Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nouveau Pen E-PL2 chez Olympus

06/01/2011 | LAURENT KATZ

L’E-PL2 succède à l’E-PL1 sans bouleversement, mais avec nombres d’évolutions appréciables, notamment au niveau des fonctions périphériques et des accessoires.


Du précédent modèle, l’E-PL2 garde la philosophie générale : un capteur de 12 Mpxl, une visée par LCD, la vidéo HD en 720p et les atouts du Micro 4/3. À savoir une relative compacité, le capteur stabilisé, l’antipoussière efficace, les modes PASM, les Scènes et les filtres artistiques. Avec des améliorations presque partout. Le LCD, par exemple, gagne en définition avec 460 kpts sur 3 pouces. L’ergonomie bénéficie maintenant d’une molette dorsale, bien plus pratique que le pavé (qui subsiste pour des réglages directs, ceux du flash par exemple) quand il s’agit d’ajuster l’exposition.

Les filtres artistiques, maintenant accessibles en vidéo, sont un peu plus nombreux, mais surtout, pour certains d’entre eux paramétrables. Ce qui manquait vraiment aux précédents modèles avec des rendus manquant parfois de subtilité dans leur modulation. Et certains sont même cumulables. S’y ajoute la création de bordures irrégulières. Incontestablement, l’engouement de petits logiciels amusants sur les smartphones, servant à triturer les photos, trouve maintenant un vrai prolongement sur ce modèle.

On retrouve la prise pour accessoire derrière la griffe porte-flash, mais en génération deux, servant à relier le viseur VF-2, le microphone SEMA-1 et maintenant une double lampe MAL-1 (49,9 €), bien pratique pour la macro et la proxiphotographie, d’autant que les Leds sont montés sur des supports souples. Une interface de communication, PenPal offre, via des accessoires, le transfert de photos. Le premier module produit, le PP-1 (79,9 €), communique en Bluetooth vers les équipements mobiles (téléphones intelligents, tablettes Internet, ordinateurs portables).

Si les optiques sont interchangeables, Olympus a prévu, pour ceux qui souhaitent une moindre dépense, des adaptateurs qui se vissent à l’avant du zoom de base, qui surgit en version améliorée (rapidité de l’AF et silence de fonctionnement revendique Olympus). Il s’agit des WCON-PO1 (grand angle, 89,9 €), FCON-PO1 (fisheye, 149,9 €) et MCON-PO1 (macro, 49,9 €).

L’appareil est commercialisé courant janvier, pour 599 € avec le M.Zuiko Digital 14-42mm II F/3,5-5,6 ou 899 € avec le M.Zuiko Digital ED 14-150mm F/4-5,6. Reste à voir quels progrès ont été accomplis en rapidité de mise au point, comparé à ce que propose Panasonic, son concurrent sur le marchée du Micro 4/3.

Principales caractéristiques

- Capteur : LiveMos 4/3, 12,3 Mpxl
- Définition maximale : [4/3] 4 032 x 3 042 pixels
- Vidéo maxi : 720p (30 im/s, M.Jpeg)
- Format de fichier : Jpeg, Raw, AVI
- Optique : Micro 4/3, coeff. 2x
- Mise au point : 11 zones en auto, 225 en manuel, détection de visages, vue par vue, continu, suivi AF
- Stabilisation : oui (capteur)
- Écran : LCD 3 pouces/460 kpts
- Viseur : électronique VF-2 (opti.)
- Modes d’exposition : PASM, modes Scènes, i-Auto
- Sensibilités : 200–6 400 Iso
- Balance des blancs : auto, prédéfinies (8), mesurée (1), manuelle, °K, bracketing
- Vitesses : 60 s - 1/4 000e s
- Rafale : 3 im/s (10 Raw maxi)
- Flash : NG 7 (100 Iso)
- Divers : filtres artistiques, développement du Raw
- Personnalisation : 1 touche, 2 configurations
- Stockage : SD/SDHC/SDXC
- Connectique : HDMI, Hi-speed USB/AV, microphone, sabot porte-flash, prise accessoires AP-2
- Accu : Li-Ion
- Dimensions/poids : 115,4 × 72,7 × 42 mm/362 g (avec accu et SD)
- Le site d’Olympus

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages