Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon D3s, le reflex nyctalope

14/10/2009 | Laurent Katz

14/10/2009 - Il fallait bien qu’un jour la mythique valeur des 100 000 Iso soit atteinte. On ne s’étonnera pas que se soit un reflex Nikon qui les propose, capable de débusquer la lumière là où l’œil ne voit que la nuit.

- Lire aussi : 06.01.2012 : LE NIKON D4 REMPLACE LE NIKON D3s


Chez Nikon, 2009 est l’année des évolutions. Après le Nikon D300s, voici le D3s qui remplace le D3, sorti il y a deux ans déjà. Ce qui signifie qu’il s’agit d’une mise à niveau, pour exploiter l’évolution technologique sans bouleverser le boîtier d’origine. Pour le capteur Cmos, le compteur est resté bloqué sur les 12 Mpxl. Mais le compte-tour à Iso a fait le tour du cadran. Celui du D3 montait à 25 600 Iso, maintenant sa limite est quadruplée, les 12 800 Iso étant la sensibilité maximale, les valeurs supérieures jusqu’à 102 400 Iso demandant à être débridées dans le menu. On pourra toujours arguer qu’à ces valeurs, les images n’ont pas la pureté et le niveau de détails d’une Kodachrome 25, mais cela n’a aucune importance. La prise en mains d’une version de présérie m’a carrément laissé pantois par sa capacité d’exploration de zones sombres, quasiment désaturées, d’où il extrait des couleurs comme si un éclairage était entré en action le temps de la prise de vue. Tout simplement incroyable. D’ailleurs, les premiers tests semblent montrent que les 12 800 Iso valent les 6 400 Iso du D3.

Enfin, l’antipoussière !

Mais le nouveau D3s offre d’autres atouts. À commencer par l’antipoussière, dont l’absence sur le D3 avait déçu. Nikon indique que placer le système faisant vibrer le filtre passe-bas, pour en déloger les poussières, aurait nécessité l’usage de composants miniaturisés, qui n’existaient pas lors de la conception du boîtier. C’est réparé ! La vidéo aussi fait son arrivée, d’ailleurs le D3s reprend des fonctions déjà vus sur d’autres boîtiers de la marque. Ici, c’est la HD simple (1 280 x 720 pixels à 24 im/s, pour 5 minutes d’enregistrement au format AVI en M-Jpeg)), sonorisée par un micro interne monophonique, ou externe et de nature stéréo. Le filmage bénéficie également d’un mode Haute sensibilités (6 400 à 102 400 Iso), ce qui ouvre des perspectives intéressantes en photographie animalière, comme le prouve Vincent Munier, choisi par Nikon Corp. pour mettre en images le lancement du nouveau boîtier, ou en vidéo de spectacle.


Comme pour le D300s, une touche dorsale active directement le LiveView, libérant une position sur une molette, au profit d’un mode dit Silencieux. Amortissement du miroir en montée et redescente freinée atténuent le claquement naturel du D3s. Avec les hautes sensibilités, les photographes de spectacles seront vraiment à la fête. Mais pas seulement eux, car l’appareil est bâti pour la photo d’action, notamment grâce à un obturateur endurant qui supporte les 300 000 déclenchements.

Avec des rafales à 9 im/s, voire 11 im/s pour celui qui monte une optique DX et travaille au format APS-C. L’autofocus est rapide et sait se caler sur un sujet mobile, du moins si la motorisation de l’optique l’est. On mesure d’ailleurs, avec les F1,4/50 mm, F2,8/24-70 mm, F2,8/70-200 mm, F3,5-5,6/70-300 mm et F2,8/100 mm Macro, mis en œuvre à l’occasion de cette prise en mains, combien la mention SWM, désignant le pilotage ultrasonique de la mise au point recouvre des réactivités différentes.

Pour le reste, pas grand-chose n’a bougé. Ou presque, car la mémoire tampon du D3 originel a été doublée, l’extension payante étant maintenant intégrée d’office. Là encore, c’était une histoire de composants indisponibles. Le prix de lancement du D3s, fin novembre-début septembre, est le même que celui du D3 à sa sortie, soit 4 999 €. Pour Nikon, seule la sensibilité suit l’inflation.

GALERIE DE PHOTOS (D3s DE PRÉSÉRIE)



- Paysage de nuit

Incroyable, le D3s est allé extraire de la zone quasiment noire (zone marquée « ici » dans la vue générale à 70 mm) une scène (prise à 300 mm) dont les couleurs et les détails ont surgi comme par miracle, à 25 600 Iso ! (Les paramètres d’exposition sont restés les mêmes : mode de mesure, correcteur et ouverture de F56, seule la vitesse a changé : 1/200e et 1/25e).

- Au spectacle

Ici, les 25 600 Iso sont encore une fois au compteur. La photo a été prise avec le F2,8/70-200 mm VR, à F5, au 1/50e de seconde avec une correction d’exposition de -2/3IL. L’image est brute de toute retouche, il s’agit du Jpeg directement sorti du D3s. Si le piqué n’est pas extrême, la sensation de netteté et d’un niveau de détail acceptable est patente.

- Au naturel

Ce rapace nocturne a été portraituré avec le F2,8/100 mm Macro VR, et ce qui est visualisé est la partie centrale, correspondant à 1,4 Mpxl sur les 12 Mpxl d’origine. Pour montrer qu’à 800 Iso, une multitude de détails fins sont présents et que la photo d’origine aurait facilement supporté un tirage 40 x 60 cm, sinon plus.

- Comme le redimensionnement en 545 pixels de large (pour le site) ne rend pas justice au rendu réel, vous trouvez ci-dessus un cadrage pixel pour pixel, extrait de l’image, sans aucune accentuation par rapport à l’original, ce qui aurait ajouté plus de croustillant au rendu.

LE D3s EN IMAGES



- Les dessous du D3s

Le châssis en alliage de magnésium abrite un prisme volumineux et comporte une multitude de joints qui assurent la protection contre la pluie, l’humidité et les poussières. La carte mère comporte la puce expeed. Le capteur plein format (FX chez Nikon) est coiffé par un obturateur donné pour 300 000 déclenchements.



- Les menus

Une organisation e onglets présente successivement les menus de visualisation, de prise de vue, de réglages personnalisés, de configuration, de retouche, et enfin un menu personnalisable.



- Les fonctions personnalisées

Elles régissent l’autofocus, la mesure et l’exposition, la temporisation et la mémorisation de l’exposition, la prise de vue et l’affichage, le bracketing et le flash, les commandes du boîtier.

LES NOUVELLES FONCTIONS EN IMAGES


- L’horizon virtuel
En mode LiveView, l’une des options d’affichage superpose l’horizon virtuel à l’image : il n’a pas évolué depuis son introduction et ne contrôle que le roulis.

- L’antipoussière
Enfin, la série D3 s’ouvre à l’antipoussière, avec des options précisant quand il est automatiquement activé (démarrage et/ou arrêt).

- La gestion du microphone
Le microphone interne bénéficie d’une gestion automatique de sa sensibilité, voire manuelle sur trois niveaux. Il est aussi désactivable.

- La conversion du Raw
La transcription des fichiers Nef en Jpeg bénéficie du paramétrage sur plusieurs critères : définition, correction d’exposition, balance des blancs, optimisation d’image…

FICHE TECHNIQUE


- Capteur : Cmos 36 x 23,9 mm 12,87 Mpxl, format 3/2
- Protection du boîtier : Tropicalisé
- Stabilisateur : -
- Antipoussière : Oui
- LiveView : Oui
- Définition maximale : 4 256 x 2 832
- Vidéo : 1 280 x 720 (24 im/s, 5 mn maxi), 640 x 480 ou 320 x 240 (24 im/s, 20 mn maxi)/M-Jpeg
- Sensibilité : Auto, 200 - 12 800 Iso (extensions à 100, 25 600, 51 200 et 102 400 Iso)
- Formats de fichiers : Jpeg, Raw, Raw + Jpeg, Tiff, AVI
- Monture : Nikkor AF
- Zones de mise au point : 51 ou 21 ou 9 (détection auto ou manuelle)
- Mise au point  : Automatique au déclenchement ou continue, suivi dynamique
- Mode d’exposition : Programmé avec décalage, priorité vitesse, priorité diaphragme, manuel
- Type de mesure : Matricielle 3D II sur 1005 zones, pondérée centrale, moyenne, ponctuelle, sur collimateur actif
- Compensation d’exposition : +/-5 IL par 0,3 ou 0,5 ou 1 IL
- Bracketing d’exposition : 2 à 9 vues (+/-3 IL par 0,3 ou 0,5 ou 0,66 ou 1 IL)
- Vitesse : 1/8 000 à 30 s, synchro X : 1/250 s
- Rafales : 9 im/s avec suivi AF (xx Jpeg ou xx Raw 12 bits, xx vues Raw 14 bits), 11 im/s en recadrage DX (format APS-C) et sans suivi
- Balance des blancs : Auto, préréglée (6), manuelle (5), 2 500 à 10 000 °K, bracketing
- Réglages divers : Mode Picture Control : couleur, contraste, luminosité, accentuation, teinte ; D-Lighting
- Prise flash : Griffe, prise synchro X
- Flash intégré : -
- Visée : Reflex optique (100 %), grossissement 0,7x, dégagement oculaire 18 mm
- Moniteur : LCD TFT 3 pouces, 920 000 pixels
- Modes d’affichage : Zoom, index (4, 9 et 72 vues), indicateur surexposition, diaporama
- Stockage : 2 x CompactFlash I/II, compatibilité UDMA
- Interfaces : High-Speed USB, vidéo (PAL/NTSC), HDMI 1.3a, micro stéréo, accessoire, flash, alimentation, IEEE 802.11b/g (opt.)
- Personnalisation : 4 configurations, 3 touches configurables
- Divers : Bracketing au flash, surimpression, compatibilité module GPS
- Télécommande : Opt. (prise 10 broches)
- Logiciels : Nikon ViewNX
- Accessoires fournis : Accus et chargeur, bandoulière, 1 câble USB, 1 câble audio/vidéo, 1 protège moniteur
- Alimentation : Un accu Li-Ion 11,1 V/2 500 mAh
- Dimensions/Poids : 159,5 x 157 x 87,5 mm/1 398 g (avec CF et accu)

- Lire aussi :
06.01.2012 : LE NIKON D4 REMPLACE LE NIKON D3s

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages