Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

FUJIFILM

Nikon D6 : une simple confirmation

04/09/2019 | LAURENT KATZ

C’est un projet exceptionnel à plus d’un titre que Nikon dévoile pour 2020 : le lancement d’un reflex très haut de gamme et d’un zoom lumineux. Une annonce qui montre que la marque jaune s’attache à satisfaire nombre de photoreporters qui ne sont pas encore prêts à basculer vers l’hybride. Du moins pour les JO de 2020.

On aurait pu s’attendre à l’annonce d’un hybride professionnel, un Z8 ou un Z9, avec des rafales de folie et un capteur de 45 ou 50 Mpxl, pour prolonger la sortie des hybrides Z6 et Z7 vers le haut de gamme. Il n’en est rien puisque qu’un espéré reflex D6 est sur la rampe de lancement pour 2020, pour succéder au Nikon D5 sorti en 2016, avec des innovations techniques marquantes, comme un autofocus à 153 collimateurs, des rafales Raw (14 bits, sans compression) pouvant atteindre les 200 images à 12 im/s et une sensibilité poussée à plus de 3 millions d’Iso.

Voilà ce que l’on a appris lors d’une rapide conférence de presse : Nikon va sortir le D6. C’est tout ? Oui, la marque n’a révélé aucune caractéristique technique, avec pour seul biscuit à se mettre sous la dent, une photo de la face avant. Alors on peut faire un peu de prospective et imaginer que le capteur du D6 offrira au minimum 24 Mpxl et la 4K UHD à 60 im/s. Et que l’AF fera encore un bon, comme il l’a fait aux étapes majeures de l’évolution des reflex Nikon.

Stabilisateur ou pas ? Là est la question à laquelle on pourrait répondre « oui » ou « non » avec autant d’arguments ! Oui, parce qu’une partie de la R&D a dû être amortie avec le développement de la technique de stabilisation pour capteur plein format des Z6 et Z7. Non, parce que la stabilisation VR équipe pas mal d’objectifs dédiés à la photo sportive et animalière. Pour mémoire, la stabilisation interne est inexistante sur les reflex hyper professionnels et plus rare sur les modèles experts. A ce jour, il faut faire un tour chez Pentax et son K1 Mark II pour disposer d’un reflex plein format stabilisé. Sans oublier le Sony A99 datant de septembre 2012, qui est un hybride... entre reflex et hybride, puisqu’il offre une visée reposant sur un miroir semi-transparent et un viseur électronique.

Et pour assoir une gamme AF-S déjà pléthorique, Nikon annonce un zoom très lumineux, un AF-S Nikkor 120-300mm f/2,8E FL ED SR VR qui, avec le convertisseur 2x, offrira la gamme 240-600 mm pour une ouverture maximale de f/5,6 quand un Tamron 150-600 mm propose f/5-6,3, comme le Sigma HSM Sport, aux mêmes valeurs chiffrées.


- Le site de Nikon

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



PHOX

BBB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

Fujifilm