Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Nouveau Sigma 18-200 mm pour l’APS-C

04/10/2011 | Benjamin Favier

Ce nouveau modèle est doté de la stabilisation OS et du système de motorisation ultrasonique HSM de la marque. Il s’avère en outre plus compact que son prédécesseur.

Sigma s’est fait plutôt discret cette année. Les tragiques événements survenus au Japon y sont certainement pour quelque chose. Alors on ne fera pas la fine bouche devant cette annonce, même si elle apporte peu d’évolutions par rapport au précédent modèle. Ce 18-200 mm f/3,5-6,3 DC OS HSM II, dédié au format APS-C, reprend la stabilisation et propose la motorisation ultrasonique sur toutes les montures (Canon, Nikon, Pentax, Sigma, Sony). Quand seul Nikon y avait droit auparavant. Sa formule optique comporte désormais deux verres FLD à faible dispersion pour mieux gérer les aberrations chromatiques. Un effort a été fait au niveau de la compacité : ce transstandard mesure seulement 87,7 mm de long (contre 100 mm pour la version antérieure), quand il n’est pas déployé. Ce dernier peut être verrouillé grâce à la targette Lock. On peut simplement déplorer que l’ouverture en bout de course ne soit pas des plus lumineuses, à f/6,3. Le pare-soleil en corolle, qui permet d’utiliser un filtre polarisant circulaire, est bien sûr fourni. Ce zoom sera disponible courant octobre pour 549 €.

Le site de Sigma

Principales caractéristiques du Sigma 18-200 mm f/3,5-6,3 OS HSM II


- Monture : Canon, Nikon, Pentax, Sony
- Formule optique : 18 éléments, 14 groupes 
 
- Pare-soleil : oui 

- Tropicalisation : - 
 
- Motorisation : HSM
 
- Stabilisation : OS 
 
- Ouverture minimale : f/22 
 
- Diaphragme : 7 lames 
 
- Diamètre filtre : 62 mm 
 
- Distance minimale de mise au point : 0,45 m 
 
- Dimensions (diamètre x longueur) :75,3 x 87,7 mm 
 
- Poids : 490 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

    • Effectivement, déçu par une ouverture aussi faible, comment jouer sur la profondeur de champ avec un tel cailloux ?

    • Quand bien même il ouvrirait à f/5.6 en bout de range, il serait moins compact, plus lourd, plus cher, et n’offrirait pas plus un bokeh à tomber.
      Alors, autant viser les avantages attendus d’un zoom de voyage à tout faire. Si vous voulez de grandes ouvertures, reportez vos choix sur des ranges moins ambitieux, voire, soyons fous, sur des focales fixes... paraît que c’est "encore" utile... ;-)

      Question : l’OS sera-t-il maintenu sur les montures Pentax et Sony, dont les boitiers sont stabilisés par le capteur ?... Parce que bon... jusqu’ici, c’est plutôt OS supprimée, mais tarif maintenu, voire accru par rapport aux autres montures... alors bon...

    • Bonjour,
      Sigma France nous confirme que les montures Sigma et Pentax ne sont pas stabilisées OS.
      Cordialement,
      Benjamin

    • Je pense que la monture Sigma est stabilisée, et que vous vouliez parler de la monture Sony.
      Merci pour la confirmation. C’est conforme aux habitudes de Sigma en la matière.

      Et le prix officiel de ces 2 versions non stabilisées sera de ???... 549€ aussi ???... Plus ???...
      Le fait est que le prix final proposé au consommateur est souvent plus élevé dans ces montures, alors que l’optique en offre moins...
      Commercialement étrange, isn’t it ?...

    • Pardon, j’ai bien voulu parler de la monture Sony, en effet. Le prix officiel est le même pour toutes les montures.
      Cordialement,
      Benjamin

    • Ok, merci. En soi, ça ne semble guère justifiable. Techniquement, c’est un bloc optique stabilisé en moins, et une fonctionnalité en moins (surtout utile en longues focales certes, le reste du temps, la stabilisation capteur est amplement suffisante). Il n’y a encore pas si longtemps, les pentaxistes et sonystes n’avaient pas le HSM sur leurs optiques Sigma, mais les payaient déjà le même prix que les canonistes et nikonistes. L’histoire se répète.

      Et encore... ça, c’est le prix officiel. Quand on regarde le prix de la rue, par exemple, sur le Sigma 17/70, et par exemple chez digit-photo, on voit quoi ?
      - 399€ en Canon OS et Nikon OS
      - 409€ en Sigma OS
      - 419€ en Pentax et Sony non OS.
      Je veux bien croire que Sigma n’y est pour rien, et qu’il s’agit là de prix d’achats des revendeurs moins bien négociables sur des quantités plus faibles à écouler en monture Pentax et Sony, mais tout de même... au final, le consommateur a un bel effet ciseau en comparaison directe : payer plus pour avoir moins.
      Dommage.

    • Comme l’a dit un autre intervenant, l’ouverture f/6.3 permet de gagner en poids et en encombrement.
      C’est devenu une habitude chez Sigma /Tamron de faire ce type de zoom depuis 15 ans.
      L’idée à retenir est que les photographes utilisent plutôt la focale 200mm en milieu de journée plutôt qu’au petit matin ou en pleine nuit.
      Par conséquent, l’ouverture f/5.6 devient un peu accessoire et on peut dse contenter d’une ouverture f/6.3 qui n’est pas trop pénalisant e pour l’AF dans ces conditions.

    • Bonjour,

      Lier l’usage de la focale à la période de la journée est une idée inédite... mais artificielle. En photo animalière, il est intéressant de shooter dans les périodes de faibles luminosité (aube, aurore), quand les comportements changent. Ou par temps d’orage, quand le ciel s’assombrit. Sans parler de la prise de vue en spectacle, dans les salons et les manifestations d’intérieur. Dans les stade aussi, quand en soirée, l’éclairage artificiel ne fournit pas la même quantité de lumière. On peut multiplier les situations, sans parler qu’en milieu de journée, la lumière est moins intéressante.

      Laurent

    • @ Benjamin Favier
      Les verres FLD sont destinés à mieux corriger l’aberration chromatique et seulement celle-ci.
      La correction de la distorsion est plutôt à mettre au compte des lentilles asphériques qui intègrent également la formule optique.

    • C’est corrigé merci pour votre vigilance.
      CDT
      Benjamin

    • on s’en fout du bokeh : 5.6 ou 6.3 ça ne change en effet pas grand chose par contre 5.6 permet un bon fonctionnement de l’af et ça c’est primordial !!!!! tous les objos de type 6.3 sont des merdes à ce niveau (et pas bcp mieux question piqué) autant un double kit (-cher)

    • Je connais un f/8 qui fonctionne sans problème en AF (le Minolta-Sony 500/8)... je doute que la nuance soit phénoménale en terme de vélocité/discrimination en passant de f/5.6 à f/6.3... De toute façon, ces optiques ne sont pas faites pour bien faire leur job en toutes circonstances, mais pour le faire moyennement sur un range étendu. Il faut savoir ce que l’on veut, c’est tout.

    • Beaucoup de discussions théoriques ici.
      Je l’ai essayé aujourd’hui même sur un 7D, le piqué à pleine ouverture et aussi bon que celui d’un 24-105.
      J’ai simplement été bleufé. Une optique est avant tout un outil. Celui-ci tiens ses promesses, très compact, range large, et très bons résultats à pleine ouverture.
      Bravo SIGMA. pour info je suis chez Canon depuis 10 ans et je n’ai que du canon serie L.

    • Oui, enfin en même temps est-ce que pour de la photo animalière ce type d’objectif est utile.. j’en doute ! on n’a pas besoin d’un objectif qui ouvre à moins de 80/100 (en APS-C). Le 18-200 reste un objectif pour du tout terrain et des photos pas trop travaillées, prises sur l’occasion (photos de vacances, reportage ... et encore). La question est de savoir si pour ce prix, le piqué et le bocket sont meilleurs que les versions à 180/250 € de sigma et tamron. Car on peut vouloir faire des photos à l’occasion et avoir tout de même une bonne qualité de détails !

    • Précision : lorsque je dis "ouvre à 80/100" je parlais de la focale pas de l’ouverture bien sûr !

    • Vue la remarque que vous faites au niveau de l’ouverture de diaphragme personne ne vous oblige à prendre ce model si ce n’est que la profondeure de champ qui vous gene il y a le 24- 70 2,8 « »

    • Ce qu’il y a de merveilleux dans toutes les discussions sur internet, c’est le caractère borné de certains des participants.

      Je suis moi aussi un utilisateur de matériel de qualité, et des optiques comme ce Sigma ne sont pas mon idéal. Du moins, quand je peux m’en passer. En revanche, il y a des circonstances où leurs qualités devient indispensable. Ce qu’offrent ces objectifs à tout faire ? Une qualité bluffante pour l’amplitude qu’ils proposent, un encombrement et un poids très réduits, et leur qualité de tout en un. Tout ? Non, j’ai besoin d’un 10-22 en complément. Que tous ceux qui ricanent devant les piètres résultats de l’AF 6,3 se posent simplement la question : s’ils ont un jour la chance de grimper au sommet de l’Everest, ils vont emporter un fourre-tout bourré de six optiques pesant chacune plus d’un kilo ? Ridicule, comme est ridicule l’objection d’un internaute ici présent qui mégote sur l’AF qui rame dans la chasse photographique aux petits oiseaux. Pour photographier des oiseaux, on prend un 500 mm ou plus, on le met sur un pied et on ne bouge pas parce que les oiseaux prennent peur dès qu’on bouge et qu’on hésite à trimballer les six ou sept de matériel. Soyons simplement sensé et comparons ce qui peut être comparable.

      Pour ma part, il est des treks au cours desquels mon matériel m’a paru épouvantable à trainer. L’achat d’un petit objectif à tout faire me parait donc être un achat souhaitable, même si je ne m’en servirai que dans des cas précis.

  • Bonjour,

    je viens de recevoir cet objectif. Je l’ai acheté car c’est le seul qui m’offre une mise au point minimum a 40 cm. Et je travaille en studio avec des oiseaux sauvages, donc besoin d’une grande ouverture. Cependant, je pense l’essayer sur des vues panoramiques aussi.. Je l’ai monté sur un Canon mark III et surprise, de 18 a 80 au moins, les coins vignettes durs.. incroyable.. Je suis très désappointé par ce zoom...Le vignettage est sévère. Demain, je sors sur le terrain pour faire quelques essais.
    Bien a vous.. le reste, stabilisation, et ouverture a 6.3, je me moque car je travaille a 18, 20 ou plus d’ouverture.

    • Je ne vois pas l’intérêt d’un 18-200 pour faire de la photo grand-angle, surtout avec un Mark III vu le type d’optique qu’est ce Sigma.
      C’est une optique pour APS-C alors le résultat avec du plein format, bon…
      Pour travailler en grand-angle autant utiliser une focale fixe ou un trans-standard à range beaucoup moins étendue !

Ulule Lemondedelaphoto
CEWE