Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon Z6 et Z7 : une nouvelle ère

23/08/2018 | Benjamin Favier

Nous y voilà. À l’issue de quelques teasers vidéos diffusés au cœur de l’été, Nikon dévoile son nouveau système hybride plein format, incarné par deux modèles. Les Z6 et Z7 paraissent taillés pour affronter les Sony Alpha 7 III et 7R III, notamment grâce à un somptueux viseur. Présentation, assortie d’une prise en main, dans un autre article.

Présentation

Fin juillet, Nikon annonçait la sortie prochaine d’un système hybride 24 x 36, doté d’une nouvelle monture. Tout en précisant, qu’un adaptateur serait bel et bien prévu, pour utiliser les optiques en monture F. Le compte à rebours était lancé, jusqu’à aujourd’hui. La firme nippone signe donc son retour sur le front des appareils à objectifs interchangeables dépourvus de miroir, après une première tentative infructueuse, les Nikon 1 et leur capteur 1 pouce n’ayant jamais trouvé leur place. Pour inaugurer son nouveau système hybride 24 x 36, Nikon lance simultanément deux modèles : les Z6 et Z7, chacun doté de capteurs Cmos plein format rétro-éclairés et stabilisés,aux définitions respectives de 24 et 45 Mpxl. Ils adoptent une monture inédite, baptisée Z.

JPEG - 293.3 ko
Les Z6 (photo) et Z7 sont absolument identiques et partagent nombre de points commun. Hormis la définition du capteur, l’autofocus et la cadence.

Gamme optique en développement

Avant toute chose, il fallait bien rassurer les possesseurs de reflex Nikon, tout comme les futurs utilisateurs de ces boîtiers hybrides. Les premiers pourront ainsi acquérir l’adaptateur FT-Z en monture F, pour utiliser leurs optiques conçues pour les reflex, en conservant toutes leurs caractéristiques (les optiques AF et AF-D pourront uniquement être sollicitées en mise au point manuelle). Futurs possesseurs de ces appareils, ils peuvent déjà se projeter, puisque outre le trio d’optiques (24-70 mm f/4 S, 35 mm f/1,8 S et 50 mm f/1,8 S, lire la présentation ici) dévoilé en même temps que les deux boîtiers, une feuille de route renseigne l’identité de neuf objectifs à venir lors des deux prochaines années, dont un impressionnant 58 mm f/0,95 Noct. (Lire le détail ici). Tous investiront la série « S », qui constituera le haut de gamme en matière de monture Z. Les teasers vidéos l’ont laissé entrevoir : le diamètre de la monture Z est impressionnant. Il mesure 55 mm (46,1 mm pour la monture Sony E et 44 mm pour la monture Nikon F), tandis que le tirage mécanique est l’un des plus courts du marché hybride, faisant jeu égal avec la monture Leica T, soit 16 mm.

JPEG - 244.9 ko
L’adaptateur FT-Z permet de monter quelque 360 optiques en monture F sur les Z6/Z7. Ici, l’AF-S 24-70 mm f/2,8 VR est utilisé sur le Z7.

En combinant une monture de cette taille avec un court tirage mécanique, Nikon souligne la compacité et la légèreté des optiques, ainsi que des performances à la hausse, par rapport aux objectifs en monture F. Nous vous en dirons plus dans le courant du mois de septembre, lorsque nous mettrons la main sur des modèles dotés de firmwares définitifs : une comparaison entre le Z7 et le D850 devrait être des plus instructives dans ce domaine…

Capteurs rétro-éclairés

Suivant la voie du D850 – qui lui-même empruntait celle des Sony A7R II et A7R III – le Z7 adopte un capteur Cmos plein format rétro-éclairé, d’une définition de 45 Mpxl, identique à celle du reflex de la marque. Par contre, l’imageur bénéficie ici d’un traitement en surface qui optimiserait le nettoyage, et Nikon souligne qu’il s’agit d’un capteur exclusivement développé pour ce modèle. La plage de sensibilité sest par défaut comprise entre 64 et 25 600 Iso ; elle peut être étendue à 32 et 102 400 Iso.

JPEG - 289.7 ko
Le capteur Cmos rétroéclairé plein format de 45 Mpxl est différent de celui intégré dans le D850.

De son côté, le Z6 a aussi droit à un capteur Cmos rétro-éclairé, mais se contente de 24 Mpxl, avec une plage de sensibilités native comprise entre 100 et 51 200 Iso (50-204 800 Iso en extension). Nouveauté chez Nikon, les deux capteurs sont stabilisés, sur cinq axes. Une stratégie calquée sur les hybrides plein format Sony. À l’instar de ce que proposent les reflex Nikon actuels, il sera possible d’opter pour des fichiers Nef avec ou sans compression, sur 12 ou 14 bits. Plusieurs formats seront accessibles – dont le très apprécié 1:1 sur le D850 – et on pourras passer en mode DX, comme sur les reflex Nikon plein format.

Processeur, autofocus et cadence

Au niveau du processeur, les Z6 et Z7 font jeu égal et embarquent un Expeed 6 flambant neuf. En revanche, les caractéristiques diffèrent sur le plan de l’autofocus et du mode Rafale, ce qui est logique, au regard de leur définition respective. Le Z7, doté de 45 Mpxl, abrite un système AF hybride reposant sur 493 points à détection de phase (Nikon ne communique pas le nombre de collimateurs à détection de contraste), couvrant environ 90 % de la surface du capteur (idem sur le Z6). Le mode Rafale atteint 9 im/s et Nikon annonce vingt-trois vues consécutives en Raw compressé sans perte sur 12 bits et dix-neuf en Raw compressé sans perte sur 14 bits.

JPEG - 479 ko
Les Z6/Z7 intègrent un processeur Expeed 6.

Une capacité étonnamment faible de la mémoire-tampon, confirmée à l’issue de nos premiers essais (lire ici), avec une carte XQD Lexar 2933x. De son côté, le Z6 possède un système AF comprenant 273 points à détection de phase (comme pour le Z7, pas de précisions sur la détection de phase) et une cadence de 12 im/s : Nikon indique qu’on engrange trente-cinq vues en Raw compressé sans perte sur 12 bits. Dans chaque système AF, le collimateur central est sensible à -4 IL avec une optique ouvrant à f/2. La sensibilité passe à - 3 IL avec une optique ouvrant à f/2,8 ; et à - 2 IL à f/4. L’obturateur, testé sur 200 000 déclenchements, culmine à 1/8000s, qu’il soit en mode mécanique ou électronique, ce dernier assurant un déclenchement totalement silencieux (le D850 bénéficie d’un mode silencieux, mais uniquement en LiveView).

Viseur prometteur

Les appareils hybrides fêtent leur dix années d’existence. Et depuis l’apparition du Panasonic G1, en 2008, le débat opposant les aficionados de la visée reflex et ceux préférant les afficheurs électroniques, n’a jamais vraiment cessé. Depuis trois ans cependant, des progrès manifestes ont été accomplis dans le domaine des EVF : il suffit de photographier avec un Leica SL, un Panasonic G9 ou un Sony A7R III pour en témoigner.

JPEG - 368.3 ko
Le viseur Oled des Z6/Z7 offre une définition de 3,68 Mpts et un grossissement 0,80x.

De quoi convaincre les plus réfractaires à ce type de visée. Et le viseur Oled de 3,68 Mpts intégré dans les Z6 et Z7, avec un grossissement de 0,80x, risque d’enfoncer le clou. Les premiers essais effectués (lire ici) s’avèrent très encourageants, et l’on peut déjà saluer l’initiative d’avoir doté les deux boîtiers d’un viseur de même définition, alors que Sony a fait le choix de privilégier l’A7R III, au détriment de l’A7 III, qui se contente de 2,36 Mpts.

JPEG - 238 ko
L’écran LCD est inclinable et tactile.

L’autre solution pour photographier ou filmer avec les Z6/Z7 passera par l’écran LCD, inclinable sur un plan vertical et tactile (il sera même possible de naviguer dans les menus par ce biais). Sa dimension et sa définition sont identiques sur les deux modèles : soit 3,2 pouces et 2,10 Mpts. Hélas, les touches au dos ne sont pas rétroéclairées, contrairement à celles d’un D850…

Vidéo 4K UHD

Depuis la sortie des D5/D500 (le filmage sur le Nikon 1 J5 en 4K UHD à 15 im/s était anecdotique), la vidéo 4K UHD est la norme sur les boîtiers Nikon. Dans le sillage du D850, les Z6/Z7 tournent en 4K UHD et exploitent toute la largeur du capteur. À 25 im/s, sur 8 bits, en 4:2:0 (10 bits via la sortie HDMI). Alors que le focus peaking est étrangement inaccessible en 4K UHD sur le D850, il sera ici possible d’y recourir. Le zebra crossing figure aussi dans les menus, et on peut brancher un casque et un micro externe. Un mode de stabilisation électronique sera disponible, ainsi qu’un profil N-Log.

JPEG - 230.6 ko
L’afficheur sur le dessus rappelle celui du Leica SL.

Ergonomie familière

Justement, en passant du D850 aux Z6/Z7, on ressent une agréable sensation, en saisissant le grip : celle d’être en terrain connu. Dessiné de la même manière, il offre une excellente préhension (lire notre prise en main). Le reste du boîtier est une sorte de mélange entre trois modèles : le dos de l’appareil avec le repose-pouce a des faux-airs de Sony A7R III ; tandis que l’afficheur LCD sur le dessus rappelle celui du Leica SL. Mais pour le reste, on retrouve ce qui fait le sel de l’ergonomie des reflex Nikon experts et pro. Un barillet sur la partie supérieure gauche, une double molette à l’avant et à l’arrière, ainsi qu’un joystick près de l’écran pour piloter les collimateurs AF. Sur la face avant, près de la monture, on retrouve des touches paramétrables (Fn1/Fn2).

JPEG - 160.3 ko
Pas de flash intégré ni de prise synchro flash dans les Z6/Z7. Mais il sera possible d’utiliser les flashs et accessoires CLS Nikon.

L’interface des menus s’inspire logiquement de ce que l’on connaît sur les reflex de la marque. Avec une nouveauté appréciable, puisque la touche « i » appeler un menu de douze raccourcis répartis sur deux rangées, entièrement personnalisable. Regrettable constante depuis quelques années, le flash intégré (synchro X à 1/200s) est aux abonnés absents, sur les deux modèles.

JPEG - 437.1 ko
Les Z6/Z7 sont pourvus de nombreux joints d’étanchéité.

Pour ce qui est de la construction, elle s’inscrit dans la lignée d’un D850, à grand renfort de joints contre l’intrusion de poussières ou d’éclaboussures. Quant au poids, il est spectaculairement revu à la baisse par rapport au D850, puisque l’on passe de 1,05 kg à quelque 675 g !

JPEG - 266.2 ko
Les châssis des Z6/Z7 sont conçus en alliage de magnésium.

Carte mémoire, accu et connectique

Oui, carte mémoire s’écrit au singulier, lorsqu’on évoque les Z6 et Z7. C’est une surprise, et ce n’est pas la meilleure que nous avait réservée Nikon en dévoilant ces deux boîtiers. Si, dans un premier temps, le choix de confier l’enregistrement des données à une seule carte mémoire est contestable, sur des appareils à vocation experte et professionnelle, à l’heure où l’on est susceptible de mélanger photos et vidéos ou de séparer Raw et Jpeg, par exemple, la décision de s’en remettre uniquement aux cartes XQD (et CFexpress), interpelle encore un peu plus. Nikon argue que c’est la seule manière de tirer la quintessence de ces deux hybrides. Or, les performances en rafale, évoquées plus haut, apparaissent décevantes, et en-deça de ce que l’on obtient avec un D850. Nous attendrons bien sûr de tester un modèle doté d’un firmware définitif pour confirmer cela. Mais en l’état, il nous aurait semblé plus pertinent de proposer au moins un logement pour les cartes SD. Rappelons que les D850 et D500 possèdent chacun deux compartiments : un pour les XQD, l’autre pour les SD.

JPEG - 238.2 ko
Le nouvel accu EN-EL15b livré avec les Z6 et Z7 peut être rechargé dans les boîtiers via un câble USB 3.

Bonne nouvelle en revanche, pour les possesseurs de ces derniers, l’accu EN-EL15 pourra être utilisé dans les Z6/Z7, qui sont livrés avec un EN-EL15b. Il sera possible de recharger ce dernier via un câble USB 3 Type C (pas les autres modèles d’EN-EL15). Le volet connectique abrite une prise USB 3 Type C, une sortie HDMI, ainsi que des prises pour brancher micro, casque et télécommande.

Pas de prise synchro flash ; les Z6/Z7 sont toutefois compatibles avec les flashs et accessoires de l’écosystème CLS (Creative Lighting System) de Nikon. Il sera bien sûr possible de piloter les boîtiers en WiFi ou Bluetooth via SnapBridge. En attendant les tests, lire notre prise en main du Nikon Z7 ici.

Les tarifs

Nikon Z7
- 3 699 € nu
- 3 849 € avec adaptateur FTZ
- 4 299 € avec le 24-70 mm
- 4 449 € avec le 24-70 mm + adaptateur FTZ

Les kits dédiés au Z7 seront disponibles fin septembre.

Nikon Z6
- 2 299 € nu
- 2 449 € avec adaptateur
- 2 899 € avec le 24-70 mm
- 3 049 € avec le 24-70 mm + adaptateur FTZ

Les kits dédiés au Z6 sortiront fin novembre.

- Le site de Nikon

Premier avis

Sur le marché de l’hybride, les intentions de Nikon sont très claires : concurrencer les Sony A7 III et A7R III de manière frontale avec les Z6 et Z7. Sur le papier, ces deux boîtiers semblent largement en mesure de rivaliser avec les modèles plein format en monture E. Et le fait d’avoir pourvu les deux Z du même viseur risque de s’avérer décisif pour les photographes à la recherche d’un appareil plein format aux alentours des 2 000 €, car sur ce point, l’A7 III déçoit. Les premiers essais laissent augurer du meilleur dans ce domaine, avec une colorimétrie et une dynamique jamais vues jusque-là sur un hybride. En matière de qualité d’image et d’autofocus, on peut faire confiance au savoir-faire de Nikon, en espérant qu’elle soit à l’abri de couacs comme celui essuyé par le D600. Dernièrement, les D500 et D850 ont largement redoré le blason de la maison jaune.

Il reste cependant des zones d’ombre. Comment la marque va-t-elle mener de front hybrides et reflex ? Quelle politique va-t-elle adopter vis-à-vis du format APS-C ? La feuille de route optique dévoile uniquement des objectifs conçus pour le 24 x 36. Il est évident que Nikon joue très gros avec les Z6 et Z7. Après les revers successifs essuyés avec les Nikon 1, les Key Mission et le lancement avorté des DL, la marque n’a plus le droit à l’erreur. L’optimisme est de mise, quand on prend le Z7 en main et que l’on met l’œil au viseur. Reste à confirmer ces bonnes premières impressions lors d’un test d’une version définitive. Le seul regret, au regard des caractéristiques, réside dans le choix de ne jurer que par le format XQD. L’impact financier pour acquérir ce type de carte n’est pas négligeable. Et le gain en termes de performances, si les données fournies par Nikon sont confirmées, est loin d’être évident.

Quoiqu’il en soit, le fait de pouvoir utiliser des optiques en monture F et la perspective de nombreuses sorties dans les deux ans à venir, est encourageant. Il faut dire que le retard accumulé sur Sony est important : il suffit de regarder l’offre pléthorique dans le domaine des objectifs en monture E, toutes marques confondues. En attendant de voir ce que va proposer Canon (si Canon propose quelque chose d’autre que ses EOS M APS-C !), Nikon ne compte pas jouer les seconds rôles sur le créneau de l’hybride 24 x 36. Plus qu’une mue, elle entame une vraie révolution.

Fiche technique Nikon Z7

  • Capteur : Cmos 23,9 x 35,9 mm rétro-éclairé de 45,7 Mpxl
  • Définition maximale : 8 256 x 5 504 pixels (3/2)
  • Montures/Coefficient : Z/1x
  • Sensibilités : 64-25 600 Iso (32-102 400 Iso par extension)
  • Vidéo : 4K UHD à 30 im/s sur 8 bits
  • Formats de fichiers : Raw (Nef) 12 à 14 bits, Jpeg, Mov, MP4
  • Protection du boîtier : oui
  • Stabilisateur : oui
  • Visée : Oled 3,68 Mpts, 100 %, grossissement 0,8x
  • Moniteur : LCD 3,2 pouces, 2,10 Mpts, inclinable et tactile
  • Flash intégré : -
  • WiFi/Bluetooth/GPS : Oui/Oui/-
  • Autofocus : Détection de phase sur 493 points ; couverture à 90 % environ ; sensibilité jusqu’à -4 IL
  • Vitesses : 1/8000s à 30s ; Synchro X 1/200s
  • Rafales : 9 im/s
  • Stockage : 1 XQD / CFexpress
  • Interfaces : USB 3 Type C, HDMI non compressée, accessoires, micro, casque, griffe flash
  • Alimentation : accu Li-Ion EN-EL15 (330 vues selon les normes CIPA)
  • Dimensions/Poids : 134 x 100,5 x 78,5 mm/675 g

Fiche technique Nikon Z6

JPEG - 293.3 ko
Les Z6 (photo) et Z7 sont absolument identiques et partagent nombre de points commun. Hormis la définition du capteur, l’autofocus et la cadence.
  • Capteur : Cmos 23,9 x 35,9 mm rétro-éclairé de 24,5 Mpxl
  • Définition maximale : 6 000 x 4 000 pixels (3/2)
  • Montures/Coefficient : Z/1x
  • Sensibilités : 100-51 200 Iso (50-204 800 Iso par extension)
  • Vidéo : 4K UHD à 30 im/s sur 8 bits
  • Formats de fichiers : Raw (Nef) 12 à 14 bits, Jpeg, Mov, MP4
  • Protection du boîtier : oui
  • Stabilisateur : oui
  • Visée : Oled 3,68 Mpts, 100 %, grossissement 0,8x
  • Moniteur : LCD 3,2 pouces, 2,10 Mpts, inclinable et tactile
  • Flash intégré : -
  • WiFi/Bluetooth/GPS : Oui/Oui/-
  • Autofocus : Détection de phase sur 273 points ; couverture à 90 % environ ; sensibilité jusqu’à -4 IL
  • Vitesses : 1/8000s à 30s ; Synchro X 1/200s
  • Rafales : 12 im/s
  • Stockage : 1 XQD / CFexpress
  • Interfaces : USB 3 Type C, HDMI non compressée, accessoires, micro, casque, griffe flash
  • Alimentation : accu Li-Ion EN-EL15 (330 vues selon les normes CIPA)
  • Dimensions/Poids : 134 x 100,5 x 78,5 mm/675 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • LA mauvaise idée : les cartes XQD ! Vous connaissez un portable qui intègre un lecteur de carte ? Pas moi, que des cartes SD. Le boitier est pourtant assez gros pour ajouter un lecteur SD. Et la deuxième mauvaise idée : la batterie ! Sony a enfin rectifié le tir, faut pas dire qu’il y avait pas la place sur leur gros boitier !

  • Tout à fait. Autre question : qui seront les premiers à acheter et donc à essuyer les plâtres ? Vu les derniers antécédents de Nikon, quid de la fiabilité et de tout ce qui en découle ?
    Il sera prudent d’attendre......

  • il y a des choses interessantes comme la prise usb-c,le nouvel autofocus de presque 500pts couvrant 90% du capteur ,la stabilisation intégrée et bien sur le poids et l’encombrement,par contre mettre un nouveau processeur et ne pas arriver malgré tout a faire jeu égal pour l’enregistrement des images avec le d850 et expeed 5 c’est incomprehensible,tout comme la batterie ridicule de moins de 350 photos(enorme retour en arriere),la seule carte xqd (sans sd),pas d’eclairage ni retro eclairage au moins de l’ecran sup mais la batterie etant deja mauvaise ,ceci explique peut etre cela(dommage),le viseur oled avec seulement 60is et aucune vraies nouveautés vis a vis de la concurrence

  • Et même si les optiques Nikon sont adaptables, il aurait été plus judicieux de proposer d’entrée un 24x100 plutôt qu’un 24x70, trop limité. Perso, jamais compris de ces 24x70, qui ne permettent même pas de faire un portrait un peu serré !
    La R & D chez Nikon est un peu en panne ?

  • Et pour compléter, je trouve que la feuille de route pour les prochains objectifs n’est pas délirante. Le Nikon Z un système complet pour les années 2030 ?

  • @Gyloup : cela serait bien si on pouvait éviter d’amener les commentaires au niveau de ce qu’on trouve sur les forums auto ... ca sent tellement de bashing que cela en est ridicule.

  • Assez d’accord avec la 1ère analyse de JMS, sinon que Sony ne va pas tarder à sortir un A7III avec un nouveau viseur, mieux défini. Et on sait que cet appareil fournit de bonnes photos, et les utilisateurs semblent très satisfait. Le Nikon Z a encore tout à prouver, d’autant qu’il arrive un peu tard sur ce marché.

  • c est bien mais trop tard...tout simplement
    sony est bien implanté...tout comme fuji....
    trop de monde...déjà.....les ventes d apn baissent ...
    les photophones progressent meme si incomparable...
    pour moi Nikon a raté le train....

  • Trop chère ! Moin bon qu’un A7 III !
    _Un seul emplacement de sauvegarde...
    Optique Pro utilisable en mode manuel uniquement (LOL)...
    La monté en ISO est moin bonne qu’un A7S II
    Le mode rafale est ridicule...
    Le prix est bien trop élevé...
    Le seul point positif que je vois : Capteur avec traitement rétro-éclairé !
    Bravo Nikon...en plus d’avoir loupé le coche, vous allez vous mettre dans une jolie merde lol

  • Je ris et merci de vos commentaires les garçons (et filles ?) !
    Vrai que NIKON est bien pour les photos sportives.........
    Le FF effectivement ils sont trop gadgets !
    Perso, mon chéri (je l’ai poussé) a acheté le K1 de Pentax (zut je fais de la démago là) et les objectifs qui vont avec (plus ceux d’avant qui peuvent aller avec) un FF (bizarre en écrivant FF je pense à SS no comment je suis blonde) et je lui ai fauché le K3 pour mon 300 Sigma et le K5 pour le macro Tamron ! Ben c’est suffisant, surtout avec PS derrière quand on veut ! Le boitier NIKON n’est pas excessif je trouve (on relativise hein ?), c’est ce qui va derrière (on pense premier degré ok ?) qui l’est..... Merci pour vos commentaires avant le mien, enfin des pros qui ne voient pas que la Marque !

  • Ils se sont tirés une balle dans le pied : qui achètera ce système, cher, très incomplet, sans caractéristique vraiment innovante et qui les ferait préférer à un Sony. Dommage pour eux, je n’ai évidemment rien contre Nikon et en définitive, j’aurais préféré une vraie concurrence sur ce marché.

  • @ Line " (bizarre en écrivant FF je pense à SS no comment je suis blonde)"
    Aryenne ?

  • Pour Gylou, ceux qui veulent un vrai outils avec un vrai boitier qui a une vrai prise en main et une excellente ergonomie, et aussi ceux déjà équipés en Nikon.
    Et pour certains qui réfléchissent au potentiel de la nouvelle monture supérieure à celle des Sony trop petite.

  • C’est bien, c’est beau, c’est neuf, et ça fait presque envie. On en reparlera en 2020, c’est près-demain ;)

  • La CFexpress est un bon choix pour le cinéma 4K, car possibilité d’extension vers un disque dur externe. Les cartes SD 300 MB/s sont rares capricieuses et chères.

  • @14. Pourquoi pas, à voir dans le temps, les tests et les commentaires des premiers (courageux) acheteurs.

  • Nikon a râté le train comme la Fnac et bien d’autres en Europe face au géant Amazon...
    Que de trains râtés :)
    Beaucoup de photographes ont investi dans Fuji alors ils attendent la suite avec cette marque qui n’a pas dit son dernier mot car il ne faut pas oublier que l’avenir est peut-être aussi à des capteurs plus petits, moins coûteux et de plus en plus performants surtout quand il sont associés à d’autres évolutions techniques...

  • @20 : Pour très longtemps encore, les capteurs les plus grands offriront de meilleures performances.
    C’est physique. Après, tous n’en n’ont pas forcement l’utilité.

  • La première impression est plutôt positive, en particulier pour la qualité de fabrication, la qualité supposée du viseur et le positionnement "expert" de la gamme boitiers/objectifs annoncés et pas mal d’autres caractéristiques (USB-C, etc ...). J’ai hâte de lire les futurs tests de JMS pour le 24-70 mm et le 50 mm !

    Par contre, Nikon a fait 2 énormes erreurs vraiment incompréhensibles :
    1) Pas de double lecteurs de cartes : un lecteur SD en plus du XQD (qui n’est pas un problème en soit, c’est très probablement l’avenir) n’aurait pas coûté grand chose, voire même 2 XQD. Tous les boitiers Nikon experts/pro ont 2 lecteurs, pourquoi pas ceux-là ?

    2) Synchro flash à 1/200 ... comme un "vulgaire" boitier de débutant : c’est tout simplement incroyable !
    C’est complètement inacceptable pour ceux qui utilisent le flash en "fill-in" en extérieur ! Tous mes boîtiers Nikon on une synchro qui monte à 1/320 depuis des lustres : comment le marketing de Nikon peut faire une bourde aussi énorme ?

    Rien qu’à cause de çà, je passe mon tour et j’attends de Nikon corrige ces 2 erreurs inacceptables sur un futur boitier Z.

    Sinon, dommage que les touches du Z7 ne soient pas rétro-éclairées (il faut laisser du grain à moudre pour un futur haut de gamme) et que le buffer soit aussi court (mais ce ne sont pas deux boîtiers "sports").

  • @4
    un 24-70, c’est déjà mieux que ce que proposait Sony avec son basique bas de gamme 28-70.
    je vous trouve bien dur avec nikon.
    Nikon mise autant sur les utilisateurs à venir que sur ceux qui sont déjà équipés donc pour moi rien de choquant dans la road map. Un 35, 50 et un 24-70 couvrent déjà 85 % des besoins.

  • Un petit pas en avant (peut-être) pour le viseur et le mirrorless, et trois en arrière pour le reste des caractéristiques techniques ?

  • @23 : c’est vrai, un 28x70 est encore pire.Après, c’est une question d’utilisation perso. Pour ma part, je serais assez handicapé avec un 24x70 dans mon utilisaton. Pour moi, la focale de zoom idéale, ce serait le 24x120 de chez Nikon d’ailleurs. Qui doit d’adapter sur le nouveau Z, mais quand on voit le volume de l’adaptateur, ça me laisse un peu dubitatif...

  • ouahh la claque !!!
    la plage de mesure d’exposition ainsi que la plage de mesure af est tres loin derriere le d850
    ça regresse sur des points importants là alors que la base des capteurs est celle du reflex nikon,pourquoi ??
    expo -3 a + 17 au lieu de -3 a +20
    AF -1 a +19 au lieu de -4 a + 20 quand meme c’est beaucoup donc la dynamique va surement en patir un peu

  • @8
    sony est bien implanté. Avec cela , la messe n’est pas dite.
    en effet, deux points importants entre en ligne de compte :
    - le SAV , professionnel’chez nikon, pas encore le,cas chez Sony
    - la compatibilité des systèmes, rencontrée chez nikon avec l’adaptateur.
    enfin, tous les nikonistes n’ont pas forcément’ investi dans d’autres marques et ceux là seront bien heureux de la proposition mirrorrless nikon.
    quant a la,fiabilité, Fuji, Canon et d’autres ont aussi eu des problèmes de jeunesse.

  • @5
    commentaire totalement’ malveillant
    des 2019 soit dans quelques mois , nikon sort des optiques qui couvriront 90% dès besoins. Où est le problème ?
    mepris, jalousie, frustration ?
    En plus si vous n’avez pas l’inentin de l’acheter, pq’ vous exciter la dessus ? Attendez pour vous défouler que Canon sorte son mirrorrless

  • @28 En plus si vous n’avez pas l’ intention d’acheter le futur Canon FF, pq’ vous exciter la dessus ? Attendez pour vous défouler que Fuji sorte son FF.

  • Pas sympas pour les gauchers les Nikon de série Z. Pas innovants non plus (simples copies ?) et pas au top pour la video. Et bcp de limitations pénibles en usage pro (batterie, slot...). Comme les objectifs de la marque ne s’imposent pas (d’autres adaptateurs vont probablement sortir bientôt) il faudra qu’ils fassent la différence aux tests.

  • @21

    "Pour très longtemps encore, les capteurs les plus grands offriront de meilleures performances.
    C’est physique. Après, tous n’en n’ont pas forcement l’utilité."

    C’est ce qu’on appelle une lapalissade :)

    Vous savez ou pas, il y a beaucoup de professionnels qui ne sont pas encore atteint par la folie des grandeurs et puis c’est bien connu, ce ne sont pas toujours les cordonniers qui possèdent les souliers les plus luxueux :)

  • @30 je suis aussi gaucher et il n’y a aucun problème a bouger les doigts d’une main ou de l’autre, que ce soit sur un appareil photo, un piano, un guidon de deux roues, une auto et toutes ses commandes, etc etc...

  • A mon avis, Nikon n’a pas modifié la monture sans arrière pensée, c’est surement une modification majeure avec une vision à long terme et pour le coup ils ont peut-être bien de l’avance, je crois que le meilleur de cette monture est à venir.

  • @27 : perso j’etais tjs Nikon ( argentique et début numérique), cela fait longtemps que je photographie plus
    qu’en Sigma ( une fois que t as essayé un merrill tu comprends)........
    Ce que je voulais dire , en suivant tjs le marché, c’est que Nikon vient tard et sans innovation et ceci ne suffit pas, car la demande n’est plus aussi importante..!...!
    après oui en reflex ils savent faire et le D850 est la Réussite...!!!

  • Et le D750 aussi !
    Hormis le bruit au déclenchement qui dans certains cas peut être gênant :)

  • @34 un Merril, passé 400 isos c’est bof bof bof
    ça en limite quand même l’usage.

  • Sony avait encore une excuse il y a 5 ans de sortir ces A7 avec une batterie ridicule : compacité et comptabilité antérieure. Nikon n’en a aucune ! Va falloir attendre la V2 de ces appareils en 2020 pour avoir des boitiers utilisables et une gamme d’optiques complète, ça fait beaucoup quand on a déjà 5 ans de retard !

  • @37 Eh oui ! A quand un vrai transtandard minimum 24x100 comme les Sony ? A mon avis bien plus tard que 2020 !
    A moins que Sigma ne s’y mette.
    Chez Fuji le 16x80 arrive en 2019, un peu tard, mais il arrive.
    Perso, j’ai besoin d’un appareil absolument silencieux. j’ai attendu de voir ce que Nikon allait proposer, je vois, mais avec les objos proposés, ce ne sera pas un Nikon Z..

  • @38 le dernier LEICA MP10P est absolument silencieux

  • A38 le Nikkor 24-120 mm f/4G ED VR ne va pas ?

  • @40 Si bien sur. Mais l’adaptateur ne m’inspire pas...
    Pour moi, un Sony (A7III très certainement) avec 24x100 c’est plus cohérent, et les retours utilisateurs sont positifs.

  • comme bien souvent rien n’est jamais parfait ( la photo ne fait pas exception a cette regle) et meme si la synthese est franchement pas mal reste a voir a l’usage autonomie et cartes memoires elitistes...
    mais la question qui m’interesse aujourd’hui c’est pourquoi le prix a la pre-commande est 200e plus cher au france que ce qui se pratique aux US ? le Z6 avec adaptateur y est a 2145 $ dans une tres grande enseigne... 100$ de reduction compris. ici on est a 2449 sans reduc ??!! pourquoi cette difference de traitement entre nos deux marches ??

  • @43 La différence porte un nom...TVA

  • Mal né et trop tard, ce sera un flop !
    Lançons les paris :)

  • @45 La production et création de nouvelles voitures continue, même si d’autres semblables sont déjà nées, plus tôt elles aussi, le marché automobile ne manque de rien, et pourtant... Votre vision est trop riquiqui :)

  • 45 : je fais le pari qu’à un tarif plus raisonnable, ce ne sera pas du tout un flop !!!

  • Equipés en Nikon FF avec toutes les plus belles optiques déjà très chères, très lourdes et très encombrantes, croyez-vous qu’on va s’amuser à acheter un adaptateur ?
    Nombreux utilisateurs de FF CANIKON sont de plus déjà équipés en FUJI X car malgré le format APS-C proposé les résultats sont là quand on sait bien se servir du matériel, croyez-vous qu’ils vont tout brader ?
    J’utilise ces 3 marques et je ne suis pas obsédé par les grands formats car je considère que ce n’est pas la taille de mes tirages qui traduiront le mieux mon travail. Le côté intimiste que vous pouvez dégager dans une exposition avec de petits formats est aussi très intéressant et moins coûteux pour celui qui produit ainsi que pour les acheteurs qui n’ont d’ailleurs pas tous des murs de châteaux pour exposer leurs dernières acquisitions.
    La créativité c’est un peu comme avec le sexe, ce n’est pas parce que vous avez la plus grosse que vous... :)

  • @36 : petite parenthèse : pour peu que l’on soigne le développement des X3F et fasse un peu de post-traitement, jusqu’à 1600 iso il peut faire jeu égal avec le Canon 80D. Par contre, bien d’accord qu’il faut oublier vouloir faire du sportif avec le DP2, son AF n’est pas conçu pour ça.
    Je le sais pour posséder les deux appareils et m’être amusé à comparer.
    Parenthèse fermée.

    Quant au Nikon Z, j’attends de voir la prise en main, qui semble bien différente des Nikon "classiques", et de voir les retours utilisateurs à l’usage. La disposition des accès directs me permettait de pouvoir changer ouverture vitesse iso et autres à la volée sans quitter l’œil du viseur, avec le Z je demande à voir...

  • @49 la disposition des molettes et le bouton ISO est la même que sur les reflex (du moins les derniers reflex pour l’ISO), si tu utilises ta main droite pour tourner les molette sans quitter l’oeil du viseur sur reflex ce sera le même principe sur les hybrides.

  • Oui pour le D850.
    Le D750 conserve encore l’ancienne disposition.
    Maintenant, c’est vrai qu’on peut aussi paramétrer les deux boutons Fn qui sont à droite de la baïonnette.

  • J’aurais aimé un 28mmS pour pouvoir comparer avec le Leica Q car je voulais m’alléger et arrêter la course à l’armement photographique, je ne dois pas être représentatif des amateurs Nikon.

  • Le Z6 sans doute le meilleur rapport qualité/prix face à la concurrence mais avec un viseur qui aurait pu être plus intéressant (taux de rafraichissement) et un adaptateur d’optiques un peu volumineux à mon sens qui fera perdre l’intérêt de la compacité dès lors qu’on s’intéresserait à ce nouveau venu et qu’on voudrait y mettre ses optiques "F" sans investir dans les nouvelles...

  • Il y a deux mois, un revendeur ( exclusivement : Nikon, Canon, Leica, Fuji ) – apparemment bon professionnel et propriétaire de son magasin depuis plusieurs décennies – nous a confié, lors d’une transaction destinée à l’achat d’un Nikon D850 ou d’un D5 :
    « Chez Nikon, beaucoup d’occasions ratées, des erreurs de positionnement de produits, des bavures au SAV, quelques matériels moins fiables ont égratignés l’image et de ce fait Nikon à d’énormes difficultés financières ; pour survivre ils négocient avec Sony qui va probablement les dévorer ! »
    Qu’en est-il ? Ces nouveaux modèles sont-ils encore des vrais Nikon ?

  • Non, d’ailleurs si vous observez ces 2 nouveaux boîtiers vous comprenez qu’ils se sont inspirés fortement du dernier né de Fuji, le Fujifilm X-H1...
    Nikon est mort !

  • C’est exact, juste la cosmétique et le capteur sont différents.
    Mais la différence entre un FF ou un APS-C n’a aucune espèce d’importance car votre créativité sera la même...
    La seule chose qui vous distinguera, c’est de croire que vous êtes un "pro" avec le FF et que vos images seraient plus intéressantes de ce fait :)
    Sauf que la créativité ne repose pas sur un medium mais sur la capacité d’un individu à émouvoir, à transmettre un message quelque soit l’outil utilisé...
    Regardez Plossu par exemple qui n’utilise qu’un Nikormat avec un 50mm depuis des décennies !

  • Ai beau réfléchir, je dois avoir un traitement de surface...
    Je n’arrive pas à savoir si Plossu ferait mieux d’utiliser un téléphone ou un Holga.
    Je vais lancer un sondage chez les photographes pro, eux savent !

  • Hello les gars, La technologie nous aident á faire des clichés de plus enplus facilement. Arrêtez avec les critiques aussi stipides et infondées et apprenez la photo avant d’ouvrir la gueule pour rien dire . Votre idée idiotique est d’avoir dans vos mains un appareil photo sans devoir réfléchir á comment la composer. Vous voulez être des photographes sans aucunes éxpérience dans ce domaine et vous êtès lá á attendre l’appareil qui feras des miracles ! Mettez un peu de raisonnement dans votre cerveau et arrètez de vous plaindre.