Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nikon lance une déferlante de compacts

07/01/2014 | Franck Mée

Certains constructeurs semblent décidés à réduire leurs gammes et à abandonner le segment le plus amateur aux smartphones. Ce n’est pas le cas de Nikon, qui présente pour ce CES pas moins de neuf compacts et bridges. Pis : cela n’inclut que des produits à moins de 250 €.

Ne nous en veuillez pas si nous allons à l’essentiel : les sept nouveaux compacts et les deux nouveaux bridges sans viseur de Nikon ne valent pas forcément la peine de faire une présentation individuelle.

Commençons avec les L29 (70 €) et L30 (90 €), deux modèles alimentés par piles. Capteur CCD 16 Mpxl et vidéo 720p sont au programme, de même qu’un objectif 26-130 mm, évidemment dépourvu de stabilisation. Le premier reçoit un écran 2,7", le second à 3", mais dans les deux cas la définition est limitée à 230 kpts et les angles de vision sont déplorables : pas de quoi justifier 20 € de plus pour le L30.

En passant la barre des 100 €, on a droit au S2800, doté de l’écran 2,7" mais d’un boîtier plus fin et d’une batterie. Oh, et d’un capteur CCD de 20 Mpxl, aussi.

Le traditionnel record des ventes est la série S3000. Le S3600 n’apporte qu’un objectif plus avancé : un 25-200 mm doté, enfin !, d’une stabilisation. À 130 €, c’est bien le minimum. Ajoutez 20 € et vous aurez l’écran 3" et un 25-250 mm sur le S6700.

À 180 € et toujours avec un capteur CCD 20 Mpxl, vous pourrez avoir un mini-bridge sans viseur, le L330. Il est alimenté par piles, mais il offre une bonne prise en main et passe à 22,5-585 mm.

Capteurs BSI

Restent trois modèles équipés d’un capteur Cmos BSI de 16 Mpxl, un peu plus intéressant : outre une meilleure capture en basse lumière, il permet de passer à la vidéo Full HD.

Les S5300 (170 €) et S6800 (220 €) proposent en plus une connexion WiFi intégrée. Le premier se contente d’un zoom 25-200 mm, mais le second grimpe à 25-300 mm. En revanche, leurs écrans restent en 230 kpts et persistent à virer au noir dès qu’on ne les regarde pas en face…

Ce qui n’est pas le cas du L830, qui reçoit un écran 920 kpts enfin doté d’angles de vision corrects. Cerise sur le gâteau : il est orientable verticalement. L’objectif est un 22,5-765 mm et l’appareil, qui fait l’impasse sur le WiFi, coûtera 250 €.

Il est donc notable que dans cette nouvelle gamme, le sommet que représente le L830 est le seul équipé d’un écran correct, et que les capteurs CCD sont massivement présents alors que nous espérions les voir réservés aux appareils vraiment « low-cost » il y a quelques années…

- Le site de Nikon

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ulule Lemondedelaphoto
CEWE