Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Panasonic G Vario 35-100 mm : f/2,8 constant !

17/09/2012 | Laurent Katz

Annoncé en même temps que l’hybride DMC-GH3, voici un zoom téléobjectif qui se veut le pendant du 70-200 mm f/2,8 destiné aux reflex plein format. Mais ici, il ne pèse que 360 g !

Présentation


Complétant le 12-35 mm sorti au printemps et vendu 1 099 €, voici son compagnon chargé des longues focales. Lui aussi offrant le f/2,8 constant et une fabrication qui le protège des poussières et des projections d’eau. Il appartient à la famille G Vario, le dessus du panier des objectifs Panasonic, tropicalisation à la clé. On retrouve le traitement Nano Surface Coating de la lentille frontale, à base de nanoparticules, pour réduire les réflexions, diminuer le flare et les images fantômes. Et comme les hybrides Panasonic, contrairement à ceux d’Olympus, ne sont pas stabilisés au niveau du capteur, le 35-100 mm intègre le Power OIS.

L’ouverture maximale de f/2,8, outre le fait qu’elle permet d’augmenter la vitesse, présente l’intérêt d’offrir une profondeur de champ plus faible. Appréciable quand le Micro 4/3 et son capteur plus petit que celui de l’APS-C ne procurent pas toujours des arrière-plans suffisamment flous.

Son prix de 1 299 € risque d’en faire tiquer plus d’un. Hormis les vidéastes pros, pour qui le budget nécessaire pour s’équiper en Micro 4/3 est dérisoire, comparé à celui des matériels vidéos habituels, y compris s’il s’agit du plein format. Et comme toujours, une détestable bague de mise au point électrique remplace la si pratique bague mécanique avec échelles des distances et de profondeur de champ.

- Le site de Panasonic

Fiche technique

Lumix G X 35-100mm f/2,8

  • Prix : 1 299 €
  • Type : zoom téléobjectif
  • Focale : 35-100 mm (70-200 mm, éq. 24 x 36)
  • Monture : Micro 4/3
  • Formule optique : 18 éléments (2 x ED, 1 x UED) en 13 groupes, traitement Nano Surface Coating
  • Protection : poussières et projection d’eau
  • Bague de mise au point : oui
  • Motorisation : interne
  • Stabilisation : Power OIS
  • Ouverture maximale : f/2,8
  • Ouverture minimale : f/22
  • Diaphragme : 7 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 25 cm
  • Grandissement : 0,2x (éq. 24 x 36)
  • Accessoires : housse et pare-soleil fournis
  • Diamètre du filtre : 58 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 99,9 x 67,4 mm
  • Poids : 360 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Merci à Laurent Katz de prendre ses responsabilités et de dire enfin tout haut ce que beaucoup de professionnels pensaient tout bas.

    Les récents Lumix 12-35/2.8 OIS et 35-100/2.8 OIS ne sont pas inintéressants sur le plan technologique et je regarde toujours les produits optiques Panasonic avec beaucoup d’intérêt.

    Les récents zooms 14-42/3.5-5.6 OIS et 45-175/4-5.6 OIS ainsi que le 7-14/4 sont effectivement intéressants sur le plan optique et certaines idées sont transférables aux formats plus grands comme le
    24x36.Malheureusement pas toutes à court terme.

    Le problème est que ce format MFT adopté par Panasonic est 2x plus petit que le 24x36 et que les prix de leurs objectifs sont...identiques voire plus chers que des objectifs comparables en 24x36
    ....sans en avoir réellement les performances.
    (Cas du 25/1.4 summilux DG Vs 50/1.4 AFS Nikkor)

    Ainsi le 12-35/2.8 OIS est vendu....le même prix qu’un Tamron 24-70/2.8 VC USD pour 24x36 et il n’est pas 4x plus lourd comme le voudrait la règle de transcription
    empirique entre 2 formats (Le poids d’un objectif varie comme le carré de son format à prestations optiques égales ).

    Idem pour ce fameux 35-100/2.8 OIS dont le tarif est supérieur à celui d’un 70-200/2.8 EX DG OS HSM en SP....et qui n’est pas une daube optique pour autant.

    Nous savons également avec une certitude absolue que l’effondrement du coût des boîtiers 24x36 est imminent et qu’ils seront vendus sur le même créneau tarifaire
    que celui du GH3.

    Nous savons également que les compacts réagissent à l’offensive des mirrorless et répondent point par point aux arguments marketing avancés par leurs avocats.
    Ce sont les Sony RX 100, Canon G1-X, Canon G15(converti au CMOS !), Nikon P7700 CMOS-BSI,Samsung EX2F également CMOS-BSI.

    Ainsi, le mirrorless, qui prétendait supplanter le reflex il n’y a pas si longtemps encore, est aujourd’hui menacé en haut de gamme
    (Les Sony NEX7, Pana GH3, Olympus OM-D ne sont virtuellement plus crédibles sur le plan commercial )
    et par les compacts (également donnés pour mort il n’y a pas si longtemps).

    Ce n’est pas parce que Panasonic nous promet des clones améliorés d’optiques 24x36 pro bien connue, que les professionnels mordront à l’hameçon.
    Ainsi, la présentation des 43/1.2 OIS et 150/2.8 OIS, modèle réduits à échelle 1/2 d’objectifs bien connus, ne trompe en réalité personne !
    J’ose quand même espérer qu’ils ne vendront pas ces objectifs au prix de leurs homologues 24x36 ! Même pas la moitié du prix !

    La question de la pérennité des mirrorless et des petits formats (APSC, MFT,1",....) est ainsi clairement posée.

    • Il y a un souci, vous comparez des pommes et des poires. Une optique Panasonic doit etre comparée a une optique de marque originale et non a une optique "produit blanc". Le 70-200 nikon coute 2000 euros tout de meme. On peut vous suivre sur certains points mais tout de meme, il faut rester honnête. Un Tamron ou pire un Sigma ne peuvent décemment pas etre compares a des production d’un niveau de qualite supérieure. Chacun sait d’ailleurs les problèmes d’autofocus qui ont affecte a la fois certaines optiques Tamron et sigma et les problèmes de back focus et de centrage de lentilles chez sigma. La marge d’erreur est beaucoup plus faible chez les grands fabricants., reconnaissez le.

    • Je pense que vous vous plantez quand vous supputez que les boitiers FF seront au meme niveau de prix que les gh3 et autres. Sur six ou sept années, le FF n’est parvenu a faire baisser les prix que de 20 pcts environ. Le moins cher est positionne sur le dernier prix catalogue du d700, soit un peu plus de 2000 euros. En imaginant meme que ce prix va encore baisser de quelqu.es pourcents, il est ILLUSOIRE de penser que le FF va se vendre dans les cinq ou six années qui suivent a moins de 1500 euros. Or aujourd’hui, le.plus cher des boitiers en micro4/3 est a environ mille euros. En imaginant que ni Panasonic ni olympus ne baissent leurs prix, ce qui me semble improbable, on serait tout de meme au mieux a un niveau de prix 50 pcts plus élevé pour le FF.

    • Cher monsieur , sachez qu’il n’y a pas de certitude absolue ni dans le business, ni dans la vraie vie. Qui savait il y a quinze ans qu’une des plus grandes marques comme minolta allait se faire manger ? Qui aurait imagine il y a trois ans que nikon sortirait un nikon one ? Personne, ni vous ni moi.
      Alors arrêtez de sortir des certitudes comme si c’était la seule verite a entendre, ça devient franchement LASSANT de toujours lire les memes discours sur lamort annoncée de TOUS les formats sauf le FF. Moi, je fais des photos avec le matériel qui me botte, que ce soit avec un capteur de 1,7 ou autre, je m’en fous etle jour ou le FF sera a moins de mille euros, je ne serai plus de ce monde !

    • Il y a quinze ans j’avais dans mon ordi un disque dur de 6go aussi gros qu’un dictionnaire, aujourd’hui j’ai dans ma poche une clé USB de 8go aussi grosse que mon pouce. Les écrans de télé sont quasiment aussi fin que du carton (pour ne pas dire feuille de papier).
      On verra apparaitre très prochainement, des capteurs d’image de la taille d’un ongle qui offriront la même qualité d’image que les meilleurs capteurs actuels. Ma main à couper.

    • Et pourquoi n’aurais-je pas le droit de comparer un Lumix à un Sigma ?
      Sigma a déjà fait ses preuves, non ? Ils occupent le terain depuis 50 ans sur le marché reflex. Idem pour Tamron (>60 ans en fait pour Tamron !)
      La formule optique du Sigma est bien plus sophistiquée que celle de ce 35-100/2.8 Panasonic.
      Idem pour le Tamron 24-70/2.8 VC USD.
      Non, cette histoire d’objectif 24x36 modèle réduit vendu au prix de vrais modèles 24x36 me reste largement en travers de la gorge !
      Qu’on compare les résultats de ces modèles et on verra si les Pana valent leur prix !

      Pour ce qui est des Canon /Nikon, ils sont encore davantage au dessus....mais l’écart n’est que d’un facteur 2 ; en théorie,il devrait être d’un facteur au moins égal à 4.

      Sinon, j’aimerais bien trouver des objectifs 645 équivalents aux 24x36 mais au tarif des modèles 24x36 ! ;-)

    • Pour ce qui est de la mauvaise réputation des sigma/Tamron, il m’est impossible de démêler le vrai du faux.
      Je possède un objectif de ces marques et je n’ai pas de problème en ce qui me concerne (le 180 sigma macro n’a pas mauvaise réputation)
      Il y a des plaintes qui sont crédibles, par exemple celles relevant du SAV.
      Certains objectifs sont réputés irréguliers (le 12-24 EX DG par exemple)
      Au delà de ces remarques, je suis incapables de dire si les plaintes sont réelles ou si ce sont des plaintes malveillantes (FUD !).

      Je reconnais que la finition des Sigma EX n’est pas celle des Canon L et leur formule optique n’utilise pas les mêmes verres.
      Après, on peut aussi discuter de l’absence de véritable map manuelle sur les objectifs MFT !

    • Olympus et Panasonic ne baisseront pas leur prix parce qu’ils n’en ont pas les moyens !
      Néanmoins, ils sont obligés de vendre plus chers parce que leur PDM sont moindres que chez Canikon.

      Pour ce qui est de la baisse des tarifs du FF, je persiste et je signe : ELLE EST IMMINENTE.
      Pourquoi ? Parce que Canon/Nikon/Sony disposent très probablement aujourd’hui des technologies permettant de produire des capteurs FF à un tarif "normal"
      à savoir 3x le prix de l’APSC.
      Si les tarifs du FF stagnaient jusqu’à présent, c’est justement parce que les coûts de fabrication des capteurs FF étaient de 10x à 20x ceux de l’APSC.
      Cette période est révolue.

      Par ailleurs, les positionnement marketing des D600 ou 6D sont artificiels : On n’a encore jamais vu 2 boîtiers différents occuper la même zone tarifaire.
      À ce tarif, le D600 n’a aucune chance de trouver sa clientèle.Les gens qui auront 2100 boules à dépenser préfèreront mettre 30% de plus pour avoir le D800
      ....ou attendre que le D800 baisse au fil du temps...ou acheter un des derniers D700. C’est peut-être d’ailleurs ce que Nikon cherche (sûrement amha !) !

      Si le D600 est incapable de séduire la clientèle de la "niche tarifaire" de 2000 €, elle devra s’attaquer à celle du D7000 qui est le produit situé juste en dessous du
      D800. Et pour séduire cette niche, il faut nécessairement que le tarif du D600 ne soit pas trop élevé par rapport au tarif du D7000 à son lancement, soit 1200 €.
      Disons pas plus de 20% parce que les niveaux de finition sont comparables et que les APSCistes ont encore un léger attachement affectif à ce petit format.

      Le problème est exactement le même pour le 6D, c’est évident.

    • Je regrette de vous décevoir mais les événements dont vous parlez étaient prévisibles.
      J’avais évoqué la possibilité d’un mirrorless Nikon fin 2007 avec AF et double visée optique/EVF en faisant remarquer que la définition des écrans avait fait un bond en avant en étant multipliée par 4.
      Ce progrès pouvait donc bénéficier aux EVFs qui étaient encore laaaargement dénigrés par la presse.
      Par ailleurs, Sony avait sorti un bridge très novateur à l’époque (Sony R1 ) qui pouvait être interprété comme un "ballon-sonde".
      (Je pense également la même chose du RX-1 comme beaucoup d’autres)

      Evidemment, on m’a pris pour un fou sur le forum, un intervenant prétendant même que Nikon n’avait pas de projet de mirrorless dans ses cartons (Comme si des employés de Nikon France connaissaient tout des projets avancés à Tokyo !) !

      Le rachat de Konica-Minolta par Sony n’est pas non plus une surprise à y regarder de près. Celà faisait quand même longtemps que Minolta était le géant malade de l’industrie photo et avait dû fusionner pour survivre.

      Malheureusement, nous connaissons tous la situation actuelle : Elle est mauvaise pour tout le monde sauf Canikon !
      Donc,...on peut s’attendre au pire pour les autres !

      Le 24x36 va s’imposer parce que Canon a intérêt à le faire ainsi que Nikon. La loi du plus fort est toujours la meilleure cher ami...

    • Eh voilà ! Encore un qui confond les progrès de l’électronique avec ceux de l’optique....
      Dans 30 ans, les capteurs gros comme un ongle n’offriront toujours pas la même qualité d’image que celle d’un reflex 24x36.

    • Je suis d’accord ! Tamron n’a rien a voir ni dans le format ni dans la qualité ! J’ai le 12-35 et j’avoue que je suis bluffé, autant qu’avec mon nikon 24-70 deux fois plus cher et surtout trois fois plus lourd et encombrant ! Aujourd’hui, les boitiers 4/3 n’ont plus rien à envier aux boitiers DSLR, ils ont d’ailleurs plus d’avantage dont le prix (1xNikon D300 = 2xG5 pana avec deux batteries en sus !) pour une qualité finale tout à fait comparable !
      J’ai le GX1, qui est une pure merveille, et en plus du 12-35, le 45 macro pour l’instant ! Je suis époustouflé par les résultats, du coup j’attends avec impatience l’arrivée du 35-100 et des G5 pour radicalement changer de matériel. Je ne fais plus de sport, et pour les reportages que je fais ces boitiers font plus qu’amplement le travail ! Tout y est, finition, facilité d’emploi, rapidité, qualité d’image (je ne travaille qu’en Raw) et bientôt des cailloux Pro. Ça me fait penser qu’à la sortie du Nikon D300, j’avais un D200 à l’époque, boitier que j’adorais, un photographe se plaignait de la mollesse des images avec son 70-200. Ce qu’il avait omis de préciser c’est qu’il travaillait avec un sigma. Bref, quand j’ai eu mon D300 avec mon 70-200 Nikon, je n’ai eu aucune mollesse sur mes images ! Tamrom, sigma, et les autres marques sont moins cher, il y a une raison pour cela ! La silice utilisée n’est pas de la meilleure qualité (sinon pourquoi Leica serai aussi cher ?) ! Et même avec des artifices telles que des couches nanos ou autres, tant que la matière première ne sera pas top, les photos seront en deça ! Or panasonic a le savoir faire et utilise des silices de meilleur indice (équivalente à celle qu’utilise Olympus et Zeiss/Cosina), et le fait de travailler aux coté de Leicas, les poussent à se surpasser ! Croyez moi mais Tamron ne sera jamais à la même hauteur que Panasonic !

    • Peut etre mais alors que les ventes des reflexs chute régulièrement, celle des mirrorless augmente, c’est pas moi qui le dis, ce sont les études américaines....alors, on verra bien....nikon et canon ne chutent pas par rapport aux autres parce que ce sont les deux SEULES marques a proposer une gamme complete d’optiques et d’accessoires et que la qualite globale est presente, c’est aussi simple que ça.

    • Je pense que le probleme du plein format, c’est l’adéquation optiques de qualite/boitier. En effet, le dernier objectif nikon pour FF, le 24-85 mm semble ne pas tenir ses promesses : important vignette, aberrations chromatiques, bords flous (a la focale de 24 mm, les bords n’atteignent meme pas les fatidiques 30 lignes qui sont le minimum requis pour une optique de qualite moyenne), Autofocus lent, aberrations sphériques, etc. Donc cela signifie que pour etre en adéquation, il,faut dépenser systématiquement beaucoup d’argent pour monter des optiques de qualite suffisante par rapport au plein format. Je pense aussi que cette adéquation se trouve plus vite dans le format micro 4/3 que vous vomissez meme si je sais que lors d’une "démonstration", vous avez essaye mais en vain de convaincre que certaines optiques Panasonic ou autres étaient de moindre qualite. Quand je vois les efforts faits par olympus et Panasonic pour offrir des optiques de qualite, j’applaudis.
      En meme temps, le nouveau leica, a visée réelle, va bousculer le marche et faire réfléchir ceux qui voulaient au depart s’équiper avec un d4 ou un d800 et de bonnes grosses optiques pesant entre 800 gr. Et un kg. Un leica M avec un bon petit 28, un 50 et un 90, cela suffit a notre bonheur, tout cela en moins de deux kilos.
      Si ce ne’etait le.prix du boitier, nombreux seraient ceux qui franchiraient la.ligne et abandonneraient le reflex, c’est ce que j’entends de plus en plus autour de moi : trop gros, trop lourd, trop encombrant, pas assez discret. Et ne recommencez pas encore avec votre démonstration a la,noix en pesant gramme par gramme les optiques correspondantes, cela friserait le ridicule car il n’y a RIEN de comparable en FF face a un 12 mm olympus ou un 28 summicron, j’attends toujours de voir....

    • Mwarf mwarf mwarf !
      Visiblement, je crois que nous avons en face de nous un avocat déclaré du MFT.
      Il y a néanmoins un petit problème dans votre plaidoierie : Panasonic a publiquement reconnu lors de la dernière Kina que le passage au 24x36 était possible !
      Ils reconnaissent donc implicitement que le MFT a encore quelques "petits détails" à envier au 24x36.

      En ce qui concerne vos remarques sur l’AF lent du 24-85 AFS, elles sont tout simplement risibles.
      Personne n’a encore jamais vu un système AF par détection de contraste surpasser un AF phases en terme de rapidité.
      C’est tellement vrai que le tout récent Sony A99 est obligé d’accompagner l’AF phase capteur de son boîtier par un système phase complémentaire (technologie SLT) !
      Vous noterez comme moi que les AF capteur développés chez Canon (EF-M, 650D), Nikon (Nikon 1) ou Sony (A99...) sont de technologie "phase".
      De deux choses l’une, soit les ingénieurs de ces vénérables maison sont des imbéciles, soit les choix de Panasonic/Olympus sont erronés.

      En vous accordant le bénéfice du doute, c’est à dire en supposant que l’AF contraste du GH3 (sur lequel Panasonic revendique des performances exceptionnelles !),
      il y a encore un problème : On ne sait absolument rien des performances de ce système en suivi lors d’une rafale et encore moins sue la sensibilité
      du système en BL( Canon revendique IL-2 pour son EOS 1D-X Vs ? chez Panasonic)

      J’ai beau regarder les perfs revendiquées par Panasonic pour son GH3 : 6i/s au mieux Vs 12i/s pour l’AF décadent d’un EOS 1D-X.
      Il reste encore du travail pour détrôner le roi....

    • Encore des mensonges.
      Combien les lobbies du mirrorless vous paient pour pratiquer autant de désinformation ?Dites-le tout de suite, ça nous évitera d’avoir à imaginer quel genre de personne vous êtes en réalité...
      Vous pourriez citer vos sources ?
      Non bien sûr parce que vous en êtes incapable.
      Gfk tient les comptes régulièrement et ILS SONT MÉDIOCRES pour le mirrorless.
      C’est ça LA RÉALITÉ.
      Pendant ce temps là, le reflex caracole en tête des ventes, Canon et Nikon bénéficiant à fond de l’effet de MARQUES.
      Le chiffre de 545.000 reflex pour 2010 est affiché en première page de ce site !
      Rien n’est dit sur les ventes de mirrorless (plutôt timides aux dernières nouvelles).

      Alors, pour faire bonne figure, les avocats du mirrorless utilisent toujours les mêmes recettes : Ils nous parlent du mirrorless là où il fonctionne bien.
      ...ou bien ils mentent en parlant des américains (Ça fait toujours très sérieux de parler des Américains qui savent tout mieux que tout le monde.).

      Et les chiffres globaux masquent en réalité ce qui est inavouable : L’évolution des PDM de chaque acteur du mirrorless.

      Parler de Nikon, Sony, Pentax ou bientôt Canon, ce n’est évidemment pas du tout la même chose que de parler de Panasonic/Olympus ou Samsung qui vivent exclusivement du mirrorless.Alors on mélange le tout et tout le monde est content.

      Les statistiques s’arrangent toujours pour ne pas parler des canards boîteux de la photographie. À croire que ça arrange beaucoup de monde...

    • Purée c’est pas possible !
      C’est tout ce qu’on vous apprend à dire dans les BTS "force de vente" ?
      Vous avez dépensé 2000 € dans un Nikkor pro sans savoir qu’il pesait 900g ?
      Et vous l’avez monté sur un D300 ?Un boîtier APSC ?
      Moi je savais pas qu’il fallait monter une optique FF sur un boîtier APSC pour démontrer son incompétence en technique mais enfin, je n’en suis plus à un détail près !
      Attendez, si vous voulez faire de la propagande pro-mirrorless, commencez donc déjà par essayer d’être crédible ! ;-)

      Je reconnais quand même que la cause du mirrorless devient aussi délicate à défendre que celle d’un client de Maître Vergès...

      Pour ceux que ça intéresse, qu’ils comparent les clichés réalisés au 35-100 Pana face à n’importe quel 70-200 +24x36
      (Voir en particulier le cliché du bâtiment à l’horloge que l’on retrouve partout : Ça en dit long sur la différence entre FF et MFT )

    • Bonjour à tous,

      J’étais venu ici pour entendre parler du 35-100. C’était le sujet non ?

      Tous les formats progressent, le micro 4/3 d’aujourd’hui dépasse les meilleurs plein format d’il y a seulement 3/4 ans.
      Les GH3 est nettement meilleur que le GH1 que je traine partout par tous temps depuis 3 ans. Essayez de mettre un plein format avec ses 3 optiques du 24 au 600 au fond d’un mini sac à dos et de faire 40 km en VTT sur des sentiers de montagne. Le micro 4/3 m’interesse pour le poids et la compacité du système. La tropicalisation avec des optiques au top et ça sera le pied.

      Donc si vous avez des test objectifs sur le 35-100 ça m’interresse.

    • Il a été testé sur Dpriviou.

      PS :

      1-Ça ne remplace pas un 70-200/2.8 sur FF.

      2-Si le MFT était capable de remplacer le 24x36, ça se saurait.

      3-Le GH3 n’a pas rattrapé qui que ce soit en 24x36, même pas un 1Ds d’il y a 10 ans.

      4-Arrêtez de nous sortir vos salades avec la nécessité absolue de vouloir emporter des focales de 24 à 600 mm.
      Les gens portaient très bien leur reflex du temps de l’argentique et je n’en ai encore jamais vu un se casser une vertèbre.

    • Oui, la loi "Moore" qu’on le veuille ou non s’applique aussi aux APN donc aux capteurs FF, MFT etc.. (même si la loi va bientôt connaitre sa fin)
      Bon c’était quoi le sujet déjà ?

    • Oui oui, elle s’applique surtout à ceux qui veulent ignorer les lois de l’optique !

    • Un tel manque de tolérance me désole.

      Voici une image test du 1D MARK IV réalisée en 2009 (ça ne fait pas 10 ans !)
      http://www.imaging-resource.com/PRODS/E1DMK4/FULLRES/E1DMK4hSLCON5D.HTM

      Puis un test du Panasonic G5 récent :
      http://www.imaging-resource.com/PRODS/panasonic-g5/FULLRES/G5hSLI00160NR1.HTM

      Quel est le meilleur ?
      Tel qu’il est maintenant le micro 4/3 me convient parfaitement et je crois en son avenir.
      Peut-être qu’un D800 est encore meilleur mais il ne me convient pas. Trop cher, trop lourd, pas assez discret, fichiers lourds à traiter. Je ne suis pas un pro et je ne tire pas mes photos en 2 mètres sur 3.

      Bonne soirée.

    • Il ne vous faut pas grand chose pour vous convaincre, dites-moi !

      Si vous voulez comparer 2 formats différents sur des clichés différents dans des conditions équitables, vous devez vous assurer de plusieurs choses :

      1-Que les rapports de reproduction soient comparables....ce qui n’est pas vraiment le cas ici (Le G5 est favorisé)

      2-Que les objectifs utilisés soient aussi proches que possibles : On ne sait rien des objectifs utilisés.
      Bien entendu, que les map soient identiques et que les objectifs ne soient pas rincés.

      3-Que les niveaux d’accentuation soient identiques. On ne sait absolument rien des niveaux d’accentuation utilisés sur les 2 caméras.

      4-Les conditions d’éclairages optimales en studio ont tendance à niveler les différents formats.
      (On voit mieux la différence quand les conditions lumineuses sont naturelles et/ou défavorables.)

      5- Que la mire test utilisée est en réalité PEU DISCRIMINANTE avec les niveaux de résolution proposé.

      6-Que la qualité du format 24x36 ou même APS-H ne repose pas seulement sur des critères de finesse mais également de contraste, modelé, rendu qui sont bien spécifiques au format : Les mires Imatest ne permettent pas réellement de faire la différence.

      Imatest est un site COMMERCIAL. Il fera donc tout pour ne pas léser un fabricant par rapport à un autre !
      Il est donc bien évident qu’Imatest va jouer sur les curseurs pour tenter de sauver les apparences !

      On peut noter néanmoins quelques petits avantages pour l’APS-H :

      Le bruit dans les zones sombres est mieux maîtrisé que sur le G5 (Voir détails dans les feuilles et la partie noire de la mire colorée !)

      Si vous voulez absolument croire en l’avenir de Panasonic et du format MFT, c’est votre problème.
      Ce qui est certain, c’est que lorsque les problèmes de coût de capteur FF seront résolus (ce qui ne saurait tarder à en juger par les annonces récentes du côté de chez Canon/Nikon), alors la clientèle sera inévitablement confrontée au dilemme de l’Austin vendu au prix de la Mercédes !
      Demandez-donc au garagiste de votre quartier ce qui se passerait s’il se mettait à vendre des Minis au prix des Mercédes !
      Pensez-vous vraiment que les clients accepteront de payer des boîtiers et des objectifs MFT à des tarifs voisins du 24x36 sous prétexte qu’ils sont légèrement plus petits et qu’ils n’ont pas de miroir ?
      Personnellement j’en doute fortement. Je vous invite donc à réfléchir à nouveau sur la pertinence de vos propos passablement décalés avec la réalité...

    • - Le prix des reflex 24x36 va baisser, c’est probable, mais pour l’instant un 6D coût le prix d’un 5D II donc il va falloir être patient...
      - L’encombrement d’un 24x36 a focale fixe baisse, c’est le RX1 et c’est très cher et... la focale est fixe. Celui des reflex ne va guère bouger car il est conditionné par la taille de la cage (et le tirant optique des anciens objectifs comme chez Sony). On est pas près de voir l’équivalent d’un Olympus OM1 FF numérique !
      - En attendant que Sony ou Fuji nous sortent un 24x36 hybride du gabarit d’un Leica CL (cela viendra), je vais donc m’en tenir à l’olympus Om-D qui donne d’aussi bons résultats (voir meilleurs en terme de colorimétrie) que mon ancien reflex APS-C Canon (pour lequel je n’ai aucuns regrets), l’encombrement et les problème de back/front focus en moins et avec un auto-focus vraiment multizone bien plus facile à personnaliser. Les optiques sont chères, je suis d’accord (cela dit le 75 1.8 est un sacré morceau d’optique), mais pas toutes (Sigma 19 & 30, Olympus 45) et les focales fixes sont remarquables. Et puis... Rien n’interdit de monter des Zeiss Contax, ou des Canon FD, ou des Leica R, si on est d’humeur...
      Pour ma par, j’ai renoncé aux tendinites avec le 70-200 L 2.8 et je ne m’en porte pas plus mal...
      La logique qui m’avait poussée vers le Leica M du temps de l’argentique me pousse aujourd’hui vers le M43. Pour mon usage, la visée reflex a vécu...

    • c’est sur que ce qui est nouveau ça fait toujours c.... mais les hybrides sont fait pour des blaireaux comme moi qui ne veulent pas s’em.... avec du poids, du volume et la certitude rassurante d’avoir acheté le canikon qu’il fallait....non moi j’adore mon hybride il est compact léger, donc je l’emmène avec moi et il me fait, des photos et des vidéos qualité suffisante pour moi et surtout pour épater les possesseurs de canikon justement,,,,,c’est ça qu’est drôle et surtout je n’ai besoin d’un seul appareil et non d’un camescope+un boitier photo
      Laurent

  • je découvre ce site depuis qq mois :
    je suis effaré de voir comment, en 2012, un djihadiste du 24x36 Canikon y sèmait la terreur de ses certitudes dogmatiques, n’acceptant pas que d’autres ne fassent pas les mêmes choix que lui.
    Comme souvent les fanatisés le font (religieux, politiciens, corporatistes de tous poils), il développe des arguments rigolos. Mais hélas, il accapare l’espace avec ses obsessions. Que les miroirs lui soient utiles, ou qu’il aime s’encombrer de gros et lourd matériel, celà lui appartient ; d’autres compromis sont respectables ; devant une telle agressivité, il devient inutile de parler art, technique, ou choix personnel.