[ Accueil ]

[ Club ]

[ ]

[
0
]

Voir le sommaire complet illustré

OFFRE D’ABONNEMENT EXCEPTIONNELLE
Réalisez 36% d’économie - Recevez pendant 1 an les magazines LemondedelaPHOTO.com (10 Numéros) et Workflow (4 Numéros), soit 14 magazines + l’étui anti-choc et étanche PNY pour cartes mémoires SD et CompactFlash© pour la modique somme de 68,00 €.
Voir les modalités de l’offre ICI

- Voir le sommaire illustré

PARTIE 1 : ACTUS



- Actus L’actualité du monde de la photo vue par la rédaction.

AVANT-PREMIÈRE : OLYMPUS OM-D E-M1


- Avant-Première : Olympus OM-D E-M1 Concurrent, alternative ou complément du reflex ? La relation entre compacts à objectifs interchangeables et reflex varie d’une marque à l’autre… Chez Olympus,
c’est carrément « remplaçant » : le nouvel OM-D E-M1 se pose en successeur du E-5.

LIVRES PHOTO : LA SÉLECTION DE LA RÉDACTION


- Les coups de coeur de la rédaction : Beaux livres, ouvrages techniques, de poche : la rédaction dévoile ses coups de cœur dans ces différents domaines de l’édition photo.

AGENDA : LES EXPOS DU MOIS


- MDLP vous propose sa sélection d’expositions photo ce mois-ci.

LES ZOOMS 2013


- Cette année, le Salon de la Photo se déroulera du 7 au 11 novembre. Toujours à la Porte de Versailles, à Paris. Deux photographes choisis par neuf titres de la presse photo seront distingués, à l’occasion de la quatrième édition du concours « Les Zooms ». L’un sera élu par les rédacteurs en chef ou directeurs des magazines. L’autre par le public. Voici un aperçu de l’univers de chacun des candidats. Vous pouvez d’ores et déjà voter en ligne sur le site www.badgeonline.fr/zoomphoto2013 et gagner une entrée gratuite pour le Salon de la Photo.

PROFIL : LE PHOTOGRAPHE LÉNAÏC SANZ


- Profil : Lénaïc SANZ Un jeune photographe exigeant et minutieux, professionnel depuis deux ans.

DOSSIER SPÉCIAL [50 PAGES] : NOIR & BLANC NUMÉRIQUE



Partie 1 / THÉORIE : ■ Voir en noir et blanc ■ Gérer les couleurs en noir et blanc ■ Réaliser un virage à géométrie variable ■ Aller à l’essentiel ■ Bien exposer en noir et blanc ■ Maîtriser les effets de contraste ■ Régler le bruit en noir et blanc ■ Apprivoiser le flou artistique ■ Assurer les préliminaires ■ Tirer en noir et blanc ■ Réinvestir le N&B argentique ■ Oser le noir et blanc au smartphone ■ Bien préparer sa conversion


Voir en noir et blanc : Pendant longtemps, la monochromie était pour les photographes la seule manière de transmettre leur vision du monde. Mais l’apparition de la couleur n’a pas pour autant anéanti le noir et blanc et ce dernier bénéficie même d’un regain d’intérêt, grâce à la photographie numérique.


Gérer les couleurs en noir et blanc : Ce qui peut sembler paradoxal s’impose comme une évidence : la gestion des couleurs s’applique invariablement aux images monochromes, dont la plupart se basent sur des informations de couleurs sous-jacentes. Elle régit leur neutralité, luminosité et contraste.


Réaliser un virage à géométrie variable : Le terme « noir et blanc » ne rend justice ni à la multitude des nuances de gris situées entre ces deux tonalités extrêmes, ni à celle des procédés et méthodes destinés à donner aux
images monochromes une teinte particulière.


Aller à l’essentiel : Le noir et blanc permet de s’affranchir des contrastes et harmonies de couleurs et de se concentrer sur les éléments
de composition constituant la véritable ossature d’une image : les points, lignes, formes et textures.


Bien exposer en noir et blanc : CEn dépossédant une image de ses
couleurs, la lumière devient son ingrédient le plus important. Hormis sa qualité, sa quantité est primordiale, car la restitution de toutes les nuances,
à la fois dans les tons foncés et les hautes lumières, constitue une des clés pour la réussite d’une image.


Maîtriser les effets de contraste : Une bonne exposition est tout aussi
indispensable en numérique qu’en argentique, mais il y a deux paramètres
à prendre en considération : la plage de contraste du sujet photographié
et la plage dynamique du capteur de l’appareil.


Régler le bruit en noir et blanc : Alors que le grain, son équivalent de l’époque argentique faisait partie intégrante d’une photo, le bruit n’obtient pas toujours la grâce des photographes. Pourtant, en noir et blanc, sa présence n’est pas aussi gênante.


Apprivoiser le flou artistique : En quête de capteurs et d’objectifs
toujours plus performants, certains photographes vouent une vénération
sans borne à la qualité d’image. D’autres en revanche se passionnent
pour un rendu onirique et vaporeux. Mode d’emploi.


Assurer les préliminaires : Si la transformation noir et blanc s’opère le plus souvent une fois les images transférées sur le disque dur, il est possible d’effectuer tout ou une partie du travail dès la prise de vue. Passage en revue de différents outils.


Tirer en noir et blanc : L’impression jet d’encre peut se vanter d’avoir grandement facilité le travail des passionnés du tirage noir et blanc. Encres et papiers sont aujourd’hui largement à la hauteur des procédés argentiques utilisés en chambre noire si l’on observe toutefois certaines règles.


Réinvestir le N&B argentique : Il y a cinq ans, on était pessimiste à
propos du noir et blanc argentique, tellement étaient flagrants les progrès des capteurs numériques et surtout des imprimantes sur papier d’art. Mais on voit aujourd’hui des jeunes, nourris au smartphone, découvrir le noir et blanc
d’antan…


Oser le noir et blanc au smartphone : Si produire une bonne photo
couleur avec un smartphone n’est plus un problème, les choses se compliquent un peu dès qu’il s’agit de noir et blanc…


Bien préparer sa conversion : La révolution numérique n’est pas parvenue à tout balayer, loin de là. Produire un bon négatif est toujours la
condition sine qua non pour obtenir un beau tirage. Cependant, savoir quand
et comment convertir ses fichiers en monochrome est aussi d’une importance
capitale. Voici quelques pistes.

Partie 2 / PAR LA PRATIQUE : MDLP sous la houlette de ses spécialistes "maison", Volker Gilbert et Gilles Théophile, nous livre quelques secrets de retouche à travers 6 cas pratiques.



- Cas pratique No 1 : Silver Efex Pro 2 = le voleur de couleurs
Comment obtenir des tirages noir et blanc d’une netteté qui croustille sous l’oeil, avec des noirs profonds et des blancs éclatants qui ne gomment pas les détails ? La réponse tient dans un plug-in offrant de multiples interventions sur l’obtention du rendu, simulant au besoin de nombreuses pellicules argentiques.



- Cas pratique No 2 : DxO Optics Pro 8, FilmPack 4 en mode urbain N&B
La photo de rue ou urbaine est soumise à la fois au hasard et à de nombreuses
contraintes quant à la composition. Il faut également savoir être rapide et discret, ce qui ne donne pas toujours le temps de soigner l’image. C’est là qu’intervient le post-traitement qui, aujourd’hui, fait partie intégrante de l’acte photographique.



- Cas pratique No 3 : DxO Optics Pro 8, FilmPack 4 et architecture N&B
La photo d’architecture peut revêtir un nombre infini d’aspects et de genres, aussi bien artistiques que techniques. Dans ce tutoriel, nous allons convertir
une image en noir et blanc, et essayer de lui donner un aspect plus dramatique à l’aide de DxO Optics Pro 8 et Film Pack 4.



- Cas pratique No 4 : Lightroom 5 et portrait N&B
Les portraits masculins et féminins sont très différents notamment en ce qui concerne la lumière et le contraste : pour le premier, ils seront durs, pour le second ils seront doux. Dans ce tutoriel, nous verrons comment exploiter les préréglages noir et blanc de Lightroom.



- Cas pratique No 5 : Lightroom 5 et paysage N&B
La photo de paysage permet de laisser libre cours à l’imagination et à la créativité. Nous allons procéder à une correction en noir et blanc en jouant
sur le contraste, aussi bien globalement qu’au niveau du détail.



- Cas pratique No 6 : Lightroom 5 et N&B en studio
Les photographes de studio sont des techniciens hors pair quand il s’agit
de la maîtrise de l’éclairage, mais également du travail de post-production dans des logiciels comme Photoshop, et de plus en plus, dans les programmes
comme Lightroom.

PARTIE 3 / LE GLOSSAIRE N&B NUMÉRIQUE : Toute la terminologie à savoir quand on parle de virage noir et blanc numérique.

PARTIE 2 : PRATIQUE

HORS CHAMP : AU COEUR D’UN APPAREIL REFLEX


- Hors Champ : Au coeur d’un appareil reflex Ces dernières années, les progrès technologiques ont été immenses en termes de photographie numérique. Voyons ce qui se cache au coeur de nos boîtiers.

REPORTAGE TEST : FUJIFILM X-E1, X20 & X100s





- Le reportage-test Visiter le Rajasthan au mois de juillet signifie qu’il faut composer avec les caprices de la mousson. D’où des conditions de voyage extrêmes, entre les pluies diluviennes qui surgissent à tout moment de la journée et les températures de plus de 40° subies à Jaisalmer et dans le désert du Thar. Il y a cependant un point positif, et non des moindres, lorsque l’on pratique la photographie de manière assidue : peu de touristes se rendent dans cette région à cette période...



- Le cahier technique Les points clés des fiches techniques passés au crible.

PAROLE DE PHOTOGRAPHE


- Parole de photographe Que se passe-t-il dans la tête d’un photographe pro au moment de déclencher ? Bruno Calendini commente chaque mois une de ses photographies pour révéler tout ce qui se passe avant une prise de vue. Ce petit jeu est un véritable guide technique appliqué en même temps qu’un moyen d’éduquer son regard !

PARTIE 3 : LES TUTORIELS


- Tutoriels : Ce mois-ci, nous vous proposons trois tutoriels consacrés à Photoshop CS.


Photoshop CS : Des ciels dramatiques : Renforcer le ciel un peu triste d’un paysage afin de lui donner de la pêche ? Rien de plus facile avec les masques de fusion de Photoshop.


Photoshop CS : Créer un script : Automatisez les tâches répétitives dans Photoshop grâce à des scripts.


Photoshop CS : L’outil densité : L’art du maquillage. Réglez le contraste d’une photo en noir et blanc avec les outils Densité+ et Densité-.

PARTIE 4 : TESTS


Au menu des tests ce mois-ci : ■ Canon EOS 70D ■ Panasonic Lumix DMC GX7 ■ Fujifilm X-M1 ■ Sony Cyber-shot DSC RX100 II ■ Sigma 18 - 35 mm F/1,8 DC HSM ART ■ Nikkor 80-400 mm f/4,5-5,6 AF-S G ED VR ■ Les courroies Sling ■ Cactus Laser Trigger LV5 ■

TEST #1 : CANON EOS 70D


- Test #1 : Canon EOS 70D L’EOS 60D avait souffert de la concurrence : D7000 et K-5, puis Alpha 77, possédaient des arguments qui lui manquaient, et Canon fut contraint de laisser fondre les tarifs de son reflex expert. Avec l’EOS 70D, la marque rouge doit donc contrer l’offensive en proposant des avantages déterminants : elle promet principalement un autofocus largement amélioré…

TEST #2 : PANASONIC LUMIX DMC GX7


- Test #2 : Panasonic Lumix DMC GX7 Grand frère d’un GX1 très apprécié, le GX7 ajoute un viseur, installé dans l’angle d’un boîtier carré. Concurrent des haut de gamme NEX et des hybrides à viseur Fujifilm et Olympus, il intègre le meilleur de Panasonic.

TEST #3 : FUJIFILM X-M1


- Test #3 : Fujifilm X-M1 Après deux modèles haut de gamme, Fujifilm lance son premier compact à objectifs interchangeables grand public, le X-M1. Sa mission : attaquer les NEX-5R, EOS M et autres GX1. Ses moyens : du WiFi, un écran orientable… et la qualité d’image Fujifilm.

TEST #4 : SONY CYBERSHOT DSC RX100 II


- Test #3 : Sony Cyber-shot DSC RX100 II Un an après un très remarqué RX100, Sony propose un nouveau compact expert : le RX100 II. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une retouche du modèle initial, avec pour l’essentiel un écran orientable et une griffe flash.

TEST #5 : SIGMA 18 - 35 mm F/1,8 DC HSM ART


- Test #5 : Sigma 18 - 35 mm F/1,8 DC HSM ART Traditionnellement, les zooms professionnels offrent une ouverture constante à f/2,8. On avait même vu des zooms Olympus ouverts à f/2 au format 4/3… mais en APS-C, Sigma signe une première mondiale avec un transstandard en équivalent 24 x 36, ouvert à f/1,8 à toutes les focales.

TEST #6 : NIKKOR 80 - 400 mm F4,5-5,6 G ED VR


- Test #6 : Nikkor 80-400 mm f/4,5-5,6 AF-S G ED VR Nikon remet à jour son zoom 80-400 mm, qui fut le premier objectif de la marque doté de la réduction des vibrations. Mais ce modèle disposait d’un autofocus très lent et la nouvelle version, avec une formule optique revue, est tout à fait au goût du jour en termes de vitesse de mise au point.

GUIDE D’ACHAT : LES COURROIES


- Choisir une sangle ultra-légère :Vous cherchez à remplacer la peu discrète courroie d’épaule livrée avec votre reflex ? Pourquoi ne pas opter pour un type de sangle qui a le vent en poupe en raison de prestations ergonomiques plus raffinées ?

TEST #7 : CACTUS LASER TRIGGER LV5

- Test #7 : Cactus Laser Trigger LV5 Proposé à un prix très abordable, le déclencheur laser de Cactus est performant et offre des fonctions avancées très intéressantes.

N’hésitez pas à commenter le sommaire de ce numéro pour continuer nos échanges sur le nouveau site www.lemondedelaphoto.com. Au fait que pensez-vous de ce dernier ?

Numéro 59

par Michel Lion - 

MDLP - 

7.5 €.

Article épuisé

■ Actus ■ Les zooms 2013 ■ Dossier Spécial NOIR ET BLANC NUMERIQUE, 50 pages de conseils ■ Hors champ : Au coeur d’un appareil reflex ■ Guide d’achat : les courroies Sling ■ Retouche Photo : Photoshop CS ■ Tests : Canon EOS 70D ■ Panasonic Lumix DMC GX7 ■ Fujifilm X-M1 ■ Sony Cyber-shot DSC RX100 II ■ Sigma 18 - 35 mm F/1,8 DC HSM ART ■ Nikkor 80-400 mm f/4,5-5,6 AF-S G ED VR ■ Les courroies Sling ■ Cactus Laser Trigger LV5

Voilà un sujet de cœur pour un magazine photo. Il nous renvoie à tellement de références ! MDLP s’approprie donc le thème du N&B pour proposer un dossier exceptionnel de cinquante pages dans le numéro daté du mois d’octobre. Transversal et documenté, pragmatique et moderne : c’est la philosophie qui a guidé l’écriture de ce dossier. Assurément, à sa lecture, vous possèderez toutes les clés pour vous lancer dans cet univers créatif qui semble sans cesse se renouveler au gré des nouveautés numériques, aussi bien dans le domaine du matériel que du logiciel. Pour notre plus grand plaisir. Ne manquez pas également notre test terrain des fujifilm X20, X100s et X-E-1 : un témoignage dans la grande tradition des Expériences Digitales du magazine. Enfin, découvrez nos tests des boîtiers qui ont fait l’actualité de ces derniers mois au rayon des nouveautés, notamment du Canon EOS 70D (est-il en mesure de titiller le Nikon D7100 ?) du Panasonic GX7 ou encore du Sony RX100 II, qui succède au RX100, dont le plébiscite sur le segment des compacts expert dans l’opinion ne cesse de grandir. Bonne lecture !

Commenter ce produit

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

5 commentaire(s).

Messages

  • Messieurs,

    Vous avez consacré un numéro au noir et blanc. On a envie de crier REMBOURSEZ, car pas une seule photo en noir et blanc !!!
    Toutes les photos en noir et blanc virent vers le cyan ou le vert ! Un comble pour un numéro consacré à ce sujet.

    Aucun plaisir à découvrir une telle revue mal imprimée. Si j’avais vu davantage, je n’aurais pas acheté. Je me sens floué sur la marchandise.

    Comparez avec Réponses Photos qui a sorti un numéro sur le même sujet : de vrais noir et blanc...

    J’ajoute également que vos articles consacrés au sujet sont assez mal fagotés : confus et peu structurés.

    Cordialement.

Voir tous les commentaires

Messages

  • Bonjour,

    J’ai une nouvelle fois acheté votre magazine, pour son dossier n&b. Merci pour sa densité !
    Le bonus, c’est le dossier des courroies, car je dois changer la mienne.
    Je suis étonné du choix du tout "attaché par le dessous"
    Dans mes recherches, c’est un mode de transport que j’ai exclu d’office, car me semblant risqué pour les boitiers, et très cher dès qu’on a besoin d’un plateau type Arca Swiss.
    Du coup, je me suis arrêté sur la Crumpler Singapore Sling (pas encore acheté)(critères : large, néoprène pour son rôle amortisseur, et ne descend pas trop bas, pour que l’écran du boitier n’entre pas en contact avec la boucle de ceinture), deux fois moins cher (j’ai 2 boitiers à transporter donc à équiper), et capable des mêmes manipulations que les couteux Black Rapid et consors. L’alternative aurait été un harnais, mais je n’ai rien trouvé de convaincant (soit gênant pour l’orientation portrait, soit les sangles descendent trop bas) chez Trekking, par exemple.
    Vous dites rapidement que c’est pour des raisons ergonomiques que vous avez retenus la solution de l’attache par le dessous : pourriez-vous être plus explicites s’il vous plait ? Ne cela ne risque pas d’entrainer des contraintes mécaniques fragilisant le grip (boitiers Pentax : le grip n’est pas pénétrant dans le boitier) ?

    • Bonjour,

      Merci pour votre commentaire – il est toujours intéressant de voir comment nos articles sont perçus. Pour commencer, le dossier ne concerne pas les courroies en général, mais juste les courroies de type sling. Nous voulions faire le point sur ce mode de portage qui a le vent en poupe et voit régulièrement de nouveaux intervenants apparaître, par exemple CustomSLR pour n’en citer qu’un, importé en France par Digit Access.

      Cette nuance est importante, car il n’est pas dit que nous rejetons les courroies standards (même si à titre personnel je les ai abandonnées dès qu’une sangle sling m’est passée entre les mains). Mais je sais qu’en matière de portage (courroie, sac photo, trépied…), la subjectivité de chacun va à l’encontre de préconisations d’emploi purement objectives, fondées sur de simples critères techniques. Notre choix est uniquement de nature éditoriale, pour examiner l’offre du marché et montrer les différences entre les marques proposant de telles sangles.

      Pourquoi l’attache par le dessous ? Parce que c’est une manière de porter un appareil plus confortable dès quil prend un peu de poids : pas d’appui sur le cou, pas de risque de glissement sur l’épaule si la sangle n’est pas croisée autour du torse. Et en réglant bien la hauteur, l’appareil et son optique reposent sous, sur ou au-dessus de la hanche selon les circonstances et la taille de l’objectif. Devant ou derrière. Une souplesse intéressante, d’autant qu’avec un accessoire, il est possible d’obtenir une immobilisation au niveau de la taille, en profitant de sa ceinture. Par exemple pendant une marche sur un terrain accidenté.

      Le dispositif est-il sûr ? En plus de deux ans, pas un seul incident, même avec un EOS 1D Mark III, un Nikon D3s,un Sony A99 avec un 70-200 f/2,8 et des appareils par dizaines que j’ai pu tester. Il m’est juste arrivé d’avoir à sécuriser avec un peu de gaffer, un verrou de sécurité vissant, sur un mousqueton d’une Black Rapid. En ville, en voyage, pendant la marche. Je n’ai pas d’expérience avec mon K5 et un grip… vu que je n’ai pas de grip. Sachez que la partie entrante d’une poignée d’alimentation (autre que Pentax) n’est que pénétrante, sans fixation spécifique au boîtier, donc la contrainte ne se passe (principalement) qu’au niveau de la fixation grip/boitier. Avec une optique standard, je ne pense pas qu’il y ait de problème. Avec un lourd télé, la fixation de la sangle doit logiquement être réalisée au niveau du collier de l’optique. Carry Speed offre d’ailleurs une double solidarisation dans ce cas avec certains modèles de sling : sous l’appareil et sur le collier, grâce à une sangle secondaire.

      Bien à vous,

      Laurent

  • Messieurs,

    Vous avez consacré un numéro au noir et blanc. On a envie de crier REMBOURSEZ, car pas une seule photo en noir et blanc !!!
    Toutes les photos en noir et blanc virent vers le cyan ou le vert ! Un comble pour un numéro consacré à ce sujet.

    Aucun plaisir à découvrir une telle revue mal imprimée. Si j’avais vu davantage, je n’aurais pas acheté. Je me sens floué sur la marchandise.

    Comparez avec Réponses Photos qui a sorti un numéro sur le même sujet : de vrais noir et blanc...

    J’ajoute également que vos articles consacrés au sujet sont assez mal fagotés : confus et peu structurés.

    Cordialement.

    • Cher Jean-Pierre

      Je prends note de votre message.
      Se pourrait-il que l’exemplaire que vous avez acheté soit effectivement mal imprimé, car ceux en notre possession montre une qualité d’impression irréprochable ou nous n’avons pas noté les déviances colorimétriques que vous évoquez. Je peux vous proposer de vous adresser un autre exemplaire de ce numéro.

      Toutefois je ne sais pas si cette proposition saura vous satisfaire tant notre sujet est je vous cite "mal fagotés : confus et peu structurés".
      Vous ne manquez pas de citer un de nos confères. Vous avez raison leur numéro est vraiment réussi ... et très complémentaire aux thèmes que nous proposons.
      Sur l’appréciation de la qualité de nos contenus je ne partage bien évidemment pas votre avis, sans vouloir pour autant me justifier.

      Pour autant j’imagine qu’avant d’acheter ce numéro, qui plus est avec une proposition différente et de très haut niveau de la part de Réponses Photo ce mois-ci, vous nous avez feuilleté... et que ce contenu confus et peu structuré vous a quand même décidé à l’acheter. Cherchez l’erreur...

      Je laisse nos autres lecteurs juger sur pièce (c’est la loi de notre métier) et peut-être témoigner ici s’ils en ont envie ; mais quelque chose me dit au regard des premiers retours parvenus à la rédaction, qu’ils ne sont pas du même avis, et surtout un peu plus objectif que ce brûlot que vous nous adresser sans mesures et qui au final ne sert ni MDLP ni RP.. si tant est que c’était votre objectif !

      Bien cordialement,

      Vincent TRUJILLO
      Directeur des Publications

    • Monsieur,

      Je viens de sortir de deux librairies (en Belgique) et j’ai consulté le même numéro.

      Cette revue a le même problème dans ces deux librairies : il y a bien pour tous les noir et blanc un virage de couleur. Les noir et blanc ne sont pas des noir et blanc : ils virent bien vers le cyan ou le vert.

      Peut-être est-ce un lot défectueux, mais j’émets des doutes étant donné le fait que même ailleurs les noir et blanc semblent être victimes d’un virage ! J’ai aussi demandé l’avis de deux amis photographes sans rien leur dire évidemment. Question : « Que penses-tu de ces noir et blanc ? ».

      Si réellement vous avez un numéro impeccable sur ce plan-là à me fournir ? Je vous communique ici mon adresse mail où vous pouvez reprendre contact avec moi.

      L’erreur est humaine.

      Quant à la tenue des articles, c’est la manière de présenter les choses qui dérange. Vous courez plusieurs lièvres à la fois sans aller très loin.

      Faites un jour un numéro COMPLET (pas entre trois ou quatre autres articles) sur la manière de traiter un très bon noir et blanc et ce d’une manière pédagogique (pas à pas) et approfondie en Photoshop et Lightroom (il faut bien s’arrêter quelque part !). Cantonnez-vous « au seul noir et blanc » et non aux virages et aux « à la manière de » divers photographes.

      Merci d’avoir réagi.

      Cordialement