Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon D90 + AF-S DX Nikkor 18-105 mm f/3.5-5.6G ED VR

21/07/2009 | Jean-Marie Sépulchre

Il existe plusieurs zoom Nikon couvrant les focales standard…du 18-55 mm au 18-135 mm en passant par le classique 18-70 mm et l’ambitieux 16-85 mm…le 18-105 mm a pour lui d’être stabilisé, de prix bien adapté, tout en offrant un large choix de cadrages.

Le Nikkor 18-105 mm, qui correspond à une capacité de cadrage de 27 à 157,5 mm avec un capteur de 16 × 24 mm est construit en polycarbonates, y compris la monture à baïonnette, mais il semble robuste et ne présente pas de jeu parasite. Il est doté d’une large et confortable bague de zoom mais la mise au point manuelle est confiée à une petite bague proche du boîtier et sans échelle de distance. Curieusement sa finition semble moins « luxueuse » que celle du petit 18-55 mm ! Son moteur AFS est silencieux et rapide et d’un stabilisateur discret et efficace.

Caractéristiques


- Formule optique : 15 lentilles en 11 groupes

- Distance minimale de mise au point : 45 cm

- Filtre : 67 mm

- Motorisation : oui

- Stabilisateur : oui

- Joints d’étanchéité : non

- Dimensions : 89 x 76 mm

- Poids : 420 g

- Accessoires : bouchons, parasoleil, étui

- Origine : Thaïlande

1.Le piqué



Plusieurs essais nous ont montré que l’excellent capteur de 15 Mpix de l’EOS 50D (dont une variante est maintenant diffusée aussi en gamme amateur) est très exigeant sur le pouvoir séparateur des optiques. Le 17-85 mm a eu du mal à surmonter l’épreuve.

- 18 mm :



- 24 mm :



- 35 mm :



- 50 mm :



Entre 24 et 50 mm, c’est « carton plein » avec un piqué excellent sur tout le champ aux ouvertures moyennes, mais déjà impressionnant à pleine ouverture.

- 105 mm :



A 105 mm la note dominante est « très bon », mais pour le reportage le centre et la zone des tiers atteignent l’excellence. Utiliser le RAW dopera un peu la netteté, mais ces résultats sont en soi de très haut niveau pour des prises de vues directes en JPG. A f/16 et à toutes les focales on notera une légère perte liée à la diffraction, mais rien de grave !
On peut donc conclure que l’optique est un peu moins performante à sa plus longue focale, mais que les résultats restent quand même de très haut niveau.



2. Les défauts optiques





Le vignetage est limité à 0,6 IL à 18 mm et 105 mm, il est d’environ 0,4 IL aux autres focales, c’est à f/8 qu’il disparaît complètement sans être bien gênant cependant aux ouvertures inférieures. L’aberration chromatique est corrigée automatiquement par le D90 et n’est jamais élevée (0,8 pixel à 18 mm et 0,6 pixel à 105 mm) car seules les franges supérieures à 1 pixel sont visibles sur un agrandissement important, c’est un très bon point pour ce kit par rapport à des produits concurrents. La distorsion atteint 1,35 % en barillet à la plus courte focale, puis elle s’inverse avec un effet irrégulier à 24 mm (on parle de distorsion « en moustache ») avant de présenter une distorsion en coussinet un peu forte de 35 à 105 mm (-0,75 % à 35 mm et -0,62 % à 105 mm), cette déformation qui peut incurver horizon ou constructions est peu heureuse et pourra nécessiter une correction en post-traitement.

3. Notre verdict



Le couple D90 et 18-105 donnera toujours satisfaction à l’amateur épris de divers styles de photos, bien qu’il soit desservi par sa présentation un peu cheap, l’objectif est un des meilleurs testés dans ce comparatif.

On aime :
- piqué élevé
- peu de défauts optiques

On aime moins :
- construction et finition légères
- ergonomie en mise au point manuelle

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Bonjour
    J’utilise un D90 avec le 18-105. Je suis surpris de lire que le D90 corrige les aberrations chromatiques qui peuvent être très sensibles sur certaines des photos que j’obtiens aussi bien en RAW (NEF) qu’en JPG.

  • Bonjour,

    apres avoir longuement hésité entre un kit d90105, un kit d9085, un kit 50d85, et un ensemble (hors kit donc hors de prix 50d85), je me suis décidé pour le kit d90105, payé moins de 850€, ce qui est très concurrentiel.
    Je suis tres satisfait de cet achat.
    Certes la qualité de fabrication est inférieure au 16-85.
    Certes la bague AF est moins précise que sur le 16-85 (mais mes lunettes m’interdisent MAP manuelle avec un APS-C)
    Certes, 18mm vs. 16mm, on perd pas mal d’angle.

    Toutefois...
    - il est tres agréable a utiliser au quotidien, le range est appréciable, le VR efficace (du niveau du 18-200 VR"1" que je connais bien, au minimum
    - les images sont de bonne qualité, et deviennent tres bonnes une fois travaillées avec Dxo (notamment pour la distorsion et le vignettage, importants entre la pleine ouverture et f/8) (je ne fais que du jpeg)
    - il est léger et je trouve le zoom beaucoup plus agreable que le 18-200, et meme plus agréable (plus fluide) que les 3 exemplaires de 18-70 que j’ai eu l’occasion de manipuler.
    - point négatif a l’usage : l’ouverture glisse rapidement (50mm f/5).

    En bref, pour le budget d’un kit d9085 (environ 1200€), j’ai pu acheter ce kit + un sigma 10-20.
    (complété d’un petit 50mm f/1.8 hérité de l’argentique, toujours pratique en basse lumiere).
    Voila, donc content ! Mon choix a été bien guidé par cet excellent guide (extrait de cet excellent site internet !)