Publié le : 13/09/2012

Nikon D600 : pour les amateurs de plein format

On en a tous rêvé. En annonçant aujourd’hui son D600, Nikon s’attache à démocratiser le plein format, proposant un reflex à « gros » capteur 24x36, petit et léger au prix d’un appareil expert. Moyennant quelques concessions sur la définition, c’est un parfait complément au D800, qui montre que la marque au logo jaune n’entend pas laisser Canon et Sony profiter seuls du juteux marché des passionnés à fort pouvoir d’achat.

présentation


Nikon n’aura donc pas attendu la Photokina, trop pressée de créer la surprise et de rassurer ceux qui jugeaient le D800 trop défini, trop lourd et trop cher. Car pour être en mesure de proposer un appareil de cette gamme à « seulement » 2000 €, c’est notamment sur le plan de la définition qu’a été appliquée la cure d’amaigrissement. En échange des 36,3 Mpxl du grand frère, c’est un capteur de 24,7 Mpxl qui équipe le D600. Une définition suffisante dans la majorité des cas, mais qui chute automatiquement à 10 Mpxl lorsqu’un objectif au format DX est associé à l’appareil. Et pour répondre à Sony qui a annoncé hier son A99, Nikon n’a pas manqué d’équiper le D600 d’un viseur optique lumineux dont le champ couvre 100 % de l’image photographiée en FX. La couverture diminue à 97% en mode DX.

Aux commandes, le processeur Expeed 3 assure le traitement des images sur 16 bits. Le D600 offre une plage de sensibilité de 100 à 6400 Iso, que l’on peut étendre de 50 à 25 600 Iso via les modes Lo-1 et Hi-2. La vocation plus grand public de l’appareil a également conduit Nikon à le munir de 19 modes Scène et d’un autofocus à détection des visages en mode Live View. Une fonction HDR sur 3 IL fait également son apparition, ainsi qu’un mode de traitement des Raw en interne et des effets de filtres.

Côté cadence, le D600 plafonne à 5,5 im/s en mode CH, plus que le D800, mais moins que les 7im/s du D300s et les 6im/s de l’A99 et du 5D Mark III. La mise au point par détection de phase est assurée par un capteur à 39 collimateurs, dont 9 en croix. On note que 7 de ces collimateurs sont fonctionnels à f/8. Quant à l’obturateur, il est garanti pour 150 000 déclenchements, contre 200 000 sur le D800. Le châssis est fait d’un alliage de magnésium, sur le dessus et à l’arrière. L’appareil profite également d’une protection renforcée contre l’humidité et les poussières.

Bien entendu, le D600 est muni d’une fonction d’enregistrement en vidéo. Full HD, elle peut atteindre 30 im/s, tandis que la HD pourra être effectuée en 60p, 50p, 30p ou 25p. La compression passe par la norme H.264/MPEG-4 et la durée d’enregistrement est limitée à 30 minutes. L’affichage est quant à lui assuré par un classique écran fixe de 3,2" et 921 kpts. L’appareil est muni d’un micro interne monophonique, complété par une prise micro pour un enregistrement sonore de meilleure qualité.

Côté stockage, le D600 compte deux logements au format SD, compatibles avec les normes SDXC et UHS-I et avec les cartes Eye-Fi. Il est également muni d’un flash intégré qui peut servir de flash maître dans un système multiflash. L’alimentation est assurée par l’accu Lithium Ion EN-EL15 qui équipe déjà le D7000, le D800 et le Nikon 1 V1. Notons également l’effort de compacité et de légèreté réalisé par la marque, car le D600 ne pèse que 760g nu. On pourra néanmoins lui adjoindre le grip MB-D14 pour plus de confort en prise de vue verticale. Un transmetteur sans-fil WU-1b sera également disponible en option.

L’appareil sera disponible à la vente dès la semaine prochaine. Son prix a été fixé à 2099 € boîtier nu et 2599 € avec le nouveau AF-S 24-85mm f3.5-4.5G VR.

- le site de Nikon

Fiche technique

  • Capteur : CMOS FX 24,3 Mpxl
  • Protection du boîtier : oui
  • Stabilisateur : non, via l’objectif
  • antipoussière : par vibration et via la fonction d’effacement des poussières de Capture NX2
  • LiveView : 2 modes, image fixe ou sujet mobile. AF priorité visage, zone large, normal et suivi du sujet.
  • Définitions maximales : FX : 6016 x 4016 pixels, DX : 3936 x 2624 pixels. FX Live View : 6016 x 3376 pixels, DX Live View : 3936 x 2224 pixels.
  • Vidéo : Full HD 30p, 25p, 24p. HD 60p, 50p, 30p, 25p. Compression H.264/MPEG-4.
  • Sensibilité : 100 à 6400 Iso, extensions de 50 à 25 600 Iso
  • Formats de fichiers : Nef, Jpeg, Nef+Jpeg, mov
  • Monture : Nikkor AF, coeff. mult. 1x
  • Mise au point : autofocus capteur multicam 4800 à 39 collimateurs dont 9 en croix. 7 collimateurs sensibles à f/8
  • Mode d’exposition : PSAM, Auto, Scène, U1, U2
  • Type de mesure : TTL, capteur RVB 2016 pixels
  • Bracketing d’exposition : sur 3 vues, à +/- 3 IL
  • Vitesse : 1/4000 s à 30 s
  • Rafales : 5,5 im/s en mode CH
  • Balance des blancs : Auto, tungstène, fluorescent, ensoleillé, flash, nuageux, ombres, pré-enregistré et réglage de la TC
  • Contrôle du flash : iTTL
  • Flash intégré : NG 12 à 100 Iso, contrôleur iTTL de flashs distants
  • Compensation d’exposition au flash : -3 à +1 IL
  • Visée : optique. 100% en FX, 97% en DX. 21 mm de dégagement, grossissement 0,7x.
  • Moniteur : TFT 3,2 pouces, 921 Kpts, contrôle de la luminosité ambiante
  • Modes d’affichage :
  • Stockage : 2 logements pour cartes SD, SDXC, UHS-I
  • Interfaces : Hi-Speed USB, HDMI type C, mini jack stéréo, prise GP-1
  • Alimentation : Batterie Li-Ion EN-EL15
  • Dimensions/poids : 141 x 113 x 82 mm / 850g (avec batterie et cartes mémoire), 760 g (nu)

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires liés à cet article

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

    • Tout à fait d’accord, c’est même loin d’être "démocratique".

    • 24.3MP à la place de 36.3MP CMOS
      10.5MP DX-crop à la place de 15.3MP
      39 points AF à la place de 51 points
      Pas d’ajustement de l’AF par degrés
      Autofocus -1EV de sensibilité
      emplacements carte mémoire : 2x SD à la place de 1 CF + 1 SD
      Obturateur prévu pour 150,000 déclenchements contre 200,000 pour le D800
      Finition pas entièrement en alliage magnésium
      USB 2.0 à la place de l’ USB 3.0 pour le D800

      IL faut plutôt voir cet appareil comme un remplaçant du D700 que comme un "sous-D800". Il est d’ailleurs positionné au prix du D700 à l’époque. Il va probablement baisser, Nikon ayant probablement positionné le prix pour ne pas cannibaliser les ventes du D800 encore récent sur le marché.
      Il est clair que le prix du D600 va refroidir les quelques crédules qui croyaient pouvoir acheter un plein format pour moins de 1500 euros. Il ne faut pas rêver !

    • C’est un tarif "politiquement correct".
      C’est même moins bien que le Sony A-850 annoncé il y a 3 ans (1999 € officiellement) !

      L’enjeu de ce boîtier, en réalité, nous le connaissons tous : Il consiste à savoir si Nikon est capable de démocratiser le FF ou pas.

      La réponse à cette question dépend de deux questions cruciales :

      1-Nikon-Sony sont-ils aujourd’hui capable de produire des capteurs 24x36 avec un taux de rebut de <30% (talon d’achille de ces capteurs qui explique leur surcoût )
      Pour moi, la réponse est clairement oui mais il ne faut pas compter sur les fabricants pour confirmer cette hypothèse.

      2- La capacité des fonderies est-elle suffisante pour se substituer à la production des reflex APSC ? C’est moins sûr.

      Il a été dit durant l’été dernier que le coût de ce boîtier pourrait descendre à 1500 € voire 1300 €, ce qui prouverait implicitement et de manière indiscutable que les
      fondeurs sont réellement capables de diminuer sensiblement le coût du FF à 3x le coût de l’APSC comme les professionnels en rêvaient depuis 20 ans.

      Pour le moment, la différence de coût OFFICIELLE entre un D600 FX (2100 € officiel) et un boîtier aux caractéristiques quasi-identiques mais DX (le D7000 a été lancé
      à 1200 € il y a 2 ans) est de 900 €, ce qui est conforme avec la période que nous avons connu jusqu’à présent.

      Celà permet à Nikon de liquider tranquillement ses derniers D7000 et SURTOUT de ne pas provoquer une crise de confiance au sein de la clientèle APSC’iste que
      n’aurait pas manqué de faire celle d’un D600 à 1300 € d’emblée.

      Bien sûr, les gens ont le droit de penser que tout ce que je dis ici est faux et que la différence de coût FF Vs APSC
      restera arbitrairement fixée à 900 € ad vitam aeternam !

    • Evidemment, je ne suis pas d’accord avec votre analyse.

      Le D700 était un boîtier semi-pro (construction tout métal, AF pro, obturateur au 1/8000", etc...)
      Le D800 en est l’héritier direct même s’il a subi une petite cure d’amaigrissement par rapport au D700 (-100g).

      Pour ce qui est du tarif officiel, il était de 2600 €. On est donc sensiblement au dessus du D600.

      Le positionnement du D600 est inférieur. On doit davantage le comparer à celui du 5D/ 5D II ou de l’A-850 amha même si certaines caractéristiques sont meilleures que les appareils cités (AF, visée 100%, etc...)

      Le positionnement du D600 est en réalité ....identique à celui du ....D7000 !
      D’où les questions de certains observateurs quant à savoir si Nikon a l’ambition de généraliser le format FX au sein de sa gamme reflex.

      Cette question est LÉGITIME. Voyons les faits :

      - Il a été reproché au format FX d’être trop lourd par rapport au DX. Nikon a clairement fait éclater cette hypothèse en mille morceaux :
      Le D7000 pèse 690g. Le D600 (qui partage pratiquement les mêmes caractéristiques) pèse ...70g de plus...sans concession sur la qualité du viseur optique (Pas de recours au pentamiroir) !!!

      - Il a été reproché aux objectifs FX d’être trop lourds, trop encombrants, trop chers : C’est faux et c’est encore un gros mensonge marketing.
      La plupart des objectifs fixes ou zooms GA/UGA/FE dédiés APSC sont plus lourds, plus gros voire plus chers que des modèles 24x36 équivalents !!!
      Pour ce qui est des objectifs standards, c’est la même chose !
      Pour les zooms transstandars, les écarts de poids sont AU MIEUX de 30% en faveur de l’APSC. Les coûts restent comparables.
      Il arrive même que des zooms transtandards 24x36 soient ....plus légers que des versions comparables en APSC !
      Par exemple le récent 24-70/2.8 L II Canon est ....plus léger que le 17-55/2.8 AFS DX Nikkor. Cherchez l’erreur !
      Quant aux zooms 70-200 24x36 Vs 50-135/2.8 APSC, la comparaison est discutable en ce sens qu’un utilisateur 24x36 peut très bien remplacer
      son 70-200/2.8 par un 70-200/4 et obtenir les mêmes perf qu’un 50-135/2.8 APSC en terme de bokeh.
      Le 70-200/4 est aussi léger qu’un 50-135/2.8, pas plus cher, pas plus encombrant.

      Voilà, pour l’essentiel des usages, c’est à dire des focales allant de 14mm au 200mm (éq. APSC), le format APSC n’apporte rien contrairement à une légende tenance.
      Pour ce qui est des téléobjectifs, un boîtiers DX n’est en réalité qu’un converter numérique x1.5 (ou 1.6 chez Canon) or il existe des converters OPTIQUES qui font
      le même travail tout en étant plus petit, plus léger, plus fiable et moins cher ! Pourquoi un chasseur animalier devrait-il aujourd’hui s’encombrer
      d’un boîtier FX + un boîtier DX ?

      Aujourd’hui, la plupart des objectifs DX ont des modèles équivalents en FX. Pourquoi un opticien devrait-il encombrer sa gamme optique FX par des doublons DX ?

      Si le format DX a permis à Nikon de sauver sa monture F de la faillite grâce au format APSC et des optiques DX, il est clair aujourd’hui que la technologie a beaucoup évoluée et que les capteurs FX sont en passe d’être compétitifs.
      Parallèlement, on a rapidement vu les limites du format DX, un succès commercial indisctutable mais UN FIASCO TECHNIQUE :

      *Les optiques DX n’ont jamais été en mesure de tenir leurs promesses en terme de coût/poids/encombrement.

      Un des exemples les plus récents concerne le 24-85/3.5-4.5 AFS VR FX qui est plus petit,plus léger, plus lumineux et moins cher
      qu’un 16-85/3.5-5.6 AFS VR dont raffolait les nikonistes APSCistes il n’y a pas si longtemps encore !

      *Les boîtiers DX ne sont pas significativement plus légers et moins encombrants que des boîtiers FX

      *Les coûts de fabrication des boîtiers DX sont les mêmes que ceux des boîtiers FX ...hors coût de capteur et à caractéristiques identiques.
      Ainsi, lorsque les capteurs FX seront massivement disponibles, le coût d’un reflex FX pourra être aussi réduit que 500-600 €.
      (On trouve déjà des boîtiers reflex APSC d’entrée de gamme neufs pour 300 €)

      Bref,l’heure de vérité a sonné pour Nikon.
      Le temps semble enfin arrivé pour se débarasser définitivement de ce format doublon , véritable boulet financier pour Nikon qui n’a plus sa place dans l’industrie photographique.

      Si le D7000 ne connaît pas de successeur (et ce sera probablement le cas), ce sera un indice supplémentaire indiquant que la démocratisation du FF est en cours.

      Amis APSCistes, réfléchissez avant qu’il ne soit trop tard ! ;-)

    • C’est un prix d’appel.
      Il va y avoir les SP et on peut légitimement espérer trouver ce D600 à 1600 € dans les mois ou les années à venir, les SP étant régulièrement 20% inférieurs aux tarifs officiels.
      Toute la question est de savoir si les remises seront de 20%....ou PLUS DE 20%.
      On a déjà vu ça par le passé.Souvenez-vous des premiers reflex numériques "crédibles avec un usage grand public" : Les fameux Nikon D100 et Canon D-60.
      Les tarifs officiels étaient de 3300 € pour le D100 (voir la presse de l’époque !). Très rapidement, les tarifs ont fondu comme neige au soleil dépassant très largement les 20% de remises (Je crois que les tarifs ont baissé de plus de 50% pour ces produits), ce qui peut s’interpréter
      comme une volonté délibérée des fabricants de ne pas provoquer l’effondrement du marché argentique (et se retrouver avec des boîtiers invendables).
      D’autres explications ont été également rapportées (complémentaires ?).

      Ce qui est important de retenir, c’est la volonté affichée de Nikon de répondre aux critiques habituelles qu’on adressait généralement à l’encontre de ce format.
      Nikon a indiscutablement la volonté de faire bouger les choses. Ça m’étonnerait que ce soit uniquement pour satisfaire 2% de la clientèle reflex
      (Taux supposé de la clientèle ayant fait le choix du FF plutôt qu’APSC à ce jour ).

    • Je ne comprends pas bien pourquoi vous dites que le positionnement du d600 est le meme que celui du d7000. Ce dernier est sorti a environ mille euros, soit moins de la moitié du prix du d600. Ce qui est inquiétant chez nikon, c’est la baisse de qualite chaque fois qu’un nouveau modele sort, peu importe son positionnement. Le d7000 est nettement moins bien fini qu’un d300, le d800 remplaçant du d700 a des problèmes d’autofocus, le d4 est moins performant en termes de batterie et de vitesse qu’un d3s. Certes, le progrès technologique est bien la mais on peut se demander a quel prix ou avec quelles compromis, sachant qu’on parle de matériel qui dépasse quand meme des prix démocratiques. On peut légitimement se poser la question de savoir s’il y aura un jour un d400, nikon alors positionnant alors ses modèles dx vers les budgets plus modestes. Ceci dit, un d600 meme avec une "ristourne" n’est pas forcement ce qu’on appelle une bonne affaire meme s’il va représenter le premier pas de beaucoup d’amateurs vers le FF. Le calcul n’est pas le meme pour les pros qui eux récupèrent la TVA et amortisent leur matériel en déduction fiscale.

    • Tu as raison, le Sony Alpha A850 était sorti avec le prix officiel de 1990 euros TTC. On le trouvait alors à 1600 euros TTC dans les magasins.
      Nikon n’a rien fait de plus à part une sorte de D5000 et de D7000 avec un capteur FF à 2100 euros TTC.

    • Bonjour tout le monde,

      J’ai eu la chance de mettre la main sur un exemplaire, et je viens donc de faire les premiers tests :

      http://www.photoexposition.fr/test-photo/test-reflex/nikon-d600/

      J’y apporterai quelques ajouts dès mon retour de la Photokina.

      A bientôt

    • Il faut savoir que NIKON classe le D 600, comme amateur, on peut donc le considerer comme le succeseur du D 7000, rien à voir avec le D 700 qui est classé pro, voir le site NIKON

    • Ce dont je rêve, c’est d’un Nikon Plein Format avec un capteur de qualité et... rien de plus ! Un Nikon FM Numérique, qui nous laisserait faire la mise au point avec les doigts, choisir vitesse et diaphragme sur une cellule simplifiée et aucun logiciel dessus ! Si on veut tripatouiller la balance des blancs etc, on peut toujours le faire sur un PC à partir du fichier RAW, non ? Pourquoi transformer un boitier photo en ordinateur de traitement d’image ? Simplifié un boitier comme celui ci reviendrait certainement beaucoup moins cher !!

    • Mais non.Il faut aussi tenir compte de la demande. La clientèle du FM aujourd’hui, c’est un peu le poil de trop sur le dos d’un mammouth...

    • Je suis tombé sur ce fil par hasard, et je remercie eric-p : je n’avais pas autant ri depuis longtemps ! Ce post mériterait de figurer dans tous les bêtisiers. Un mélange si subtil d’idéologie et de subjectivité que je n’arrive pas à décider si son auteur est d’abord un menteur, un aveugle ou un ignorant !
      Premier point : je n’aime pas les fils anonymes, cela encourage tous les délires, et notamment ceux des pseudo-experts qui jugent tout et n’importe quoi sans sortir de leur chambre. Mais cet anonymat m’arrange, car si j’ai quitté les milieux de la photo depuis plus de 7 ans, certains pourraient se souvenir de mon nom. ce à quoi je ne tiens pas pour des raisons personnelles.
      Je ne répondrai pas au délire d’eric-p, ce serait du temps perdu. Je m’intéresserai seulement à la réalité (seul élément que notre "expert" semble avoir négligé) notamment en citant largement Gfk.
      - Economiquement, le marché des reflex représente 10% de l’ensemble des ventes d’appareils, mais 27% du chiffre d’affaires. Et les ventes de reflex DX 93% du marché contre 7% au FX (chiffres 2010). Voilà pour le "fiasco" ! Quand on connaît le coût de fabrication d’un capteur FX par rapport à un DX, très amélioré ces dernières années grâce à la technologie, mais aggravé par le différentiel de volumes fabriqués et vendus, on se dit que le DX a encore de beaux jours devant lui. Sans même parler des spécificités du DX très appréciées par de nombreux amateurs de base (mais pas que), comme la plus grande profondeur de champ...
      - En réalité, les difficultés de Nikon n’ont rien à voir avec sa stratégie technologique (eric-p a dû lire trop d’articles sur Peugeot), mais avec la pression commerciale énorme exercée par Canon, qui surclasse Nikon dans tous les segments de ventes des reflex, forçant Nikon à réduire ses marges. Pour ceux qui ne le savent pas, les meilleurs prescripteurs de ventes de reflex sont les pros. Les chiffres montrent sans ambiguïté que leurs choix se répercutent en cascade sur les choix des amateurs et des amateurs experts. A travers, évidemment, un marketing subtil des grandes marques. Depuis plus de 10 ans, Canon a su "materner" les pros, au point que dans les pools comme dans les studios, on peut compter avec tristesse (si l’on est nikoniste) le nombre d’objectifs noirs perdus au milieux des blancs. Parti beaucoup trop tard, Nikon peine (c’est un euphémisme) à remonter la pente dans ce segment petit mais capital.
      - Dernier point, eric-p me paraît tellement calé en technique que je serais curieux de voir ses photos. Chiche ?

    • Cher monsieur Jacqphoto,
      nous aurons bientôt l’occasion de vérifier qui de vous ou moi mérite le plus de figurer dans le bêtisier.

      Personnellement, quand j’avance une thèse, je prends mes précautions contrairement à vous.

      La thèse de la généralisation du FF (que je soutiens naturellement ) a été émise par la société Canon elle même PUBLIQUEMENT vers 2003-2005.

      Alors, vous avez parfaitement le droit de prétendre qu’ils se sont trompés, que vous êtes plus forts que les services de stratégies marketing Canon en ayant infiniment moins de données que vous et les gens apprécieront votre crédibilité.

      Je crois surtout que votre tentative de déstabilisation ne fonctionne pas vraiment et que vous devriez trouver autre chose pour convaincre les lecteurs de ce fil.

    • Je rejoins l’analyse d’Eric-P... argumentée et commercialement cohérente.

    • Yes !!!!!!!!!!! On a exactement les mêmes rêves Camarade. Personnellement je le voudrais avec un verre dépoli interchangeable comme sur les F. Et puis ce FM quelle belle machine !!! ( je le sais j’ai toujours le mien......)

    • Cher monsieur eric-p,
      j’ai été rédacteur en chef de deux magazines photo, rédacteur en chef adjoint de Photonum, le site photo de Canal+, consultant pour NPA, mais aussi pour Fuji, Agfa (avant qu’ils jettent l’éponge), Kodak Europe... J’ai vécu avec ces gens pendant près de 10 ans. il y a longtemps que je n’ai plus rien à prouver, et aujourd’hui, je me moque comme de l’an 40 d’être crédible ou cru. J’espère simplement arriver à convaincre quelques participants ici que vous connaissez le monde de la photo de votre fenêtre, et qu’ils doivent prendre vos "vérités révélées" avec des pincettes.
      Vous écrivez : "La thèse de la généralisation du FF (que je soutiens naturellement ) a été émise par la société Canon elle même PUBLIQUEMENT vers 2003-2005". Vous avez raison. C’est un discours (public ou non) que tous les chefs produits "pro" des grandes marques voulaient faire passer. Mais tronquer de l’information, cela s’appelle de la désinformation... Autant que je m’en souvienne, cette profession de foi visait surtout les pros, et notamment les photographes de mode et les photo-journalistes des grandes agences (pas les photographes de presse à qui on a purement et simplement imposé le numérique après leur avoir imposé de travailler en négatif quand les scanners ont envahi les rédactions) longtemps réticents au numérique. Cela ne concernait pas le grand public. 9 ans après, je vous rappelle que la part de marché des reflex DX est de 93%. Vous pouvez "argumenter" tant que vous voulez. Vous n’empêcherez pas la réalité d’être ce qu’elle est.
      Je vous engage à contacter les chefs produits chez Canon qui étaient déjà en poste à cette époque. Ces gens-là ne vivent pas dans une tour d’ivoire, ils sont accessibles (quoique chez Canon on a toujours eu le culte de la discrétion...). Discuter avec eux vous fera le plus grand bien.
      J’attends toujours que vous me donniez l’adresse de votre site ou galerie photo. En échange je vous transmettrai la mienne. Si vous ne souhaitez pas le faire en public pour conserver votre anonymat, rien n’empêche de me confier un email discret pour que cela se fasse en privé. Parce qu’en dernier ressort, c’est sur ses photos qu’on juge un photographe. Ou alors, revendiquez-vous comme technophile, il n’y a pas de honte.
      Perso, dès que j’en aurai les moyens, j’achèterai un D600. Parce que l’intérêt du FX réside dans le type de photos que l’on veut faire (toutes celles qui nécessitent de jouer sur la profondeur de champ) et non dans une concurrence imaginaire entre FX et DX, totalement déconnectée de la réalité. Tout comme j’utilisais un Phase One quand je faisais du packshot, et un Rollei 35 quand il fallait être discret...

    • Cher monsieur jacqphoto,

      Aaaaaah, c’est gentil de venir me répondre.
      Je vais être sympa avec vous : Je vais supposer que vous êtes bien la personne que vous prétendez être
      et je vais même supposer que vous êtes une personne sérieuse , honnête (par rapport à l’éthique du journalisme) et sincère !

      J’espère simplement arriver à convaincre quelques participants ici que vous connaissez le monde de la photo de votre fenêtre, et qu’ils doivent prendre vos "vérités révélées" avec des pincettes.

      Oh vous n’aurez sans doute aucune difficulté pour y parvenir.
      Une enquête réalisée aux Etats-Unis a démontré que 30% des américains pensaient que l’homme n’avait jamais mis les pieds sur la lune !
      Ce pourcentage est sans doute comparable en France.
      Ça prouve bien que les gens ne croient en réalité que ce qui les arrange !

      Vous écrivez : "La thèse de la généralisation du FF (que je soutiens naturellement ) a été émise par la société Canon elle même PUBLIQUEMENT vers 2003-2005". Vous avez raison. C’est un discours (public ou non) que tous les chefs produits "pro" des grandes marques voulaient faire passer.

      Faux ! Et vous le savez-bien ! Vers 2003-2005, seul Canon a parlé de la généralisation du FF.De plus, lorsque Canon parlait des EF-S, il ne s’adressait évidemment pas aux professionnels mais aux clients amateurs (300D) puis expert (20D et Cie ). Ils ont précisé auprès de cette clientèle que les EFS
      étaient PROVISOIRES.

      En 2003, Nikon défendait ardemment l’idée de l’APSC pour les pros en prétendant que le FF n’était pas au point !
      Ils ont d’ailleurs sorti des objectifs DX "pro" (17-55/2.8 AFS DX, 12-24/4 AFS DX ).
      Pendant ce temps là, chez Canon, on rigolait comme des baleines en écoutant les marketeux nikonistes soutenir mordicus que les formats
      APSC et 24x36 offraient une qualité d’image "comparable". C’était le bon temps chez Canon. Je vous passe les détails sur l’épisode CMOS qu’ils ont
      mis 7 ans à articuler ! MDR !

      Pentax a joué la carte du "tout APSC" après avoir lorgné un moment sur le capteur Philipps 6 MP.

      Quant à Konica-Minolta, ils négociaient sans doute leur survie avec Sony. Le mot 24x36 leur était étranger.

      RIP en ce qui concerne Contax ou Kodak (qui ont effectivement tenté l’aventure FF), 2 acteurs qui étaient trop petits pour prétendre quoi que ce soit...

      Mais tronquer de l’information, cela s’appelle de la désinformation... Autant que je m’en souvienne, cette profession de foi visait surtout les pros, et notamment les photographes de mode et les photo-journalistes des grandes agences (pas les photographes de presse à qui on a purement et simplement imposé le numérique après leur avoir imposé de travailler en négatif quand les scanners ont envahi les rédactions) longtemps réticents au numérique.

      Pourquoi diable voulez-vous que je fasse de la désinformation ???
      Pour servir quels intérêts ? Ceux des fabricants ?
      Mes propos dérangent justement parce que je prétends que Canon+ Nikon/Sony préparent la transition vers le FF généralisé. Je décourage ainsi la vente
      de boîtiers APSC.
      Mes propos n’arrangent sûrement pas les intérêts de Canon / Nikon.
      Ceci dit, ne vous inquiétez pas : L’incidence de mes propos sur la chute des ventes de l’APSC sera voisine de zéro.
      Les services de com Canon / Nikon / Sony sont déjà passés maître dans l’art du chloroformage de l’OP !

      N’inversez pas les choses SVP : Quand Canon a affirmé vouloir généraliser le 24x36, ils s’adressaient bien à tous et les propos de
      Brian Worley (product manager à Canon Europe )ont bien été rapportés dans une revue photo à fort tirages (CI Nº 277 oct. 2005 p.123 ).

      Bien entendu, je suis au courant de l’hypothèse "Fox Mulder" qui voudrait que Canon fasse semblant de généraliser le FF en maintenant des tarifs élevés
      pour ses modèles FF, surfacturer ses capteurs 24x36 bien qu’ils disposent des technologies pour réduire le ratio coût IC FF / IC APSC
      et maintenir des coûts élevés pour ses reflex APSC.

      Une hypothèse qui ne résiste malheureusement pas à l’analyse :

      *Canon/ Nikon sont des sociétés internationalement reconnues pour leur sérieux et leur capacité à relever des challenges économiques.Elles ne vont pas
      s’amuser à surfacturer ses boîtiers FF et "griller" bêtement leur réputation si le pot-aux-roses était révélé (Et croyez-moi, il existe pas mal de boîtes dans le monde qui sont prêts à leur "savonner la planche" !).

      1-Canon a été le premier à présenter un DSLR 24x36 à 10.800 € fin 2002,....ce qui était 3x moins cher que le Kodak DCS 460 à capteur APS-H (!) présenté 7 ans plus tôt.
      2-Canon a été le premier à abaisser le prix de l’APSC à 1000 € (fin 2003), ce qui paraissait impossible au consommateur lambda
      => ARRÊT DE MORT de l’argentique (Les derniers boîtiers argentiques ont été commercialisés en 2004 chez Canon )
      3-Canon a été le premier à diminuer officiellement le coût du FF d’un facteur 3 ( 4 sur le terrain !) fin 2005.
      4-Canon a ramené le coût de l’APSC à 500 € en 2008 ( 300 € sur le terrain)

      Ce sont pas des gages de bonne volonté ? Qui fait mieux sur le marché ?

      Que savons-nous aujourd’hui de l’hypothèse du FF "cheap" ?

      1-De source sûre et vérifiable, il existe un "white paper" publié par Canon (C’est Bernard Rome qui m’a filé le tuyau, un ancien de chez Nikon !) 2006,
      qui indique les méthodes de fabrication des capteurs CMOS 24x36 en indiquant les problèmes de fabrication.
      Canon reconnaît implicitement que le coût des capteurs CMOS 24x36 se situe entre 10x et 20x le coût d’un capteur CMOS APSC avec les technologies
      utilisées à l’époque : wafers de 200 mm, steppers imposant 3 à 4 passes pour graver 1 capteur, normes de propreté en vigueur à l’époque,
      taux d’impuretés de 1/ 20 cm^2.
      PERSONNE N’A ÉMIS DES DOUTES SUR LES INFORMATIONS FOURNIES PAR CANON JUSQU’ À CE JOUR.
      On peut raisonnablement penser qu’elles sont vraies à moins bien entendu de faire une fois de plus appel à notre ami Fox Mulder...

      2-Il existe un document publié par l’université de Rennes indiquant les progrès réalisés par l’industrie électronique pour la réalisation de puces toujours plus puissantes (Chercher évolution de la taille des processeurs sur google par exemple).
      On y indique que la dimension des puces croît de manière RÉGULIÈRE et que les puces pourraient atteindre une surface de 10 cm^2 à des conditions
      économiques (c’est à dire avec un taux de rebut raisonnable).
      Les conditions pour obtenir ces "super-puces" sont bien indiquées : Evolution de la taille des wafers et réduction du taux d’impuretés des wafers.
      Utilisation de steppers appropriés pour graver la puce "en une seule passe",etc...
      JE NE VOIS PAS DE RAISON DE METTRE EN DOUTE LES AUTEURS DE CE DOCUMENT ET PERSONNE NE L’A FAIT....

      3-Différents documents indiquent que Sony a modifié TOUTES ses fonderies pour utiliser des wafers 300 mm.
      C’est un élément CLÉ pour réaliser des CMOS "cheap".
      Quel serait l’intérêt de Sony s’il voulait continuer à utiliser des CMOS APSC ? Gagner 10% par puce ?
      Reconnaissez que l’hypothèse de l’APSC commence à prendre l’eau !

      4-Canon a annoncé PUBLIQUEMENT l’inauguration d’une nouvelle fonderie utilisant des wafers 300 mm vers août 2010.
      Parallèlement à cette annonce, Canon a annoncé la réalisation d’un CMOS 120 MP au format APS-H (et j’insiste sur ce choix de format !)
      Ils ont également réalisé ni plus ni moins le plus grand CMOS du monde (400 cm^2)en reléguant l’ancien détenteur au rang de fabricant de jouets !

      Comme d’habitude, les journalistes n’ont pas bronché plus que ça alors que cette performance implique nécessairement une percée au niveau de la qualité des wafers (En clair, ce capteur est irréalisable avec un taux d’impuretés de 1/20 cm^2 ).

      5-Le site de Canon USA contient des infos sur les steppers produits et commercialisés par Canon :
      Il n’y a pas de mention d’un stepper "spécial capteur CMOS 24x36" bien sûr mais ils ont tout de même des steppers au format 26mm X 33 mm avec une résolution compatible avec la résolution des CMOS 24x36.
      À titre indicatif, ces steppers dépassent bien le format APS-H et se rapprochent très près du format 24x36 ; il ne leur serait pas difficile de modifier le format
      en 23.3 mm X 34.96 mm.
      Ainsi la maîtrise technologique d’un stepper 24x36 par Canon / Nikon ayant une résolution suffisante pour un capteur CMOS de 20 MP (0.22 micron ?)
      semble aujourd’hui relever davantage du secret de polichinelle qu’autre chose.
      Comble de l’histoire : Canon maîtrise bien la technologie de steppers capables de couvrir le format...52 mm X 34 mm !!! (Hélas avec une résolution insuffisante pour le moment)


      Conclusion générale :

      Il semble pratiquement acquis que les conditions techniques pour la réalisation de capteurs CMOS 24x36 "low-cost" soient réunies.

      La présentation récente des Nikon D600 et Canon 6D laisse peu de place au doute quant au fait que leur tarif baissera sérieusement pour être compétitifs sur le marché. En effet, leur fiche technique ressemble à s’y méprendre à un reflex "expert" et un client possédant 2000 € à claquer attend certainement autre chose que ce type de produit.

      Canon et Nikon sont deux concurrents qui se livrent une bataille commerciale acharnée et il est clair que leur CHALLENGE IMMÉDIAT est la commercialisation
      dans les meilleurs délais d’un reflex FF à 1000 €.
      C’est possible car Canon et Nikon sont probablement parvenus à réduire le ratio coût IC 24x36 / IC APSC à 3.
      Ça veut dire en clair que le surcoût réel d’un reflex FF doit se situer aujourd’hui aux environs de 200 € et non 1000 € comme il était coutume de l’admettre.

      Le coût d’un EOS 600 D était officiellement de 750 € (APSC, 2011)
      Le coût d’un EOS 650 D était remonté curieusement à 900 € (APSC, 2012)
      La route est libre pour un EOS "300 FD" (nom provisoire,24x36).

      CONTRAIREMENT À VOS AFFIRMATIONS, LA GÉNÉRALISATION du 24x36 ne diminuera pas les bénéfices de Canon pour 3 raisons assez élémentaires :

      1-La gamme des boîtiers restera identique à elle même et les tarifs en haut de gamme ne devraient pas beaucoup changer
      POUR DES RAISONS DE POSITIONNEMENT (Canon majore généralement ses boîtiers de +50% à +100% en passant au modèle supérieur)

      2-Les modèles qui remplaceront les 60D et probablement le 650D seront RAISONNABLEMENT PLUS CHERS et on sait que dans ce cas, si les gens comprennent les enjeux du FF, ils franchissent le pas. ...à condition que la majoration ne dépasse pas les 20%.
      Comme la FNAC est bien capable de faire gober ça à sa clientèle, je ne vois aucune raison pour que Canon échoue !

      3-Ce sera l’occasion pour Canon de vendre de nouveaux objectifs EF pour remplacer ceux de la gamme EF-S désormais obsolètes.

      Au bout du compte, la politique de la généralisation du FF renforcera considérablement Canon et affaiblira en même temps les acteurs du mirrorless.
      Canon sera gagnant sur TOUS LES TABLEAUX.

      On est loin de votre petite vision étriquée où Canon jouerait les épiciers de quartier....

      Cela ne concernait pas le grand public. 9 ans après, je vous rappelle que la part de marché des reflex DX est de 93%. Vous pouvez "argumenter" tant que vous voulez. Vous n’empêcherez pas la réalité d’être ce qu’elle est

      Ça ne veut RIEN DIRE ! L’APSC pourrait occuper 99.9% du marché, il peut s’écrouler comme un chateau de carte du jour au lendemain !

      Un exemple simple : Leica possédait un M8. 100% des utilisateurs utilisaient l’APS-H et en étaient très contents.
      (Lisez les forums concernés, c’est la pure vérité !)
      Le 9 septembre 2009, les Leicaïstes étaient TOUS 24x36 !!! (Leica a IMPOSÉ le M9 et n’a pas jugé utile de maintenir le M8 malgré les supputations de certains à l’époque !)
      Le 10 septembre 2009, 0% des Leicaïstes étaient APS-H !!!
      Le surcoût entre le M8 et le M9 a été de 20%.
      Qui regrette aujourd’hui le M8 et son format APS-H ? Je cherche encore....

      En réalité , vous semblez ne pas avoir compris une caractéristique fondamentale de la psychologie humaine : SA VERSATILITÉ !

      Je vous engage à contacter les chefs produits chez Canon qui étaient déjà en poste à cette époque. Ces gens-là ne vivent pas dans une tour d’ivoire, ils sont accessibles (quoique chez Canon on a toujours eu le culte de la discrétion...). Discuter avec eux vous fera le plus grand bien

      Là c’est sûrement une blague !
      De vous à moi : Pensez-vous qu’un agent de Canon me donnera la date de sortie d’un éventuel 300-FD 24x36 à 1000 € ? Moi, j’crois pas !
      Je suppose également que les personnes ayant été averties de l’arrivée du 300 D en septembre 2003 ont été averties en petit nombre....au dernier moment !!!

      J’attends toujours que vous me donniez l’adresse de votre site ou galerie photo. En échange je vous transmettrai la mienne. Si vous ne souhaitez pas le faire en public pour conserver votre anonymat, rien n’empêche de me confier un email discret pour que cela se fasse en privé. Parce qu’en dernier ressort, c’est sur ses photos qu’on juge un photographe. Ou alors, revendiquez-vous comme technophile, il n’y a pas de honte.

      Promis : Dès que j’ouvrirai mon site, j’y glisserai les nombreuses photos de la célébrissime Tata Ginette qui fait délirer tous les forums photo ! ;-)

      Sinon, oui, vous-vous en doutez : Je suis technophile ou plutôt optophile et sans complexe !

      Perso, dès que j’en aurai les moyens, j’achèterai un D600. Parce que l’intérêt du FX réside dans le type de photos que l’on veut faire (toutes celles qui nécessitent de jouer sur la profondeur de champ) et non dans une concurrence imaginaire entre FX et DX, totalement déconnectée de la réalité. Tout comme j’utilisais un Phase One quand je faisais du packshot, et un Rollei 35 quand il fallait être discret...

      Quand vous achèterez votre D600, ne dites surtout pas que vous l’avez acheté 2000 € : Vous ruineriez votre réputation !
      Pour le reste, nous sommes d’accord d’une certaine manière : La concurrence FX Vs DX n’existe pas puisque Canon et Nikon cherchent surtout un moyen pour se débarasser du DX ! (Un peu comme le télémétrique, la monture FD chez Canon...et puis l’argentique tout récemment...)

    • Deux grosses différences (outre le prix et la définition, bien sûr...), qui pour moi sont éliminatoires :
      - un boîtier plus (trop) petit : à l’inverse des D800, 700 ou 300s, les doigts ne tombent pas naturellement sur les touches (en tous cas, les miens...). Du coup, moins bonne sensation de tenue du boîtier et tâtonnements pour trouver les fonctions. En fait, c’est un boîtier de tenue D7000.
      - une répartition des capteurs autofocus très centrée, à l’encontre des D700/800. Pas grave si on pratique la mise au point au centre puis le décentrement, mais assez pénalisant pour suivre automatiquement des sujets remuants.

    • Vu la longueur de votre réponse, je vois que je vous ai piqué au vif ! Mais vous aussi. C’est très stimulant.

      1- Je suis bien la personne que je prétends être. Donnez-moi votre email et je vous donnerai mon nom, et l’adresse de ma galerie. Il vous sera très aisé de vérifier.

      2- La grande différence entre nous, inconciliable, c’est que je suis photographe et vous non. Homme de terrain et vous non. Votre mépris de la photo [Promis : Dès que j’ouvrirai mon site, j’y glisserai les nombreuses photos de la célébrissime Tata Ginette qui fait délirer tous les forums photo ! ;-) ], même accompagné de l’emoticon, me choque beaucoup. Comment un non-photographe peut-il juger et comparer des appareils dont il ne sait pas se servir ? C’est sur le terrain que l’on juge véritablement un appareil, pas en lisant les notices. Exactement comme un "expert" automobile, qui comparerait des voitures alors qu’il n’a pas le permis et n’a jamais tenu un volant. je me demande même ce que vous venez faire sur un site de photographes !

      3- Je ne répondrai pas à votre argumentation (après tout, vous aurez peut-être raison dans 10 ans, les Japonais menant à la fois une politique de court, moyen et long terme). Mais par pitié, ne parlez pas de ce que vous ne connaissez pas. Comparer les aficionados de Leica aux acheteurs des autres marques a dû beaucoup faire rire les vrais photographes, amateurs ou pros, qui fréquentent ce site ! Moi compris. Je ne vous expliquerai pas pourquoi, mais eux comprendront immédiatement de quoi je parle. Et invoquer la "versatilité" d’un des milieux les plus conservateurs qui soit relève de la farce ! Encore une fois, les photographes me comprendront.

      4- Sony fabrique actuellement les millions de capteurs APSC qui équiperont les reflex des deux prochaines générations d’appareils. Les consommateurs ont donc au moins 5 ans devant eux pour voir venir.

      5- J’admets que vous m’avez piqué au vif et réveillé mon intérêt. Donc, je vais recontacter les chefs produits des marques (dont vous méconnaissez totalement le rôle), grâce à qui j’ai compris, dès 1997, le véritable enjeu du numérique (je suis même prêt à vous montrer mes articles publiés à l’époque), ce que ne pouvait pas -encore- écrire Chasseur d’Images, coincé par le conservatisme de ses lecteurs, la Fédération, et sa "proximité poussée" avec Canon. Quand je disposerai des infos, prises à la source et non dans les communiqués de presse, les effets d’annonce, les notices, les interviews de seconde main et les bases de données d’internet, je verrai si ce site accepte de les publier.

      6- Mes infos sur les stratégies réelles des marques à l’époque sont vraies ! Mais nous ne parlons pas le même langage. Vous vous appuyez sur des déclarations publiques, donc passées au moule des dircoms et du marketing ! Une telle naïveté m’émeut ! Comment pouvez-vous croire une seule seconde (à moins d’être autiste) que les marques dévoilent leur réelle stratégie, dont dépend leur avenir, dans un contexte de concurrence sauvage ? Autant donner les clés de sa boîte à ses concurrents ! Quoique les Japonais respectent une sorte de "code", avatar de leur nationalisme, qui leur permet d’être à la fois concurrents et complémentaires. Certains ici doivent savoir, par exemple, comment Sony et Panasonic (Matsushita), dans un total mépris des accords de l’OMC (postérieurs, il est vrai), se sont partagés le monde dans la vidéo pro et amateurs experts : exactement comme les Portugais et les Espagnols à l’époque de la conquête des Amériques !

      7- Créez un site d’optophiles. Vous y trouverez la reconnaissance de vos pairs et autant de followers. Et laissez la photo aux photographes !

    • Bonjour Eric-p,
      Je pense que le D800 est plus a prendre comme un dos numerique, donc il ne remplace pas vraiment le D700...
      D700 typé reportage et portrait.
      Pour moi le prochain la suite logique est le meme type avec un capteur de D4 !!!

    • Pour répondre à votre message, puisque vous y tenez, mon mail est ejgpasternak@yahoo.es

      1-Je suis effectivement convaincu que vous êtes bien la personne que vous prétendez être et non un "agent du Gépéou" !

      2-Soyons clair : Je ne méprise pas les photographes professionnels et amateurs confirmés, bien au contraire.
      J’ai eu l’occasion de découvrir leur travail dans les revues CI ou RP qui font de ce point de vue un excellent travail de promotion.
      Depuis que j’ai découvert les revues photo, j’ai pu apprécier grâce à eux de nombreux photographes talentueux :
      Ansel Adams, Eugène Smith, Henri Cartier-Bresson,...., mais aussi des noms moins connus comme Daïdo Moriyama, Jock Sturges,etc...

      Si je ne publie pas mes photos, c’est qu’elles n’en valent pas la peine. De plus, je n’éprouve aucune envie d’exhiber mon travail (très modeste ) et je n’ai pas beaucoup de temps à consacrer à ce loisir.

      Pour ce qui est de juger des APN et des optiques, aussi prétentieux que ça puisse paraître, je dis qu’on peut déjà émettre des critiques rien qu’en lisant la fiche technique de la caméra ou de l’optique.
      Et je ne suis pas le seul.
      En réalité, les professionnels (ceux qui travaillent dans les principales boîtes) n’arrêtent pas de se critiquer entre eux pour des raisons bien précises qui échappent
      totalement au photographe Lambda.
      Exemples au hasard :

      - Le 8/2.8 Nikkor Fisheye a été l’objet de la risée générale des concurrents de Nikon....parce qu’il pesait 1Kg pour un usage marginal.
      Quelques mois plus tard, Canon s’est pointé en mettant sur la table un 7.5/5.6 FE circulaire qui pesait...3x moins ! Plus réaliste sur le plan commercial...

      Du coup, Nikon n’a plus jamais recommencé la même erreur mais l’histoire est certainement restée dans les mémoires des opticiens.

      - Tout récemment, on a eu droit à une intervention ironique d’un professionnel de Leica déclarant s’inquiéter du poids des optiques pour NEX.
      Des propos évidemment caustiques pour dénoncer le fait de monter un 18-200 lourd et encombrant sur un boîtier de moins de 300g.

      Des exemples dans ce genre, je pourrais en citer des valises entières !

      Si je participe à des sites photo, c’est justement parce que j’ai un regard différent de la plupart des photographes.
      Je ne dis pas que j’apporte LA Vérité mais un éclairage différent afin d’éviter aux photographes d’être trop souvent abusés.
      Vu les tonnes d’âneries que je peux lire, je peux bien ajouter mon grain de sel de temps à autre, non ?
      Ceci dit, il y a d’autres photographes qui sont en phase avec ce que je dis.
      Il y a même des photographes "optophiles" qui ont leur propre site d’optiques...tout en étant photographes.
      Je vous recommande donc au passage le site de Pierre Toscani qui est à ma connaissance un des meilleurs vulgarisateurs dans ce domaine...et qui est bien photographe professionnel.

      4-Sony fabrique de l’APSC....tant que les consommateurs le demanderont.
      Si Canon déclare demain (C’est pas son intérêt dans l’immédiat ) : "Nous savons faire du 24x36 en une passe", alors il y aura un crack boursier de l’APSC et une chute de la demande.
      Le problème est là et pas ailleurs.

      5-Dites moi M. Jacqphoto : Pensez-vous réellement que des responsables de Canon / Nikon supposés être au courant des développements en FF vous diront
      que l’APSC n’en a plus que pour 6 mois à vivre ? Ça m’étonnerait grandement.

      La possibilité que Canon ou Nikon puisse posséder des steppers spécifiques pour la gravure de CMOS 24x36 "en une seule passe" est certainement un secret
      trèèèèès bien gardé.
      Bien sûr, Canon ou Nikon révèleront cette information "sensible" au moment opportun.

      Pour ce qui est de la stratégie des fabricants, un amateur bien zèlé pouvait très bien deviner ce qui allait se passer dès 1997 (à condition de bosser le sujet à fond et
      d’y passer du temps).
      Bien sûr, les bisounours, comme moi à l’époque, ne pouvaient rien deviner parce quils étaient à la fois enfumés par les journalistes
      et parce que les tarifs pratiqués à l’époque étaient extravagants (Un DCS 460 6 MP, révélé en 1995, coûtait 30.000 €).
      On ne voyait pas du tout comment le numérique allait se démocratiser.

      Aujourd’hui, je pense en réalité que les professionnels les plus optimistes devaient se douter du potentiel du numérique bien avant 1990.
      L’ancienne revue "Le photographe" avait d’ailleurs publié une interview de Steve Sasson parlant de son premier "appareil numérique" (10000 pixels !!!) dès 1975 à des responsables de
      ....Kodak !!!!
      On ignore également dans quelle mesure les industriels croyaient au format APS. Je note simplement que ce format aurait pu permettre une transition vers le numérique
      plus rapide.

      6-Non, je pense que Canon NE BLUFFE PAS en disant qu’il veut généraliser le 24x36 numérique.
      Je vous fais remarquer qu’aucune personne "autorisée" n’a osé contester cette possibilité.
      Dans le monde, il existe tout de même des tas de boîtes qui fabriquent des capteurs numériques et qui se seraient fait un plaisir de démentir un gros mensonge !

      Bien entendu, je possède des éléments tangibles qui permettent de penser que Canon / Nikon peuvent faire du 24x36 "low-cost" :

      1er élément : Le CMOS lui même !Plus facile à réaliser, moins cher (au départ en tout cas !) que le CCD. Il s’est bien imposé contre l’avis de tous les spécialistes !

      2ème élément : Des wafers de 300 mm ou plus. Ils permettent de graver plus de capteurs 24x36 (en % de surface) que le wafer 200 mm.
      Ainsi le taux d’occupation passe de 55% sur un wafer 200 mm (donnée publiée par Canon) à 75% (Canon est MUET sur ce chiffre).

      3ème élément : Des wafers de qualité ultrapure (Taux de défaut < 1/20 cm^2). Canon reconnaît implicitement bénéficier de cette qualité depuis la présentation
      de son capteur géant 202 mm X 205 mm absolument IRRÉALISABLE avec un taux de défauts sur le wafer de 1/20 cm^2.
      Ce n’est pas de la SF, c’est bien ce que Canon sait faire depuis 2010.

      4ème élément : Des salles blanches avec des taux d’impuretés dans l’air record. C’est bien ce que Canon a révélé en 2010 en inaugurant sa nouvelle fonderie.

      5ème élément:Des steppers spéciaux capables de graver des CMOS 24x36 "EN UNE SEULE PASSE" et non 3 ou 4 comme c’était le cas auparavant.
      Ainsi, Canon peut diminuer significativement le taux de rebut de ces capteurs et ramener

      Officiellement, on ignore si Canon possède ou non le 5ème élément !!! Peut-être Luc Besson pourrait-il vous renseigner ?

      Toutefois, Canon laisse des indications implicites :

      Canon sait faire de l’APSC 18 MP depuis sept. 2009 ( 7D, accessible avec des steppers 1 passe)
      Canon sait faire de l’APSH 16 MP depuis oct. 2009 (1D IV , accessible avec des steppers 1 passe)
      Canon sait faire du 24x36 18 MP depuis juin 2012 (1D-X ...dont Canon ne révèle absolument pas comment il est fabriqué !)
      On sait que des steppers 1 passe existent depuis vraisemblablement 1995 pour le format APSH(mais il faudrait vérifier !)

      On sait aussi que Canon va commercialiser un reflex 24x36 à 2100 € accompagné d’une fiche technique à peine digne d’un 60D....mais sans les optiques qui vont bien avec (Pas de 24-135 IS ou de 28-200 IS pour le moment chez Canon !) !!!
      Un véritable défi lancé au marketing Canon !

      Nikon nous raconte tranquillement que le niveau de production de son D800 sera de 30.000 boîtiers par mois !!!
      Un chiffre anormalement élevé quand on sait que Canon évoquait 70.000 boîtiers par mois pour son 300 D APSC en 2003.
      À noter que Nikon reste RIGOUREUSEMENT MUET SUR LE NIVEAU DE PRODUCTION de son D600.
      On peut néanmoins raisonnablement supposer que celui-ci sera AU MOINS de 30.000 boîtiers par mois (Et je suis vaaachement pessimiste en disant celà !)
      Vous additionnez les chiffres de production D800+D600 = > 60.000 boîtiers par mois, plus ou moins le niveau de production des 300D à 1000 € en début de carrière !!!

      Et là, vous serez bien obligé de reconnaître que le moindre journaliste normalement constitué aura un léger doute sur la capacité de Nikon à vendre ces boîtiers au tarif
      actuel...et sur le taux de rebut supposé être de 90% (norme habituelle).
      Ça voudrait dire que Nikon produit 600.000 capteurs CMOS 24x36 par mois et qu’il en jette 540.000 à la poubelle dans le même temps.
      Aux dernières nouvelles, les éboueurs de Tokyo sont surbookés !!! ;-)

      Il existe également un document qui montre clairement que la taille des puces ne cesse d’augmenter depuis 1971 et le fameux processeur Intel 4004 :
      http://www.microelectronique.univ-rennes1.fr/en/index_chap13.htm

      Dans ce document, on y lit clairement que la taille des puces augmente régulièrement et qu’elle atteindra 10 cm^2 vers 2010 en extrapolant le rythme de croissance
      entre 1971 et 2001.

      Comme par hasard, le patron de Sigma lachait une phrase sybilline vers 2003-2004 (rapporté dans un certain Nº de RP ) indiquant :
      "croire au développement du 24x36 à partir de 2010"

      6b- Comment je peux croire que Canon révèle sa stratégie ?

      Oh, c’est très simple : Napoléon a révélé la sienne à Austerlitz et les généraux d’en face....ne l’ont pas cru !!!

      En réalité, la stratégie de Canon est élémentaire, c’est également celle que Nikon a choisi mais ils préfèrent ne pas révéler ce secret de polichinelle.

      Si vous examinez la situation, vous finirez par vous rendre compte que le passage au "tout Full-frame" n’a que des avantages pour Canon, pour sa clientèle, et pour tous les concurrents capables de suivre la course technologique !

      Malheur en revanche aux perdants !
      Dans cette histoire, si Canon parvient à faire du FF "low-cost", l’APSC sera totalement discrédité ainsi que le FT (déjà fait ) et le MFT.

      En effet, on n’a encore jamais vu un fabricant réussir à vendre une Austin au prix d’une Mercédes !

      C’est un des enjeux du FF "low-cost" : Protéger Canon (et Nikon) des assauts éventuels de la concurrence durablement.

      Il existe également une interview du PDG de Canon, Fujio Mitaraï juin 2000 qui indique clairement ne pas vouloir partager sa technologie.
      Ils se la gardent jalousement pour eux !!!

      Si Pentax ne trouve pas de capteurs 24x36 d’ici peu de temps, vous saurez pourquoi...

      Canon peut s’offrir le luxe de révéler "sa" stratégie parc equ’il est surtout nº1 mondial du DSLR

      Malgré tout, je ne suis pas d’accord quand vous dites que Canon révèle sa stratégie. Ils n’ont pas TOUT DIT.
      En particulier, ils n’ont pas dit comment ils vont s’y prendre pour l’annoncer à leur clientèle, quelle date (approximative bien sûr) etc....

      Canon sait très bien ce qu’il fait et d’ailleurs le marketing se charge du reste pour arrondir les angles.
      Ça ne leur a pas trop mal réussi jusqu’ici, non ?

      7-Pour ce qui est des sites dédiés aux optiques, ils existent déjà !
      Outre l’excellent site de Pierre Toscani, il existe aussi un très bon site italien (Marco Cavina), qui constitue pour beaucoup de gens une véritable mine d’informations.

    • Le capteur du D4 ne provient pas de chez SOny (comprtendre qu’il n’a pas l’Exmor).

      Officiellement, le D800 remplace le D700 (même construction pro, viseur amélioré à 100%, AF pro).
      Effectivement, de nombreux intervenants ne sont pas favorables à la pixelrace parce qu’elle ne leur apporte pas grand chose pour ce qu’ils font
      ...et cette pixelrace a pleins d’inconvénients :

      ISOs max en baisse par rapport à "en face".

      Rafales en baisse (4i/s Vs 7-8 pour le D700 si j’ai bonne mémoire)

      Nécessité de choisir plutôt des fixes que des zooms pour exploiter au mieux le capteur (Le 24-70 montre ses limites)

      La clientèle est obligé de mettre à jour son matos informatique....au prix fort. Et il y en a effectivement pas mal qui gueulent sur la "budgetrace " !

      Donc, effectivement, un "D850" (ou D750 ?) à disons 24 MP, 100 Kisos et 7i/s comblerait le fossé entre les D800 et D4.

      Nikon doit certainement creuser la "question" en ce moment.

      Après, il y a un problème à résoudre : Quid du positionnement tarifaire ? (En principe jamais 2 boîtiers sur le même positionnement tarifaire !)

    • Après, il y a un problème à résoudre : Quid du positionnement tarifaire ? (En principe jamais 2 boîtiers sur le même positionnement tarifaire !)

      A en effet, je n’y avais pas pensé ...

    • Une question qui n’a rien a voir Eric :
      Utilises tu Lr4 ou Cnx 2 ?

    • Ni l’un ni l’autre, je ne fais que du JPEG ! Je sais, c’est pas bien mais c’est justement la raison pour laquelle je suis passé directement de l’argentique au numérique 24x36 !
      En lisant les témoignages des pros utilisant les premiers reflex numériques APSC 2002, j’ai été suffisamment effrayé par le temps qu’ils passaient à repiquer leurs clichés !
      Pas envie de me taper des fichiers 3x plus lourds qui encombrent le DD déjà passablement occupé par les fichiers de mon épouse qui use et abuse du RAW.
      ...Et qui passe un temps démentiel à repiquer ses clichés !
      Les JPEG qui sortent de mon "antique" 5D sont déjà suffisamment performants.
      Bien sûr, les clichés à fort contraste ne conviennent pas vraiment au 5D mais bon...

      Je fais partie de la vieille école (argentiste !) qui dit FORT JUSTEMENT qu’une photo se prépare AVANT la PDV, pas après !
      En réalité,je crois qu’il y a encore beaucoup de pros qui restent autant que possible au JPEG mais chuuuut , faut pas l’dire : C’est pas politiquement coirrect ! ;-)

    • D’accord avec toi , je suis aussi de l’ecole argentique,
      mais pour des photos de concert je fais du nef et meme si mais reglages sont bon...
      De plus je suis sur que le tif et le raw pourront etre encore lus dans les années avenir.
      Mais 50% de mes photos sont du Jpeg !
      Merci d’avoir pris le temps de me répondre et bonne soirée à toi.

    • bonsoir a vous j entend des choses totalements effarentes sur se site non bien sur le format dx n est nullement demode et je dirais meme que sa technologie est superieur au format fx et ceci pour une raison bien simple sur une surface beaucoup plus reduite les images aux prorata d agrandissement sont nettement meilleur que le format fx seul se dernier est gagnant uniquement par sa surface plus grande cela revient a comparer un format argentique 6x6 a un format 24x36mm les logiciels de dematricages en amont sont autrement performant en format dx que fx et j ajoute que peux d optiques fx sauf les tres hauts de gammes a des prix delirants sont capablent d offrir une qualite d images sur le plein format du capteur et se n est surtout pas les millions de pixels en plus qui changeront la donne quand au prix de cet appareil evidement qu il est tres tres cher sa qualite de fabrication est tres bonne mais ses materiaux le constituant son tres basic voir pietre pour un objet de se prix tout de meme plus de 2000 euros une paille pour un amateur un d300s etait autrement mieux fabriquer nikon s embourbe avec tous ses models d600 d800 d3x d3s d4 bientops d4x d7000 voila pour les boitiers les plus huppes de la marque j oublie les boitiers amateurs bas de gamme tout ceci pour dire que cela a un cout et que de mon avis nikon gere tres mal tout ses models dont certains n auront jamais de succes il faut revenir a la case depart 1 boitier pros un boitier expert et 2 ammateurs cela est bien sufisant ou vat ont ? SORTIE USINE AVEC FRAIS DE RECHERCHE QUI N EST QU UNE EVOLUTION D UN MODEL PRECEDENT LE PRIX EN VENTE NE DEVRAIS PAS EXEDER LES 1300 1500 EUROS LA MESSE EST DITE BONSOIR ET VIVE LE NIKON F2AS LE PLUS BEAU BOITIER NIKON DE TOUT LES TEMPS

    • Sur le papier, le D 600 apparaît plus pertinent que le D 800 (en dehors de tout aspect financier, s’entend)

      Le D 800 est, par essence, plutôt un boîtier de studio (cadence rafale assez "limite", et flou de bougé qui ne pardonne pas). Donc, exit le sport et le reportage, disciplines où le D 600 devrait logiquement être plus à l’aise, et beaucoup plus facile à apprivoiser.

      Boîtier "Grand public" ? Certes, mais ce serait un crime de l’acquérir pour l’utiliser uniquement en mode "Scène".Il est clair que la surface financière et les connaissances en photo ne sont que rarement corrélées... Donc marché porteur pour ce "Grand" capteur qui fera certainement de l’ombre au D 800. Au niveau des optiques, il est exigeant, donc dépense conséquente à prévoir (pensez aux focales fixes, bonnes pour le piqué et pour...la santé !).

      Le choix ne dépend que de vous. Cela serait à refaire, j’hésiterais certainement. Mais bon, tellement heureux avec mon D 800....E !

    • Faites ce que je dis....mais ne regardez surtout pas ce que je fais ! ;-)

      Le D600 est un boîtier "expert", concurrent du 6D d’en face.

      Il ne concurrence absolument pas le D800 en ce sens qu’il n’a pas du tout la même fiche technique :

      *Pas la même construction (Le D800 est un boîtier semi-pro alors que le D600 a une construction proche du D7000)

      *AF "pro" pour le D800 Vs AF "expert" pour le D600

      *Vitesse d’obturation limitée à 1/4000", ce qui nous renvoie au F80 argentique de l’an 2000 !

      *Poids de 770g avec B+C , ce qui le réserve plutôt à des objectifs légers (donc pas de 14-24 ou de 24-70 hein !)

      Avec ce boîtier, Nikon retrouve doucement mais sûrement la répartition qu’il avait mise en place du temps de l’argentique ( 1990), à savoir :

      1 boîtier pro => D4
      1 boîtier semi-pro => D800
      1 boîtieramateur averti => D600

      ...En attendant le boîtier d’entrée de gamme "FX surprise" => D400 (?)

    • donc selon vous, il faut que je revende mon D7000 pour passer au D600 au plus vite avant qu’il ne vaille plus rien ?

    • Pour le moment, il semble que Nikon ne soit pas encore tout à fait capable de généraliser le FF :

      Aux dernières nouvelles, ils devraient présenter un D5200 à capteur APSC 24 MP le 6 novembre prochain.

      Celà suggère que les prix du FF ne vont pas s’effondrer de sitôt mais il faut rester vigilant ! Nikon peut aussi feinter !

      Tant que les tarifs du FF, et du D600 en particulier, restent au dessus de 1500 €, la cote du D7000 devrait rester élevée, Dans le cas contraire...

      Bref, j’hésite à vous donner des conseils qui relèvent de la spéculation boursière !

    • Le D 600 vise la clientèle amateur qui se positionnait sur le D90 puis sur le D7000 qui sont de bons boitiers. Le D600 offre de meilleures performances grâce au capteur plein format qui fait entrer dans la cour des photographes ambitieux, parfait pour ceux qui font des expos et des salons internationaux.
      Le D800 est le remplaçant du D700 avec une définition très augmentée (36 megapixels) mais cela ne sera d’aucune utilité pour 99% des photographes ; en effet, la différence de qualité ne se voit pas sur un format A3 + voire même un format A2. Il faut taper dans le 60 cms sur 80 cms pour gagner vraiment en qualité et à ce niveau là autant prendre le D800E. Donc je ne vois pas qui a intérêt à acheter le D800 !
      Il y a un gros problème avec les nouveaux boitiers, c’est le poids. Un D4 et un zomm et vous avez 3 kgs de matos à la main et ça fait mal à l’épaule très rapidement. C’est aussi lourd qu’un mamya RB67 qu on disait ne pas pouvoir sortir du studio à cause de son poids ! Le D800 est plus léger qu’un D4 mais c’est encore lourd. Le D600 avec un zoom pro, ça fait quand même 2,2 kgs. Si on veut photographier léger, il n’y a qu’une solution : prendre des focales fixes mais on gagne en poids, en luminosité, en qualité optique.
      L’anomalie c’est que ces boitiers ont des défauts : balance des blancs qui est tres jaune vert, le D4 à 5000 euros se coupait tout seul en pleine prise de vue ! Les nouveautés ne sont pas au point. NIKON sort ses modeles popur faire du buzz mais c’est nous qui payons les pots cassés. Pour corriger, si on sait le faire, ce qui n’est pas vrai pour tous les amateurs, il faut encore acheter un logiciel 200 ou 300 euros, ce n’est pas normal, on se moque de nous !

      Il y a un gros problème, c’est que les prix s’envolent. Le prochain D4X va probablement valoir nu dans les 7000 euros. Le D4 vaut dans les 5000 euros. A ce prix là autant taper dans du moyen format style Mamya 645 avec capteur de 30 megapixels mais au format doublé par rapport à un 24 36.

    • Il est déjà à 1859 euros sur le net et si on attend - et il ne faut surtout rien acheter avant au moins 6 mois que les bugs soient corrigés - six mois à un an le prix va devoir baisser vu qu’avec la crise en Europe les ventes ne vont pas exploser.

      2100 euros le D600 c’est cher par rapport au D800, le prix normal devrait se situer dans la fourchette 1500 euros, ce qui n’est toujours pas à la portée de tout le monde. Mais Canon va sortir un D 6 plein format et petit prix, donc Nikon va devoir s’aligner. On parlerait déjà d’un nouveau 600d chez Nikon très prochainement, ils ont déjà fait le coup avec le 40, le 40 x sortait un mois plus tard et tant pis pour ceux qui ont acheté le premier. Donc il ne sert à rien de vous précipter sur le D600, attendez quelques mois, la concurrence avec Canon va obliger Nikon à faire moins cher et plus haut de gamme.

      Pour être objectif, chez Canon il y a aussi des super bugs. C’est normal vu qu’il y a de l’informatique embarqué dans les boitiers. C’est incontournable vu que les matos ne sont pas testés, testés et encore testés un par un avant d’être vendus. Il faut agir plus vite que les concurrents, alors on nous balance des matos qui ne sont pas au top. C’est un vrai scandale quand on paie x milliers d’euros un boitier ! On a un pouvoir, celui de ne pas acheter, celui d’être exigeant. (PS : j’ai un 7000 quasi neuf à vendre).

    • Hello,

      Le D7200 sortira forcément et pour une seule raison : ça laisserait un "trou béant" dans la gamme DX qui fait encore d’excellentes recettes. Et puis, on le voit, le D7000 plafonne à 3200 ISO presque sans bruit avec son capteur 16 Mpix et c’est le seul DX à piloter les flashs Nikon si on considère que le D300s, encore en vente est déjà bien dépassé, même par le D90 (toujours en vente également).

      Le D7000 a mauvaise presse ? Déjà, pour beaucoup l’utiliser, je ne vois pas trop pourquoi et pourtant j’ai un des tous 1ers commercialisés en France et d’autre part, le D600 reprend beaucoup de ses caractéristiques. Même en basse lumière, il est encore très bon, reste sa cadence en raw limitée par un buffer étriqué (quel dommage et quelle erreur au prix de la mémoire).

      La seule chose importante qui n’a pas été reprise sur le D600, c’est l’obturateur à 1/8000ème. Pour le reste, sortir un nouveau D7200 ne demandera pas beaucoup d’efforts en corrigeant les erreurs de jeunesse du D7000.

      Pour les 39 collimateurs, je peux vous assurer que c’est très efficace. Je suis plus intrigué par la (relativement faible) différence de prix entre le D600 et le D800 ainsi que par le besoin de cartes SD rapides (la classe 10 c’est vraiment juste).

      Voilou, je suis certain que le D7200 va sortir sous peu sauf si le D5200 peut piloter les flashs sans cordon mais je n’ai pas lu d’info dessus.

      Fab

    • Hello,

      Le RAW et le JPEG n’offrent pas les mêmes possibilités et tout dépend de leur destination finale.

      Le D700 fait des JPEG excellents du 1er coup et si j’en juge par mes copains qui ne font presque que du JPEG, pour eux, c’est le top. Leur destination finale c’est un 600 pix de large sur une page web.

      Moi aussi j’ai une grande expérience de l’argentique et avec mon D200, ça m’a bien énervé de devoir passer devant un écran pour rendre mes images acceptables. D’un autre côté, je développais mes films moi-même en les exposant comme Jean Dieuzaide (la Tri X à 320 et pas 400 par exemple) avec la même soupe : le Rodinal. Les temps de développements étaient recalculés pour obtenir un grain pas trop fort et une montée en contraste limitées.

      En concert, je faisais la même chose avec la Tmax 3200, exposée à 1600 pour obtenir de meilleurs résultats que ceux qui poussaient une HP5 à 1600. Après, 1 journée pour obtenir 1 tirage sur papier baryté qualité expo car c’était le but.

      On n’avais pas du tout les mêmes attentes dès la prise de vue et j’accepte tout à fait qu’une photo se compose avant la prise de vue. Malgré tout, avec un écran calibré et une imprimante A3+, obtenir les bonnes tonalités et les bons contrastes, ça nécessite du travail, un peu moins que sous l’agrandisseur même si je ne fais presque que du N&B.

      En numérique, 1 concert, c’est environ 200 à 600 photos, une pièce de théâtre de plus de 2h00 c’est largement 800 à 1200. Ces spectacles sont longs et ramener des images exploitables est assez difficile, même en raw. Pourtant, les optiques ont fait des progrès, le 24-70/2.8 c’est la base mais dans mon fourre tout, il y a encore un 50/1.8 et 1.4 ainsi qu’un 105/2.8. Bref, des optiques utilisées sur mon F90X plus un 18-200 AFS pour aller pêcher des gros plans et des plans d’ensemble si c’est possible. Le 70-200/2.8 ? Trop lourd, trop cher, le risque de le laisser à la maison est trop élevé.

      Maintenant, avec ces nouveaux capteurs forts en pixels, la nécessité d’avoir des optiques de pointe va devenir criante, surtout pour un JPEG direct. Déjà que le D7000 a atteint certaines limites, alors le D7200 (il sortira, c’est certain mais un D400 c’est bien moins sûr). Les JPEG, c’est pour les photos de famille. Si je dois faire du reportage, je ressors le D200 ou je paramètre mon D7000 autrement pour atteindre les 14 à 15 raws en rafale (c’est possible).

      Du coup, me voilà à lorgner vers du FX dont je n’ai pas besoin... Ce qui risque de pénaliser gravement le D600, ce sont les cartes SD limitées à la classe 10 (10 Mb/s pour un flux vidéo). Que ceux qui pensent que le D700 est "remplacé" prennent bien en main les D800 et D600 pour se faire une idée. Ce D700 a été une vraie star et pour cause, il n’a que des qualités mais un seul gros défaut : son viseur. Un autre défaut récurent sur les obturateurs à 1/8000ème : le bruit important (sauf pour le D7000). Ce D600 serait bien en concert, j’en suis certain mais il me faudra un 28-300 avec au minimum.

      Voilà, pour publier sur le web, des JPEG ça le fait très bien mais pour imprimer avec des tons justes des agrandissements, le raw s’impose d’office. Et puis, ce ne sont pas 600 images que je vais travailler, seulement 12 à 15 pour un choix final de 8 à 10.

      Est-ce que mes images sont meilleures pour autant qu’en argentique ? Et bien je n’en suis pas certain.

      J’ai même conservé tous mes boitiers et optiques AI/AIS et comme l’un des intervenants, j’ai le FM2n équipé de son 50/1.4 AIS et j’aime bien le prendre de temps en temps.

      Je prépare une expo avec du N&B argentique et numérique pour 2013, je verrai bien ce que ça donne.

      A+

      Fab

    • Faut pas exagérer avec ces histoires de bugs. J’ai un 5D depuis plus de 6 ans et j’ai jamais éprouvé le besoin de modifier le firmware bien qu’il soit disponible car les modifications sont mineures et ne correspondent pas du tout à ma pratique.
      Donc ne rien exagérer non plus : Les gros problèmes de firmware (Du genre taches noires sur les images de 5D II !) sont peu fréquents.
      Les plaintes que je peux lire sur le net sont limitées d’après ma propre expérience.

    • Supposons que Nikon sorte un D7200 comme vous dites.
      Quel sera son tarif officiel ? 1200 € au minimum.
      Or le D600 risque de descendre à 1500 €. Certains spéculent même que Nikon est capable de le vendre à 1300 €.
      Autrement dit, les clients du D7200 vont se méfier et il y aura une chute des ventes de D7200 que Nikon n’arrivera pas à enrayer.

      Voilà pourquoi je ne crois pas une seconde à l’hypothèse d’un successeur du D7000 en APSC...

    • C’est effectivement aussi mon sentiment : Les boîters FF haut de gamme deviennent trop chers par rapport au 645 "d’entrée de gamme" (Pentax 645d,...)

    • Bonjour,

      Je viens de lire ton message plus que complet ! je souhaite racheter un nikon peut être peut tu me conseiller étant donné tes compétences.

      Voici mon mail direct giltahiti@gmail.com

      Bien à toi

      Gilles

    • on le trouve a 1300 boitier nu deja sur certain cites internet. et a1700 euros actuelement

    • Faire gaffe aux sites d’arnaques délocalisés : Ils prennent ton fric et ils te renvoient....rien !
      Après, il y a les problèmes de garanties qui sautent car boîtier acheté hors UE.

    • Faudrait peut être se mettre au gout du jour et ne pas enterrer trop vite le format DX, la preuve, la sortie du D7100, qui a beaucoup plus de possibilités que le bas de gamme FX qu’est le D600, ne serait ce que par l’AF 51 points présent sur le D7100 et j’en passe......

    • Mouais, moi j’veux bien que ce boitier soit intéressant....mais pour combien de temps ?
      Nikon a effectivement sorti le "grand jeu" pour garder l’APSC attractif en donnant des caractéristiques professionnelles à un boîtier "expert".
      J’y vois davantage le chant du cygne de l’APSC qu’autre chose.

      Que pourront-ils faire de plus pour améliorer le D7100 après lui avoir donné pratiquement les caractérisitiques du D300s tout
      en le facturant (très légèrement) moins cher que le D7000 ?

      Les écueils contre le DX restent toujours les mêmes :

      Que sont les fameuses focales fixes DX promises par Nikon en 2009 devenues ? ;-)

      Comment se fait-il que le récent 24-85/3.5-4.5 AFS VR FX soit plus performant et plus lumineux qu’un 16-85/3.5-5.6 AFS VR DX ....tout en étant MOINS CHER ?

      Que penser du récent 18-35/3.5-4.5 AFS plus léger , plus performant et moins cher qu’un 10-24/3.5-4.5 AFS DX ???

    • Ben tu nous as fait des démonstrations de beauf et t’as faux sur toute la ligne... Le FF c’est juste fait pour les amateurs qui aiment le matériel plus que la photo et c est pour ca qu il se fache tant quand ils se font tondre de 2000€ pour un aspirateur à poussière. L’APSC est bien suffisant pour remplir les disques durs de milliers de photos banales pour la plupart, qu’on ne regarde jamais et qui n’intéresse personne. Au fait le 7100 marche très bien et encore mieux un lumix FZ200 !

    • Le 7100 fonctionne mieux qu’un FZ200 ???? Encore heureux vu le prix !
      Bon, pour ce qui est des histoires de poussières, c’est un problème hein ! Pas une fatalité !
      Canon a commercialisé à peu près au même moment le 6D qui n’a pas les même problèmes que le D600.
      Et les avantages du FF sont toujours là : Gamme optique pléthorique/ Meilleure pérennité du format.

      À tout hasard le ratio entre un reflex APSC "expert" et un FF "expert" ne cesse de diminuer.
      En 2008, un reflex FF coûtait 100% plus cher qu’un reflex APSC "expert". Accessoirement, le FF ´ñetait plus lourd et plus encombrant.

      Aux toutes dernières nouvelles (5/6/2013 !), un Canon 6D coûte +36.2% qu’un Nikon D7100. Tendance à la baisse...(Source : Biccamera)

      Je maintiens mon pronostique : Si le FF passe la barre des 1500€ en Europe, c’est la fin de l’APSC expert.

    • Après examen du site japonais Biccamera AUJOURD’HUI (Les tarifs changent parfois chaque semaine vers le haut ou vers le bas sans logique apparente) :

      Le Nikon D7100 = 138.000 Yens

      Le Canon 6D = 175.300 Yens

      Autrement dit l’écart tarifaire entre un reflex APSC "expert" et un reflex FF "expert" n’a jamais été aussi faible (+27% APSc =>FF )
      et l’écart devrait encore se réduire au fil des mois...

    • File dans ta chambre bosser ton orthographe et ta conjugaison, vilain !

    • Analyse longue mais idiote....pourquoi Nikon vie t de sortir un nouveau zoom ... De plus le coût de production d’un D3000/5000 n est sûrement pas même qu u
      N
      N D800

    • Il faut quand même ne jamais avoir vu la différence entre un jpg et un raw pour raconter des blagues pareilles !

  • Ca semble une bonne affaire pour les Nikonistes qui avaient un D300 et attendaient pour sauter le pas du full Frame.

    Vivement qu’il soit disponible pour que Canon baisse le tarif de son 5D III, toujours prohibitif actuellement aux environs de 3000 € !

    • le FF n’est pas une finalité, ce n’est la solution de prédilection à toutes les activités en photo
      Les photographes de sport ou animalier équipé avec un D300 attendent un Pro DX, un D400 depuis des lustres ...

    • Oui mais ce D600 n’a RIEN à voir avec un D300 (Pas la même construction, pas le même AF, pas les mêmes rafales,etc...).
      Ces deux boîtiers ne s’adressent pas à la même clientèle.
      Le D300 s’adressait plutôt à une clientèle pro pour la photographie animalière, c’était une sorte de converter numérique.
      Aujour’hui, l’intérêt d’un boîtier de type "D300" (APSC pro) est moins évident parce que les boîtiers FF sont plus abordables, que la définition des boîtiers pro FF est bien meilleure, que l’AF s’est amélioré...et que l’écart de coût rendrait un hypothétique successeur du D300 moins attractif.
      Je ne crois donc pas en l’hypothèse d’un D400.

      Par ailleurs, le positionnement marketing du 5D III n’a rien à voir avec celui du D600 (pas la même construction, sans doute pas le même viseur malgré les apparences,
      AF pro Vs AF "expert",pas les mêmes rafales, offre vidéo plus généreuse,etc...).
      Ne rêvez donc pas : Le 5D III ne sera JAMAIS au tarif du D600.

      En revanche, ce qui est plausible, c’est l’hypothèse "6D" (nom provisoire donné par les rumoristes)....mais qui n’a pas encore reçu de confirmations solides issues
      "des milieux autorisés" (On en saura peut-être plus à la Kina ou....au mois d’octobre selon "deep throat").
      Ce serait un 60D ...avec un capteur de 5D III et un AF de 7D qui a fait ses preuves.

      Les gens qui mettent 3000 boules dans un 5D III en ont rien à cirer que ce boîtier soit disons 2x plus cher que le boîtier concurrent.
      Ce qui les importent, c’est la construction, l’AF ...etc...sachant qu’ils ont souvent des cailloux dont le tarif est comparable au boîtier voire davantage.
      Personnellement je ne mettrais jamais un 24.70 L (qui pèse plus d’un Kg) sur un boîtier du peuple dont la monture risque de se déformer sous le poids de l’objectif.
      Le 5D III, c’est pas tout à fait un boîtier du peuple et je suis prêt à claquer 3000 boules dessus....surtout s’il répond aux espoirs que j’ai placé en lui
      (AFsensibilité ET suivi, solidité de la monture, micro-réglages, rafales, informations disponibles DANS le viseur.

    • Amha, ils auront leur D400 à la saint Glin-glin ! ;-)

      Il faut se méfier de ces sites de rumeurs qui n’expriment pas forcément la réalité du marché et encore moins la volonté politique réelle des dirigeants de Nikon.

  • et bien les grands prophètes sévissant sur ce site qui l’avaient annoncé à 1300 euros peuvent se faire tout petits.............à ce prix, ce n’est plus la même bonne affaire à laquelle on s’attendait !

    • Se faire tout petit ? Non, non. Il n’y a pas de raison parce que ce tarif peut s’expliquer pour des motifs politiques.
      Je rappelle que le Sony A-850 était positionné MOINS CHER à son lancement il y a 3 ans. Or les coûts de fabrication des capteurs 24x36 24 MP n’ont pas augmenté depuis : Ce serait plutôt l’inverse.

      Les SP vont arriver et nous verrons bien quel sera le tarif de ce D600 dans un an ou deux.

      Et pour prouver ma bonne foi, je suis prêt à parier UNE BOUFFE AVEC N’IMPORTE QUI qu’il n’y aura pas de successeur APSC au D7000 !!!

      Alors ? Qui croit encore au reflex APSC à 1000-1200 € ? ;-)

    • Ce qui accrédite votre hypothèse se décline en deux elements :
      1. Nikon ne sort pas de d400 a la photokina
      2. Le boitier qui devait succéder au d300 n’a pas ete un d400 mais un d7000 qui se positionne dans le haut de gamme des serie "mille" (3200, 5100, 7000).
      On peut donc penser qu’un jour sortira un 7100 par exemple a l’image des series 3000 et 5000 ameliorees, et de nouveau pas de d400 mais bon, cela ne reste qu’une hypothèse. Le marche évolue et il est imprévisible. Qui donc allait prévoir, il y a deux ans, que nikon sortirait un nikon v1 ou un d600 ?

  • un conseil : évitez le zoom 24-85 mm du kit, il est fort moyen

  • Donc un D600 à 2099 plus un grip indispensable, cela nous conduit à environ 2300/2400 euros soit presque le prix d’un D3s ou proche d’un D3x d’occasion. Cela vaut la peine d’y réfléchir à deux fois...

    • Ou alors on a un appareil neuf à 2099€ sans grip, pas du tout indispensable pour cette gamme où les acheteurs recherchent quelque chose de compact et léger.

      Mais il est clair que le prix est assez décevant si l’ambition était de rendre accessible le full frame. Il aurait au minimum fallu le mettre au même niveau de prix que le D300 à sa sortie pour que ce boitier soit réellement démocratique, et non pas au dessus du seuil psychologique des 2000€.

    • Au delà du prix qui est très proche de celui du D800(prix de la rue) il y à quelques intérogations sur la qualité du Chassis qui semble un peu "léger" pour une bonne fiabilité avec des gros zoom tels les 70-200 .
      Pour l’instant il n’y à pas d’autres essais et analyse que la lecture commentée de la fiche technique,donc pour d’une part le voir et l’essayer physiquement faudra attendre sans doutes le salon de la photo français et pour les tarifs raisonnables certainement pas avant les soldes de janvier.
      Quand à la valisette kit de 3 objectifs focale fixe ou le 24-85 accessoirisé avec le D600, passez votre chemin ça ressemble à une opération commerciale siglée Nikon avec des produits Coréens d’un façonnier très très commun
      Bref ça me parait bien cher pour un produits somme toutes très marketing

    • Oui mais problème : Beaucoup de photographes considèrent le poids du D3s/D3x comme trop élevé.
      Beaucoup de photographes restent d’ailleurs en APSC à cause de ça.

      Un D600 au poids d’un D7000 + 3 enveloppes timbrées est susceptible de les faire switcher DX=>FX .

    • Je ne comprends pas bien le probleme du poids. En effet, une partie de la clientele nikon ajoute la poignée, et alors on se trouve équipe d’un boitier PLUS encombrant et MOINS maniable qu’un d3s. Quant aux optiques, le poids est similaire. Je pense plutôt que c’est prix qui bloque.

    •  ???? affirmation très gratuite, car les divers tests publiés prouve que ces optiques sont d’excellente qualité (avec un bémol pour le 28) et sont conçues par Nikon , produites soit en chine ou en Thailande, pas en Corée ...

  • Comme ça, au première abord, vraiment déçu, ce boitier tiens plus d’un D7000 plein format qu’un plein format à part entière issu de la famille pro, pas de quoi remplacer un D300S.
    Les tests me feront peut être charger d’avis, a voir.

    • Si la taille du capteur 24x36 et 24,7 Mpxl correspond aux désirs de beaucoup, les points suivants sont incompréhensibles de la part de Nikon.
      Face avant pas en magnésium, la baïonnette est fixée sur du plastique. N’importe quoi. La fixation sur du métal a toujours été un point avancé par Nikon par le passé.
      Collimateurs AF : 39 dont 9 en croix, avec 9 collimateur en croix la couverture est nettement insuffisant. C’est le module du D7000. Ridicule. Cela a toujours était le point fort de Nikon face à Canon. Ce n’est plus le cas.
      Pas de micro réglage AF, si cela se confirme, vu les problèmes récurrents de Nikon (et pas seulement lui) pour régler le boitier et les objectifs, ce point est inacceptable.
      Plage de mesure 0 à 20 IL c’est nettement insuffisant. La concurrence est à -2 IL. Autre point fort de Nikon qui tombe.
      Synchro flash 1/200, quelle limitation pour le Fill-in. La synchro au 250 a toujours été un point fort de Nikon.
      Le prix 2099 euros pour un boitier de construction très amateur, c’est très cher payé.
      Même si le prix va vraisablement tomber, le compte n’y est pas.
      Nous attendions tous un boitier de construction du type D300 ou D700 avec un capteur 24x36, et 24 Mpxl, pas cela Monsieur Nikon.
      Un rendez-vous manqué.
      Qui aime bien chatie bien.
      Je suis nikon depuis 1978, FM, F100, (toujours opérationnels et utilisés) D700

    • Quelle déception il n’y a ni prise synchro flash ni prise télécommande à dix broches !!!

    • Le D600 n’est qu’un faire valoir face au D800 : à ce prix, ça reste un bon boitier à mon gout, mais le D600 n’est pas le fer de lance de Nikon, ce n’est que l’entrée de gamme du Plein format.

      Si vous voulez tout au top , ne tortillez pas et allez prendre un D800 ou un 5D3 ou 1Dx. Mais la carte de crédit, elle elle ne sera pas au top du tout !

      Mais bon, je dis ça, je ne dis rien ...
       ;-)

    • Je suis d’accord avec vous. Le problème est : comment lancer un boitier FF avec des caractéristiques proches d’un D700 avec un positionnement "grand public expert" sans cannibaliser les ventes du D800. Un D300s avec un FF serait irrémédiablement dans ce cas !
      Donc pour un possesseur de D700 comme vous (idem pour moi)... aucun intérêt aux vues des perf de celui-ci.
      Ce boitier contentera certainement pas mal de monde...

    • J’ai un D300s et j’arrive au même constat le D600 n’est pas a la hauteur des attentes des possesseurs de D300s qui étaient sur le point de franchir le pas du plein format
      mais avec la même construction qu’un D300s irréprochable .

    • En somme, vous voudriez le beurre, l’argent du beurre et le **** de la crémière !?
      Ben non, le créneau du D600 ne correspond pas à celui du D300s...mais il sera moins cher que le D300 !
      On peut présenter les choses ainsi : Le D600 est le premier reflex FF Nikon à descendre sous le tarif d’un reflex APSC depuis 2007.
      C’est déjà un progrès.

      Sinon, si vous êtes pressé, il y a des D700 qui se négocient en dessous du tarif du D300 à son lancement...

    • Monsieur (ou Mme) "au",
      Je ne comprend pas bien votre lamentation face aux caractérisqtiques du D600. Vous n’etes donc pas au courant qu’il existe un modele récent (qui s’appelle D800, lancé au meme prix que le D700 de 2008) qui devrait répondre à vos attentes ?

    • Le D700 est un boitier de reportage, le D800 est plus positionné dos numerique ( paysage, architecture )...

    • le D800 à 36 MP ? .... vous êtes photographe, il vous arrive d’avoir des plans concerts où on rentre à 2 heure du mat avec des shoots à mettre en ligne à 11 heures, savez-vous le temps que mettent les cartes à se charger sur l’ordi et connaissez-vous beaucoup de photographes de concerts qui shootent en jpeg au vu des conditions d’éclairages... et même un mariage tout en jpeg.. c’est risqué.. quelle alternative pour le D700 ... réponse : chez Nikon, aucune ... et comme on est prisonnier d’une marque vu le prix des investissements en optiques (70/200 etc...), à la FNAC ils ont un D600 en démo, et quand on enlève l’optique, croyez-moi, ça fait peur ... on dirait un jouet de l’ex URSS ;-) ... bien sûr, il y a le D3s ... si on a les moyens et l’amortissement de ce matos avec les marchés qui se contractent ...

    • Je pense comme vous Patrice,
      De plus 24 Mp pour faire quoi de plus !!!
      12 ou 16 Mp sont bien suffisant .

  • Si ce D600 est à 2099 euros, à combien va baisser le D700 ? Sauf erreur de ma part le D700 également 24*36 est plus cher pour l’instant ??
    Parce qu’il me semble qu’il faut le comparer au D700 et pas au D7000 !

    • Faux probleme : le d700 n’est plus fabrique par nikon depuis des mois. Il reste une excellente affaire en occase car son prix a chute, on en trouve aux environs de mille a mille deux cents euros.

  • la fiche technique est bonne et fidèle aux rumeurs... nikon a juste tapé 500 € trop haut !!! 2000 € avec 24-85 vr ok mais pas nu !!!
    ce n’est jamais qu’un gros d7000 (800€ nu) : seul le capteur diffèrt ça fait cher 1200€ le capteur... l’écran aurait du être orientable...

    • suis d’accord, trop cher pour les limitations de la fiche techniques
      a 1600 euros ils en auraient vendu des palettes entières ...
      trop gourmand Mr Nikon ...

    • Quel hérésie de nous avoir flanqué une prise micro ainsi qu’une prise GPS et non une prise synchro flash plus prise télécommande à dix broches !!! Pour plus de 2000 € c’est se foutre de la gueule du monde M Nikon. En tant que professionnel "fauché" j’espérais beaucoup de se boitier pour compléter mon d 700 déjà bien fatigué . Merci M Nikon .

    • Moi qui fait de l’animalier je ne craquerais pas pour se d600, et j’espere que le full frame sa démocratisera pas, si non quoi ? je devrait investir dans un D3s et 600mm, pour obtenir la meme focal que avec mon 400mm et garde un AF digne de se nom et des rafale correct. Je trouve sa pas terrible pour les amateurs qui font de l’animalier, et qui on pas les moyen d’investir dans un materiel hors de prix. Le full frame etait reserve au pro, et faire un boitier de se type pour les amateur qui ne savent pas la diference entre les deux type de capteur je trouve sa un peut nul, y veule pas mettre une molette avec les mode paysage, portrait...non plus. Apres c’est mon opinion, mais je suis déçu de se d600.

    • On peut comparer le prix du D800 au États-Unis et en France

      D800 US : 2313€ et des pouillèmes (2999.95$)
      D800 FR : 2899€ soit 20% de différence

      Dans la même logique pour le D600 :
      D600 US : 1619 € et toujours les pouillèmes de la conversion (2096.95$)
      D600 FR avec les 20% de surcharge devrait être à environ 1999€

    • Monsieur le pro,
      Tous les rumeurs on annoncé un boitier grand public, et c’est désormais confirmé (sauf le prix, je l’accorde). ALors si vous vous attendiez à des caractéristiques d’un boitier de pro, cela n’engageait que vous.
      Néammoins, je fais aussi partie des déçus : entre les 36mpix du d800 dont je ne sais quoi faire et qui donne de l’indigestion à mon ordi, et un D600 (pardon, un D7000FX), je ne vois pas de vrai successeur au bientôt légendaire D700.

  • Je suis toujours amusé de voir les plans que Pierre, Paul ou Jacques tirent sur la comète à chaque fois qu’un nouvel équipement est annoncé ... Chacun y va de son interprétation qui n’est en réalité fondée sur rien de factuel et pour cause. Personne ne peut encore avoir eu cet appareil en main puisqu’il n’est pas encore disponible. Quant aux suppositions sur le devenir de tel ou tel format, ceux qui prédisent la fin annoncée (enfin qu’ils supposent) de l’APSC, l’affirment avec à peu près autant d’exactitude et de sérieux que la fin du monde prédite par les Mayas. Nikon s’est toujours défendu de mettre un terme à l’APSC car il restera le format des réflex d’entrée de gamme. Le parc d’objectifs DX est encore bien trop étoffé pour qu’il abandonne le format et la sortie de nouveaux objectifs APSC prouvent certainement l’intention de Nikon de maintenir les deux systèmes en parallèle.

    • Monsieur Smiths,
      avant d’intervenir sur un sujet comme celui-ci, assurez-vous de bien le maîtriser.
      J’ai la modestie de croire que je le connais un peu mieux que le photographe lambda.

      La généralisation du FF est en réalité un objectif stratégique majeur pour Canon et Nikon...malgré les discours officiels et une certaine pratique de la langue de bois.

      Comment le savons-nous ?
      Par une déclaration très remarquée de Canon qui a déclaré en 2003, à l’occasion de la présentation des EF-S, que le format APSC était PROVISOIRE.
      Bien entendu, toutes les traces de la conférence de presse ont mystérieusement disparu du net mais les censeurs ne peuvent pas effacer la mémoire des
      observateurs attentifs ni les déclarations dans la presse écrite.

      Ainsi (j’espère que LMDLP ne m’en voudra pas de citer un vieux Nº d’un confrère), CI a révélé les déclarations de Brian Worley, product manager chez Canon Europe,
      qui déclare explicitement que l’objectif de Canon est de généraliser les capteurs 24x36 dans la gamme des reflex EOS.
      (Voir CI Nº277 oct. 2005 p. 123, c’est écrit en tout petit dans le coin droit de la page !!!)
      D’autres déclarations ont été faites chez Canon mais celles-ci ont été effacées. Elles vont dans le même sens que celles de Brian Worley avec quelques précisions supplémentaires.

      D’autres déclarations ont été faites en faveur du FF.
      Par exemple, RP avait rapporté vers 2003-2004 (faudrait faire des recherches !) les propos du président de Sigma déclarant qu’il croyait au développement du FF
      "à partir de 2010".
      Récemment (fin 2011),les confrères espagnoles de DSLR magazine ont interviewé un responsable de Sigma à l’occasion de la présentation du SD1.
      Le responsable de Sigma ne fait même plus mystère de leur intention de réaliser un capteur Fovéon 24x36 (jusqu’ici réputé impossible à réaliser).
      Rendez-vous en principe d’ici 2015.

      Sinon, il existe aussi un document accesible sur le net issu de l’université de Rennes montrant que la taille des puces (et donc des capteurs photo)
      augmente régulièrement depuis l’apparition du premier processeur (Intel 4004 en 1971).
      La courbe de progression indique clairement que des processeurs devraient atteindre la taille de 10 cm ^2 vers 2010-2012.
      Nous y sommes !

      Que constate-t-on depuis l’apparition du premier reflex 24x36 ?
      Que le nombre de boîtiers 24x36 proposés cette année n’a jamais été aussi élevé !

      3 reflex en 2002

      2 reflex en 2004

      1seul en 2005

      2 reflex en 2007

      3 reflex en 2008

      3 boîtiers en 2009

      NADA en 2010-2011 (c’est la crise !)

      10 boîtiers proposés en 2012 (peut-être 11-12 si la déesse Kwannon le veut) !!!!

      Vous constaterez donc avec moi que l’offre FF a subi une inflation jamais vue dans les annales du numérique.
      De vous à moi,
      *soit les fabricants ont constaté une augmentation subite et inattendue des photographes riches (vu les tarifs proposés tous > 2.000 €)
      mais aucune agence internationale (Fitch, S&P,Moody’s)n’a noté une reprise de la croissance mondiale de l’économie(Sony a même été dégradé !),

      http://www.journaldugeek.com/2012/02/08/standard-poors-degrade-la-note-de-sony/

      *soit les tarifs proposés par les fabricants sont exagérés (parce que c’est la crise comme chacun sait !) et devront revoir leur copie.

      Sans avoir à consulter les tablettes mayas ou ma voyante du quartier, je penche pour la deuxième hypothèse.

    • Certes, certes... mais que vont-ils faire de la clientèle d’entrée de gamme APS-C, ceux qui n’ont pas 3000 € à débourser en boitier + optiques, mais seulement 500 ? Actuellement on peut avoir un boitier modeste mais offrant une très bonne qualité d’image (ex. D3100 chez Nikon) avec un zoom correct (18-105 mm) pour ce prix, ce qui avec une optique fixe et lumineuse (35 mm ou 50 mm 1.8) permet de déjà bien s’éclater en photo amateur. Pensez-vous que ce sera encore le cas avec la "démocratisation" du 24 x 36" ?

    • C’est vrai que la généralisation du FF s’amorce. Le 5D2 était annoncé à 2500€ en 2008. Le gain est donc de 400€ en 4 ans, ce qui est plutôt bien, compte-tenu de l’inflation,des usines dévastées, de la crise, etc.
      Que les enthousiastes de la démocratisation du FF veuillent triompher de leur longue lutte sur les forums (ah le FF à moins de 1000€) c’est leur droit légitime, mais comment nier l’évidence que cet appareil est juste un appel du pied aux amateurs fortunés et un peu (beaucoup) geeks pour monter en gamme et renouveler leur matos.
      Ainsi va la vie numérique.

      PS : On trouve encore le D90 (5 ans d’âge et toujours un excellent APS-C -dans un boitier de D600- pour amateur non fortuné) neuf à 480€ , soit moitié du prix de lancement.

      PS2 : Cet été, j’ai observé Mr tout le monde photographiant, dans l’ordre décroissant, avec son téléphone, sa tablette, son compact rose, son APSC entrée de gamme + 18-55 (en liveview même !!), parfois un APSC expert, un hybride (plutôt les étrangers d’ailleurs) et en tout dernier de rares hénormes FF.
      C’est la différence entre la vraie vie et les objectifs stratégiques ;-)
      _
      Bonnes photos à tous !

    • C’est bien beau tout ça, mais pendant ce temps et en attendant 2020, année ou un FF coutera 1200 euros, faisons des photos avec ce qu’on nous offre. De toute façon, pour l’aps-c, il n’y a jamais que deux zooms grand-angle maximum utiles pour équiper un reflex s-c, le reste des optiques est du FF. Alors, cool, cool.....tout ça, c’est du petit débat sans importance. Et meme si le FF se démocratise, sachez que TOUS vos boitiers d’aujourd’hui seront obsolètes dans quelques années...

    • Je ne suis pas sûr de ce qu’ils feront...mais je dispose de sérieux doutes sur la pérennité de l’APSC en gamme reflex voire en mirrorless !

      Bon, nous disposons des discours officiels de Canon (2003 ou 2005) qui indique clairement que l’objectif est de généraliser le FF.
      Ils ont ajouté que les reflex d’entrée de gamme resteraient en APSC.
      D’autres voix chez Canon ont indiqué à peu près chose...en ajoutant la nuance qu’ils n’étaient même pas sûr que l’APSC se maintienne en entrée de gamme !
      C’est tout dire.

      Depuis 2010 (et à ma connaissance il n’y a pas de source antérieure à la démocratisation du FF chez Nikon) , les langues se sont légèrement déliées :
      Tetsuro Gotô (un haut responsable de Nikon ) a accordé une interview pour RP (Voir RP Nº 216, mars 2010, p-9) dans lequel il évoque ouvertement la
      sortie "prochaine" de boîtiers FF "de moins en moins chers"....tout en précisant que les formats FX et DX POUVAIENT cohabiter "sans problème".

      Soutenant à fond la thèse de la démocratisation du FF, je suis enclin à penser que Monsieur Gotô est passé maître dans l’art de la langue de bois (japonaise évidemment !).

      En fait il y a deux thèses soutenues sur internet :

      * La première, soutenue par des gens de "bonne foi" et des professionnels "intéressés", prétend que les gens sont habitués à l’APSC , qu’ils ne switcheront pas vers le
      FF parce qu’ils disposent déjà d’un parc optique APSC et ....que les capteurs APSC coûteront toujours moins chers que les capteurs FF + quelques arguments ad-hoc comme :
      - Les boîtiers APSC sont plus légers que les boîtiers FF
      - Les objectifs dédiés APSC sont plus légers, compacts et moins chers que les objectifs équivalents en FF.
      - Que le format APSC multiplie les focales des téléobjectifs par X1.5 (ou x 1.6 chez Canon)
      - Que la qualité d’image est "suffisante" en APSC
      - Que l’APSC fournit une plus grande PDC à ouverture identique et cadrage identique et c’est "plus facile à gérer".
      - Que les déclarations de Canon sont "anciennes et périmées" ou "qu’ils se sont trompés".
      - Que les dirigeants de Canon/Nikon bluffent pour pousser au maximum sa clientèle vers le FF....vendu très cher pour maximiser ses bénéfices grâce aux clients
      "qui ont les moyens" !!!!
      - Un argument "béton" (donné par un vrai professionnel de Nikon !) prétendait que le coût des capteurs explosait au delà du format APSC à cause
      du taux de défauts structurels "incompressible"
      - Il y a aussi ceux qui disent que les PDM du reflex APSC sont de 98% et que cette tendance est évidemment IMPOSSIBLE à renverser.
      - J’ai même trouvé des gens qui pensaient que le format APS-H était éternel parce-que....Canon avait sorti un objectif comportant la lettre H, indispensabel aux utilisateurs de 1D I, II, IIn , III, IV !!!! Pourtant, l’APS-H est bien mort quelques mois après la sortie du 8-15/4 L FE et, sauf miracle, il ne ressuscitera pas !
      - Enfin, last but not least, Nikon et Canon sont des grandes méchantes entreprises capitalistes qui refusent de démocratiser le FF pour maximiser ses profits !!!
      (Merci Mulder ! ;-) )

      Des arguments qui ne sont pas sans rappeler les "preuves" indiquant que Neil Armstrong n’a bien entendu jamais mis les pieds sur la lune....

      * Il y a enfin ceux qui défendent la thèse de la démocratisation du FF en s’appuyant tout simplement.... sur les déclarations initiales de Canon (2003/2005)
      et de Nikon (2010).

      Pourquoi devrait-on les croire ?

      1-Tout simplement parce qu’ils ont reconnu le fait publiquement et que leurs déclarations n’ont JAMAIS été contestées publiquement.

      2-Parce que les arguments avancés par les partisans de "l’APSC éternel" ne résistent tout bêtement pas à l’analyse.
      (et je peux le faire à la demande à qui le désirera !)


      Pour en revenir à la question initiale, il faut bien comprendre que la principale cause du surcoût d’un boîtier FF Vs boîtier APSC aux caractéristiques identiques provient
      du capteur. Ce n’est pas moi qui le dit mais Canon.
      En effet, le surcoût des autres éléments spécifiques au FF (miroir légèrement plus grand, obturateur également légèrement plus grand et Prisme plus grand)
      sont quasiment négligeables à l’échelle industrielle.

      Quel est le coût d’un capteur 24x36 sur étagère ?
      Canon facturait un capteur de 5D II 1200 € on peut raisonnablement supposer qu’ils ne vendent pas ce capteur à perte.

      Quel est le coût d’un capteur APSC Canon/Nikon ?
      On peut raisonnablement estimer qu’il vaut 100 €.

      Par ailleurs, Canon avait implicitement reconnu dans un "white paper" (disponible en principe sur le net ) publié vers 2005
      que le coût des capteurs FF était 10x à 20x plus élevé que celui des capteurs APSC....alors que la surface d’un capteur APSC (chez Canon) est 2.5x plus petite que
      celle d’un capteur 24x36. Pourquoi ? Parce que le taux de rebut des capteurs FF est beaucoup plus élevé que celui des capteurs APSC

      Vous devinez le reste : Les fabricants cherchent donc à diminuer le ratio coût capteur FF/ coût capteur APSC à 3 au lieu de 10-20 jusqu’à une date récente.

      Y SONT-ILS PARVENUS ?

      Dans l’absolu, nous n’en savons rien puisque les fabricants ne sont pas très loquaces sur le sujet. Toutefois, nous savons que :

      1-Les usines Sony et Canon sont passés aux wafers 300 mm (ils étaient à 200 mm auparavant )
      2-Au moins Canon (et probablement Sony) a inauguré une nouvelle fonderie aux normes de propreté record
      3-Que la qualité des wafers s’est améliorée au point de rendre possible la réalisation d’un capteur GÉANT de 400 cm^2 chez Canon (communiqué août 2010)
      4-Canon a démontré qu’il est capable de réaliser des capteurs 120 MP au format APS-H (proto présenté en août 2010 )
      5- Que les steppers publiquement disponibles (chez Canon ou Nikon) couvrent pratiquement le format 24x36 depuis 2010 et qu’il est par conséquent hautement probable
      qu’ils disposent de steppers couvrant le 24x36. C’était un des verrous technologiques les plus difficiles à faire sauter.

      Hélas, hélas, hélas :
      1-Nous ne savons pas si les nouvelles fonderies ont souffert lors du séisme de m9 qui a pu les endommager durablement.
      2-Nous ignorons si la capacité de production des fonderies dédiées au FF est suffisante pour prendre le relais de la production des reflex APSC (à priori oui.)
      3-Nous ignorons l’état des stocks de boîtiers reflex APSC, ce qui pourrait ralentir la baisse des prix.
      Vous comprendrez facilement que les fabricants ne veulent pas se retrouver avec des stocks de reflex APSC sur les bras et donc gardent un mutisme total sur l’avenir de l’apsc.
      4-Le client peut bouder les nouveaux reflex FF : Dans ce cas, les tarifs baisseront moins vite ! ;-)

      Le dernier point, souvent avancé par les professionnels (Le client est roi paraît-il !), est en réalité extrêmement hypocrite. Canon, Sony et Nikon (ces derniers fournissent des steppers à Sony) ont conssenti des sommes extrêmement importantes (Une fonderie coûte au minimum 2 milliards de $ et leur coût a plutôt tendance à augmenter plus rapidement que l’inflation.)
      Il est donc fortement probable que Canon/ Nikon "accompagnent" le choix de leur clientèle exactement comme ils l’ont fait durant
      les transitions technologiques
      - télémétrique=> reflex ( 1959 )
      - boîtiers manuels MF=> boîtiers AF (en particulier Canon) ( 1985-1987)
      - boîtiers argentiques=> boîtiers numériques.( 2002-2003)

      Du temps de l’argentique (vers l’an 2000-2004),
      la répartition des reflex était la suivante chez Canon :

      EOS 1 v (boîtier professionnel)
      EOS 3 (boîtier semi-professionnel)
      EOS 30v (boîtier "expert")
      EOS 300v (boîtier amateur)
      EOS 3000v (boîtier entrée de gamme)

      Que se pase-t-il aujourd’hui ?
      L’étagement de la gamme est à peu près identique !

      EOS 1D-X + 1 D-C (professionnels entièrement convertis "de force" au FF depuis peu !)
      EOS 5D III (boîtier FF remplaçant le 5D II et éventuellement le 7D , boîtier semi-pro APSC dont la carrière se termine doucement.)
      EOS 6D + 60D (Le 6D est pressenti pour remplacer le 60D à capteur APSC dans la gamme expert)
      EOS 650 D (boîtier amateur qui devrait entrer en compétition avec un éventuel 600 D-X à capteur FF)
      EOS 1100 D (boîtier entrée de gamme APSC qui sera éventuellement remplacé par un FF si le marché évolue favorablement)

      L’augmentation des tarifs ? À terme, la différence de coût entre un boîtier APSC et un FF devrait être réduite à 200 €.
      Le 60 D APSC devrait donc disparaître assez rapidement.

      À noter que la revue espagnole DSLR magazine avait révélé l’existence d’une étude de marché sur un éventuel reflex Canon FF à....1000 €.
      Cette hypothèse a bien évidemment rapporté l’immense majorité des suffrages exprimés !!!

      Si Canon parvient à imposer un XXXX D-X à capteur FF en entrée de gamme, son coût pourrait ne pas dépasser 600 € en kit XXXX D-X + 28-90/4-5.6 IS,
      le 28-90/4-5.6 IS EF ne coûtant pas plus cher à fabriquer qu’un 18-55 IS, contrirement à la légende urbaine. Il ne sera pas non plus plus lourd/encombrant.
      (Le coût d’un 1100 D+ 18-55 IS 400 € en SP actuellement.)
      Toute la question est de savoir quand : Ça dépendra de l’accueil du public, de l’état des stocks des reflex APSC 1100D, de l’offre faite en mirrorless...etc...

      Bien sûr, Canon fera tout pour pousser sa clientèle vers le FF. Ils finiront même par dire que l’APSC a la rage !!!

    • C’est un appel du pied aux personnes que vous voulez bien voir.

      Personnellement, je vois dans cette initiative, la possibilité technique pour Nikon de généraliser le FF et de permettre AU PLUS GRAND NOMBRE d’utiliser l’immense parc optique (pour ne rien dire des optiques issues des indépendants).

      ....Tout celà à condition que les prix baissent. Pour le moment, il faut que Nikon liquide les stocks de D7000 voire de D90 et on verra dès lors où se situe le thermomètre
      "tarif" du D600.

      Nikon suggère néanmoins que les prix vont sérieusement baisser parce que je ne connais pas beaucoup de connaisseurs qui mettront 2100 € dans un boîtier incapable de passer le 1/4000" (Mon 5D, largement raillé par les nikonistes pour sa qualité de construction etc...monte bien au 1/8000", ce qui est fort appréciable là où je vis (Espagne).

      Quelques autres points qui font tiquer :

      1-La baïonnette en plastique qui va "ronchonner" à l’idée de porter un gros zoom de 800g-1Kg

      2-L’absence apparente de micro-réglages comme chez Canon et son boîtier expert 60D. Canon disait que le calage était effectué en usine avec précision mais ce n’est pas réellement satisfaisant.

      3-Ce boîtier est plutôt conçu pour porter des zooms pas trop lourds, meilleurs marché que les zooms "N", pas la même gamme de prix.
      Nous souhaiterions que les prix de ce boîtier baissent en fonction de ce qu’il peut faire réellement.
      2100 €, je préfèrerais les mettre dans un bon vieux 700D usé vieilli fatigué...mais dont la baïonnette ne se pliera pas sous les contraintes mécaniques d’un gros zoom.
      1300 € me semble un maximum amha en tenant compte des circonstances actuelles. C’est la crise !

      4-Les samples disponibles montrent une tendance du boîtier à donner la varicelle aux sujets photographiés à 6400 isos.
      C’est ça les avantages de la technologie EXMORE dont on me rabat les oreilles ? (Voir dépriviou...)

      Amis Nikonistes, n’hésitez pas à faire part de vos protestations auprès des dirigeants qui finiront bien par vous écouter.
      Plus ils vous écouteront, plus les canonistes vous remercieront ! ;-)

    • Réponse aux PS :

      1-Le D90 n’est pas un D600 avec un capteur APSC.
      Le D600 s’inspire plutôt du D7000 (même construction sauf la coque allégée semble-t-il , viseur 100% et AF 39 pts )

      Le problème dans ce que vous dites, c’est qu’à force de crier que le D90 est une affaire, il finira par avoir le statut de la viande bon marché en URSS !

      2-Pour ce qui est des passants, les gens ont TOUJOURS utilisé des compacts, y compris du temps de l’argentique !
      Il y a même une époque où les ventes de reflex avaient chuté parce que les gens croyaient qu’un compact AF leur suffisait !
      ....Et puis les ventes de reflex sont reparties...

      Pour ce qui est des hénaurrrrmes reflex, on croirait entendre un avocat APSCiste !

      De grâce, arrêtez la caricature déplacée : N’importe quel professionnel vous expliquera que les reflex pèsent le poids pour ce qu’ils doivent porter !

      Un D600 pèse justement 760g à sec, c’est 10% de plus qu’un D7000 à capteur APSC. Qu’est-ce que vous disiez à propos de surpoids ?

      Personnellement, je suis passé d’un reflex argentique de 560g (EOS 30v) à un reflex numérique FF (900g avec les batteries) et j’ai pas envie de revenir en arrière.
      Ces histoires de poids, ce sont essentiellement des histoires marketeuses déplacées.
      En revanche, les experts en chambre sont beaaucoup moins loquaces lorsqu’on doit parler d’équilibre boîtier/objectif. On ne vous à jamais parler des objectifs qui font pencher le boîtier ?

    • Vous parlez d’expert en chambre, j’ignore si vous vous trimbalez avec une pendue au cou, moi la mienne est sur n solide trépied en bois au studio.

    • J’ose espérer qu’on aura un FF à 1200 € bien avant 2020 ! ;-)
      C’est important parce que si mon reflex FF me lache durant les vacances, kiki c’est qui va sortir le pognon pour m’en acheter un nouveau, hein ? ;-)
      Non, sérieusement, j’attends ça depuis longtemps, parce que j’espère que les opticiens vont se recentrer sur le principal plutôt que de se disperser sur des trucs sans intérêts à long terme (Les optiques DX adoptent un design spécifique difficile à mettre au point.).

    • Bonjour,
      Je rejoinds votre avis.
      Personnellement j’ai un appareil FX et un DX. Les 2 n’ont absolument pas la même utilité, pas les mêmes utilisations, pas les mêmes objectifs et surtout pas les mêmes comportements.
      J’ai eu le plaisir de jouer pendant 2 jours avec un D600 et un D800E et très honnetement j’ai pris plaisir avec les deux.
      Aujourd’hui les gens oublient qu’avant tout, la prise en main et la compatibilté appareil/photographe est peut-être plus importante que le matériel seul.
      Conclusion : J’aime bien les 2 formats et j’aimerai que la production des deux continue.

  • "On en a tous rêvé".
    Pas moi, en tout cas. Je n’appréie pas cette généralité ni cet obscurantisme idolatre.
    Qui, d’ailleurs, connait encore la marque des pinceaux de Van Gogh ?
    Je pense que cette adoration discrédite les commentaires et opinions de la revue.
    C’est doomage car elle a de la qualité.

    • d’autant plus que dans six mois, un an, deux ans maximum, on aura de nouveau le X machin révolutionnaire qui va provoquer les mêmes réactions : oh oui, moi aussi, j’en veux un !
      nous sommes helas dans une société de consumérisme bobo, pour ne pas dire bof, et il est clair - je le vois au niveau des appareils d’occasion - un appareil à 2500 euros n’a même plus le temps de faire 5000 photos qu’il est dejà revendu pour un nouveau "qui est meilleur". La bonne blague ! Notre société est parvenue à faire de nous des éternels insatisfaits et à nous faire remplacer notre matériel photo au même rythme que l’informatique. Pauvres pigeons que nous sommes !
      Quand le D700 est sorti, tout le monde criait au miracle, ce boîtier étant considéré comme meilleur que le D3 qui coûtait deux fois son prix !
      Aujourd’hui, tout le monde veut un D800 et comme le budget manque, on applaudit l’arrivée du D600. Mais voyons, gardez votre d700 si vous en avez un, car si vous achetez un d800, il vous faudra aussi changer votre ordi pour avoir plus de mémoire et de puissance pour traiter vos super gros fichiers......ainsi va le monde.
      Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas écrit : le D800 est probablement un bon boitier mais il coûte quand même deux mois de salaire. Si vous ne faites pas de tirage papier de un mètre carré, gardez vos appareils et quand le D800 sera soldé à plus de 50 %, achetez en un si cela vous parle encore !

    • Permettez-moi de répondre à la place de l’auteur de l’article (Qu’il me corrige si je trahis sa pensée) :

      Nous rêvions tous d’un reflex FF numérique à coût "démocratique" quand le D1 est sorti en 1999.
      Malheureusement, son arrivée s’est avérée seulement compatible avec les plus fortunés d’entre nous et les optiques n’étaient même pas pleinement compatibles.
      (comprendre GA rabotés du fait du facteur de conversion x 1.5)
      Il faudra attendre l’arrivée des premiers nikkors DX en 2003 pour faire de la photographie courante et les tarifs d’entrée de gamme étaient encore élevés.
      Le nouveau D600 promet la démocratisation du FX (si les prix baissent suffisamment !) après 13 années de patience et une pleine compatibilité avec l’immense parc optique Nikon (à quelques rares exceptions près ).
      C’est en celà que le D600 est un rêve enfin presque exaucé....à condition que les tarifs passent sous la barre symbolique des 1500 €.
      Personnellement, j’espère même qu’il ira chatouiller la barre des 1000 €, ce qui permettra à la clientèle Nikon une transition...ou plutôt un retour aux sources plus rapide.

    • C’est peut-être exagéré, non ?
      Je connais plusieurs personnes qui ont un D700....et qui veulent le garder (sa cote est encore assez élevé à ma connaissance).
      Si j’en avais un, je ne le troquerais certainement pas contre un D600 (Le monde à l’envers au niveau de la construction et l’AF !).
      Accessoirement, 12 MP, ça permet aussi de soulager le disque dur et votre carte bleu !
      À lire les forums, ils ne sont pas si rares à réclamer une pause dans la pixelrace !

      Personnellement, j’ai un 5D depuis 6 ans et je n’ai pas l’intention de le revendre malgré tous ces petits défauts...

      Quant à la sortie de nouveaux boîtiers 24x36, les constructeurs font de la surenchère cette année (quasiment 11 boîtiers annoncés) mais on n’a rien vu en
      2010 ni en 2011...

    • Le D700 et le D600 n’ont rien a voir, le D600 est un D3100 en Fx.
      Pourquoi les gens revendraient un D700 pour un D600 ?

    • lorsque l’on achète un appareil il nous convient parfairement . Pourquoi en changer ?

  • Je pense que nikon aurait du intégrer ce boitier à la gamme x000 (exemple d9000) ciblée plus amateur... ça aurait laissé une place pour un boitier pro aps-c type d300.
    gamme amateur : d3200, d5100, d7000, d9000 (FF)
    gamme pro : d400 (aps-c), d800, d4 (et pq pas un d600 FF avec le capteur du d4 pour remplacer de d700 ?)

  • C’est l’heure de revendre mon D700 ? J’imagine que le recadrage en DX servira uniquement à amadouer les anciens propriétaires d’un D300, continuant à utiliser leurs optiques pour un résultat sans doute proche du D300....
    Pour ma part, j’ai fait un étrange retour à mon vieux FM2 et son AIS 50mm à 1,4. (Ou le contraire). J’y suis venu lentement, en regardant tous les boutons du D700, toutes ses potentialités... et en croisant un autre nikoniste équipé d’un gros zoom très encombrant, d’un sac avec d’autres zooms, et d’un style camping-car très surprenant. C’est là que je me suis dit que la photo, et pas qu’en noir&blanc, méritait mieux que l’artillerie lourde. Mes Tmax 400 dorment au frigo, et j’ai l’impression d’avoir réussi une photo à La Rochelle il y a deux mois. Je le saurais peut-être fin octobre, quand j’aurais une heure pour les développements. A cette époque-là, un D900 sera sans doute apparu, et de nombreux commentaires publiés ici-même, on pourra s’extasier sur le changement du canon, la taille de l’obus, la vitesse de rotation. J’aurais alors passé une ou deux heures au labo et j’aurais enfin ce grand plaisir d’allumer le néon pour regarder un 20x30 brillant dans l’eau. Rien n’est sûr, mais bon.

  • Démocratique !!??
    Abordable ???!!!
    Le D700 est à 1900 euros neuf et on en trouve pleins à 1100 en bonne occasion.
    Ca c’est démocratique, et ça c’est un appareil qui peut durer !

  • Je viens d’acheter un D700 (780 déclenchements) garantie un an livré comme un neuf pour 1500€. A ce prix je n’ai eu aucune hésitation vis à vis du D600...

  • Pfffffiou !!
    Et bien, je dois dire qu’après la lecture de ce topic et des contributions, je suis perdu au milieu de nulle part.
    Je possède un D700 encore tout jeune (10.000 clics environ) et j’envisageais l’hypothèse de changer, car la vidéo fait partie de mes plans futurs. Mais ni le D800 (prix + 36mp), ni le D600 (qui me fait inconsciemment penser à un retour vers mon ancien D90, donc une certaine régression) n’arrivent à me convaincre....Peut être me fallait-il le "D750", avec 24Mp, Video Full HD et viseur 100% tout en conservant les qualités du D700 ?? X’DDD

  • Bonjours à tous, J’ai lu les commentaires de personne un peu deçu du D600 meme à en dire un D7000 FX ! Merveilleux car c’est la vérité mais laisser moi vous dire que le D600 est une entrée de gamme FX si vous voulez un appariel pro FX alors il faut aller du coté du D3x ou le D800. Pour avoir essayé le D600 toute une journée sur terrain et apres avoir comparée mes clichés avec mes collegues équipé Canon Mark 2 et 3 et Nikon D3s, D800e, je peut vous dire que le canoniste était un peu deçu d’avoir investi dans son Mark 3. Vous allez changé d’avis sur le Méga D600 a 2100e. Car équipé comme il se doit (objectifs) cet appariel est merveilleux et puis j’ai meme pu mettre ma batterie de D7000 qui est normalement utilié pour les timelaspe, ;-)
    Je vous laisse un petit lien, pour vous en convaincre http://www.zone-numerique.com/news-13478-le-nikon-d600-passe-au-banc-d-essai-dxomark.html

  • Bonjour à tous,
    Pour ma part, photographe et vidéaste, ce boitier avait quelque-chose de séduisant. Malgré les petites concessions sur la vitesse d’obturation (le 1/4000è est quand même suffisant dans bien des situations si on ne fait pas de sport), la vitesse synchro au 1/200è (les Canonistes s’en sont accomodé) et l’alliage un peu moins robuste (ce qui reste encore à prouver) j’étais prêt à sauter le pas. Sauf que... en ce qui concerne la vidéo il y a UN défaut majeur : il est impossible de modifier le diaphragme en cours d’enregistrement. Ce "détail" oblige donc à arrêter son enregistrement pour modifier ses réglages, ce qui est aberrant !!!
    Pourquoi une telle restriction ? Hormis pour inciter les professionnels à opter pour le D800 (et ses fichiers hyper-lourds à traiter), je ne peux l’expliquer.
    Évidemment certains rétorqueront que l’on pourrait très bien jouer sur la sensibilité ISO pour compenser les écarts mais au détriment d’une dégradation de la qualité de toute évidence.
    En constatant que la concurrence propose également un contrôle du son en continu avec un ajustement en live des niveaux audio je me dis qu’il y a encore du chemin à parcourir avant que Nikon rattrape son retard. C’est, pour les vidéastes dont je fais partie, une bien grande déception.

  • Bonjour,

    Je suis matte painter et après lecture des commentaires, il semblerait que le dit Eric-p est la personne idéal pour répondre à mes quelques questions :) serait-il possible de communiquer avec vous en privé ? Si cela ne vous dérange pas vous trouverez mon mail au début de ma bande démo (qui vous intéressera peut-être) :

    http://vimeo.com/25132857

    Cordialement.

  • Ce n’est pas un mauvais appareil en soi selon l’excellent décorticage par l’article ci-dessus.
    Malheureusement j’ai toujours été pour une autre marque...

  • Je n’ai pas eu le courage de lire jusqu’au bout cette longue litanie... J’ai eu d’ailleurs l’impression de retrouver ici le ton d’un certain forum d’un autre mensuel de la photo bien connu. Des gens très sûrs d’eux qui, du haut de leur expertise auto-proclamée, assènent des arguments frappés au coin de la mauvaise foi ou de l’ignorance.
    Ce qui me frappe également c’est que la plupart de ceux qui écrivent ici... n’ont sans doute jamais eu de D600 entre les mains !
    J’ai franchi le pas : heureux possesseur d’un D300, j’étais titillé par le désir de revenir au plein format et j’avais besoin, pour des raisons personnelles, d’une fonction vidéo moins sommaire que celle du D300.
    Je ne regrette absolument pas mon achat !
    J’ai lu dans les fils plus haut que le D600 était un D3100 en FX. C’est à hurler de rire. Celui qui écrit ça n’a jamais manipulé de D3100 et sans doute encore moins de D600.
    J’étais un peu inquiet en venant du D300 : n’allais-je pas être déçu par un boîtier "cheap" et des fonctions trop orientées amateur d’entrée de gamme ?
    Absolument pas. Le D600 est un boîtier robuste et on trouve tous les boutons nécessaires aux réglages sans avoir à passer par le menu.
    J’étais aussi inquiet par la réduction du nombre de collimateurs. Là non plus, pas de déception. En fait, 39 collimateurs ou 51, quelle différence ? On y gagne à la place un superbe viseur très lumineux. (Avez vous déjà mis l’oeil au viseur d’un D3100 ?)
    Je n’en suis qu’aux premiers jours... Juste assez pour être bluffé par la dynamique du capteur (impossible à piéger ?) et la douceur des couleurs.
    Je n’ai pas encore beaucoup testé la vidéo : juste une fois pour apprendre à m’en servir. De ce que j’ai pu en voir, c’est amplement suffisant pour ce que je veux en faire. Sans doute insuffisant pour un vidéaste professionnel mais on est dans le monde amateur, pas vrai ?
    En résumé :
    - un boîtier amateur ? Oui, bien sûr, et qui se revendique comme tel. Mais un boîtier résolument positionné dans le haut (le très haut) du segment. A déconseiller formellement aux possesseurs de D3100...
    - un boîtier "cheap" ? Pas du tout. Du solide, une finition agréable. 1630 grammes sur la balance avec le 24-120 (1464 pour le D300 avec le 16-85).
    - un boîtier expert ? Oui, sans hésiter. Si on oublie la présence du mode scène, celui qui vient d’un D300 n’est pas dépaysé. On retrouve les même fonctions avec quelques améliorations ergonomiques.
    - un boîtier que je conseille : absolument !

    Question subsidiaire : le DX est-il mort ? L’avenir le dira mais je ne vois pas pourquoi les constructeurs abandonneraient un créneau où ils font 90% de leurs ventes... Les marques n’ont pas pour but de satisfaire les lubies des puristes mais de vendre.

    • Pfffff....

      Encore un qui n’a rien compris.

      Nikon pourrait faire 99.999% de ses ventes en DX, il l’abandonnera sans regret si la tehnologie lui permet de produire des capteurs FF compétitifs.

      Si la différence de coût entre un D600 et un D7000 tombe à disons 20%, que croyez-vous qu’il arrivera ?

      L’attractivité de la gamme FX est telle que les décideurs de Nikon auront anticipé et ils arrêteront le DX, même avec 99.99% des PDM reflex.
      Z’ont pas envie de se retrouver avec des boîtiers DX sur les bras. Ç’est quand même pas si difficile à comprendre, non ?

    • Je brûle un cierge ! Alleluyah, le grand maître a répondu et consacré un peu de son temps pour dispenser sur moi la lumineuse chaleur de son savoir omniscient.

    • Quelle arrogance ce eric-p qui prend toute la place, qui dispense sa connaissance à tout-va. Qui avoue qu’il ne fait pas de photo, ou si peu, qui se gausse de sa femme qui fait la connerie de shooter en RAW !
      Allez petit monsieur, retournez dans votre bureau, allez jouer sur votre planche à dessiner et laisser les photographes entre-eux.
      J’ai changé mon D700 pour un D600 et quoi qu’on en dise, c’est un boitier fabuleux8

    • Monsieur Arsène Lupin : Au lieu de récupérer à bon compte un sujet sur lequel vous n’avez pas apporté le moindre élément tangible, relisez plutôt mes propos.
      Contrairement à vous, je peux me payer le luxe d’être arrogant.

      Je n’apprécie pas particulièrement votre ton hautain du type qui se croit autorisé à me faire la leçon alors que vos interventions sur ce fil frisent le degré zéro.
      Pour qui vous prenez-vous ?

      PS : Veuillez également cesser de déformer ou minimiser mes propos : Je fais suffisamment de photos pour savoir de quoi je parle, croyez-moi.

      Par ailleurs, je ne me moque pas de ma femme parce qu’elle fait du RAW mais j’estime qu’effectivement elle pourrait s’en passer.

      Pour ce qui est de votre switch D700/D600, je n’ai rien contre le D600, au contraire.

    • Beaucoup trop de BLA-BLA pour rien..

      Ce n’est pas l’appareil qui fait tout ... Le meilleur appareil dans les mains d’un branque et là bonjour les dégats ....

      Chacun son appareil et éclaté vous ....

      Alors, faite des photo, mettrez vos résultats au lieu de critiquer tout et n’importe quoi

    • Et oui l’appareil ne fait pas tout, écrire en bon français non plus, mais ça aide. Si vos images se rapportent à votre langage, vous êtes à n’en pas douter le chef des "branques".

    • Bonsoir a tous,

      J’arrive un peu tard sur ce post mais je dois l’avouer, les contributions d’Eric m’ont vraiment bien fait reflechir !
      A vrai dire, j’envisageais de passer au Full Frame donc ses commentaires arrivent a point nomme pour me fortifier dans mon choix.
      Apres... quand switcher pour ne pas y laisser trop de plumes...that is the question !
      Mon pere a toujours ete equipe de Nikon. J’ai d’emblee repris le flambeau.
      Par contre...une chose me titille...
      ...j’ai eu l’occasion d’utiliser un 5D et depuis, son viseur extra lumineux me hante...
      Les reflexes du nikoniste que je suis me portent a porter mes guetres vers un D600, 700 voir 800 avec un peu plus d’economies...
      Et vous ?
      Avez-vous deja franchi le pas ?
      A quels handicaps vous-etes vous confronte ?
      Le referiez-vous ?

      Merci pour vos retours,

      Bien a vs,

      Un nikoniste...
      Et rien a dire sur le SAV Nikon...juste une critique a l’egard de Nikon qui tarde a fournir en D700 puis D800 les Fnac et consorts...

    • Et merci encore pour vos interpellations qui font marcher nos neurones...

    • Personnellement, je suis équipé en Canon.
      En général, sauf nécessité impérieuse, je déconseille le switch parce qu’extrêmement coûteux.
      Donc, à moins d’avoir une de ces optiques Canon qui n’existe pas au catalogue Nikon (et qui rend jaloux certains nikonistes ! ;-) ), ne switchez pas !

      Je rappelle également qu’un viseur lumineux n’est pas forcément aussi précis qu’un viseur sombre (D’ailleurs Canon vendait des viseurs HP moins lumineux que le modèle de série ).

      En ce qui me concerne, je suis directement passé de l’argentique au 24x36 numérique parce que Canon l’a proposé dès 2005.
      Les tarifs ont baissé et j’ai acheté le mien 2700 € en 2006 en faisant le calcul suivant :
      Sachant que je dépensais 600 € de consommables par an, je rentabilisais mon investissement en 5 ans.
      Ensuite, il y avait les avantages liés au numérique qui font que l’argentique s’est effondré vers 2004/2005 (Avec le 300D, premier reflex numérique à 1000 € !).

      J’avais également la possibilité de passer au numérique APSC mais il fallait que je revende mes objectifs dédiés 24x36 pour des objectifs dédiés à l’avenir incertain.
      (Canon avait prévenu dès 2003 que le format APSC était PROVISOIRE).
      De plus, on conserve ses repères, les flous d’arrière plan sont identiques avec l’argentique, idem pour la PDC.
      Le switch argentique=> APSC n’étaiot pàs vraiment rentable avec le parc optique dont je disposais déjà.

    • PERDU Eric :

      "Se faire tout petit ? Non, non. Il n’y a pas de raison parce que ce tarif peut s’expliquer pour des motifs politiques.
      Je rappelle que le Sony A-850 était positionné MOINS CHER à son lancement il y a 3 ans. Or les coûts de fabrication des capteurs 24x36 24 MP n’ont pas augmenté depuis : Ce serait plutôt l’inverse.

      Les SP vont arriver et nous verrons bien quel sera le tarif de ce D600 dans un an ou deux.

      Et pour prouver ma bonne foi, je suis prêt à parier UNE BOUFFE AVEC N’IMPORTE QUI qu’il n’y aura pas de successeur APSC au D7000 !!!

      Alors ? Qui croit encore au reflex APSC à 1000-1200 € ? ;-)"

    • Moâ ! ;-)

      Bon, je reconnais que les choses ne se passent pas tout à fait comme je les avais prévues.

      Pour ce qui est du A-850, il a effectivement été proposé officiellement au tarif de 2000 € contre 2100 € pour les D600/6D .

      Maintenant, faut voir ce qui se passe au niveau des SP !

      1-Le tarif "de rue" du A-850 est rarement descendu sous les 1800 €. Très exceptionnellement, on a pu le voir descendre dans une certaine officine à 1390 € et puis
      ...il est remonté avant de disparaître du catalogue (discontinué !).

      2-La concurrence a bien lieu entre le Canon 6D et le Nikon D600 :

      On peut trouver des offres de 6D en dessous du seuil symbolique de 1500 € (ce qui, à ma connaissance, n’est jamais arrivé au Sony A-850 en début de carrière commercial ). Au client de voir si ces offres sont "honnêtes".

      On trouve officiellement dans une boutique ayant "pignon sur rue" des D600 pour <1600 €, ce qui est tout à fait remarquable en début de carrière commerciale.

      3- Le coût officiel du D7100 est de 1150 € et il y restera tant quer les D7000 ne seront pas liquidés.
      Donc la différence de coût entre D7100 et D600 va se trouver, au moins de manière transitoire, à 400 €.
      C’est déjà une forme de promotion pour le D600 et le FF en général car la différence de coût entre un APSC "expert" et un FF "semi-pro" se situait plutôt autour de
      900 €-1000 €

      4- À terme, le coût du D7100 devrait naviguer autour de 1000 € Vs 1600 € pour le D600.
      Ainsi la différence de coût entre ces deux types de boîtiers devraient se stabiliser autour de 600 €, c’est à dire la plus faible qu’on ait jamais vue !
      Forcément. les PDM du FF vont remonter.

      5-Les PDM du 24x36 (en volume) étaient de l’ordre de 2-3% en 2009 au Japon.On peut légitimement penser que c’est aussi le cas pour l’ensemble de l’OCDE.
      Aux dernières nouvelles (décembre 2012), elles seraient plutôt de 6%, toujours au Japon.
      Elles peuvent encore augmenter...

      Rien n’est joué même si le lancement du D7100 suggère en effet que l’APSC peut survivre encore 18-24 mois.
      Dans l’absolu, ce renouvellement de gamme APSC ne prouve rien : On attend toujours les fameuses focales fixes DX que Nikon nous avait promis mi-2009 et qu’on attend encore (C’est pas avec 4 focales fixes qu’on peut se vanter d’avoir une gamme fixe complète !).
      Il faut donc continuer de surveiller l’évolution des tarifs du FF "d’entrée de gammme". Les jeux ne sont pas finis...

    • Je viens de lires toutes vos joutes et diatribes et j’avoue que je suis épuisé de voir à quel point vous trouvez les uns et les autres tant d’énergie pour vous "secouer le mou"...
      Moralité, continuer à faire de l’argentique est la solution salvatrice pour son portefeuille, pour ses neurones, pour son mode d’écriture et pour transmettre aux générations futures, d’autres valeurs que celles évoquées dans vos discours qui pourrissent notre existence.

    • À quel prix ?
      Vous croyez que les gens sont passés au numérique par hasard ?
      Personnellement, l’argentique me coûtait 4000 Frs/an de consommables (Films, développements, tirages, stockage).

      Il n’est pas inexact de dire qu’il n’y a pas de solution totalement satisfaisante pour le stockage des données numériques à ce jour.
      Néanmoins, la technologie progresse, des solutions ont été proposées (certes imparfaites) et on finira bien par trouver quelque chose de satisfaisant.

      Petite question : Quel est le % de photos argentiques réellement conservé (les négatifs ou les dias) par monsieur tout le monde depuis les daguerréotypes ?

    • Je parlais de photographie et non de populisme débridé des "presse-boutons".

    • Pari tenu moi j’y crois.............. Parlez donc de ce que vous connaissez... + 1000 000 pour le D7100 !!!!

    • l’argentique fait désormais partie du passé, mais reste complémentaire en MF per rapport au numérique.(une dias en 6x6 ou 6x9 c’est plutôt cool !...)
      l’avantage des négatifs ou des dias, c’est qu’elles ne disparaissent pas du jour au lendemain !
      ce n’est pas le cas du numérique, et de nombreux amateurs en ont fait l’amère expérience pour avoir négligé de faire régulièrement des sauvegardes !

      pour le APS-C / FF, eh bien je garde mon K5 est ses optiques non seulement pour des raisons qualitatives et de budget, mais aussi pour une question de poids/encombrement !
      il arrive un moment avec l’age où ça compte !

      n’en déplaise aux fana du FF canikon !

    • Z’êtes pas un de mauvaise foi par hasard ???

      Pentax n’a toujours pas de reflex 24x36 numérique après la promesse du MZ-D qui fit long feu....

      Pentax nous a récemment (ennnnfin !) promis un reflex 24x36 numérique pour 2013 (qui aura 24 MP et 100.000 isos selon les "oracles" du net !).

      On verra bien si vous ne craquez pas d’ici là ! ;-)

      Sinon, vous avez peut-être constaté que les focales fixes et zooms GA au format DA sont....plus lourdes et ....plus encombrantes que les modèles FA qu’ils remplacent ! (GA / zoom GA / zoom FE !)

      Pour les zooms transtandards, il y a effectivement des gains ....qui ne sont pas aussi importants que ce que la propagande voudrait nous faire :
      Entre 0 et 20% de gains en poids là où s’attendait à des gains de 50%.

      Ainsi,le 16-50/2.8 DA SDM Pentax pèse 600g quand un 24-70/2.8 L II Canon pèse 805g...


      Pour ce qui est des avantages restant de l’argentique sur le numérique, nous sommes d’accord.

      Le numérique n’a pas su totalement surpasser l’argentique sur tous les points....mais il le fait néanmoins sur l’essentiel.
      Celà fait aujourd’hui que plus de 95% des utilisateurs ont basculé en numérique, amateurs comme professionnels...

    • oui, et le 70-200 f2,8 L USM de Canon fait 1,3 kg
      chez Nikon le 70-200 f2,8 AFS ED VRII fait plus de 1,5 kg (stabilisé il est vrai)

      quand l’équivalent en focale chez Pentax ,le 50-135 f2,8 ED SDM fait moins de 700g...

      répété sur un équipement complet ... sans commentaire !

    • Mais si voyons : Commentaire !

      Le 50-135/2.8 SDM dont vous parlez fournit une PDC équivalente à un....70-200/4 chez Canikon.
      Par ailleurs, les pixels du FF sont 2.3 x plus grand en 24x36 qu’en APSC. Ils compensent donc la réduction d’ouverture !

      Un 50-135/2.8 doit en réalité être comparé à un 70-200/4 sur 24x36 !

      Or quel est le poids d’un 70-200/4 LIS ? 760g ! Son tarif dans la rue ? 1100 € !

      Le 50-135/2.8 DA Pentax pèse 685g et coûte officiellement 1250 €.

      Les arguments de l’APSC sont donc largement discutables...

    • "Par ailleurs, les pixels du FF sont 2.3 x plus grand en 24x36 qu’en APSC. Ils compensent donc la réduction d’ouverture !

      Un 50-135/2.8 doit en réalité être comparé à un 70-200/4 sur 24x36 !"

      donc le même objectif monté sur un FF et un APSC, avec le même diaf la même vitesse et les même iso pour photographier la même scène donnerait une image bien exposée en FF et sous exposée en APSC ?
      surprenant !!!!

    • J’ai l’impression que vous ne comprenez strictement à l’optique.

      Révisez donc vos classiques et vous saisirez mieux ce que j’essaie (vainement ?) de vous expliquer.

      Un 50-135/2.8 a une pupille d’entrée de 48 mm à f=135 mm.
      Un 70-200/4 a une pupille d’entrée de 50 mm à f=200 mm.

      Dans les 2 cas, la quantité de lumière par faisceau lumineux élémentaire est pratiquement....la même !

      Donc comparer un 70-200/2.8 sur FF avec un 50-135/2.8 APSC relève quelque part de l’escroquerie intelletuelle...

    • Toi aussi , tu as du mal avec la conjugaison et l’orthographe.. Un p’tit Bescherelle pour la route ?

    • Bande d’hypocrites ! Vous venez réclamer votre part de barbaque sans avoir tenu le pari ! ;-)

      Au Japon (chez Biccamera), il est proposé à 130.000 Yens (Les tarifs évoluent de manière irrégulière dans ces eaux là.

      Pendant ce temps, le Canon 6D est proposé 176.000 Yens, soit 35% de différence.
      De manière transitoire, cette différence tarifaire est tombée à +27%.

      Il n’est pas interdit de penser que la crédibilité commerciale du D7100 est entamée.

      Si la différence tarifaire entre ces deux boîtiers tombe à +20%, la carrière commerciale du D7100 est plus qu’entamée....

    • Bonsoir, je pense que la meilleure indication de la "survie" de l’APSC sera le remplacement du 7d de Canon. J’attend aussi avec impatience les tests du 70 D et son éventuelle baisse de prix pour les fêtes de fin d’année. En attendant je mitraille avec mon 550 D équipé de deux focales fixes et un zoom 120/400 ... compatible FF :-)) Je rêve d’un FF, certes, mais pas à plus de 1200 eur, c’est ma limite ! Je préfère craquer pour un second boitier APSC bien foutu pas trop cher et compléter doucement ma gamme d’optique en privilégiant la possibilité de les utiliser sur un FF ... qui sera peut être ... mon troisième boitier !!

    • Les avis sont partagés là desssus.
      D’après les "oracles" du net (CR), un 7D Mk II serait prévu pour le début de l’année 2014. Je reste perplexe, surtout quand on connaît les capacités du 70 D.
      Surtout, il semblerait que cet hypothétique 7D mk II sera lancé à un tarif supérieur au tarif courant du 6D ( 1600 € actuellement chez les meilleurs détaillants).
      Est-ce bien raisonnable ?
      De plus, la tendance des tarifs du 6D est plutôt à la baisse. Lancé à 195000 Yens au Japon, on a pu le trouver à moins de 150.000 Yens dans une boutique bien connue
      (mapcamera ) avant que les tarifs ne remontent. Il semblerait qua les capacités de production des capteurs de ce reflex soient encore insuffisantes d’où des tensions sur les tarifs (ils peuvent remonter brutalement de +10% ).
      Toujours selon les oracles du net, il y aura d’importantes nouveautés en 24x36 d’ici 2014.
      Au jour d’aujourd’hui, on peut être sûr que les PDM du 24x36 montent lentement mais sûrement, contrairement au mirrorless et au reflex APSC (tassement du marché).

  • Le 610 arrive dans quelques mois et il n’y a pas l’air d’avoir beaucoup de différences avec le 600. Nikon n’avance plus ( mon avis ).

    J’ai même hésité à passer chez la concurrence. Cela ne m’empêche pas de prendre des photos évidemment mais j’attend un mode vidéo de qualité et moins de pixels mais avec autre chose qu’un d600.

    • Je ne comprends pas très bien ce qui vous dérange dans le fait qu’il y ait "trop" de pixels dans le D600 !
      Le 6D en a moins sans que ce soit significatif en terme de qualité d’image.

      Le gros problème du D600, c’est semble t-il un défaut de conception de la cage qui salissait exagérément et très rapidement le capteur.
      Ce défaut a malheureusement privé le D600 de la carrière commerciale qu’il aurait mérité.

      Nikon va donc tenter de corriger le tir avec un D610 qui serait un D600 légèrement modifié (on parle également de rafales améliorées à 6i/s ).

      Etant chez Canon (j’ai un 5D et un 6D ), je vous déconseille vivement le switch. Ça vous coûtera un maximum de tunes....pour des gains discutables.
      Chez le voisin, l’herbe n’est pas forcément plus verte ! Certes, nous n’avons pas les problèmes de capteur évoqués sur le D600 mais la technologie employée pour
      la fabrication du D600 est enviée par les canonistes !( technologie Exmor= très peu de banding et meilleures capacités de traitement en RAW, 2Ev supplémentaires en dynamique).

[
0
]