Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Olympus 75 mm : télé lumineux pour Micro 4/3

24/05/2012 | Laurent Katz

La famille des optiques Micro 4/3 se développe à pas de géant. Après Panasonic il y a quelques jours, c’est au tour d’Olympus de présenter un nouvel objectif, une focale fixe techniquement ambitieuse.

L’art de la formule

Incontestablement, les hybrides confirment leur envol ce que prouve un parc optique en plein développement. Avec pour le Micro 4/3, des membres signés Olympus, Panasonic, Sigma et Voigtländer. Et sans doute, un de ces quatre, Tamron et Tokina qui sont membres du consortium Micro 4/3.

Le M.Zuiko Digital ED 75mm f/1,8 est une optique à la fois séduisante et irritante. Malgré un prix musclé (899 €), elle est livrée sans pare-soleil et ne présente pas d’échelle de distances. C’est hélas devenu tendance… La fabrication est en métal, à l’image du grand-angle 12 mm et de la focale à portrait qu’est le 45 mm f/1,8 (ne pas oublier le facteur multiplicatif x2 qu’induit le Micro 4/3).

Tous les efforts ont été semble-t-il placés sur la formule optique, mettant en œuvre trois lentilles en verre ED et deux en verre HR, ce dernier participant à la réduction de la taille et des aberrations sphériques. Et pour le traitement multicouche des lentilles réduisant les réflexions internes, c’est la technologie ZERO ou « Zuiko Extra-low Reflection Optical » qui est emplyée. Déjà introduite sur le 12 mm qui, on en remet une couche, offre échelle des distances ET de profondeur de champ.

Ce téléobjectif est très lumineux : f/1,8 n’est pas une valeur courante quand l’angle de champ est celui d’un 150 mm en équivalent 24 x 36. Les amateurs aimant jouer sur la faible profondeur de champ vont être à la fête, d’autant qu’Olympus a placé un diaphragme circulaire à neuf lamelles, gage d’un bokeh engageant. La motorisation de la mise au point est du type MSC, donc rapide et silencieuse pour éviter tout bruit lors d’une captation vidéo. Ce 75 mm est attendu pour juillet. Quant au 60 mm Macro en préparation, il se laisse encore désirer.

- Le site d’Olympus

Fiche technique

M.Zuiko Digital ED 75mm f/1,8

  • Type : focale fixe
  • Focale : 75 mm (150 mm éq. 24 x 36)
  • Monture : Micro 4/3
  • Formule optique : 10 éléments (3 ED, 2 HR) en 9 groupes,
  • Protection : -
  • Bague de mise au point : oui
  • Motorisation : MSC
  • Stabilisation : -
  • Ouverture maximale : f/1,8
  • Ouverture minimale : f/22
  • Diaphragme : 9 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 84 cm
  • Grandissement : 0,2x (eq. 24 x 36)
  • Accessoires : pare-soleil LH-61F optionnel
  • Diamètre du filtre : 58 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 69 x 64 mm
  • Poids : 305 g
  • Prix : 899 €

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Comme il a déjà été dit, les objectifs pour mFT sont TROP CHERS !!!
    Au supermarché, on trouve des 85/1.8 USM Canon pour 355 € qui font le même travail ....en mieux (PDC 2x plus faible en 24x36 à PO). Cherchez l’erreur !

    Parfois, je me demande réellement si le service marketing Olympus ne vit pas sur une autre planète...
    Alors, certes, on me dira que l’objectif a une meilleure finition que le canon cité, qu’il a le MSC (l’USM est légèrement bruyant) et qu’on peut l’utiliser sans réserve en AF ciné contrairement à Canon (pour le moment), que les cadrages sont plus serrés et que la formule est plus sophistiquée (3 verres ED !!!).

    À celà, je réponds que la débauche technique est inutile étant donné le public visé (expert/Pros). Accessoirement, 3 verres ED sur un 75/1.8 , c’est trop.
    Chez Canon, on se contente de 2 verres UD pour le 135/2 EF (si on considère le 75/1.8 comme équivalent à un 150/1.8 en 24x36 ).
    L’aura du 24x36 est telle chez les pros, que je vois mal comment Olympus pourrait attirer un pourcentage significatif d’experts/pro vers le mFT, surtout après le fiasco retentissant du FT !

    Je passe également sur le paresoleil à ....visse et en option ! Ça fait légèrment foutage de gueule....
    Les nouveaux dirigeants d’Olympus ont-ils réellement l’intention de redresser leur boîte ou de jouier à "ça passe ou ça casse" ?

  • Un OM-D + 75/1.8 ED MSC = 1100+ 900 = 2000 €

    Chez Canon (en SP ), on trouve un 5D II + 85/1.8 EF USM = 1850 + 355 = 2200 €

    Paraît que le MFT est moins cher que le 24x36 !!!!

    Certes, le tarif Olympus n’est pas SP. Le problème est que je n’ai pas encore vu d’offre SP chez Oly...

    • Pour répondre à Eric, je ne trouve pas pertinent de comparer un 5D II à un olympus OM-D.
      Ce serait comme comparer un 4x4 de 2 tonnes avec un roadster sous prétexte qu’ils coûtent à peu près le même prix.
      Je suis d’accord pour dire que cet objectif, pour exceptionnel qu’il paraît être, est trop cher. Mais il faut comparer à ses concurrents 75mm/80mm moins ouverts en micro 4/3. Sinon, on compare des choux et des carottes.
      J’espère juste que cet objectif "délirant" donnera des idées plus réalistes à Pana... ou Sigma !

    • Pour répondre à eric H, il est au contraire pertinent de comparer le 5D II et le mFT.Pourquoi ?

      Les gens du marketing Olympus n’arrêtent pas de nous bassiner que le format FT (et sa variante mFT ) est l’avenir de la photographie.
      C’est ce qu’ils nous répètent depuis 10 ans (Au moment de la présentation du mock-up du E-1 ).
      Où en sommes-nous 10 ans plus tard ?

      - Le concept FT initial est pratiquement mort, Olympus l’ayant laché pratiquement au moment du lancement du Panasonic G1 (Et malgré les déclarations rassurantes initiales).

      - Les rares professionnels qui ont adhéré au FT sont partis sous d’autres cieux...et ils ne reviendront pas bien évidemment.

      - Je passe sur les problèmes de gestion du groupe qui ont passablement émoussé la confiance des investisseurs.

      - La position des leaders du marché (Canon/Nikon ) n’a fait que se renforcer au fil des années...

      - La concurrence s’est renforcée avec l’arrivée de nouveaux acteurs sur le créneau du mirrorless : Panasonic/Samsung/Fuji/Sony/Pentax/Ricoh.

      Dans ces conditions, les parts du gateau seront plus petites et on voit mal comment Olympus pourra offrir une gamme optique décente pour pouvoir prétendre concurrencer les leaders.

      Je ne suis pas d’accord non plus sur le fait de comparer le 24x36 à un 4x4.
      Durant "l’ère argentique", le format 24x36 était considéré comme portable. Pas de raison que ça change.
      Vous vous appuyez malheureusement comme beaucoup d’autres sur des arguments conjoncturels ( poids des boîtiers 24x36 ACTUELS, poids des GROS TÉLÉS marginaux en terme de vente. )

      Si le poids des boîtiers 24x36 est trop élevé, c’est uniquement pour des raisons de positionnement marketing : Canon/ Nikon ne proposeront pas un boîtier 24x36 de
      500g s’ils sont obligés de le vendre 2000 €.
      C’est le coût et la technologie disponible pour la fabrication de ces capteurs qui font que le marché est ce qu’il est.
      Ce que vous oubliez, c’est que la technologie évolue et que le coût des capteurs 24x36 va BAISSER.
      Canon a largement les moyens de faire un reflex 24x36 pesant 600-700g voire moins de 500g avec la technologie SLT.
      À ce moment là, les fabricants pourront proposer un boîtier 24x36 à peut-être 1.000 € (en SP ) et Olympus aura alors bien du mal à justifier le prix de vente de son OM-D
      avec son capteur 4x plus petit...
      Du coup, la pertinence des formats APSC et mFT ne sera plus du tout aussi évidente que ce qu’on veut bien nous faire croire aujourd’hui...

  • Et beh ça ronchonne dur dans les commentaires :)

    Toujours est-il que ce merveilleux 75mm est rivé à mon OM-D et que j’en suis absolument ravi.
    Le seul qui fait un peu la gueule c’est mon D700 (avec son 85mm F/1.4 dessus) qui fait plutôt office de presse papier ces derniers temps.
    En fait, il ne me sert plus qu’en intérieur/Studio...

    Sinon pour peu que l’on soit un peu dégourdi on trouve le 75mm bien en-dessous du prix public annoncé et à ce prix il n’y a plus rien à regretter.
    Tous les tests sont unanimes, c’est une merveille (d’ailleurs j’ai hâte de lire un test de JMS).
    Un exemple en passant :
    http://www.photoreview.com.au/reviews/lenses/m4-3/olympus-m.-zuiko-digital-ed-75mm-f-1.8-lens

    "The M. Zuiko Digital ED 75mm f/1.8 lens has produced the best set of test results of any lens we have tested in the last decade. Couple that with superior build quality, compact size and ease of use with the E-M5 (and other) camera bodies and it’s difficult not to be impressed."

    Bon, après on peut avoir envie de faire de la musculation tout en promenant son matériel photo. Moi, ça m’a passé ;)

    • Tout a fait d’accord, le plus comique, c’est que cette fois le "rationnel" Éric-p nous compare un 85 mm FF a un objectif olympus équivalant a un 150 F1,8 en FF, ça c’est vraiment tordant. Le jour ou canon ou nikon sortiront un 150 mm F1,8 (Pas un F2.0, j’insiste) au prix de 900 euros, alors on pourra discuter le coup avec notre pourfendeur du micro 4/3. ..... Mais comme les prédictions des témoins de Jéhovah qui voient la fin du monde arriver chaque année, Éricp, lui, voit chaque année arriver la fin du micro 4/3. Eh, Éric, c’est pas demain la veille, avec zeiss et tousnceux qui investissent, les ventes des reflex qui diminuent et celles des autres formats qui augmentent, on a du temps devant nous.....

    • le format 4 3 tier est totalement foutu sur un reflex capteur bien trop petit pour les bridges et les compacts cela reste possible mais se format est batard trop carre trop petit peu evolutif voila pourquoi le renoncement d olympus a creer de nouveaux reflex et surtout trop cher

  • 3 ans plus tard, je tombe sur cet article.
    Car, bien qu’amateur de contrôle de profondeur de champs, je tiens à randonner "léger". Aussi, après hésitations et comparaisons, j’ai opté pour un hybride en Micro 4/3, le tout petit et léger GM1. Eh bien oui , chacun son compromis. Je sais que les sectes, les totalitaires, les identitaires ont un problème avec la diversité.
    C’est ainsi, je n’ai pas les mêmes critères que M.Eric P ; mais pourquoi veut-il éradiquer ce qu’il n’a pas choisi en 2012. Peut-être un jour sera-t-il intéressé par un matériel plus léger, moins encombrant, plus discret que son -pourtant merveilleux- réflex. Peut être un jour voudrais-je de nouveau photographier avec un 24x36, et les viseurs et écrans ayant t progressé, je choisirai probablement un "mirrorless". J’espère juste avoir le choix, encore, et que l’un n’ait pas écrasé l’autre.

    Pour le moment ce 75/1,8 Oly me fait de l’œil. Et je n’ai que faire des tristes sires qui ne veulent voir qu’une tête.
    RdV dans 3 ans ?