Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Olympus : visite du centre de maintenance à Coimbra

17/10/2015 | Patrick Lévêque

L’occasion de visiter les centres de maintenance des fabricants d’appareils photo étant fort rare, nous avons profité de l’invitation d’Olympus pour découvrir dans le détail le centre portugais de Coimbra au sud de Porto.

C’est au pas de charge que nous avons visité le centre de maintenance et de réparation d’Olympus à Coimbra au Portugal sous la houlette de son responsable Richard Sousa. Avec environ 60 000 appareils traités chaque année, le site de Coimbra est dédié à tout ce qui touche à la réparation des appareils estampillés Olympus pour l’Europe de l’Ouest. Deux autres sites en République tchèque et en Russie se chargent des pays de l’Est pour le premier et de la Russie pour le second. Le site de Coimbra est organisé selon un processus strict séparant toutes les étapes du processus de maintenance. Afin de raccourcir les délais de réparation, Olympus a mis en œuvre un nouveau cycle de maintenance optimisé appelé « Direct Delivery Project ». Cette réorganisation a touché l’ensemble du cycle de maintenance, de l’envoi du matériel par son propriétaire à l’optimisation de la totalité du cycle de réparation jusqu’à sa réexpédition au propriétaire. Le délai de réparation est ainsi passé d’une moyenne de deux à trois semaines de délais à moins d’une semaine. À son arrivée au centre, la récupération du matériel se fait désormais dans un esprit plus écolo avec un tri des déchets d’emballage séparant le plastique du carton. Le matériel est trié selon la nature et la panne du matériel du matériel puis acheminé en réparation dans une salle blanche. Chaque matériel est réparé par un opérateur unique. Ce dernier a la charge de tout le processus de réparation sous la supervision d’un chef de service. C’est également l’opérateur qui signera le document final de validation de la réparation après tout un protocole de test selon la réparation subie.

Les possesseurs d’OM-D E-M1 et d’optiques pros sont bichonnés par Olympus avec une chaîne de réparation qui leur est totalement dédiée. Ce « Service Plus » comprend une prise en charge du matériel à domicile, une hotline spéciale, un service de réparation express, une ligne de maintenance dédiée et six mois d’extensions de garantie.
Coimbra est également un centre de hotline multilingue capable de renseigner l’utilisateur et d’évaluer le type de panne. Le site d’Olympus, multilingue lui aussi, permet d’organiser le départ de l’appareil vers Coimbra pour la réparation.
Olympus dispose également d’une cellule mobile dédiée au nettoyage et aux réparations mineures des capteurs que l’on pourra trouver régulièrement sur les grandes manifestations photo européennes comme la Photokina.

JPEG - 171.3 ko
Le centre de réparation de Coimbra est situé à quelques kilomètres au sud de Porto.
JPEG - 149.3 ko
Richard Sousa, Manager du centre, a été notre guide durant toute la visite du site.


JPEG - 189.7 ko
La gestion des entrées et des sorties du matériel est située dans le même bâtiment. Nous sommes ici dans la partie qui gère les entrées du matériel à réparer. Chaque opérateur note scrupuleusement les conditions de garantie, le numéro de série et les coordonnées de l’expéditeur et constitue la feuille de réparation qui accompagnera le matériel jusqu’à sa sortie. Le matériel bénéficiant du Service Plus est placé dans une boîte rouge afin de faciliter la rapidité de traitement des réparations.

JPEG - 168.8 ko
Une fois réparé, le matériel est envoyé vers le service d’expédition qui se chargera de la préparation du colis, de l’émission de la facture et du choix du transporteur.
JPEG - 181 ko
Si le matériel est encore sous garantie et que les réparations s’avèrent trop longues et/ou trop coûteuses, le matériel est échangé par du neuf et puisé directement dans le stock prévu à cet effet.
JPEG - 188.6 ko
La salle blanche est réservée au personnel chargé de la réparation et de la maintenance du matériel. L’entrée se fait par un SAS spécial pour nous débarrasser de l’électricité statique et des poussières. Chaque personne entrant en salle blanche est dotée d’une blouse et d’une calotte pour les cheveux. Les visiteurs sont également priés de porter des protections pour les chaussures.

JPEG - 189.1 ko
La salle blanche est divisée en cinq rangées divisées en 16 postes de travail. Une ligne est spécialement dédiée au Service plus pour le traitement des OM-D E-M1 et des optiques professionnelles.



JPEG - 151.9 ko
Les techniciens sont spécialement formés sur le matériel Olympus et dispose de toute la documentation du matériel directement accessible sur ordinateur. La cellule de travail est aménagée ergonomiquement pour faciliter le travail de chaque utilisateur. Ces derniers sont équipés d’un bracelet bleu antistatique afin d’éviter certains dommages sur le matériel en cours de réparation.



JPEG - 118.5 ko
Un peu plus à l’abri des regards, le centre de Coimbra dispose d’une salle spécialement conçue avec un tunnel pour la calibration des optiques professionnelles et des systèmes AF.

JPEG - 153.4 ko
Le matériel OM-D E-M1 et les optiques pros sont bichonnés par Olympus avec une chaîne de réparation qui leur est totalement dédiée.

- Photos : Patrick Lévêque

- Le site d’Olympus

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Impressionnant ! Mais vu ce dispositif conséquent, cela veut-il dire que le matériel Olympus tombe t-il si souvent en panne ????

  • c’est pour toute l’europe de l’ouest.... je ne pense pas que les Olympus tombent plus en panne que les autres. C’est sur que c’est une grosse données manquantes dans l’article. Donner le nombre d’appareil traités sans point de repère / de comparaison pourrait en refroidir plus d’un...

  • Il est certain que je préférerai une marque avec un SAV mini tout simplement parce qu’il n’y aurait que peu de panne... ;)

    Mais là quand même, la quantité de matériel et le personnel déployés, on sent qu’ils sont prêts à faire face à l’assaut !
    On ne peut pas quand même leur souhaiter qu’ils aient beaucoup de travail...
    Ceci dit, j’ai un petit XZ2, je trouve que dans l’ensemble le matériel Olympus est bien fabriqué, fonctionne bien et est fiable. Et du temps de l’argentique j’avais un OM2, et à part la ridicule vitesse de synchro au 1/60, je le préférais à un NIkon.

  • Le SAV Olympus est un des plus rapides et des plus efficaces. C’est effectivement un argument à considérer quand on achète du matériel. Certains sont bien plus longs..... Toutes les marques et tous les modèles ont leurs faiblesses mais aucun fabricant ne communique à ce sujet, ni aucun revendeur : c’est la loi du silence ! Et ne vous fiez pas aux forums, seuls les gros râleurs s’excitent sur un appareil ou une marque avec lequel ou laquelle ils ont eu des problèmes.

  • Je viens d’envoyer mon M1 pour réparation... intéressant de voir ce site. Je ne pense pas qu’il y a plus de panne chez Olympus que chez un autre fabricant. Pour ma part c’est juste un des deux tétons qui tient l’œilleton que j’ai cassé malencontreusement...
    Avec le service plus, on vient chercher mon appareil et on me le ramène. que demandez de plus ?

  • j’ai été émerveillée par les photos de la visite, car, j’ai eu un souci avec mon OMDM 1 , grâce à la révision , et grâce à vos bons soins, tout est rentré dans l’ordre, merci pour les soins apportés ; c’est très rassurant- HELENE

Ulule Lemondedelaphoto
CEWE