Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon W300 : un baroudeur sachant barouder

31/05/2017 | MARC MITRANI

Les vacances d’été sont bientôt là et les constructeurs en profitent pour renouveler leurs appareils photo compacts tout-terrain. C’est au tour de Nikon de s’y coller avec l’annonce du W300, que le constructeur décline en quatre coloris (noir, orange, jaune et camouflage).

Dans la petite famille des produits tout-terrains de Nikon, le W300 remplace l’AW130 et complète le W100. Ce dernier bénéficiait d’un design tout en rondeurs lui conférait un aspect « jouet » peu en phase avec l’aspect très masculin des autres produits de la catégorie. Cela n’est à la réflexion guère étonnant puisque le W100 était avant tout pensé comme un produit familial devant résister aux mauvais traitements que pouvaient lui infliger des photographes en très bas âge.
Le W300 est avant tout un baroudeur pouvant résister à une chute de 2,4 m sur un sol dur (en l’occurrence une planche de bois de 5 cm d’épaisseur), à une immersion jusqu’à 30 mètres de profondeur pendant 60 minutes (conformité IP X8), mais aussi à une température de -10° C ainsi qu’aux poussières de toute sorte. La bête est équipée d’un capteur 1/2,3’’ de 16 Mpxl et d’un objectif stabilisé Nikkor 24-120 mm f/2,8-4,9 (équiv. 25 mm). La lecture de la fiche technique nous apprend que seules trois ouvertures sont proposées (f/2,8, f/4,1 et f/8,2) : le W300 ne serait-il donc pas équipé d’un diaphragme, mais de filtres ND simulant une ouverture ? Espérons que non !

Dans sa grande sagesse, Nikon a limité la plage de sensibilité de 125 à 1600 ISO en mode manuel, avec une possibilité pour les plus téméraires de grimper à 3200 voire 6400 ISO en mode automatique. Il ne faut pas être grand clerc de notaire pour se douter qu’à de telles valeurs, l’image devrait être fortement altérée par le lissage et/ou le bruit numérique. Pas de viseur, bien sûr, mais un écran 3’’ non tactile TFT affichant 921 kpts.
Bon point pour l’intégration d’un GPS, très utile sur ce type de produits, et la possibilité de capter des séquences vidéos en 4K/UHD en 25p et 30p. Le mode Full HD est quant à lui un poil décevant puisqu’il n’est pas possible de dépasser 60p, rendant impossible la réalisation de ralentis spectaculaires.
Signalons pour finir l’intégration de la technologie SnapBridge grâce à la présence d ’une puce Bluetooth 4.1 et d’une connexion Wifi. Il faudrait en revanche que Nikon se rende enfin compte que le Wifi g est depuis longtemps obsolète, son taux de transfert dérisoire par rapport aux normes Wifi n et Wifi ac rendant difficile le transfert efficace de photos et vidéos de taille conséquentes vers un smartphone ou un ordinateur.
Le CoolPix W300 sera disponible en France à partir de fin juin 2017 au prix conseillé de 449 €.

Le site de Nikon se trouve par ici.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages