Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Ona X Japan Camera Hunter Bowery : série limitée

03/12/2018 | Laurent Katz

Bien sûr que l’on y met un appareil numérique, mais ce sac d’épaule au nom à rallonge a été créé pour les rares photographes qui pratiquent encore l’argentique. Et seulement deux-cent-trente exemplaires numérotés ont été produits.



Ona n’est pas une marque comme les autres. On lui doit de superbes et onéreux sacs en cuir, comme le Berlin II pour Leica ou la lignée Bowery et ses nombreuses déclinaisons comme le X Tutes ou encore le Leather Bowery en cuir noir. C’est encore à un Bowery auquel nous avons affaire ici. On y retrouve le charme intemporel du sac d’épaule en toile cirée pour repousser la pluie, sa fermeture en laiton noirci et mat, son cuir italien. Ici, pas de poche pour une bouteille ou une sangle pour trépied, sans doute trop vulgaire… même si la sangle d’épaule est dans un matériau moins noble. Elle présente trois passants élastiques, pour y caler des pellicules argentiques 35 mm.

L’intérieur offre deux petites poches pour d’autres pellicules ou, pour celui qui pratique le numérique, caser batteries et cartes mémoire. Le sac accepte un reflex ou un hybride, avec son transstandard et éventuellement une optique en plus… pas du genre grand zoom télé, car les dimensions internes ne sont que de 25,4 x 17,4 x 11,6 cm.

Le sac, vendu 225 €, est en précommande. Il a été conçu à l’initiative de James Hunt fondateur du site Japan Camera Hunt. Un collectionneur passionné d’appareils photo argentiques qui joue aussi le détective (payant !) pour trouver l’appareil que ses clients recherchent.

- Le site d’Ona

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.