Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon Z : un firmware et un rappel

17/05/2019 | Jean-Marie Sépulchre

La mise à jour de firmware, annoncée pour les Z6 et Z7 débarque enfin et améliore sensiblement les performances de l’autofocus. Dans le même temps, un rappel est organisé, suite à des problèmes rencontrés avec la stabilisation sur certains boîtiers.

Nikon a mis en ligne le 16 mai un nouveau firmware (v. 2.00) pour les Z6 et Z7. Espéré depuis plusieurs mois par les utilisateurs de ces appareils, les nouveaux micro-programmes améliorent notablement le fonctionnement de l’autofocus.

Modifications de l’autofocus

- Désormais en mode H* le plus rapide (9 i/s sur le Z7, 12 i/s sur le Z6) non seulement la mise au point est continue ce qui était déjà le cas en firmware 1 bien que quelques média aient écrit le contraire, mais l’exposition est également corrigée en cas de variations de lumière pendant la rafale, par exemple si le sujet passe d’une zone au soleil à une zone à l’ombre.
- La détectivité de l’AF passe de -1 IL à -2 IL sur le Z7 et de -2 IL à – 3,5 IL sur le Z6, et sur ce dernier le réglage « AF faible lumière » la fait passer de -4 à -6 IL (elle reste à -4 IL sur le Z7).
- En mode zone automatique la reconnaissance des visages est désormais perfectionnée par la reconnaissance des yeux, avec un choix possible entre l’œil droit et l’œil gauche, ou un œil parmi d’autres si plusieurs personnes sont dans le champ. Le système est prévu pour la mise au point ponctuelle et la mise au point continue.

Obturateur et stabilisation

La mise à jour comporte aussi une autre nouveauté qui a son importance par rapport à certains problèmes signalés sur les forums en cas d’utilisation de l’obturateur mécanique et du stabilisateur entre 1/80s et 1/160s environ. Parfois certaines micro vibrations visibles à 100% écran ne se produisaient à ces vitesses qu’en obturation mécanique, et n’étaient pas visibles en cas d’utilisation du premier rideau électronique. Désormais on se délivrera de tout souci en réglant l’obturateur sur « automatique », l’appareil photo utilisea par défaut la position « premier rideau » et basculera en obturation purement « mécanique » quand la vitesse sélectionnée l’impose. Notons qu’une autre solution est de passer en mode silencieux, mais ce dernier peut générer des bandes sombres sous éclairage LED ou des déformations sur des sujets rapides à vitesse élevée.

Il n’en reste pas moins que certains clients ont aussi rencontré des problèmes de stabilisateur plus sérieux et une annonce a été publiée sur le site de Nikon France pour demander au client de renseigner le numéro de série de leur appareil. Si ce dernier est concerné par un dysfonctionnement du stabilisateur il sera pris en charge et réparé.

Premier avis

Notre Z6 de test n’étant pas concerné par le rappel, nous avons donc procédé à quelques essais du nouveau firmware et noté dans un premier temps que le réglage de l’obturateur en mode automatique donnait pleine satisfaction stabilisateur activé pour des temps de pose autour de 1/125s sans pour autant générer de bandes sombres avec un éclairage LED.

Notre test de l’autofocus a d’abord consisté à vérifier que la correction d’exposition fonctionnait bien sur notre Z6 à la cadence de 12 images par seconde, à cet égard pour ne pas risquer d’avoir de variation de vitesse d’obturation donc de risque de flou de bougé, ou de profondeur de champ du fait du diaphragme, la règle de base sera de choisir en mode M un couple temps de pose/ouverture correspondant au sujet, et de laisser la correction d’exposition entre des parties à l’ombre et des parties exposées à la lumière grâce à la fonction ISO automatiques. Nous avons constaté par exemple en passant d’une zone d’ombre vers une zone au soleil que l’appareil avait évolué de 1 800 à 320 ISO pour un couple 1/4000s f/2,8 avec le 70-200 mm FL à la focale maximale.

Ce réglage avait été choisi pour notre « test de train » qui à l’automne 2018 n’avait pas été totalement positif, ainsi le Z7 n’avait pas tenu les performances du D850 à 9 images/seconde, et le Z6 avait connu pas mal de ratés à 12 i/s quand le train était proche ou s’éloignait. Lors de notre essai du 16 mai, nous avons observé un progrès évident car sur 31 vues de train s’approchant à sa vitesse de croisière (autour de 160 km/h) 28 étaient très nettes et 3 avaient une mise au point un peu décalée, et sur 33 vues du train s’éloignant 31 étaient très nettes y compris le début de la séquence. Cette fois ci on est proche du score d’un D500 à 10 images seconde, nous regretterons juste que maintenant que le contrôle de l’exposition est assuré à toutes les cadences Nikon n’en ait pas profité pour monter la cadence H à 8 images seconde, d’autant que la cadence L plafonne à 5 images seconde et que nous avons mesuré la vitesse H à 5,5 images seconde en moyenne. Ce serait une bonne idée pour le firmware 2.01…nous l’espérons car le firmware n’a pu étendre la taille du buffer qui serait plus à l’aise avec une cadence intermédiaire autorisant une soixante de JPEG. Nous allons maintenant conduire notre Z6 vers des haras…pour refaire notre test de concours hippique (voir MDLP n° 112)…à suivre !

JPEG - 197.7 ko
Test du train : dernière vue très nette du train s’approchant et extrait 100% écran

JPEG - 99.5 ko
Test du train : première vue du train s’éloignant et extrait 100% écran

Le suivi des yeux est la seconde nouveauté marquante de ce firmware. Là aussi nous avons regretté l’absence de la vitesse intermédiaire car ce n’est guère raisonnable de faire du portrait à 12 i/s ce qui donne des rafales trop courtes… autour de 3 secondes ce qui est peu quand on demande à la modèle de tourner la tête plusieurs fois. Si le suivi des yeux en mode AF-S ponctuel ne pose pas de problème, de petits retards peuvent se produire en rafale, nous avons conduit l’essai sur plusieurs centaines de vues en vitesse H. Le but était de vérifier si l’appareil avait bien pour doctrine de toujours faire la mise au point sur l’œil le plus proche. Résultat conforme aux attentes, quand la modèle tourne la tête de droite à gauche le collimateur de suivi (un petit carré jaune fléché) va se positionner progressivement sur l’œil le plus proche. Un mouvement très rapide de la tête peut faire hésiter l’autofocus, mais il se raccroche quelques vues plus loin. Le plus délicat est d’avoir les deux yeux nets à la fois, pour du portrait plus conventionnel que du « portrait de test » il faudrait abandonner l’ouverture f/1,8 du 50 mm et plutôt choisir f/4 ce qui de surcroît donnera plus de progressivité au bokeh pour l’œil le plus éloigné. Attention si le sujet est trop petit dans le cadre il arrive que l’appareil perde l’œil et repasse en priorité visage, de même si la tête se trouve aller vers le profil.

JPEG - 154.9 ko
Mise au point automatique sur l’œil le plus proche, vue entière Z 50 mm f/1,8 S et extrait 100% écran de l’œil gauche

JPEG - 156.9 ko
Mise au point automatique sur l’œil le plus proche, vue entière Z 50 mm f/1,8 S et extrait 100% écran de l’œil droit

Nous avons enfin confronté le nouveau firmware aux faibles lumières, bien entendu en désactivant d’entrée l’assistance par la diode verte ! Une valeur de -6 IL avec une optique f/2 correspond à un temps de pose de 4 secondes à 6 400 ISO, inutile de dire que l’on a dépassé les capacités du stabilisateur pour un 50 mm et qu’il faut d’autant plus se mettre sur pied et en mode retardateur que l’on ne distingue plus que de vagues formes dans la pièce, et aucune couleur. Inimaginable de viser dans ces conditions avec un reflex. La mise au point a été faite sur le mode AF zone réduite puisque l’on a tout son temps ce qui est préférable car la mise au point est très lente…et l’examen à 100% écran de la zone cible montrera en effet que l’autofocus a fonctionné…

JPEG - 79.9 ko
Prise de vue sur pied, 4 secondes f/2 à 6 400 ISO et et extrait 100% écran

- Le site de téléchargement du nouveau firmware

- La note technique relative au stabilisateur

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Bonjour,
    Essais visiblement poussés, ça fait plaisir à lire.
    J’ai une petite question concernant l’obturateur électronique. Il me semble avoir lu que cette option était planquée dans un des modes scènes, et qu’il était en full auto. Pouvez-vous confirmer ?
    Ou peut-on en réalité l’activer quelque soit les modes sélectionnés et avoir la main sur tous les réglages ?
    Je pense aux Iso, WB, mais surtout le choix du point AF ;
    Merci d’avance pour votre réponse !

  • @1

    L’obturateur entièrement électronique ou "mode silencieux" est en effet dans le menu "prise de vues photo" alors que le réglage de l’obturateur est dans le menu D "prise de vue affichage" ligne D5 type d’obturateur. En fait ce menu D5 ne concerne que la préférence premier rideau électronique ou premier rideau mécanique et la mise à jour firmware fait gagner une position automatique. On peut trouver cela logique car en mode silencieux l’obturateur est toujours ouvert et donc qu’aucun rideau ne bouge....ou ne pas trouver cela logique. Le menu d5 pourrait avoir une ligne "obturateur 100% électronique" mais il faut à tout prix éviter qu’il se mette en route automatiquement. Car le mode silencieux a l’avantage d’être d’une discrétion absolue et pour inconvénient de générer des barres sombres sous éclairage "moderne" notamment LED si on est au dessus de 1/50s, Pour éviter de passer dans le menu de façon systématique on peut personnaliser le menu rapide "i" accessible par la touche "i" à côté de l’écran pour y placer le mode silencieux.

  • Merci JMS pour cet essai déjà assez poussé du nouveau firmware, juste après sa sortie ... et résultats très intéressants !
    Je sens que le Z6 va bientôt compléter mon D810 :-).

  • @3
    Ce n’est pas encore parfait mais cela progresse bien...ce qui reste une critique vis à vis du Z6, car c’est sans doute facilement modifiable pour firmware, c’ est l’écart entre un buffer de 200 vues en JPEG à 5,5 i/s et de 45 vues à 12 i/s...ce ne serait pas du luxe maintenant que le contrôle de l’expo tient les 12 i/s de passer la cadence H à 8 i/s pour avoir autour de 70 vues...et de laisser les 200 vues à la vitesse L quand on la règle à 5 i/s comme c’est déja possible aujourd’hui. Reste à voir aussi si de nouvelles cartes CF express permettront de soulager ce buffer...