Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon D800 : Génération D800

14/06/2012 | CALENDINI Bruno

Le 15 juin est une date anniversaire. En effet, il y a exactement 13 ans, Nikon lançait officiellement le Nikon D1 et ses 2,74 mégapixels !
Depuis, le paysage photographique s’est métamorphosé "à la vitesse de la lumière". Grace aux corrections et aux traitements d’images dont sont capables les logiciels embarqués, aux capteurs atteignant des sensibilités stratosphériques, aux AF dont la détectivité et la vitesse n’ont cessé d’évoluer, aux écrans plus grands, mieux définis, voire orientables, aux systèmes de flash sophistiqués, aux balances des blancs auto s’adaptant à toutes les sources lumineuses, aux cellules toujours plus précises, à la stabilisation, ... mais aussi grace aux logiciels de post production qui corrigent les erreurs les plus grossières, l’évolution technologique des outils numériques n’a eu de cesse de nous faciliter la vie. Quelques plugins intelligents transforment même en œuvre d’art la photo la plus banale, en lui appliquant d’un clic des effets qui s’obtenaient autrefois via des trésors d’ingéniosité et des heures de manipulations en chambre noire. Aujourd’hui, le D800 ouvre de nouvelles portes avec la très haute résolution, facilitant encore la tâche des photographes qui pourront composer leur image APRÈS l’avoir prise, voire choisir d’en isoler un détail, tant les possibilités de recadrages sont énormes.


Photo : www.calendini.com

- EXIF : NIKON D800 +AF-S NIKKOR 70-200mm f/2.8G ED VR II ■ 1/200s ■ f/8 ■ 450 Iso

Recadrage > la photo d’origine fait 7360x4912. La photo très recadrée ( 2484x1793 pxl) reste a une taille encore exploitable en impression

Je ne peux m’empêcher de penser qu’avec cette nouvelle étape, le mérite du photographe capable de réussir une composition géniale en une fraction de seconde, va prendre du plomb dans l’aile, puisqu’on pourra désormais prendre son temps devant l’écran.
Finalement, la rafale du D800 à 4 im/sec me consolerait presque : le photographe devra au moins avoir le reflexe de saisir l’instant plutôt que de mitrailler en comptant sur la chance.


Photo : www.calendini.com

- EXIF : NIKON D800 +AF-S NIKKOR 24mm f/1,4 G ED ■ 1/160s ■ f/6,3 ■ 100 Iso

Est-ce dû à cette évolution de l’image fixe ? Toujours est-il que l’on constate un intérêt grandissant de certains professionnels pour la vidéo. Il y a quelques temps, Benjamin Favier rendait compte d’une très intéressante prise en main vidéo du D800 à New York. Pour ce qui ne l’ont pas encore lue, c’est ICI.

MDLP N°47, Juillet 2012
- Retrouvez l’intégralité de notre test sur le Nikon D800 en Inde dans notre numéro quarante-sept du MondedelaPHOTO.com, actuellement en kiosque.
- Lire le sommaire du N° 47 de MDLP

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



CEWE