Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Panasonic 30 et 42,5 mm : objectifs macro et portrait stabilisés

23/02/2015 | Franck Mée

Profitant du calme post-CP+, Panasonic présente deux nouvelles optiques pour Micro 4/3, un 30 mm dédié à la macro et un 42,5 mm pensé pour le portrait, tous deux stabilisés.

Présentation

La gamme Micro 4/3 est un peu légère en matière d’objectifs dédiés à la macro. Panasonic propose un 45 mm f/2,8 stabilisé (griffé Leica) et Olympus un 60 mm f/2,8, tous deux atteignant le rapport 1:1 (permettant de remplir le cadre avec un sujet de 17 mm de largeur).

Il manque notamment l’équivalent du classique 60 mm macro. La dernière Photokina avait vu apparaître un projet de 30 mm macro chez Panasonic ; celui-ci prend désormais corps avec la présentation complète du Lumix 30 mm f/2,8 OIS. Bien entendu, celui-ci obligera à s’approcher de son sujet : au rapport 1:1, la mise au point est à 10,5 cm, ce qui ne devrait laisser que deux centimètres entre point visé et surface de l’objectif. En contrepartie, il sera un peu moins encombrant et surtout moins cher que ses prédécesseurs : il est annoncé à 399 €.

Du côté des focales fixes à portrait, la gamme est un peu plus remplie : le Panasonic Leica 42,5 mm f/1,2 offre des images (cadrage et profondeur de champ) comparables à celles d’un 85 mm f/2,4 en 24x36 mm, tandis que l’Olympus 45 mm f/1,8 se pose en alternative plus abordable et moins encombrante ; enfin, le Sigma 60 mm propose un cadrage un peu plus serré.

Panasonic propose pourtant une nouvelle optique, un 42,5 mm ouvrant à f/1,7. En concurrence frontale avec l’Olympus donc, cette optique se caractérise par une stabilisation optique (logiquement absente du concurrent, qui stabilise les capteurs de ses appareils) et par une distance de mise au point minimale réduite à 31 cm. Le tarif est là encore de 399 €, mais le pare-soleil est fourni.

- Le site de Panasonic

Fiches techniques

Panasonic Lumix G 30 mm Macro f/2,8 Asph / Mega O.I.S.

  • Type : Focale fixe macro
  • Monture : Micro 4/3
  • Focale : 30 mm
  • Formule : 9 éléments dont 1 asphérique en 9 groupes
  • Stabilisation : Optique
  • Ouverture maximale : f/2,8
  • Ouverture minimale : f/22
  • Diaphragme : Circulaire à 7 lamelles
  • Mise au point minimale : 10,5 cm
  • Rapport de reproduction : 1x
  • Porte-filtre : 46 mm
  • Dimensions (⌀ x L) : 58,8 x 63,5 mm
  • Poids : 180 g

Panasonic Lumix G 42,5 mm f/1,7 Asph / Power O.I.S.

  • Type : Focale fixe macro
  • Monture : Micro 4/3
  • Focale : 42,5 mm
  • Formule : 10 éléments dont 1 asphérique en 8 groupes
  • Stabilisation : Optique
  • Ouverture maximale : f/1,7
  • Ouverture minimale : f/22
  • Diaphragme : Circulaire à 7 lamelles
  • Mise au point minimale : 31 cm
  • Rapport de reproduction : 0,2x
  • Porte-filtre : 37 mm
  • Dimensions (⌀ x L) : 55 x 50 mm
  • Poids : 130 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Et encore une duplication alors que la gamme M43 a encore des trous béants : 100 f/2, 135 f/2.8, 150 f/2 ou 2.8 , 200 f/2.8, 100-200 f/4. Pana et Oly se concurrence plus qu’ils ne s’associent. Quel occasion manquée !

  • Effectivement le 42.5 fait doublon avec le Zuiko 45 mais il est stabilisé, ce qui le justifie.
    Par contre quelle bévue le filtre en 37mm (comme l’Olympus) rien n’empêchait le choix logique du 46mm. Encore conçus par des gens qui ne font pas de photo ou alors avec un Iphone.

    Le 30 macro est une bonne nouvelle, même si une focale macro plus longue que 60 manque cruellement et est plus ardemment attendue !

  • Je ne vois pas bien où il y a des doublons. En effet, ou bien vous avez de l’olympus et vous n’acheterez donc pas du panasonic et si vous avez du panasonic, pour avoir la stabilisation et la compatibilité totale, vous achèterez les panasonic, où est le problème ??? Je ne vois pas là de"doublon" , je vois juste que panasonic a l’intelligence de proposer des optiques stabilisées a ses clients : c’est positif non ? Pourquoi etre toujours négatif ? Cela signifie aussi selon moi que panasonic n’est pas encore prête à sortir un boitier stabilisé comme le gx7.

  • @1
    Peut être que tout simplement les fabricants estiment non rentables de tels produits. Chez olympus, il ne manque guère qu’un 150 f2 (d’ailleurs existant dan s la gamme 4/3).

  • L’intérêt de la monture commune Oly/Pana c’est pour 2 acteurs de petite taille ( par rapport à Canon/Nikon) de promouvoir ensemble un systéme de qualité en ayant accès à un potentiel de vente plus large. Si Pana reproduit toute la gamme d’Oly pour que les utilisateurs de ses boitiers bénéficient de la stabilisation , ce sont des ressources de R&D gaspillées. Quel est le bénéfice de la monture commune pour Oly si à terme il ne vend plus d’objectifs Oly aux détenteurs de boitiers Pana ( alors que les détenteurs de boitiers Oly achètent aussi des objectifs Pana) ? Dans une alliance stratégique les relations doivent être équilibrées et réciproques.

  • Bon, encore ! ce qui manque surtout dans les micro 4:3 ce sont les télé. Olympus sort un 300 mais cela correspond à un 600 ce qui est d’un usage restreint pour les utilisateurs courants. Il manque réellement des 100, 150 et 200 mm de grande qualité pour réellement installer le micro 4:3. Le seul qui semble actuellement répondre c’est l’olympus 40-150 mais c’est un zoom et la qualité ne concurrence semble-t-il pas les APS. Que font les fabricants ?