Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

ON1 Photo Raw 2019.1 : cadeau de fin d’année

03/01/2019 | LAURENT KATZ

Chez l’éditeur ON1, on ne chôme pas. La toute nouvelle version 2019 de ON1 Photo Raw méritait quelques ajustements inévitables après une sortie apportant une multitude de nouvelles fonctions. Cela été fait avant Noël et l’année 2019 s’annonce déjà riche en évolutions.

ON1 Photo Raw 2019 sorti en novembre fait déjà l’objet d’une mise à jour. Lancer une nouvelle version majeure, c’est inévitablement faire face à des bogues et des dysfonctionnements qu’une équipe de développement ne peut prévoir en intégralité. Sans parler des petites fautes d’ergonomie que les usagers ont vite fait de repérer. D’où les versions revues et corrigées qui font suite aux lancements des logiciels… mais aussi des appareils photo.

La version 13.1 apporte [« des améliorations suggérées par les utilisateurs et des corrections de bogues » indique l’éditeur du logiciel. Justement, nous en avions détecté un, assez sévère, affectant l’empilement de mise au point (focus stacking) qui produisait un résultat inacceptable. Il semble corrigé, avec un alignement plus précis des différentes photos prises avec une mise au point décalée par rapport aux autres. Avec plus de précision dans les zones de bokeh ou comportant de l’eau. Par ailleurs, l’image résultante, en option, fait l’objet d’une mise en calques, avec pour chaque photo de base son masque de fusion, laissant le photographe opérer des ajustements au besoin. Et la fenêtre de la commande propose de zoomer et de déplacer la prévisualisation du résultat.

JPEG - 66.4 ko
Les images d’un empilement de mise au point sont mises en calques, chacune avec son masque de fusion
JPEG - 219.7 ko
L’empilement de mise au point a été considérablement amélioré (à droite) par rapport à la version 2019 initiale du logiciel (à gauche). (Cliquer pour agrandir)).
(photo LK)

ON1 indique que la détection de visage a été affinée, pour signaler les visages plus petits et diminuer les fausses reconnaissances. L’inversion et le copier/coller de masque sont plus « prévisibles » et la sauvegarde d’images composée de calques est plus rapide avec un encombrement optimisé. En matière d’importation d’une photothèque Lightroom, le statut Retenu du logiciel Adobe est transcrit en Cœur sous ON1 Photo RAW. Et pêle-mêle : la liste des mots clés est importable ou exportable ; le dialogue de fusion HDR offre le zooming et le déplacement ; les propriétés d’un calque sont réinitialisables ; le préréglage de l’outil Crop (recadrage) est maintenu entre photos…

Enfin, des appareils récents sont pris en charge : Fujfillm GFX 50R, Leica C-Lux, Nikon Z6, Nikon D3500, Pentax K-1 II et Sony HX99. C’est en février, dans le cahier Workflow du numéro 113 du Monde de la Photo, qu’est prévue la publication d’un banc d’essai du logiciel.

ON1 Photo Raw 2019 est vendu, taxes incluses et en solde en ce moment, pour 107,99 $ou 83,99 $ en mise à jour d’une version antérieure, pour cinq activations sous macOS (10.11 ou plus) ou sous Windows (7, 8 et 10, avec des mises à jour en 64 bits seulement) et une carte graphique compatible OpenGL 3.3 ou supérieur. La version plug-in s’intègre à Photoshop CS6 ou CC, Photoshop Elements 14 au minimum, Lightroom 6 ou Classic CC et Apple Photos. Une version d’essai est accessible gratuitement pour une durée de trente jours.

- Le site d’ON1

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages