Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Olympus sur le front des compacts

10/01/2012 | LAURENT KATZ

En ce début d’année, c’est la vague grand public qui anime les lancements d’Olympus. Avec comme points commun la généralisation des filtres artistiques, présents en plus ou moins grand nombre sur tous les modèles, même les plus modestes.

Choix automatique du bon mode Scène avec i-Auto, Shadow Adjustment Technology pour éclaircir les zones sombres, filtres magiques, mode Beauty pour peaufiner le rendu des visages, logiciel iB embarqué et téléchargeable de l’appareil à l’ordinateur sans liaison Internet ou CD-Rom... voilà ce qu’offrent la majorité des modèles lancés cet hiver. Et le HDR apparaît sur quelques modèles.

Voici l’essentiel concernant les compacts à venir, le site d’Olympus fournissant les fiches détaillées de chacun des modèles.


La série UZ, comme Ultra Zoom, est celle des compacts dotés d’un zoom surpuissant. Comme sur les bridges d’autres marques, une catégorie délaissée aujourd’hui par Olympus qui l’a pourtant inventée en argentique et lui a donné ses lettres de noblesse en numérique. Le SP-720UZ met en œuvre une fonction HDR (HDR Backlight Adjustment) que ne possède pas le SP-620UZ qui, lui, dispose du Multi-motion Movie IS pour filmer en marchant et obtenir une certaine stabilité. Le premier offre une douzaine de filtres magiques, quand le second en propose onze, tous deux ayant un mode 3D. Les modes Priorité ne sont pas proposés sur ces compacts au zoom ambitieux et multipliant les fonctions ludiques, la 3D par exemple.

  • SP-720UZ (249 € fin mars) : Cmos 14 Mpxl stabilisé, vidéo 1080p, zoom 26x 26-676 mm (éq. 24 x 36), LCD tactile 3 pouces/460 kpts.
  • SP-620UZ (199 € fin janvier) : CCD 16 Mpxl stabilisé, vidéo 720p, zoom 21x 25-525 mm (éq. 24 x 36), LCD tactile 3 pouces/230 kpts.

Le SZ-14 comporte un zoom 24x, mais il n’appartient pas à la série SP, post-fixée « UZ ». Comprenne qui pourra dans les dénominations ! Sans doute en raison d’un design plus soigné, plus en courbes arrondies. Il allie la stabilisation Multi-motion, pour la vidéo à la présence de onze filtres artistiques. Mais comme les SP précités, il n’y pas de modes Priorités.

* SZ-14 (249 € mi janvier) : CCD 14 Mpxl stabilisé, vidéo 720p, zoom 24x 25-600 mm (éq. 24 x 36), LCD tactile 3 pouces/460 kpts


Le SH-21 esst un modèle de poche encore abordable et surtout très fin vu le zoom 12,5x qu’il intègre. Il embarque une multitude d’atouts, comme la stabilisation Multi-Motion IS pour compenser les mouvements du vidéaste qui filme en marchant, dix filtres magiques, les rafales à 7 im/s et le panorama par balayage, une première chez Olympus. Et son capteur Cmos rétroéclairé le fait monter à 3 200 Iso. Doté d’un LCD tactile, il met au point et déclenche suite à une simple pression sur l’écran. Pas mal pour 209 € !

  • SH-21 (249 € début janvier) : BSI Cmos 16 Mpxl stabilisé, vidéo 1080p, zoom 12,5x 24-300 mm (éq. 24 x 36), LCD tactile 3 pouces/460 kpts.

Voici une nouvelle famille de compacts Olympus : la série VR. Design métal, boîtier fin, grip en façade. Photo en 3D, neuf filtres magiques sont le lot des deux modèles qui, pour des prix attractifs, offrent des zooms de grande amplitude démarrant à 24 mm (éq. 24 x 36) et un afficheur de 3 pouces et 460 kpts.

  • VR-360UZ (149 € début février) : CCD 16 Mpxl stabilisé, vidéo 720p, zoom 10x 24-240 mm (éq. 24 x 36), LCD 3 pouces/460 kpts, compatibilité carte Eye-Fi.
  • VR-340UZ (129 € fin février)  : CCD 16 Mpxl stabilisé, vidéo 720p, zoom 12,5x 24-300 mm (éq. 24 x 36), LCD 3 pouces/460 kpts, compatibilité carte Eye-Fi.

TG-320, avec un T comme tough, mot emblématique qui désigne chez Olympus les compacts endurcis. Celui-ci est le premier de la gamme, le plus économique. Son étanchéité ne l’amène qu’à 3 m. Il supporte les chutes de 1,5 m et se rit des -10°. Il photographie en 3D, propose huit filtres magiques. Un modèle qui convient tout à fait à un usage familial, à la neige ou à la plage. À confier aux enfants brise-tout pour les initier à la photographie.

  • TG-320 (169 € mi-janvier) : CCD 14 Mpxl stabilisé, vidéo 720p, zoom 2,8x 28-102 mm (éq. 24 x 36), LCD 2,7 pouces/230 kpts, compatibilité carte Eye-Fi.

Revêtu d’un boîtier tout en rondeur et décliné en six couleurs vives, le VH-210 offre pour moins de 90 € un étonnant faisceau de caractéristiques , la majorité des technos logicielles d’Olympus y étant présente. Sauf la vraie stabilisation, réalisée numériquement ici.

  • VH-210 (99 € mi-janvier) : CCD 14 Mpxl, vidéo 720p, zoom 5x 26-130 mm (éq. 24 x 36), LCD 3 pouces/460 kpts, compatibilité Eye-Fi.

La série VG est l’entrée de gamme. Pas de stabilisateur optique ou mécanique ici, mais quand même le trio i-Auto, SAT et sept filtres magiques (9 pour le VG-170). Le VG-170 se distingue par un flash plus puissant (mode Long Flash associé à une augmentation de la sensibilité pour photographier à 15 m).

  • VG-170 (99 € mi-janvier) : CCD 14 Mpxl, vidéo 720p, zoom 5x 26-130 mm (éq. 24 x 36), LCD 3 pouces/460 kpts, compatibilité carte Eye-Fi.
  • VG-160 (89 € début janvier) : CCD 14 Mpxl, vidéo 720p, zoom 5x 26-130 mm (éq. 24 x 36), LCD 3 pouces/230 kpts.
  • VG-150 (79 € début janvier) : CCD 12 Mpxl, vidéo 720p, zoom 4x 27-108 mm (éq. 24 x 36), LCD 2,7 pouces/230 kpts.

- Le site d’Olympus

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ulule Lemondedelaphoto
CEWE