Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Non, Olympus n’abandonne pas les reflex

14/02/2013 | Franck Mée

Olympus revoit à la baisse ses prévisions de résultats et annonce des restructurations dans la division photo. Il n’en fallait pas plus pour que réapparaissent les rumeurs d’abandon des reflex, au point que le site japonais la marque a publié un communiqué pour confirmer son implication dans le 4/3.

Mardi soir, Olympus a annoncé de nouvelles prévisions de résultats pour l’année en cours. Celles-ci étaient inférieures aux précédentes estimations : sur un marché globalement en retrait, la marque prévoit désormais que sa division photo perde 16 milliards de yens, soit près de 130 millions d’euros (contre 8 milliards prévus en novembre).

Olympus a également indiqué préparer un plan de restructuration, qui sera présenté en même temps que les résultats annuels définitifs — rappelons que l’année fiscale japonaise se termine le 31 mars.

Les rumeurs d’abandon du segment reflex sont donc ressorties. Olympus y a répondu par un communiqué particulièrement court : la marque va renforcer son offre de Micro 4/3, mais va également « continuer à proposer des appareils photo reflex comme par le passé, sans aucun changement ».

Les possesseurs de reflex 4/3 seront donc rassurés... ou pas : le E-5 est toujours le seul modèle en gamme, et l’évolution de l’électronique fait que le récent OM-D E-M5 propose une meilleure qualité d’image et des fonctions plus avancées (vidéo Full HD, par exemple) pour un tarif inférieur.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • L’annonce d’Olympus est particulièrement hypocrite et n’est pas faite pour rassurer sa clientèle.
    On le sait tous ici : Si Olympus veut conserver sa clientèle FT, elle doit le prouver en lui donnant des GAGES DE CONFIANCE, c’est à dire présenter de nouveaux objectifs FT et de nouveaux boîtiers FT.
    Or, que constatons-nous depuis l’apparition du format-poison MFT en septembre 2008 ?
    Ce que j’avais hélas prévu à l’époque !

    1- Effondrement du FT au profit du "format du futur", le MFT. Olympus ne publie même plus les chiffres de ventes du FT !

    2-Ralentissement et arrêt de la R&D sur les nouveaux objectifs : On devait voir un 100 mm macro.....qui est resté caché dans la naphtaline !

    3-Appauvrissement de la gamme boîtiers puis arrêt : C’est bien ce qui arrive. Le E-5 a été présenté il y a 3 ans et n’est qu’une pâle amélioration du E-3.

    Olympus a perdu la confiance de la clientèle professionnelle qui ne reviendra plus jamais (ou alors dans quelques décennies !) vers la marque bleue...
    Or le E-5 est censé s’adresser aux professionnels et autres amateurs fortunés.
    Dans ces conditions, on voit mal comment Olympus pourrait relancer le FT tout en affirmant que les perfs de l’AF du MFT s’apprêtent à rejoindre celles du reflex...

  • Pas de panique mon cher Éricp.
    TOUS les grands fabricants ont annonce une baisse de résultat y compris Nikon et TOUS s’interrogent sur la meilleure manière de faire évoluer leurs gammes de produits.
    Quant a Olympus (et meme Panasonic), ils ont des intérêts croises (financiers et technologiques) avec Sony et ce n’est pas demain qu’ils vont renoncer......

    • Une gamme de produits qui ne se renouvelle pas est une gamme de produits qui meure.
      La clientèle Olympus a perdu confiance dans le système 4/3 depuis longtemps (Pratiquement à la seconde même où Panasonic a présenté son G1).

      Quel est l’intérêt aujourd’hui d’investir dans une gamme de produits totalement surpassée par la concurrence ? Aucun, non ?

      Sinon, effectivement, la crise est là et a tendance à s’aggraver pour tout le monde.
      Dans la jungle capitaliste, seuls les plus forts survivent...

    • Certes, Olympus n’a plus investi dans le 4/3 ni dans les optiques ni dans les boitiers. Il est clair qu’on peut se demander si Olympus a l’intention de sortir autre chose qu’un e5 qui n’est pas beaucoup plus sophistique qu’un e3, surtout au prix ou il est en vente. Il est certain que si olympus ne sort pas a la fois de nouvelles optiques (ce qui semble improbable) et un nouveau boitier digne de ce nom, olympus va mener a l’agonie le système 4/3. L’arrivée du em 5 tropicalise semble d’ailleurs - et c’est ce qui a motive les craintes des olympusiens - décourager de telles prévisions. Le probleme d’olympus est un probleme de choix : faut il pérenniser un système qui se vend de moins en moins au détriment du micro 4/3 ou au contraire aller chercher une clientele plus professionnelle avec le 4/3 ?
      Le débat risque bien d’être vain dans la mesure ou les "pros" vont aller vers le plein format et non vers le 4/3 d’autant qu’avec le micro 4/3 (et l’appellation du omd 5 n’y est pas étrangère ) olympus renoue efficacement avec sa tradition de compacitéet va dans le sens d’un marche qui augmente chaque année, chiffres a l’appui.
      C’est ce qui explique sans doute qu’on trouve aujourdhui des olympus e3 pour moins de 400 euros !