Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Panasonic DMC-GH2, le Lucky Luke de la mise au point

21/09/2010 | LAURENT KATZ

Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage. C’est aussi le crédo des ingénieurs de la marque japonaise qui, pour cet hybride, ont fait encore progresser spectaculairement l’autofocus.

Pour cette seconde génération de la série GH, Panasonic a mis les petits plats dans les grands. Alors qu’Olympus sort le reflex numérique E-5 avec un capteur de 12 Mpxl, Panasonic lance son hybride avec un imageur de 18 Mpxl, pour des images 4/3 en 16 Mpxl (cela permet aussi d’avoir des photos au format 16/9 en 14 Mpxl et au format 3/2 en 15 Mpxl). On constate que le divorce technologique entre les deux marques est bien consommé, même si l’une vend des capteurs à l’autre. Le départ en fanfare, main dans la main, des deux principaux fondateurs du format 4/3 est bien loin. Et les annonces d’échanges croisés de technologies vite oubliées.

Qualité vidéo à la hausse

Ce capteur Cmos acquiert des données très rapidement. Cela se voit déjà au niveau des rafales, qui passent de 3 à 5 im/s à pleine définition. Et même 40 im/s si les images sont en 3 Mpxl. La vidéo en profite aussi, puisque le 1080i à 50 im/s est possible, ce qui va produire une restitution très fluides en Full HD. Et cela joue sur l’autofocus, on y revient dans un instant. Le GH2 propose aussi un enregistrement à 24 im/s en AVCHD avec un débit de 24 Mbits/s, le maximum du standard qui, en raison d’un taux de compression plus faible, devrait produire des images très fines. Et le vidéaste pourra brancher un moniteur de contrôle sur la sortie HDMI, pour une visée en temps réel pendant le tournage. Il semble donc que Panasonic lorgne aussi vers les professionnels, le succès de l’EOS 5D Mark II devant en irriter certains.

Pour gérer cet afflux de données, le processeur Venus Engine passe à la génération VI FHD. Avec trois cœurs contre deux sur celui du GH1. Panasonic indique que cela influe sur le niveau des traitements appliqués à l’image, pour obtenir une dynamique tonale plus grande et naviguer plus haut en sensibilités, le traitement antibruit pouvant être plus sophistiqué. D’ailleurs les 12 800 Iso sont proposés… Seront-ils exploitables, c’est une autre histoire, les constructeurs nous ayant souvent habitués sur les compacts, bridges et hybrides à avoir les yeux plus gros que le ventre dans ce domaine.

AF par détection de contraste en progrès

Mais pour le photographe, l’amélioration la plus spectaculaire concerne l’autofocus, je l’ai constaté sur une version de présérie. Panasonic revendique, grâce à une analyse qui repose sur un rafraichissement du capteur cent-vingt fois par seconde (le double qu’auparavant) dès que le déclencheur est enfoncé à mi-course, une réactivité quatre fois supérieure à celle d’un D3x ou d’un EOS 5D Mark II revendiquent les ingénieurs de la marque. Des mesures toutes théoriques et seule la vérité du terrain permettra de voir leur constance dans toutes les situations. Notamment sur des sujets mobiles se déplaçant très rapidement et erratiquement. Faut-il préciser que l’AF est permanent pendant que l’on enregistre en vidéo…

La visée électronique, souvent décriée s’améliore, avec une définition accrue, pour 1,53 Mpts (852 x 600 pixels). Elle assure un grossissement comparable à celui des reflex professionnels, avec une correction des aberrations liées au système optique de l’oculaire. Mais curieusement, Panasonic met en avant une reproduction améliorée des couleurs … sur le LCD externe et orientable (3 pouces/460 kpts) qui est de nature tactile.

Le parcours de la fiche technique montre que l’on retrouve tous les types d’interventions que propose Panasonic. Manuels ou automatiques. De ce point de vue, c’est vraiment la seule chose qui reste routinière, car la puissance en R&D de la marque fait feu de tout bois. Et le capteur de 18 Mpxl est la promesse de futurs hybrides alléchants.

Fiche technique

- Capteur : LiveMOS 17,3 x 13 mm, 18 Mpxl
- Format : 4/3
- Pixels utilisés : 16 Mpxl
- Définitions photo maxi : [4:3] 4 608 x 3 456 [3:2] 4 752 x 3 168 [16:9] 4 976 x 2 800 [1:1] 3 456 x 3 456
- Définitions vidéo maxi : 1080p (24 im/s), 1080i (60 im/s)
- Stabilisateur : -
- Antipoussière : Oui
- Protection du boîtier : -
- Sensibilité : 160-12 800 Iso
- Formats de fichiers : Jpeg, Raw, MPO
- Espace de couleurs : AdobeRGB, sRVB
- Monture : Micro 4/3
- Coefficient multiplicateur : 2x
- Mise au point auto. : TTL détection de contraste
- Zones de mise au point : 23 ou 1, détection de visage, suivi
- Illuminateur AF : Oui
- Mise au point  : Automatique, automatique continu, manuelle
- Mode d’exposition : PASM,modes Scènes (25)
- Mesure de l’exposition : TTL
- Plage d’exposition : IL 0-18
- Type de mesure : Evaluative multizone (144) pondérée centrale, ponctuelle
- Histogramme : Prise de vue et consultation
- Compensation d’exposition : +/-5 IL par 0,3 IL
- Bracketing d’exposition : 3, 5 ou 7 im, à +/-3 IL, par 0,3, 0,7 ou 1 IL
- Vitesse : 1/4 000 à 60 s
- Vitesse de synchro X : 1/160 s
- Rafale : 5 im/s (7 Raw, illimité en Jpeg)
- Retardateur : 2 ou 10 s
- Balance des blancs : Auto, préréglée (5), manuelle (4), correction bleu/ambre ou vert/magenta, 2 500 - 10 000 °K
- Bracketing balance des blancs  : Oui
- Réglages divers : Mode Films (contraste, saturation, accentuation, bruit, N&B)
- Prise flash : Griffe
- Contrôle du flash : TTL
- Flash intégré : NG 15,6 (200 Iso)
- Compensation d’exposition au flash : +/-2 IL par 0,3IL
- Commentaires sonores : -
- Visée : Électronique (1,53 Mpts,100 %, agrandissement 1,4x, dégagement 17,5 mm) avec loupe 1,2x ou LCD (100 %, 1,42x, 17,5 mm)
- Moniteur : LCD TFT 3 pouces/460 kpts orientable
- Écran LCD de contrôle : -
- Affichage : Zoom 16x maxi, index (12 et 30 im.), hautes et basses lumières, calendrier, diaporama
- Stockage : SD/SDHC/SDXC
- Connectique : Micro stéréo, Hi-speed USB/vidéo, mini HDMI
- Configurations utilisateur : NC
- Mémoire à l’allumage : -
- Touches personnalisables : NC
- Divers : -
- Télécommande : opt.
- Logiciels : "Silkypix Developer Studio 3.1 SE
- Super Loilo Scope (version d’essai), Fotofun Studio 6"
- Accessoires fournis : Accu et chargeur/adaptateur secteur, bandoulière, câble USB/vidéo
- Alimentation : Un accus Li-Ion (7,2 V, 1 200 mAh)
- Dimensions : 124 x 89,6 x 75,8 mm
- Poids : 609 g (avec accu, SD et 14-42 mm)

- Le site de Panasonic

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Chapeau.
    Panasonic a fait très fort : rattraper le retard des capteurs 4/3 sur les APS-C c’était nécessaire.

    Le traitement anti-bruit ne doit plus être un vrai problème : Panasonic, comme d’autres, arrive à traiter les capteurs de compacts de 14 megapixels, c’est plus facile de traiter le 4/3 qui est beaucoup plus grand .

    Mise au point très rapide et viseur électronique très fin, le réflex à miroir est vraiment concurrencé.

    Avec de nouveaux capteurs, Olympus n’a plus qu’à suivre .