Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon View NX-i : la base d’un écosystème

18/03/2015 | Laurent Katz

La solution de visionnage des photos signée Nikon change de look et s’affirme comme une gare de triage, à la fois pour apporter un peu d’ordre aux photos et piloter d’autres logiciels de la marque.

JPEG - 287.6 ko
L’interface offre une vue complète sur l’arborescence du disque et les filtres, plus les infos sur les photos avec l’histogramme, les notes et les mots-clés (cliquer pour agrandir).

Comme son nom l’indique, la fonction de base de View NX-i est l’affichage des photos et des vidéos, ces dernières pouvant être visionnées dans le logiciel. On ne se plaindra pas de l’affichage, avec une pléthore d’options de tri, de filtrage et de présentation. Le mode Lecture auto s’avère pratique pour balayer plein écran des photos fraichement importées, afin d’y ajouter les étoiles, des étiquettes de couleurs. Il y a aussi une commande de comparaison d’une paire d’images, à l’ergonomie douteuse toutefois. L’affichage des données Exif, IPTC et de certaines infos XMP (étiquette et classement) est proposé, ainsi que des commandes d’affectation par lots.

JPEG - 417.8 ko
La section droite présente, à la demande, une copieuse liste des données Exif et IPTC (cliquer pour agrandir).
Notez l’affichage, optionnel, des collimateurs employés par l’autofocus pour chaque photo.

Maintenant que la nouvelle version de Capture NX est gratuite, les commandes de retouche ont disparu, toute modification impliquant le lancement de Capture NX-D — une des commandes d’une barre d’outils horizontale qui sert aussi à lancer Nikon Transfer, un diaporama, l’exportation ou transférer des fichiers vers Facebook ou YouTube. Par le pictogramme Vidéo, elle lance View NX-i Movie Editor qui, en matière de logiciel de montage est loin d’être attirant d’un point de vue fonctionnel. Il en fait le minimum.

JPEG - 372.6 ko
La section liée à la géolocalisation sert aussi à affecter des données géographiques aux photos (cliquer pour agrandir).

On remarque aussi trois onglets : Exploration, qui balaye les unités de stockage au travers de la hiérarchie des dossiers ; Plan qui assure les fonctions liées à la géolocalisation ; et Web, pour se connecter à Nikon Image Space et à Facebook. Le logiciel est complet, mais parfois brouillon dans son interface, qui rend certaines commandes peu intuitives quand une majorité ne pose cependant pas de problème.

JPEG - 160.9 ko
ViewNX-i Movie Editor (cliquer pour agrandir).
Le montage vidéo simplifié à l’extrême.

Les versions Windows et OS X sont téléchargables ici

- Le site de Nikon

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages