Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nous sommes deux sœurs jumelles

01/07/2014 | Franck Mée

Chaque marque fait-elle fabriquer ses propres accumulateurs ? Pas toujours : certaines se contentent de prendre des batteries chez des constructeurs spécialisés, ce qui explique que celle d’un appareil fonctionne dans un autre. C’est ce que nous venons de constater pour le Panasonic FZ1000 et le Sigma DP2 Quattro.

En 2009, Panasonic introduisait des puces dans les batteries de ses appareils photo. L’objectif : empêcher toute utilisation avec une batterie tierce. L’argument : les fortes puissances des dernières batteries, associées à la conception à l’économie des constructeurs "low-cost", entraînait des risques pour la sécurité des appareils et des utilisateurs.

L’affaire avait fait grand bruit : Panasonic utilisait ainsi l’argument de batteries problématiques (souvent vendues pour une dizaine d’euros sur eBay par exemple) pour imposer l’achat de ses propres accumulateurs, au détriment de vendeurs sérieux proposant des tarifs intermédiaires.

C’est donc une vraie surprise que nous avons eue au hasard des tests d’appareil. En effet, un FZ1000 dont l’essai venait d’être bouclé a brièvement croisé un DP2 Quattro qui arrivait. Et en débranchant le chargeur du Panasonic pour remplir la batterie du Sigma, nous avons eu la surprise de trouver aux deux alimentations un énorme air de famille…

Dimensions, connecteurs, tension, capacité, tout est identique, aussi bien côté chargeur que côté batterie. Tout, sauf peut-être la fameuse puce d’authentification, direz-vous ? Et bien, même pas : non seulement le DP2 Quattro ne voit aucun inconvénient à employer la batterie Panasonic BLC12E (ce qui n’est pas forcément une surprise, Sigma ayant souvent utilisé des batteries génériques sans blocage particulier), mais le FZ1000 fonctionne parfaitement avec la Sigma BP-51.

Notons que le tarif de la batterie Sigma (29 €) est largement inférieur à celui de la Panasonic (69,99 €)… Reste bien entendu à voir si la compatibilité ne risque pas d’être interrompue par un firmware !

- Le site de Panasonic
- Le site de Sigma

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages