Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Olympus Tough ! TG-5 : des améliorations intéressantes

18/05/2017 | MARC MITRANI

Chez Olympus, les TG se suivent et se ressemblent. Après un TG-4 réussi, le compact tout-terrain vedette du constructeur est fort logiquement baptisé TG-5. Des améliorations bienvenues en font un produit digne d’intérêt.

Ne vous attendez pas à une révolution côté design : le TG-5 est quasiment identique au TG-4, qui en son temps reprenait lui-même l’aspect du TG-3. Ça n’est à vrai dire pas un problème, tant le boitier est bien conçu. On note toutefois la présence d’une nouvelle molette de contrôle, plus agréable à utiliser avec des gants ou dans des conditions difficiles et l’agrandissement du grip qui devrait encore améliorer la prise en main. Côté résistance, difficile de faire mieux pour un produit grand public : le TG-5 est étanche jusqu’à 15 mètres de profondeur, résiste à une chute de 2,10 mètres sur sol dur, à un écrasement de 100 kg et fonctionne jusqu’à -10°C. En fait, les principaux changements sont à rechercher dans les entrailles de la bête. Le capteur 12 Mpxl 1/2,3’’ rétroéclairé du TG-5 replace le 16 Mpxl du TG-4. Cette baisse de définition sans changement de la taille du capteur est a priori une bonne nouvelle : en étant de plus grande taille, les photosites devraient être moins sensibles au bruit numérique lors d’une montée en Iso. Autre nouveauté, l’intégration du processeur d’images TruePic VIII, déjà rencontré dans l’OM-D E-M1 Mark II. Il autorise la captation vidéo en 4K, mais aussi en Full HD 240 im/s et donne accès au mode « Pro Capture » déjà rencontré sur les OM-D. La mise au point manuelle s’enrichit d’un focus peaking afin de faciliter son réglage. Les images fixes sont enregistrables en Raw, mais aussi en « Super fin », nouveau mode Jpeg moins compressé que le mode « fin ». L’objectif 25-100 mm f/2-4,9 (équiv. 35 mm) ne change pas, mais il est complété d’un nouveau vitrage antibuée qui devrait limiter ce désagrément en cas de fortes variations de température.

PNG - 404.3 ko
Le TG-5 peut être équipé de nombreux accessoires dont un diffuseur de lumière qui rendra service pour la réalisation de prises de vue macro.

Le TG-5 embarque un GPS, une boussole, un manomètre et un indicateur de niveau auxquels s’ajoute un thermomètre. Ces données peuvent être enregistrées en temps réel et intégrées aux images lors de la lecture grâce à l’application Image Track (iOS et Android). Pour le reste, on retrouve les traditionnels filtres et modes scènes, les fonctions macro et microscope qui peuvent enregistrer des images à 1 cm du sujet. Pour un meilleur rendu, on utilisera le guide ou le diffuseur de lumière, deux accessoires optionnels que nous avions appréciés lors de notre test du TG-4. À ce sujet, Olympus propose toujours plus d’accessoires afin d’optimiser l’utilisation du TG-5 (compléments optiques, sangles, caisson de plongée profonde, etc). Ceux-ci existaient déjà pour le TG-4 et sont compatibles avec son remplaçant à la notable exception du caisson de plongée profonde, remplacé par un nouveau modèle.
Le TG-5 sera disponible à la mi-juin pour 499 €
Plus d’infos par ici.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages