait moins chic.

    • 24 Mpxl est la résolution idéale pour les pros ?? tiens donc !
      On se marre bien ici...

    • 24 MPX pour les pros, .... oui, ça me parait pas mal.
      Pas seulement pour l’intérêt pratique d’une telle résolution mais aussi pour être "dans l’air du temps", face à des clients qui font aussi de la photo le WE, avec des boitiers amateurs qui passent les 20 Mpx et parfois en plein format ... Allez leur expliquer !
      Pointez vous aujourd’hui en agence de pub avec des fichiers 12Mpx non interpolés, ... ça commence à faire la grimace.
      24Mpx était déjà la résolution du D3X qui a eu son succès chez les pros. C’est pas pour rien.
      A l’époque c’était extraordinaire, maintenant ça devient la norme
      BEN

    • 24 MPX pour les pros, .... oui, ça me parait pas mal.

      Il faut surtout arrêter de penser qu’un outil peut répondre à tous les besoins, que l’on regarde chez les amateurs ou chez les pros. Un pro peut tout à fait tirer parti d’un compact à objectif interchangeable pour des reportages courants, d’un APS-c très pixelisé pour du sport en extérieur, d’un 24x36 peu pixelisé pour du sport en intérieur, d’un...
      Il n’y a pas une vérité, pour personne. Il y a un ensemble de compromis à optimiser selon ses moyens et usages. L’amateur, lui, aura généralement moins de marges pour multiplier les choix... du coup, ses compromis seront plus importants.

    • Oui, OK ... un pro peut tirer partie d’une boîte à chaussure avec un trou dedans. Admettons.
      Je travaille en plein format et je fais parfois une photo très sympas avec mon G12. Mais si il me prenait l’envie de l’exposer ou qu’un client me demande d’en faire une bâche, je suis mal ! Vendre ses images est suffisamment compliqué pour qu’elles soient TOUTES exploitables avec le maximum de souplesse.
      Et entre 2 appareils de qualité, celui qui apporte la meilleure résolution est le plus confortable.
      BEN

    • +1
      l’agence de presse qui distribue mes photos exige du 18 Mpx mini.

    • "Un D4 décevant" ... Ah bon ? Pourquoi, parce qu’il n’a "que" 16 Mpixels ?

      Ce boitier est "tellement décevant" que Nikon a déjà dû augmenter ses capacités de production pour faire face à la demande. Idem pour le D800.

    • Oui, ... pour ça !

      Le D4 aura beau être le boîtier de tous les superlatifs je considère qu’à 16Mpx, c’est un boîtier bridé pour des intérêts commerciaux de gamme. Et qu’on ne vienne pas me dire que c’est pour atteindre 204 800 Iso sans bruit ou 11 VPS. Ces chiffres servent plus à alimenter les discours marketing que les photothèques.
      Toutes les marques obtiennent désormais d’excellents résultats en APS-C à 6400 Iso, avec des 16Mpx ou plus, et ce depuis plusieurs années (voir Canon 600D, Pentax K-5 ou Sony NEX). Nikon prouve avec le D800 qu’ils savent eux aussi parfaitement gérer le bruit sur un capteur full frame de 36Mpx.

      Alors pourquoi seulement 16 sur le D4 qui serait tellement plus polyvalent à 22 ou 24 Mpx ?
      Peut-être pour créer la frustration dès la sortie et garantir une bonne vague d’achats pour le D4s qui ne tardera pas ?

      Quand à augmenter les capacités de production, est-ce là un gage de qualité pour vous ?
      Nikon l’a déjà fait avec le J1 qui n’était pourtant pas la "révolution" annoncée mais qui a cartonné. Parallèlement, l’Olympus OM-D actuellement sur le marché est un petit hybride aux fonctions incroyables. Pourtant, personne (ou presque ) n’en parle et il risque de disparaitre aussi discrètement qu’il est apparu.

      BEN

    • Comment mélanger tout et n’importe quoi ... c’est quand même assez consternant :

      "Toutes les marques obtiennent désormais d’excellents résultats en APS-C à 6400 Iso, avec des 16Mpx ou plus, et ce depuis plusieurs années"
      — > Je crois que vous n’avez jamais comparé en réel des photos à 6400 ISO entre un APS-C et un FF, sinon vous n’écririez pas cette contre-vérité. S’il est vrai que les photos de la plupart des APS-C sont de qualité correctes à 6400 Iso maintenant, il y a encore un gouffre avec les photos faite avec un D3S. Les lois de la physique sont les mêmes pour tout le monde.

      "Alors pourquoi seulement 16 sur le D4 qui serait tellement plus polyvalent à 22 ou 24 Mpx ?"
      — > Le D4 est un boitier pro exclusif dédié à la photographie de sport et de news. La résolution brute est moins importante que le résultat en action, notemment concernant la taille du buffer : 16 Mpx au lieu de 24 Mpx, cela fait 50% de photos en plus à buffer égal.

      "Peut-être pour créer la frustration dès la sortie et garantir une bonne vague d’achats pour le D4s qui ne tardera pas ?"
      — > Bien sûr, les grandes marques investissent des centaines de milliers d’EUR dans leur outil de fabrication juste pour fruster leurs clients ... :-)

      "Quand à augmenter les capacités de production, est-ce là un gage de qualité pour vous ? Nikon l’a déjà fait avec le J1 qui n’était pourtant pas la "révolution" annoncée mais qui a cartonné."
      — > Le J1 est un boitier à 600 EUR qui a bénéficié d’un effet de mode des boitiers mirrorless. Les photographes qui investissent 3000 EUR pour un D800 ou 6000 EUR pour un D4, ne le font (majoritairement) que s’ils sont convaincus qu’ils obtiendront de meilleures photos, surtout quand la concurrence est de haut niveau sur ce créneau de matériel et de prix (Canon).

    • Un D4 décevant...on aura tout lu...comme conneries !!!

  • Moi c’est mon métier la photo et je viens d’acheter un D300 d’occas en plus de mon FX. Chez pourquoi ?

    Et je peux vous dire que 12 M c’est suffisant pour des photos de 100 cm de large voir plus.

    Je défie 95% des gens de savoir qu’elles ont été fait avec un 12 M.

    La photo c’est un instant dans un viseur pas autre chose.
    On se retrouve à l’époque de ceux qui en Hifi confondent les W et la bande passante : 500 w avec 100-15000hz ou 20-20000 Hz et 100w ?

    Nikon part pour nous faire du Pionner des années 80. Je préfère alors Luxman des mêmes années.

    Je pardonne Nikon car s’il disparaisse on est pas dans la m... alors qu’il attire le gueux comme il peuvent (à coup de Mpxl). On aura encore des boitier pro. Mais cherchez pourquoi de D4 n’est pas à 24 M. Compris.

    • Il y en a qui manquent pas d’air !
      Sur un forum bien connu, quelqu’un s’était amusé à faire la comparaison entre un D300 et un Canon 7D (18 MP) : La différence existe bien !
      Alors, certes, elle est faible...mais elle existe....et pas sur tous les types de sujets. Celà a nuit à la carrière du D300 qui est vendu trop cher par rapport aux produits qui sont actuellement disponibles
      (impression du "grand public").
      Nikon est une boîte comme les autres : Pour continuer d’exister, elle doit renouveler régulièrement ses produits afin de rester au top.
      D’un certain point de vue (celui des professionnels et des "conservateurs"), le D300 / D300s est un excellent boîtier (construction robuste et AF pro, rapide...et fiable).
      Malheureusement pour lui, il a été rattrapé non pas par les autres boîtiers APSC (D7000 etc...toujours selon un point de vue "pro") mais par le D800 qui est beaucoup plus polyvalent.
      Personnellement, je ne vois pas l’intérêt que Nikon aurait à lancer un hypothétique D400 pro DX à 24 MP alors qu’il propose déjà ce capteur sur un modèle d’entrée de gamme.

    • Parce qu’il y a une différence entre mettre 3000 euros dans un D800 et mettre 1500 dans un "futur" D400...
      Ça me parait aussi bête que ça, mais bon, si vous n’êtes pas à 1500 euros prêt, évidement, la vie est belle... ^^

    • Pour un pro, 1500 € ou 3000 €, c’est pas ça qui fait la différence.
      Ce qui lui importe avant tout, c’est de disposer d’un outil aussi polyvalent que possible et aussi qualitatif que possible.
      De ce point de vue, il n’y a pas photo : Le D800 est devant.

      Par ailleurs, le tarif officiel du D800 n’a rien à voir avec le "prix de la rue".
      Nikon (Sony) et Canon ont en principe résolu les problèmes de production des capteurs FF qui coûtaient 10-20 x le prix du capteur APSC en réduisant drastiquement le taux de rebut. De nouvelles technologies ont été introduites (Nouveaux wafers 300 mm plus purs, nouveaux steppers, nouvelles salles "blanches").
      La différence de coût réel entre un boîtier FF et un boîtier APSC est actuellement surévaluée afin de liquider les stocks de D700.
      (et de 5D II pour le concurrent). Une fois cette étape franchie, je m’attends à une baisse significative du FF dans les 6 prochains mois, peut-être même avant...

    • tiens ! eric-p ici !

      je cite : "Personnellement, je ne vois pas l’intérêt que Nikon aurait à lancer un hypothétique D400 pro DX à 24 MP alors qu’il propose déjà ce capteur sur un modèle d’entrée de gamme"

      pour faire comme canon avec son 600D vs 60D vs 7D ? Tout ce beau monde à 18Mpix...

      En argentique aussi, même capteur, mais c’est le reste de la machine qui detemine le prix...

  • Perso, j’attends avec une immense impatience le test au Turkistan entre le D7000 et ce truc de 24Mpix a 700 balles. Ca va être passionnant !
    Je pense que ça va être mon 2e boitier au cas ou mon D700 tomberai en panne sur un mariage !
    Mais bon, c’est que du perso !

     ;-)

  • 24 KK pixels c’est génial pour un boitier d’entrée de gamme. Ca met la pression à toute la concurence.
    Pour le remplaçant du d7000 (et non pas du d300s comme beaucoup le pensent car nikon conserve les 3 chiffres pour le full frame), il va y avoir un méchant gain en sensibilité et en fps, une construction davantage "tropicalisée",...
    Un d8000 de 24 000 000 de pixels, 7fps, tropic, iso clean à 6400, vidéo fhd 24-25-30 avec tout débrayable en manuel, aux alentours de 1500€...
    J’EN ACHETE HUIT ! ! ! ! ;-)

  • Je suis une autodidacte photographe , que l’on appelle, en douce, une BPE(bâtard photographe experte) photos reportage , photos portraits sur le vif etc .
    Comme je voudrai faire aussi un peu de vidéo de concert ( le D90 pas génial pour les vidéos) sans avoir à transporter 3 appareils (mon Panasonic FZ45, qui au demeurant fait de bonnes petites vidéos HD, mais qui lui reste à demeure dans ma sacoche de ville ( je ne me balade jamais sans un appareil photos... )
    Mon ordinateur lui devrait bien supporter les 24 M pixels du D3200 : ( intel core i7 Nividia GeForceGTX460 up to 4608MB -8GB DDR3 ) Alors j’aimerai bien quelques avis éclairés : vendre un de mes deux D90 et acheter un D3200 : that is the question ?

    • Bonjour,

      Je ne me savais pas BPE moi-même, mais on en apprend tous les jours. C’est le charme de la vie. Si le D3200 remplacera avantageusement le D90 pour la vidéo (quoique le D90 se débrouille pas si mal pour du 720p), son LCD est fixe. Le futur remplaçant du D5100 (le D5200 peut-être) devrait logiquement disposer d’un afficheur orientable, bien pratique pour filmer quand on n’a pas accessoirisé son reflex. Bien sûr, son prix sera plus élevé.

      Laurent

    • Arrêtez donc de supposer à tours de bras c’est nul !
      Et un D400 par ci et un D5200 par là ... ha ils doivent bien se marrer chez Nikon !
      Pouvez pas vous conntenter de ce qui existe et permet de faire de très belles images ?
      Z’avez rien d’autre à faire, par exemple des photos ? Même de votre nombril exploit révélateur pour certains !
      Pour vous satisfaire Nikon devrait ouvrir une boutique de pièces détachées où vous pourriez aller piocher les différents éléments vous permettant de monter un Dmachin vous convenant si toutefois ce critère peut être viable !
      Nikon fabrique ses obturateurs pour 150 000 et 200 000 actions, avant de changer de boitier contrôlez combien en a exécuté le votre et pour vous occuper calculez le coût de chaque photo et pour corser l’affaire, ne considérez que les images exploitées en format 100%. Voyage vers l’étonnement ... voire effarement pour l’amateur.
      Si vous êtes "pro" vous allez dire "on s’en fout" et si vous êtes amateur (la grande majorité) ça va peut-être vous faire réfléchir et faire un noeud au porte-monnaie !
      Bonne soirée

    • BPE parce que je ne suis pas "diplomée en photographie" ni inscrite à l’Agesa mais à la maison des artistes !!! merci pour la réponse

    • Vois n’avez pas tort quand on voit le nombre d’appareils photo en vente en occasion dont le nombre de déclenchements est souvent inférieur a 20.000 ! Nous vivons dans une société de consommation qui nous pousse a renouveler très vite nos biens de consommation : portables, pc, frigos et bien sur nos appareils photo. A peine achetés, ils sont déjà dépasses par de nouvelles technologies. Le plus souvent, il faut regretter que les magazines alimentent indirectement ces pulsions. La définition ne se détermine pas seulement par le nombre de pixels et c’est bien souvent la qu’est le probleme. Qui parle de la faculté d’un appareil a différencier les couleurs, qui parle de la dynamique, etc ? Trop souvent, le critère "pixels" est un critère d’achat etvde classement or les tests, notamment ceux de d preview, montrent clairement que certains appareils avec 12 mgpixels peuvent etre supérieurs a des appareils avec 24 mgpixels. Ce que je n’ai pas bien compris dans les discussions, c’est le fait que certains disent, je vais renouveler mon d700 (donc plein format) pour acheter un (futur) d400. Ah bon, troquer un FX contre un aps-c ??? Et les optiques alors ??? Je ne comprends pas. Ou bien on investit dans le plus petit format avec un petit zoom genre 18-105 avec dans l’idée de passer plus tard au plein format avec une gamme d’optiques ad hoc mais passer du plein format avec des optiques plein format vers l’aps- c me parait etre une hérésie et un non sens.

  • Je trouve tous ces commentaires affligeants . On nous offre du matériel dont on ne pensait même pas qu’il existerait il ya dix ans et on fait la fine bouche ! Pour moi la qualité d’une photo vient d’abord du photographe , point ! Après on s’occupe du matériel suivant ses moyens financiers et en dernier lieu la technique . Il a été écrit que beaucoup faisaient de la photo de famille en tout auto avec du matériel surpropotionné par rappotrt aux tirages papiers 10x15 . Mais si cela fait plaisir à l’heureux possesseur d’un appareil haut de gamme , pouquoi le blamer ? Je possede un nikon D700 mais je me sers souvent d’un compact Sony 14 MP à 24mm , en photoà la suvette et je fais des photos là ou je me ferais remarquer avec mon D700 gros , visible et bruyant ! Qu’on se concentre sur le sujet et que l’on obtienne un cliché artistique , et les logiciels viendront au secours en cas de clichés ayant vraiment de gros défauts . Tout le monde ne tire pas en A2 ou en posters de plus d’un mètre ! Et encore , on ne les regarde pas à trente centimètres ! Un pépé tombé dans la photo à 7 ans en 1936 !

  • 24 mpx avec une moins bonne monté en iso, je ne vois pas ce que ça apporte au photographe de "base".
    Le recadrage oui bien sur, mais avec un 16 mpx on a pas mal de marge, qui fait des tirages d’un mètre de large ?
    Surtout avec les zooms 18-270mm.
    Pour recadrer il faut au départ une bonne image, par ce que une image flou même recadrée reste floue.
    Et puis il faut apprendre à bouger.
    Par contre avec un fixe perforent là c’est un plus, mais on n’est plus dans le prix d’un équipent de base avec deux zooms.

    Plus utile que la course au pixels, plus de dynamique, meilleurs tenu des haut iso et plus de filtre base bas (avec correction du moirée), mais là c’est moins vendeur, ça demande de savoir..

  • Le dongle Wi-Fi WU-1a est inutile. Il existe des cartes SD Wifi de très haute qualité et rapidité pour bien moins cher !!!

  • Achetez du Samsung... Vous aurez aussi de très bonnes photos...Pour un poids plus léger et vous éviterez ainsi de vous battre à coup de milliers d’euros pour faire de teufs qui s’approcheront de plus en plus de la fausse monnaie.Un peu comme le $ face à l’€. ou l’inverse. Ce qui ait la différence c’est que beaucoup de gens savent prendre des photos, et beaucoup cherchent à les vendre mais les photos réussies ,il faut aller les chercher et ce n’est peut être pas avec du matériel lourd qu’on peu les trouver... Ne le prenez pas ma l,mais je me sis bien amusé à lire tout çà, pour çà...

  • Je viens d’acquérir mon Nikon ce matin et déjà je m’arrache déjà les quelques cheveux qu’il me reste !
    Première impression lors du déballage, le poids (celui d’un bridge) qui, s’il surprend d’emblée, devrait à l’usage plutôt profiter aux amateurs qui se trimballent le matériel toute la journée.
    L’autofocus en revanche est totalement désactivé avec mes optiques !

    Concernant les photographies, je confirme sans aucune réticence qu’il faut évitez comme la peste les enregistrement en JPG. J’ai rarement vu qualité aussi pitoyable. A tel point que ces clichés peuvent être mis directement à la poubelle.

    Concernant le format RAW propriétaire, Nikon ne fournit (comme d’habitude) aucun outil capable de traiter ces formats de fichier propriétaires... charge à la communauté de se débrouiller.
    Pour l’instant, je n’ai toujours pas réussi à installer sous Windows 7 (64 bits) la version du logiciel Nikon View fourni avec l’appareil... ni même à télécharger une (possible) version plus récente sur leur site (toujours en rade, mais j’ai l’habitude) !
    Ne parlons pas des outils Adobe, pas encore compatibles !

    Bref, pour l’instant, impossible de visionner (et encore moins de modifier) mes clichés !

    J’avais déjà fait une expérience similaire avec mon Nikon D100, puis mon Nikon D90, et aujourd’hui avec mon D3200.
    Ne serait-ce que pour cette raison de format "batard" (préférez donc le format DNG), je ne peux que vous déconseiller définitivement les appareils Nikon (personnellement, je reste captif en raison de ma collection d’objectifs, de bonne facture, mais qui ne valent plus guère que le prix de la féraille sur le marché de l’occasion). Si un jour j’en ai les moyens... vive Canon, Olympus, etc...

  • bonjour j’ai mon nikon D3200 il y a tout juste 2 semaine et suis pas du tout content car les photos prisent dans la nature ne sont pas du tout fidèle sur le couleur, le mauve est dominé tous objets gris ou banches virent vers mauve !!!! est ce que c’est normal ?? répondez moi SVP mon email : son_tranminh97@yahoo.fr

    • bonjour a tous !
      svp est ce que quelqun’un peut me dire comment
      je peus visualiser des photos que j’avais prises
      sans carte memoire avec un nikon d3200 !!
      je ne sais pas du tout comment accéder à la
      memoire interne.repondez moi svp !! Merci

    • Bonjour,

      Hélas, la mémoire interne du D3200, qui n’est pas bien grande comparée à celle qu’offre une carte mémoire, est du type volatile. Elle ne conserve pas les photos. Seule quelques compacts disposent d’une mémoire interne qui enregistre quelques images, rarement plus d’une dizaine.

      D’où la sage précaution de désactiver, dans les réglages de configuration du reflex, l’option permettant de déclencher en l’absence d’une carte mémoire.
      Sur le D3200, c’est dans le "Menu Configuration", option "Photo si carte absente".

      Laurent

    • bonjour je viens d’acquérir le d3200, je suis
      encore novice et j’ai donc du mal à prendre
      des photos de nuit, quel serait le meilleur réglage
      quand on est sur le mode priorité à l’ouverture ?
      Help !! Merci