Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Panasonic GF5 : un hybride encore plus tactile

05/04/2012 | Laurent Katz

Après le GF3 vient le GF5, le chiffre 4 n’étant pas bien vu au Japon. Une évolution plutôt qu’une révolution, apportant de nombreuses mises à jour techniques sur l’interface, l’autofocus, le LCD, les effets et la vidéo.

Présentation

Il y a des marques qui évitent le quatre, chiffre « funèbre » qui se prononce comme le mot « mort ». Mais pas toute. Olympus a produit un OM 4Ti en argentique, Nikon vient de lancer le D4, tandis qu’il n’y a jamais eu d’EOS 4 au catalogue Canon. D’où le GF5 qui reprend le boîtier du GF3, avec de mineures modifications dimensionnelles, il est un peu plus épais, ce qu’explique sans doute la présence d’un LCD tactile de 920 kpts contre 460 kpts. Le grip a été redessiné, le micro doublé pour gagner la stéréophonie et une touche Display jouxte maintenant la commande de lecture.

Si le capteur Cmos pointe toujours à 12 Mpxl effectifs (il faut monter en gamme pour passer en classe 16 Mpxl), il s’agit d’un nouvel imageur doté d’une électronique revue, au rapport signal/bruit plus élevé, ce qui se traduit par une sensibilité maximale de 12 800 Iso. L’autofocus a aussi progressé précise Panasonic, avec 10% de gain en réactivité.

La série GF se situe au début de la famille des hybrides Lumix G, coiffée par la GX, plus experte mais sans viseur (pour l’instant !), par la G avec viseur électronique et LCD orientable, puis par la GH, une sorte de super G offrant le maximum de réglages en vidéo.

L’interface tactile a considérablement été retravaillée. Passons très vite sur les fonds d’écran personnalisables, pour remarquer que la tactilité s’applique enfin aux menus, quand sur le GF3 ou les autres modèles, il faut jouer du pad pour y naviguer. Et un bandeau défilant, optionnel, explique en permanence le réglage sélectionné. Pour les modes Scène, un défilement du type cover flow sert à parcourir les vingt-trois types de prise de vue proposés, assorti d’un guide qui apport des conseils, comme le type d’objectif préférentiel. Le parcours des filtres créatifs est lui aussi revu, bien plus visuel pour mieux montrer l’effet de chacun d’entre eux. Le GF3 en offrait six, le GF5 en dispense quatorze. Reste que l’on n’est pas encore au même niveau manipulatoire qu’un téléphone, l’afficheur n’étant pas multipoint.


Pour le reste, on retrouve les modes PASM et des menus assez abondants. Prouvant du coup que le GF5 montre quelques aptitudes à la photo experte, même si rien n’est prévu pour y placer un viseur électronique, dont le prix (250 €) est en complet décalage avec celui du boîtier qui vaut nu 499 €, 549 € avec le zoom standard (14-42 mm) et 699 € avec le surprenant zoom électrique de la série Premium X qui, replié, ressemble à un pancake.

Pour accompagner la sortie du GF5, avec pour cible le grand public peu enclin à se procurer des optiques complémentaires, Panasonic a développé quatre compléments économiques destinés au pancake 14 mm et au 14-42 mm standard.

  • Convertisseur grand-angle : DMW-GWC1, 0,79x (22 mm éq. 24 x 36), 129 €.
  • Convertisseur macro : DMW-GMC1, 0,79 x (grandissement 0,35x), 129 €.
  • Convertisseur fish-eye : DMW-GFC1, 0,79 x (couverture 120°), 99 €.
  • Convertisseur télé : DMW-GTC1, 2x (168 mm éq. 24 x 36), 149 € (réservé au zoom 14-42 mm).

Les trois premiers sont regroupés dans un kit vendu 329 €.

- Le site de Panasonic

Fiche technique

  • Capteur : LiveMOS 17,3 x 13 mm, 13,1 Mpxl, format 4/3
  • Définitions photo maxi : "[4:3] 4 000 x 3 000 [3:2] 4 000 x 2 672 [16:9] 4 000 x 2 248 [1:1] 2 992 x 2 992
  • Définitions vidéo maxi : 1080i (50/60 im/s, AVCHD/MP4)
  • Protection du boîtier : -
  • Stabilisateur : -
  • Antipoussière : Oui
  • Sensibilité : 160 - 12 800 Iso
  • Formats de fichiers : Jpeg, RW2, MPO
  • Monture : Micro 4/3, coefficient multiplicateur 2x
  • Mise au point : TTL détection de contraste sur 23 ou 1 zones (choix auto), tout point de l’image (choix manuel), détection de visage ; automatique, suivi, manuelle
  • Mode d’exposition : PASM, modes Scènes, iA ; 0-18 IL ; évaluative multizone (144) pondérée centrale, ponctuelle ; +/-3 IL par 1/3 IL ; bracketing 3 ou 5 im, par 1/3 ou 2/3 IL
  • Vitesse : 1/4 000 à 60 s, synchro X 1/160 s
  • Rafale : 4 im/s (4 Raw, illimité en Jpeg)
  • Balance des blancs : Auto, préréglée (5), manuelle (2), correction bleu/ambre ou vert/magenta, 2 500 - 10 000 K ; bracketing 3 im.
  • Réglages divers : Mode Films (contraste, saturation, accentuation, bruit), 14 filtres et effets
  • Flash intégré : NG 6,3 (160 Iso) ; +/-2 IL par 0,3 IL
  • Viseur : -
  • Moniteur : LCD tactile 3 pouces/920 kpts, format 3/2
  • Affichage : Zoom 16x maxi, index (12 et 30 im.), calendrier, diaporama
  • Stockage : SD/SDHC/SDXC
  • Connectique : Hi-speed USB/vidéo, mini HDMI, audiovidéo
  • Personnalisation : 3 configurations, 3 touches
  • Logiciels : PHOTOfunStudio 8.2 AE, Silkypix Developer Studio 3.1 SE
  • Accessoires fournis : Accu et chargeur/adaptateur secteur, bandoulière, câble USB/vidéo
  • Alimentation : Accu Li-Ion (7,2 V, 940 mAh)
  • Dimensions/poids : 107,7x 66,6 x 36,8 mm/267 g (avec accu et SD)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages