Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

FUJIFILM

Olympus E-420 : dernier-né des reflex

05/03/2008 | LAURENT KATZ

[MISE A JOUR 07/03] Olympus réserve parfois certaines annonces au gigantesque salon de Hanovre, le Cebit, et c’est le cas pour cet E-420 qui déboule accompagné d’une optique extra-plate.

Avec le E-420, Olympus a réussi à gagner 5 g sur le E-410, qui était le reflex numérique le plus petit et le plus léger du monde, lancé en avril 2007. Malgré cela, le mini grip intégré offre un profil revu, plus ergonomique, et le LCD est passé de 2,5 à 2,7 pouces, pour 230 000 pixels. Adoptant la technologie HyperCrystal II pour une meilleure lisibilité en forte lumière (contraste doublé), il présente un angle de vision latérale plus large (176 °) et bénéficie à la fois d’un ajustement de la luminosité et de la couleur. On remarque aussi que l’affichage pivote quand l’appareil est tenu verticalement.

Le E-420 est muni d’un nouveau capteur Live Mos de 11,8 Mpxl, pour 10 Mpxl effectifs, qui assure la visée temps réel sur le LCD. La grosse différence est qu’Olympus l’utilise aussi pour la mise au point par détection de contraste en LiveView, avec onze collimateurs, alors qu’en visée reflex, c’est l’antique système à 3 zones et détection de phase qui est employé. Olympus en a profité pour lui adjoindre la détection de visages. Il bénéficie toujours de l’efficace système antipoussière développé par Olympus.

Il faut sans doute voir dans ce système une conséquence de la collaboration avec Panasonic, qui a introduit cette mise au point sur le DMC-L10, sans toutefois éviter une descente/remontée inutile du miroir, liée à la conception mécanique du module optique fourni par Olympus, défaut que l’on retrouve aussi sur le E-420. On gagne juste un peu de temps, car le point est déjà fait, alors qu’avec le E-410, l’autofocus sur le capteur dédié, agissait après l’abaissement du miroir. Au passage, le photographe gagne aussi une fonction facultative de détection de visages, huit au maximum. Dans la pratique, Olympus a également prévu un mode hybride, ajustable dans un menu, pour combiner les deux méthodes : l’une pour une pré-mise au point en LiveView, suivie par un autofocus sur le capteur dédié pour la prise de vue, qui est plus performant en basse lumière.

Les différences avec le E-410

- Nouveau capteur pour une dynamique tonale accrue.
- LCD 2,7 pouces/230 kpxl HyperCrystal II.
- Autofocus en mode LiveView, par système à détection de contraste et 11 collimateurs.
- Détection de visages en mode LiveView.
- Commande Perfect Shot Preview pour visualiser le rendu de l’image (correcteur d’exposition et balance des blancs) sur le LCD avant la véritable prise de vue.
- Shadow Adjustment Technology pour améliorer les photos prises à contre-jour.
- Nouvel algorithme de calcul de la balance des blancs
- Mode rafale à 3,5 im/s contre 3 sur le E-410.
- Pilotage sans fil des flashs FL-36R et FL56R, selon des modalités similaires à celles mises en œuvre pour le E-3.
- Affichage en Lecture d’index de 49 ou 100 vues.

Le E-420 reprend les atouts du modèle précédent, à savoir des réglages experts, avec les modes priorités et des raffinements dans le paramétrage des automatismes d’exposition, de mise au point et de calcul de la balance des blancs. Tout cela avec une interface accessible, soit par les menus traditionnels, soit par la commutation en mode Mise à jour de l’écran d’informations qui rappelle l’essentiel des réglages sur le LCD. Par ailleurs, l’unique molette arrière et deux touches sont paramétrables, pour un accès direct à un réglage, la sensibilité par exemple.

Le site japonais d’Olympus montre de nouveaux accessoires, comme un étui et des sangles, disponibles en plusieurs coloris.

En avant-première, vous trouverez c-dessous quelques aspects de l’interface, saisis lors d’une rapide prise en mains de l’E-420.


- Le paramétrage immédiat
On retrouve le menu informatif qui présente l’ensemble des réglages photographiques et numériques, et affiche la jauge de l’accu et le compteur de vues. Une touche le fait basculer en centrale de mise à jour, pour modifier les valeurs du réglage, activé à l’aide du pavé directionnel et de la touche de validation.


- La visée temps réel
Elle offre plusieurs options d’affichage, comme ici l’histogramme, qui peut céder sa place à différentes aides au cadrage. Sur l’exemplaire de présérie, les 3 collimateurs de l’autofocus standard étaient toujours affichés, même quand la mise au point était effectuée sur 11 zones ou sur la détection de visages.


- Le pilotage sans fil de flash
Bien que le modèle s’inscrive au début de la gamme Olympus, il reprend de l’E-3 le pilotage sans fil de trois groupes de flashs (FL36R et FL50R), avec pour chacun d’entre eux des ajustements sur le mode d’exposition, le correcteur d’intensité, la puissance de l’éclair et le numéro du canal de transmission.


- Les modes de mise au point
La mise au point en mode LiveView est régie par trois méthodes : autofocus à onze zones ou à détection de visages effectuée sur le capteur Live MOS de prise de vue, autofocus à trois zones réalisé sur un capteur interne dédié ou les deux à la fois (mise au point au prédéclenchement et mise au point définitive à la prise de vue).


- Les réglages par l’exemple
Introduit sur certains APN récents, le Perfect Shot Preview permet de juger par l’exemple de l’effet du correcteur d’exposition et de balance des blancs. L’E-420 prévisualise leur action sur des vignettes, calculées à partir de la zone cadrée et affichée avec des variantes du réglage choisi, qui est appliqué après validation


À l’occasion, Olympus sort une focale fixe, un Zuiko Digital F2,8/25 mm (259 €), à l’image de certaines optiques que propose déjà Pentax pour ses reflex. Espérons qu’il s’agit de la première d’une lignée qui rend justice, du point de vue encombrement, à la compacité originale qui caractérise les E-410/E-420. En tout cas, la marque japonaise, avec cet objectif, prolonge la tradition de compacité inaugurée il y a bien des années avec l’OM-1 argentique.

Principales caractéristiques

- Formule optique : 5 éléments en 4 groupes
- Diaphragme : 9 lamelles
- Ouverture minimale : F22
- Distance minimale de mise au point : 20 cm (13 cm depuis la lentille frontale)
- Filtre : 43 mm
- Dimensions : 64 x 23,5 mm
- Poids : 95 g

Voici les prix des différentes configurations, pour une commercialisation fin avril :

- Boîtier nu : 449 €
- Avec zoom F3,5-5,6/14-42 mm : 549 €
- Avec zooms F3,5-5,6/14-42 mm et F4-5,6/40-150 mm : 649 €
- Avec objectif F2,8/25 mm : 649 €


Caractéristiques du boîtier

- Capteur : Live Mos 17,3 x 13 mm, 11,8 Mpxl
- Format : 4/3
- Pixels utilisés : 10
- Définitions : 3 648 x 2 736, 3 200 x 2 400, 2 560 x 1 920, 1 600 x 1 200, 1 280 x 960, 1 024 x 768 et 640 x 480 pixels
- Sensibilité : 100 - 1 600 Iso
- Stabilisateur : -
- Nettoyage du capteur : Oui
- Protection du boîtier : -
- Bracketing sensibilité : -
- Formats de fichiers : Jpeg, Raw
- Espace de couleurs : AdobeRGB, sRVB
- Monture : 4/3
- Coefficient multiplicateur : 2x
- Mise au point auto. : TTL détection de phase (visée reflex) ou détection de contraste (visée LCD)
- Zones de mise au point : 3 (détection auto ou manuelle), 11 en LiveView (avec détection de visage)
- Illuminateur AF : Oui (par le flash interne)
- Mise au point  : Automatique, automatique continu, manuelle
- Mode d’exposition : Programmé avec décalage, priorité vitesse, priorité diaphragme, manuel, programmes-résultats (18)
- Mesure de l’exposition : TTL
- Plage d’exposition : IL 0 à 19
- Type de mesure : Évaluative multizone (49), pondérée centrale, ponctuelle (1 %)
- Histogramme : Prise de vue, consultation
- Compensation d’exposition : +/-5 IL par 1/3 IL
- Bracketing d’exposition : 3 vues (1/3 ou 2/3 ou 1 IL)
- Vitesse : 1/4 000 à 60 s
- Vitesse de synchro X : 1/180 s, Super FP jusqu’à 1/4 000
- Rafale : 3,5 im/s (8 Raw, illimité en Jpeg HQ)
- Retardateur : 2 ou 12 s
- Balance des blancs : Auto, préréglée (7), manuelle (1), correction +/-7 sur le rouge ou le vert, 2 000 - 14 000 °K
- Bracketing balance des blancs  : -
- Réglages divers : Contraste, saturation, accentuation, amélioration du rendu des ombres
- Prise flash : Griffe
- Contrôle du flash : TTL autoFP
- Flash intégré : NG 12, pilotage sans fil de flashs distants
- Compensation d’exposition au flash : +/-2 IL par 1/3 IL
- Flash sans fil : -
- Commentaires sonores : -
- Visée : Reflex optique (95 %, 0,92x, 14 mm) ou temps réel sur le LCD (100 %)
- Moniteur : LCD TFT 2,7 pouces, 230 000 pixels
- Écran LCD de contrôle : -
- Visée sur le LCD : oui
- Données visée temps réel : -
- Affichage en lecture : Zoom 2-14x, index (4, 9, 16, 25, 40 ou 100 vues), calendrier, diaporama
- Stockage : CompactFlash I/II, xD
- Interfaces : High-speed USB , vidéo (PAL/NTSC)
- Configurations utilisateur : 4
- Mémoire à l’allumage : -
- Touches personnalisables : 1
- Divers : Nettoyage du capteur par ultra-son
- Télécommande : opt.
- Compatibilité impression : ExifPrint, PictBridge
- Logiciels : Olympus Master 2
- Accessoires fournis : Accus et chargeur/adaptateur secteur, bandoulière, 1 câble USB, 1 câble vidéo
- Alimentation : Un accu Li-Ion (7,2 V, 1 150 mAh)
- Dimensions : 129,5 x 91 x 53 mm
- Poids : 380 g (nu)

Le site d’Olympus France

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



PHOX

BBB
Archives Le monde de la photo

NOUVEAUTE : Vous recherchez un article, un test ?

Accédez aux archives MDLP

Fujifilm