Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon D750 : prise en charge de modèles sensibles au flare

21/01/2015 | Benjamin Favier

Suite aux retours de certains utilisateurs faisant état de l’apparition de lumières parasites avec leur boîtier, Nikon s’engage à réparer gratuitement les D750 affectés. Il suffit de renseigner le numéro de série en ligne pour savoir si son appareil est concerné.

Depuis le « dust-gate », qui a largement terni la carrière du D600, Nikon veille à communiquer en amont dès qu’un problème survient sur l’un de ses boîtiers. Ainsi, la marque a pris acte du phénomène dès le 29 décembre constaté sur son dernier reflex plein format, le D750 ; puis a rappelé qu’elle allait mettre une procédure en place une dizaine de jours plus tard. Le communiqué publié hier clôt ainsi cette séquence. Nikon invite les possesseurs de D750 à renseigner le numéro de série de leur boîtier en ligne, pour savoir s’il faut le confier au service après-vente.

Autre moyen de vérification : si un point noir est visible au centre du pas de vis, cela signifie que les ajustements ont déjà été fait. Cela ne vous rappelle rien ? Nikon a déjà agi de la sorte il y a quelques mois, suite à l’apparition de « taches lumineuses » sur le D810. Ce phénomène de flare particulièrement marqué sur le D750 survient lorsque l’on dirige l’appareil vers une source très lumineuse. Afin de résoudre le problème, Nikon procède à la réparation suivante : « Le service réparera les composants de protection contre la lumière et réglera la position du capteur AF afin de réduire l’apparition de cette lumière parasite. » Pour expédier le boîtier sans frais, il faut remplir ce formulaire en ligne.

- Le site de Nikon

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



TAMRON

CEWE