Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon D780 : du Z6 derrière le miroir

07/01/2020 | Benjamin Favier

Six ans après la sortie du D750, Nikon dévoile son successeur… qui reprend plusieurs caractéristiques du Z6, dans le corps d’un reflex.

Présentation

Alors que le développement du D6 a été annoncé il y a quelques mois, nous attendions son officialisation, à l’occasion de l’ouverture du CES (Consumer Electronics Show). De la même manière que le D5 il y a quatre ans. Surprise, c’est le successeur du D750 qui s’invite à Las Vegas. Un reflex dont la sortie remonte à la Photokina 2014. Le D780 reprend de nombreux composants du Z6, tout en conservant une ergonomie proche par rapport à son aîné.

Capteur BSI 24 Mpxl

La définition n’évolue pas. Le capteur Cmos plein format de 24 Mpxl est de type rétroéclairé : il s’agit de celui embarqué dans le Z6. La plage de sensibilité Iso s’étend par défaut de 100 à 51 200 Iso. Elle peut être agrandie vers 50 et 204 800 Iso.
Pas de stabilisation interne, contrairement aux Z6 et Z7. Il faudra s’appuyer sur les optiques Nikkor VR en monture Nikon F pour en bénéficier. La mesure de la lumière repose sur un capteur RVB de 180 000 pixels (définition doublée par rapport au D750).

AF à détection de phase

En visée reflex, le système autofocus n’évolue pas. On retrouve les 51 points à l’œuvre dans le D750, alors que nous aurions pu penser que les 153 collimateurs du D850 seraient repris. Et qu’un joystick, absent sur le D750, figurerait au dos. Ce n’est hélas pas le cas. Il bénéficie toutefois des algorithmes de l’AF du D5. Et un menu dédié permettra de paramétrer finement l’autofocus. Le collimateur central est sensible à -3 IL en visée reflex ; et -5 IL, voire -7 IL via un mode dédié, en LiveView.
Toujours en LiveView, le système à détection de phase sur le capteur du Z6, reposant sur 273 collimateurs, est disponible, avec à la clé la fonction Eye AF, active en photo comme en vidéo.

Vidéo 4K

Le fossé est logique, par rapport au D750, dans le domaine de la vidéo. Avec l’adoption du processeur Expeed 6, il sera désormais possible de filmer en 4K UHD sans recadrage, à 25 im/s, avec un enregistrement en 4:2:2 10 bits via un enregistreur externe raccordé en HDMI. Comme sur le Z6.

Par contre, pas de format Raw vidéo, en tout cas pour l’instant. Un profil Log figure dans les menus, tout comme un mode HDR et le time-lapse dédié. Des prises micro et casque sont toujours au programme.

Cadence, stockage, flash

Le D780 ne rivalisera pas avec le Z6 autour des terrains de sport… en visée reflex. Alors que le modèle sans miroir atteint 12 im/s, le D780 plafonne à 7 im/s, selon Nikon, ce qui est un peu plus que le D750 (6,5 im/s). Il sera possible de photographier à 12 im/s en visant par l’écran arrière. Pas de XQD. Le stockage des données passe par deux cartes SD (compatibles UHS-II). Sur le dessus, malgré une touche à l’effigie du flash, on note la disparition du flash interne, pourtant bien utile sur le D750 pour déboucher un contre-jour ou piloter un modèle externe sans fil.

Construction, obturateur et visée

La construction du D780 repose sur de nombreux joints d’étanchéité. L’obturateur atteint 1/8000s (il était limité à 1/4000s sur le D750). Il est donné pour 150 000 cycles. Le viseur optique demeure inchangé. Il couvre 100 % du champ, avec un grossissement 0,7x.


Pas d’œilleton circulaire, que l’on trouve sur les D500/D850. La définition de l’écran LCD de 3,2 pouces, toujours inclinable et désormais tactile, atteint 2,36 millions de pixels.

Autonomie et connectivité

On retrouve l’accu EN-EL15, qui alimente les Z6/Z7 ainsi que les D750, D500 et D850, entre autres, pour faire fonctionner le D780. C’est même la plus récente version EN-EL15b, qui figure dans la boîte : elle peut être rechargée en USB. L’autonomie annoncée par Nikon est de 2260 vues. Il sera en outre possible d’échanger ses fichiers via Snapbridge en WiFi ou en Bluetooth.

Le tarif annoncé est de 2 499 €, pour une disponibilité prévue le 23 janvier. À sa sortie, le D750 était proposé à 2 199 €.

- Le site de Nikon

Premier avis

Nous pensions que Nikon concentrerait principalement ses efforts sur la monture Z, en ce qui concerne le segment expert. L’arrivée du D780 constitue ainsi une surprise, mais découle d’une certaine logique. Alors que la gamme optique en monture Z poursuit son expansion, il existe encore une clientèle pour les reflex et la monture F. Le D750 est un excellent reflex, dont nous avions loué la polyvalence, lors de nos tests. En même temps que nous pointions une construction et des performances en retrait par rapport au D700.

Ce D780 conserve une ergonomie très proche par rapport à son aîné. Trop proche, car nous aurions préféré un œilleton circulaire, plus fiable, ainsi qu’un joystick, pour piloter les collimateurs AF. Le poids n’augmente pas (840 g avec accu et SD) ce qui est un bon point. Et l’accu demeure inchangé. Ce sera donc l’occasion, pour les possesseurs du D750 qui ne peuvent s’offrir un D850, mais qui souhaitent accéder à des performances améliorées, notamment en LiveView et en vidéo, qui devraient être similaires à ce qu’offre le Z6. Pour ceux qui ne jurent que par la visée reflex, le D750, qui demeure au catalogue, offre encore de belles garanties.

Dans un contexte morose, ce D780 pourrait permettre à Nikon de glaner quelques parts de marché sur le plein format d’entrée de gamme, remplaçant aussi la série D600. Il faudrait toutefois que la marque revoie le tarif à la baisse, comme elle l’a fait pour le Z6. Car à 2 500 €, la concurrence est très rude, face aux Lumix S1, Sony A7 III, Canon EOS 6D Mark II… et Nikon Z6 ! Sur le créneau supérieur, on attend désormais l’avènement du D6, en cours de développement. Avec l’arrivée de ce reflex, on peut aussi espérer voir arriver un successeur au D850 un jour…

Fiche technique

  • Capteur : Cmos 24 x 36 mm, BSI, 24 Mpxl
  • Protection du boîtier : Tropicalisé
  • Stabilisateur : -
  • Vidéo : 4K, 25 im/s
  • Son : Micro stéréo intégré ou entrée stéréo
  • Sensibilité : Auto, 100 - 51 200 Iso (extension de 50 à 204 800 Iso)
  • Formats de fichiers : Jpeg, Raw (NEF), Mov
  • Monture : Nikkor F avec moteur et couplage AI
  • Autofocus : Détection de phase sur 51 points (15 en croix, 11 f/8) ; suivi 3D, zone dynamique 9, 21 ou 51 points, zone groupée en visée reflex ; détection de phase sur 273 points ; couverture à 90 % environ en LiveView
  • Modes d’exposition : Auto, sans flash, PASM, scènes
  • Type de mesure : Matricielle sur 180 000 points RVB, matricielle avec préservation des hautes lumières, pondérée centrale ou spot
  • Vitesse : 1/8 000 à 30 s, pose B, synchro X 1/200 s
  • Rafales : 7 im/s en visée reflex ; 12 im/s en LiveView
  • Flash intégré : -
  • Flash externe : Griffe Iso avec pilotage TTL Nikon
  • Viseur : Reflex 100 %, 0,7x, dégagement oculaire 21 mm
  • Moniteur : LCD 3,2 pouces, 2,36 Mpts
  • Wi-Fi/Bluetooth : Oui/oui
  • GPS : -
  • Stockage : 2 SD-SDXC UHS-II
  • Interfaces : USB 3 Type C, HDMI, entrée audio, casque, télécommande
  • Alimentation : Li-Ion EN-EL15b
  • Dimensions/poids : 143,5 x 115,5 x 76 mm / 840 g (avec SD et accu)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • "Pas d’œilleton circulaire, que l’on trouve sur les D500/D850 ou Z6 et Z7"....... vous êtes sur les pour les Z6/Z7 que l’œilleton soit circulaire ?

    • Bonjour, j’ai enlevé la mention des hybrides qui ne sont en effet pas concernés. Concernant la définition il s’agit bien du même capteur que celui intégré dans le Z6, soit un Cmos BSI de 24 Mpxl (24,5 Mpxl effectifs ; 25,28 Mpxl au total), d’après les informations fournies par Nikon France.
      Cordialement
      Benjamin

  • Dpreview définit son capteur comme étant un 25 megapixels et non un 24 . Quid ?
    Par rapport aux mirrorrless, une énorme différence qui peut influencer une décision : une autonomie de 2250 vues. De quoi faire des économies de batteries et assurer une journée sans stress ....

  • @2
    Toutes les informations sont sur le site de Nikon.
    Le site du constructeur est tout de même la source la plus sûre pour se documenter.

    Capteur d’image : FX, CMOS, 35,9 × 23,9 mm
    Nombre total de pixels : 25,28 millions
    Pixels effectifs : 24,5 millions

  • @1BF

    « Pas d’œilleton circulaire »

    Toujours cette phobie de l’œilleton circulaire.
    Les Z ainsi que la majorité des reflex sont équipés d’œilletons rectangulaires sans que cela soit un problème.
    D’ailleurs, quasiment personne ne s’en plaint, d’autant que l’image observée est rectangulaire...CQFD

    • Ce n’est pas tant la forme que la fiabilité de ce type d’œilleton qui peut être un problème, et pas uniquement chez Nikon. Il m’est ainsi arrivé (et pas qu’à moi !) d’égarer les œilletons des D750, Sony A7 III ou Lumix G9, sans pour autant les avoir utilisés dans des conditions extrêmes. Alors que cela n’a jamais été le cas avec un EOS 5D Mark III ou un E-M5 Mark II, pourtant eux aussi pourvus d’un œilleton circulaire. Sur le D500 par exemple, l’œilleton est plus ferme et inspire plus confiance. Nous vérifierons lors du test si l’œilleton du D780 s’enlève (trop) facilement ou non. Cordialement,

  • @3
    le site nikon dit : 24,5 megapixels.ca met tout le monde d’accord.

  • Je souhaite acquérir une mobylette, "une bleue" mais avec une selle ronde car les carrées de maintenant sont inconfortables... A force de me tortiller dessus, je suis tombé sur un os, si je puis dire... :)

  • @6
    La bleue d’origine n’avait un selle ni ronde ni carrée...mais triangulaire. Référence ci dessous
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Motob%C3%A9cane_AV88#/media/Fichier:Mobylette_cycle_motor.jpg

  • Et alors ! Merrrrde...
    En 2020, au diable les formatés, les pisse-vinaigres, les technocrates, les mous du genou, les autoritaires, les bien-pensants...

  • Tous les autres qui vous ressemblent, bien entendu...

    Bon, revenons aux choses sérieuses, l’Œilleton !

    Peu de temps après l’achat de mon Nikon D750, j’avais perdu ce foutu machin ; je l’ai donc changé et je ne l’ai plus jamais re-perdu.
    Le premier provenait sans doute d’une série mal ajustée...

    Sur les Fuji X-T3, c’est un peu le même genre et je n’ai jamais eu à déplorer une quelconque perte ; par contre, le petit bouchon vissant de la prise synchro flash était absent dès le départ.

    Bouchon que j’ai demandé immédiatement à l’aide de plusieurs courriels à Fuji France, courriels qui n’ont jamais obtenu de réponse... Tout fout le camp : les bitonios et les bonnes manières !

    Carlos a peut-être raison sur certains points ;)

  • C’est peut-être le bon moment pour acheter un D750 ?

  • C’est toujours la faute des autres bien entendu.

  • Le bon moment pour acheter un D750 et consulter un ophtalmologiste ?

  • @1
    « .... vous êtes sur les pour les Z6/Z7 que l’œilleton soit circulaire ? »
    N’importe quoi !
    Regardez les photos des appareils.

  • Cela va relancer le marché du reflex.De plus le nikon d750 restera au catalogue et pour un amateur de photo peu fortuné c est déjà un Graal.Le marché du reflex non seulement n est pas mort mais va perdurer.

  • Dommage pour le tarif de lancement qui reste très élevé. ils auraient pu démocratiser leur tarif et permettre à certaines personnes d’avoir un plein format, d’autant plus qu’il ne sera pas possible de lui adjoindre une poignée grip... pas de trèfle bien pratique, pas de viseur circulaire... enfin c’est leur problème... moi j’ai déjà ce qu’il faut comme matos

  • Mouais...
    Le seul problème, c’est que le D750 aurait déjà dû avoir une bonne partie des specs présentes dans ce boîtier.
    Le véritable successeur du D700 arrive 6 ans trop tard, quoi...
    (au détail près de la détection de phase sur le capteur et la vidéo 4k bien sûr)

  • Je suppose qu’une majorité d’entre nous prend fait et cause pour protéger notre environnement...

    J’imagine que vous n’êtes pas sans savoir que nos splendides appareils utilisent toujours plus de ressources naturelles (terres rares) extraites et transformées dans des conditions contraires aux belles déclarations d’un grand nombre d’occidentaux...

    Dans ces conditions, vous et d’autres acteurs de la photographie comme LMDLP, ne croyez-vous pas qu’il serait temps de réfléchir avant d’acheter sans cesse pour rester à la mode ?

    Je dis bien à la mode car aujourd’hui, les appareils photos que nous utilisons sont largement suffisants pour s’exprimer, pour obtenir des résultats amplement acceptables et à même de satisfaire nos exigences de qualité mais surtout de créativité.

    La sagesse serait d’arrêter de sur-consommer afin de montrer aux fabricants qu’il est temps de mettre la pédale douce pour revenir à des délais de renouvellement matériel beaucoup plus raisonnables et seulement avec de vraies avancées.

    Nous sommes tous là à prôner l’achat durable pour un lave-linge ou un réfrigérateur mais qu’en est-il de notre comportement avec ces joujoux qu’un smicard ne peut généralement pas se payer, ces joujoux qui pour la plupart d’entre nous servent juste à prendre les fesses de Tata Ginette ?

    Au rédacteurs de LMDLP à l’instar de Bruno Calendini qui affectionne les grands espaces, la nature, en cette actualité brûlante, saisissez l’opportunité qui se présente à vous pour mettre en accord vos pensées et discours avec vos faits et gestes. Rédigez autrement !

    Dorénavant, il faut s’engager clairement pour répondre rapidement à l’impérieuse nécessité de sauver notre planète avant que nos descendants ne puissent plus se baigner dans la mer et manger sainement.

    Joyeuses Pâques à tous ;)

  • @20
    Vos conseils, je m’en fiche totalement et n’ai pas l’intention de suivre vos propos racoleurs et sectaires.
    QUI ÊTES VOUS ?
    J’achète le matériel qui me plaît et le revend pour un nouveau, selon mon besoin, la mode, mon plaisir, jamais sur internet mais à mon marchand du coin de la rue pour pérenniser son enseigne autant que faire se peut selon ma contribution d’un ancien et fidèle client.
    J’ai décidé prochainement de vendre mon 6DII et qq. optiques pour passer au futur R (mark2) avec son équipage de verres...
    Bonne année ( :>))

  • Votre 6DII est un peu comme vous, trop vieux :)

  • Il en sait des choses 22 ?
    Faut lui rappeler que le Canon dont il parle est toujours au catalogue et pas encore remplacé.

  • @21
    J’achète aussi à "mon marchand du coin de la rue" mais via internet, celui-ci étant dorénavant trop loin de mon domicile.
    Il a compris qu’en plus de la vente à son magasin, internet lui permettait de pérenniser son affaire et de garder ses "fidèles clients".
    .
    .
    .
    « Vos conseils, je m’en fiche totalement et n’ai pas l’intention de suivre vos propos racoleurs et sectaires.
    QUI ÊTES VOUS ? »...........ET VOUS ?

  • ca part un peu dans tous les sens ici ... et si on parlait du fond ?

    à un instant t, lorsque nikon donne le max de sa techno sur un boitier, ils font un carton (D500, D850, etc ) et à chaque fois qu’ils brident un boitier pour faire un effet de gamme, cela génère des frustrations et des pertes de vente.
    1) 7 images/s en 2020, c’est trop juste ... de nos jours, c’est pas acceptable pour 2500 euros. 8 était le mini acceptable.
    2) pourquoi nous refourger ce vieux modèle AF 51 points qui date de 2007 (même si il a été probablement optimisé). Pour 2500 euros on en est droit d’attendre le module qui équipe D5/D500/D850.
    3) et une économie de bout de chandelle en supprimant le joistick AF si pratique ...

    Pas sur que les économies de bout de chandelle pour maintenir la marge compensent les pertes de vente provoquée par cette stratégie ...

  • @26
    Votre conclusion n’engage que vous.

    Les points 1, 2 et 3 n’ont pas tous la même importance pour tous.

  • Je possède le Z6 et un D800 depuis 6 ans.
    J’envisage d’acheter un reflex plus récent, et ce D780 me plait bien, mais j’attendrai six mois qu’il baisse un peu !
    (j’ai payé mon Z6 2400€, six mois après il est à 1990€ !)

  • @24 et 25
    L’écolo de service a dit la messe (voir le post 20) et ceux qui ne pensent pas comme lui sont voués au bûcher ...
    Les historiens ont maintes fois écrit sur l’issue de ces dictatures et leurs serviteurs.
    Ce prosélytisme développé ici est hors sujet et m’insupporte, il serait même contreproductif.
    Je suis passionné de photos depuis très longtemps j’achète du matos, en change, etc. Comme beaucoup ici, il me semble. Chacun son luxe.
    Point, fin.

  • Vous n’êtes pas très fin François Bernard.

  • L’article est sur le nouveau boîtier développé par Nikon.
    Pas sur les états d’âmes des uns et des autres.

    Pour ma part, j’aurais bien aimé retrouver le viseur hybride des Fuji par exemple. Confort de la visée reflex et agrément du liveview, par exemple.

  • Pour 31
    => Votre tel mépris de l’autre est à gerber.
    Tous les photographes et amoureux de la photo n’auraient plus droit d’acheter du matériel au prétexte qu’un prêcheur de la « bonne parole » recruterait ici ses affidés ?
    Le prosélyte dont on parle utilise un forum dédié à la Photo -LMDLP - pour nous dire : « Calmez-vous les gars, la planète est en danger. C’est vous les pilleurs de terres rares, etc. Etc. »
    C’est un comble de profiter de l’hospitalité de LMDLP pour ici dégueuler en profitant d’un post donnant une information sur NIKON ...

  • @32
    Elle est bien bonne celle-là : « J’aurais bien aimé ... »
    C’est peut-être pas un état d’âme votre demande impossible aujourd’hui, à regret.
    Je souhaite qu’à l’avenir, pour vous, Nikon demande la permission à Fuji, de produire un viseur « au modèle » tel que vous le souhaitez.
    C’est probablement faisable, Fuji ayant déjà étroitement collaboré avec Nikon, dans les années 70, à l’élaboration d’un somptueux boîtier. Les anciens se souviendront. ( :>)

  • @34 : Hé hé ! Vous au moins, vous avez compris ;)
    Cependant, Nikon réussit bien à concurrencer Sony et Canon concernant l’AF directement sur le capteur. On n’est donc pas à l’abris d’une bonne trouvaille !

  • je me demande si ce d780 ne sera pas un des dernier (voir le dernier) reflex nikon ds la gamme FF expert… canon a annoncé l’arret définitif de production d’optiques reflex pour se concentrer uniquement sur les eos R je crains qu’il en sera bientôt de meme pour nikon… c’est le momoent de s’offrir un d750...

  • Curieux que @20 ne mette pas ses actes en rapport avec son discours écolo.
    En éteignant son ordinateur par exemple.

  • @33
    Continuez à nier l’évidence et à "gerber" si bon vous semble.
    Votre vulgarité n’a d’égal que votre intolérance envers ceux qui font preuve de bon sens.

  • Évidemment puisque c’est moi Mickey Trompe, ha, ha, ha !...

  • @37
    Monsieur, "20", fit une remarque de bon sens mais cela ne lui interdit pas de faire des choix durables tout en utilisant les nouvelles technologies. Relisez son intervention !
    Il ne dit pas de supprimer tout, il suggère de consommer intelligent afin d’inciter les éditeurs ainsi que les fabricants à modifier leurs stratégies pour participer de manière efficace à la protection de notre planète.
    Les nouvelles technologies et leurs diffusions procurent des satisfactions mais elles sont également sources d’inquiétudes car consommées sans discernement elles sont inutilement polluantes et particulièrement déshumanisantes.

  • @18
    2500 euros eu Europe évidemment et 2300 usd soit moins de 2200 euros aux usa , encore une marque et un produit qui sont plus chers en Europe alors que d’autres ont exactement le même prix . Je fais remarquer tout de suite les prix hors taxes sont bien un mythe. De très nombreux états américains ne pratiquent pas de taxes.

  • @40
    Et bien moi Ras le Bol des gens qui disent comment faut penser, faut faire, faut rouler à 80km/h, faut pas fumer, faut pas manger ceci, cela, etc.
    J’achète la presse photo qui me plait, le matériel qui me fait envie et vous êtes libres de penser Ce que vous voulez sans que cela m’en bouge une.
    Les écolos qui harcèlent le peuple sur les réseaux sociaux sont légions aujourd’hui en profitant de ce nouvel espace libre pour leur prosélytisme.
    Ces gens là et leurs soldats devraient prêcher en Chine, en Inde ou au Japon...Il y a beaucoup de monde à convaincre là bas...Pas sûr que les geôles soient très confortables et les billets de retour faciles.
    Je suggère d’ailleurs à notre père LaMorale de se rendre au Japon pour prêcher chez Canon-Nikon-Fuji-Pentax et autres Sony pour leur dire de ne plus employer de terres rares dans leur formule optique et puis profitant du voyage, qu’il se rende aux States pour parler à la NASA puis à l’US Army de ce qui le préoccupe.
    Vaste programme. Je vous encourage à prendre dès maintenant vos visas et on reparlera de tout cela à votre retour.
    Ah j’oubliais, quand les Français quittent une partie de l’Afrique, les Russes arrivent derrière en courant et vous savez quoi, c’est pour aider les gens.
    Je pressens que vous allez faire des kilomètres. Bon courage ( :>\

  • @42
    Votre réponse est très ordinaire, simplette.

  • @43
    Votre propos est très creux et sans interêt.

  • m42
    Seriez-vous un(e) individualiste forcené(e) adepte du triste "après moi le déluge" ?

  • Pour 45
    Quel est ici ( Forum dédié à la Photographie ) l’intérêt et la finalité de votre interrogation ?

  • @4
    Un grand nombre de photographes (nature par exemple) sont des gens responsables, sensibles à notre environnement, au devenir de notre planète.

  • Pour 42 et 46
    Quel est ici ( Forum dédié à la Photographie ) l’intérêt et la finalité de vos interventions ?

  • Euh, c’est possible de faire le ménage là ?!
    La majorité des commentaires n’ont rien à voir avec cet article.
    LMDLP : avez-vous prévu une prise en main prochainement ?
    Merci d’avance !

  • L’un n’empêche pas l’autre
    On peut s’informer mais aussi commenter

  • C’est une excellente évolution du D750. Ceci-dit, moins lourd que le D850 et moins gourmand en stockage de fichiers, comparé au D850.
    Ceci dit, c’est pour ceux qui veulent passer du D700 au D780... ou ne pas passer au Z6, car je ne vois pas l’utilité de switcher d’un D750 à D780.
    Après, quel est l’intérêt de payer le D780, 2500€, sachant que le Z6 est à 1900€ et le D760 à 1200.
    selon moi, mieux vaut investir dans des objectifs

  • A voir.
    j’ai eu l’occasion de discuter avec un portraitiste qui me disait préférer le rendu du D610 à celui du D750.
    Apparemment pas le même capteur entre les deux, pas le même rendu, et donc sensiblement moins de post-prod avec le D610.
    Peut-être trouvera-t-on aussi ce genre de différence avec le D780.
    Et aussi, c’est pour l’instant le prix de sortie.

  • Les commentaires sont assez affligeants. Même pour discuter appareil photo les gens sont quasiment prêts à se mettre sur la gueule. Quant à ce D780 : trop cher, peu d’évolution et plus de grip... Le temps est peut-être venu de passer chez Sony...

  • @55
    Pourquoi chez Sony, par ce que c’est la mode ?
    Vous devriez regarder du côté de chez Canon, avant.
    Et aussi vous intéresser à la calorimétrie ainsi qu’à la prise en main.
    Les déçus de Nikon (et Canon) qui ont switché vers Sony ne sont pas très bavards, je trouve, pour décrire le gain (et le plaisir) concernant leur nouvelle acquisition.
    Je dis ça, je dis rien...
    Conseil gratuit : louer un boitier Sony un WE avant de foncer.
    _

  • @55
    « Et aussi vous intéresser à la calorimétrie... »
    Le Sony servirait’ il de radiateur ? :-)

  • Non, de chauffe-plat, c’est déjà pas mal :)

  • Je m’auto-réponds au sujet du viseur hybride : il semblerait (je précise bien : semblerait) que le D6 à venir en soit équipé.
    Affaire à suivre, donc.