Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

[PRISE EN MAINS] Akvis NatureArt 4, la nature en pixels

15/12/2011 | LAURENT KATZ

Voilà un outil qui pourrait faire hurler ceux qui défendent bec et ongle la « véracité » de la prise de vue. Ajouter des éléments naturels - un quasi-oxymore – à des images, telle est la vocation de ce logiciel.

NatureArt, c’est quoi ?

Ces éléments qualifiés de phénomènes par le logiciel sont les nuages, la pluie, la foudre, le soleil, l’eau, le feu, la glace, le givre… Une bonne base, non pas pour améliorer des photos un peu plates, mais pour réaliser des photomontages, créer des images sinon surréalistes du moins surprenantes. D’ailleurs, l’application de plusieurs effets passe par des allers-retours entre Photoshop et le plug-in. Mieux vaut dupliquer le calque d’arrière-plan et agir sur un ou plusieurs calques supplémentaires. A signaler que le rendu manque parfois de naturel et qu’il faut jouer finement des réglages si l’on souhaite agir en toute discrétion pour faire croire que l’effet a été obtenu à la prise de vue, ce qui est loin d’être gagné.

Akvis fait souvent évoluer ses produits, fournis sous la forme d’un logiciel autonome et d’un plug-in. Heureusement, la mise à jour est gratuite pour les acheteurs d’une version précédente. L’interface ne change pas d’un programme à l’autre : une zone de visualisation avec des onglets avant/après, une palette de paramètres, avec une zone explicative sur le réglage pointé par la souris, la faculté de sauvegarder des jeux de réglages.

La version 4 apporte un surcroit de réalisme de l’effet Feu, inclus dans les seules versions Home Deluxe et Business, et des réglages prédéfinis (presets).

La licence Home (plug-in ou autonome avec six effets) vaut 65,8 €. C’est 118,4 € pour la licence Home Deluxe (plug-in et autonome avec huit effets) et 173,4 € pour la licence Business qui autorise un usage commercial des images produites.

- Le site d’Akvis
- La page consacrée à NatureArt 4
- La page de téléchargement

NatureArt en images

JPEG - 70.7 ko
L’ajout d’éclairs, de pluie et d’eau
Les éclairs sont grossièrement dessinés par des segments de droite jointifs. Il conviendra ensuite, sous Photoshop, d’employer l’outil Densité-, pour « éclairer » la zone d’impact.
JPEG - 44.8 ko
L’ajout de nuages (1)
Les zones à nuages sont peintes à l’aide d’une brosse, à la taille variable. Une gomme sert à affiner la sélection.
JPEG - 54.1 ko
L’ajout de nuages (2)
La taille, l’opacité, la forme des nuages sont paramétrables. Manque un paramètre (pour une future version ?), le type de nuage (cumulus, stratus, cumulonimbus...) qui ferait gagner du temps dans l’affinage des réglages et le réalisme du rendu.
JPEG - 70.4 ko
Ajout du soleil
Pas indispensable, car manquant de naturel... mais pourquoi pas pour du photomontage ?

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Merci, l’artcile est très instructif, mais j’ai quelques commentaires concernant les illustrations. Vous dites au sujet du manque de la naturalité. J’ai travaillé avec NatureArt et je pense que avec la bonne approche, vous pouvez obtenir de meilleurs résultats que je vois sur vos photos. Pour insérer n’importe quel élément correctement, vous avez besoin de "s’adapter" à l’image, de tenir compte de toutes ses caractéristiques. Par exemple, la foudre doit avoir une forme plus naturelle, et elle ne peut pas éclairer la maison avec une lumière jaune brillante. La sélection pour les nuages est très bizarre - pourquoi l’auteur a dessiné la carte topographique sur le ciel ? Et selon la taille et l’angle des ombres, le Soleil devrait être de 30 degrés au-dessus - c’est un soleil journée radieux, pourquoi l’auteur a dessiné le Soleil jaune et terne sur la photo ?

    • De la merde ! piratage ! Bientôt y aura plus besoin d’appareil photo pour faire de la photo...

    • Bonjour,

      Je suis en partie d’accord avec vous, mais vous aurez-sans doute remarqué que sur le site, les actualités logicielles sont souvent des prises en mains (pas des tests) quand d’autres se contentent de publier une photo de la boîte et les copies d’écrans standards fournies par l’éditeur du logiciel. Il est donc impossible de passer des heures et des heures à peaufiner les images pour une simple annonce logicielle. Cependant, à faire quelques images rapidement, on remarque vite que si l’on se contente de placer un élément naturel, le résultat n’est pas très bon. Par exemple, le tracé de la foudre n’est pas prolongé par des éclairages du point d’impact, l’ajout d’un soleil ne va pas créer des ombres dans le décor ni les reflets sur les surfaces brillantes, le placement de flamme ne va pas "bruler" les herbes alentours. Et avant de créer des nuages réalistes, il faut jouer au petit bonheur la chance avant d’obtenir ce que l’on recherche, faut de préréglages. Il y a donc un travail important à réaliser pour rendre le plus naturel possible le résultat, et en ce domaine l’exigence et la subjectivité conduisent à des appréciations diverses du rendu final.

      Laurent