Publié le : 18/07/2012
Par : Laurent Katz

Panasonic Lumix DMC-FZ200 : zoom 24x à f/2,8 constant

On n’y croyait pas, mais cela a fini par arriver : Panasonic lance un bridge muni d’un zoom 25-600 mm (éq. 24 x 36) à ouverture constante : f/2,8 ! Une première, toute catégories d’optiques confondues ? Non, car la mémoire est courte. Et un autre bridge arrive, version limitée de ce modèle-phare.

Le Saint Graal !



Alors que certains, par exemple Nikon avec son P510, joue la carte de l’amplitude maximale (24-1000 mm en éq. 24 x 36), Panasonic s’en tient au déjà respectable 24x (25-600 mm). Et préfère axer la nouveauté sur quelque chose de bien plus utile, l’ouverture maximale. Ce n’est pas une première dans sa gamme d’hybrides. Dans les années 2002-2004, la marque ayant lancé cinq modèles dont les zooms (35-420 mm et 36-432 mm) offraient déjà le f/2,8 sur toute la plage de focales.

Une bonne idée, car cela offre quelques atouts pour obtenir des flous d’arrière-plan… plus flous et, en d’autres circonstances, cela peut éviter de passer de 400 à 1 600 Iso, quand un zoom ouvrant à f/5,9 en position télé obligera à cette montée en Iso. Ne cherchez pas de bague de zooming, il n’y en a pas, remplacé par deux leviers, un entourant le déclencheur, l’autre placé directement sur le fut de l’objectif.

Précis, mais petit

Un nouveau capteur a été développé, plus performant indique Panasonic du point de vue du bruit. Offrant sagement 12 Mpxl, il est poussé jusqu’à 6 400 Iso.

Le viseur électronique a fait un bon en définition, passant à 1,3 Mpts. Mais quel dommage que l’œil se sente perturbé par la petitesse de ce que montre l’oculaire, rendant parfois certaines mentions pas évidentes à lire. Ce viseur bénéficie toutefois d’un taux de rafraichissement de 60 im/s contre 30 auparavant, pour plus de fluidité quand on suit un sujet en mouvement. Une situation servant à employer la rafale à 12 im/s… qui dure une seconde. Il existe aussi des rafales plus rapides, en 40 et 60 im/s, en respectivement 5 Mpxl et 2,5 Mpxl.

Alors que le DMC-LX7 n’est pas doté du mode Panorama, le FZ200 le propose. Il affiche tous les atouts habituels de la marque : le mode iA (un mode vert bien plus intelligent, car il analyse la scène pour adapter au mieux les réglages), les Creative Controls (les effets spéciaux), la vidéo Full HD, ici en progressif à 50 im/s. Plus le LCD rotatif, le stabilisateur MegaOIS et une bonne dose de personnalisation du boîtier : trois touches de fonction et des configurations utilisateurs. Quelques brefs essais lors d’une rapide prise en mains montrent un autofocus nerveux en situations normales et encore utilisable quand le zoom est totalement déployé. Tout cela explique le prix de 600 € (disponibilité en septembre).

- Le site de Panasonic

Fiche technique

Fiche provisoire sujette à modification.

  • Prix : 600 €
  • Capteur : Cmos 1/2,3 e de pouce, 12,1 Mpxl
  • Définition maximale : [4/3] 4 000 x 3 000 [3/2] 4 000 x 2 672 [16/9] 4 000 x 2 248 [1/1] 2 992 x 2 992
  • Vidéo maxi : 1080p (50 im/s ou 25 im/s en AVCHD, 25 im/s en MP4)
  • Format de fichier : Jpeg, Raw, MPO
  • Zoom : 24-600 mm f/2,8, éq. 24 x 36
  • Mode macro : 1 cm
  • Mise au point : multizone (23), détection de visages, vue par vue, continu, suivi AF
  • Stabilisation : oui (optique)
  • Écran : LCD 3 pouces/460 kpts
  • Viseur : 0,21", 1,31 Mpts, 100 %
  • Modes d’exposition : PASM, modes Scènes, Auto, +/- 3 IL, bracketing (3 im. sur +/- 3 IL maxi, par 1/3 IL)
  • Sensibilités : 100–6 400 Iso
  • Balance des blancs : auto, prédéfinies (5), mesurée (2), manuelle, décalage
  • Vitesses : 60 s - 1/4 000 s
  • Rafale : 12 im/s (12 im. maxi), 5,5 im/s avec suivi AF
  • Flash : 0,3 – 13,5m (GA), 1,0 - 13,5m (télé) à Iso Auto) ; +/-2 IL
  • Divers : Effets (Expressif, Retro, High Key, Low Key, Sépia, Monochrome dynamique, Impressionnisme, Haute Dynamique, Traitement croisé, Toy Effect, Effet Miniature, Soft Focus, Filtre étoilé, Désaturation partielle))
  • Personnalisation : configuration utilisateurs, 3 touches de fonction
  • Stockage : SD, SDHC, SDXC
  • Connectique : miniHDMI, Hi-speed USB, A/V
  • Logiciels : PHOTOfunSTUDIO 8.3 PE, SilkyPix Developer Studio LE
  • Accu : Li-Ion 7,2 V, 1 250 mAh
  • Dimensions/poids : 125,2 x 86,6 x 110,2 mm/537 g (sans accu ni SD)

DMC-FZ62, le cadet


Le DMC-FZ62 est d’une certaine manière un DMC-FZ200 plus modeste. Pas par l’amplitude du zoom, qui reste la même (25-600 mm en éq. 24 x 36), mais par son ouverture glissante f/2,8-5,6. Le capteur gagne deux millions de pixels, mais ne monte qu’à 3 200 Iso et le Raw a disparu. Le viseur électronique est le fort modeste modèle des versions antérieures, avec seulement 202 kpts. La vidéo Full HD, elle, est du type entrelacé. On y trouve les mêmes modes d’exposition, y compris la palanquée d’effets spéciaux et un mode rafale à 10 im/s (contre 12).

Il sera vendu 350 € en septembre.

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Les commentaires liés à cet article

Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Panasonic a bien compris qu’il y avait un bon créneau pour sortir un zoom a ouverture constante d’autant que la presque majorité des bridges n’arrivent plus que très difficilement a faire la mise au point en fin de zoom et n’y arrivent meme plus du tout quand la lumière vient a manquer.....un bon plan, nettement supérieur sur le papier en tout cas que le.Fuji xs1 dont le viseur fige l’image a la mise au point nous faisant perdre ainsi le sujet de vue, un gros bug de Fuji, hélas. Reste a voir la gestion du bruit, souvent le point faible chez Panasonic.

    • Bonjour, moi, j’utilise un coolpix 8800 de chez nikon, car je peux zoomer, déclencher à distance, à l’aide de mon PC, connecté en usb. C’est le module remote controle de PICTURE PROJECT. Je fais d’ailleurs des photos en altitude, le coolpix est connecté à l’aide d’un cable de 25 mètres. Pour améliiorer mes résultats, je recherche un nouvel appareil, léger, et je voudrais savoir si le DMC Z200 ou le 700 peut convenir, pour le déclenchement à distance via USB. Merci de me répondre.

    • Normalement il a un port hdmi. Le problème serait de savoir s’il est interactif ? Mon expérience du FZ 38 qui continue de me donner les plus belles photos que j’ai pu faire est qu’il n’est pas interactif. Et là j’avoue qu’il n’y aura vraiment pas besoin de photographier au dessus des 800 iso ,avec le zoom à fond et comme ils maîtrise déjà les 1600. S’il y avait un problème d’iso c’est définitivement réglé... J’envisage sérieusement de remiser reflex et hybrides dans leur devanture pour paraître et d’investir.

    • bonjour,
      la lecture de ton message m’intéresse parce que je constate que tu fais des photos d’altitude. J’aimerais avoir plus de détails sur ta façon de procéder et sur ton matériel utilisé (mât, câble ou autre) ainsi que sur ce programme Picture project, est-il propre à Nikon ?
      Merci d’avance et bonne journée

    • Bonjour à tous

      Optiquement parlant, le LX7 vs FZ200, qui s’en sort le mieux (entre 25 et 90 mm bien sur, le FZ200 allant plus loin que le LX) ?

      Merci

  • panasonic a régressé d’une certaine manière dans l’ergonomie "photo" au profit de la video. en effet, les anciens modèles dont parle le journaliste avec ouverture constante à f2,8 et bague manuelle de MAP était le FZ 20 produit en 2004. Il fut remplacé par le FZ50 dont l’ouverture était glissante (f2,8-3,7) mais avec bague de MAP manuelle, puis vinrent les boitiers avec MAP par levier, helas, mille fois helas. La MAP est plus "fluide" en video mais c’est tout à fait regrettable pour la photo, quelle perte de temps de passer du grand angle en télé avec un levier ! (et quelle consommation de batterie en plus). Par la pression de la concurrence, revoici un ouverture constante à 2,8 mais toujours avec ce système de levier hélas, tout cela à cause de la vidéo qui semble dicter ses lois au monde de la photo, une honte !
    Le seul rescapé de l’aventure est le Fuji xs1 mais à quel prix et son ergonomie globale est en retrait par rapport aux Panasonic.

    • entièrement d’accord sur l’avis par rapport à la vidéo. A tel point que le mode vidéo sur les bridges devient globalement largement meilleur que le mode photo.

      Cependant j’ai ce "fameux" fzZ200 et quand je reçois un appareil la première chose que je teste est de faire des photos sous des ciels gris voire pluvieux : contrairement à beaucoup de gens qui testent sous le soleil. Or tous les appareils sont bons sous le soleil sauf le xs1 qui se permet des aberrations optiques dans certains contrastes importants (rond bleu plus ou moins bien visible).
      Et, quelle chance !, nous avons les deux appareils ici et on n’est pas prêt de racheter un xs1 car par rapport à son prix on le trouve largement moins bon que le fz200.
      Il a tout de même quelques choses intéressantes : le zoom et sa bague, moins de bruit que le fz200, un mode panorama très facile. Et voilà c’est tout ce qu’on trouve de plus et vu la différence de prix c’est peu ! Car quand on teste le stabilisateur optique (avec un tel zoom on s’attend à quelque chose de sérieux) on s’aperçoit vite que c’est une véritable plaisanterie, idem pour les prises de vue en rafale (je prends beaucoup de photos de sport...), le viseur est certes plus grand que celui du fz200 mais beaucoup plus sombre, c’est une usine à gaz et j’en passe et des meilleurs : bref à ce prix c’est impardonnable.

      Enfin après avoir pris plusieurs centaines de photos en manuel (surf et planche à voile dans le cotentin hier encore) au zoom maxi et forçage à 100 iso par temps très gris je ne vois pas ce que peut m’apporter de plus le xs1 ? Si ce n’est moins de bruit mais j’ai la chance d’avoir un public (famille et proches) qui, heureusement, regarde d’abord le contenu avant le contenant (plus prosaïquement ils ne se masturbent pas le cerveau devant la qualité technique de la photo !...)

      Si je travaillais pour des professionnels je ne réagirai assurément pas de la même façon mais je suis un amateur (même pas éclairé !) et ces bridges, je trouve, sont parfaitement adaptés à mon cas et nous sommes sûrement nombreux...

      Bonnes photos !...

    • Je possède notamment un XS-1 firmware upgradé.
      Le premier test professionnel est le rapport signal/bruit du capteur. C’est déjà malheureusement fini pour Panasonic qui n’a jamais su maîtriser le bruit de ses capteurs.
      Quand vous effectuerez un crop (agrandissement d’une partie de l’image), vous comprendrez le malheur.
      Quand à cette histoire d’autofocus qui se fige une fraction de seconde à la mise au point, c’est digne d’une propagande de la concurrence, car l’autofocus du XS-1 est remarquablement rapide (certains reflex moyen de gamme ne font pas mieux, même moins bien). Sur le temps que l’autofocus des bridges à grand zoom d’autres marques patauge, la mise au point est faite depuis longtemps sur le XS-1.
      Cette histoire est du même acabit que le commentaire : "Le XS-1 est trop lourd". Si 950 gr (avec accu) avec un zoom de 624mm ouvrant de 2,8 à 5,3 est lourd, alors ce commentaire ne peut venir que d’un dénigrement de la concurrence ou d’une personne limitée. Quand vous comparerez le boîtier d’un reflex, même lowcost, et d’un objectif zoom identique, vous serez à minimum plus de 5 kilos pour du lowcost, plus grand angle et macro dans votre sac à l’épaule...
      C’est la raison pour laquelle les bridges ont un certains succès, tout du moins auprès des naturalistes comme je le suis à mes heures.

      Enfin, le XS-1 possède un zoom manuel, permettant de ne pas perdre son temps à attendre que la motorisation fasse son oeuvre, surtout en photos animalière où tout est furtif. Pour les naturalistes, si vous tenez enfoncée 2 sec. la touche "Disp/Back", votre appareil devient totalement muet, très utile.

      Enfin l’autofocus n’est jamais qu’un pis-aller de la modernité, de toute manière quand vous tirerez un oiseau en vol vous serez au 400ème, et votre autofocus ne servira guère à rien. Rien de tel qu’une mise au point manuelle "mécanique", c’est le plus rapide et le plus silencieux en toute circonstance, mais réservé au reflex.
      Évitez les montures avec ouvertures au-dessus de 5,6, car l’autofocus va patauger par le manque de lumière...

      Ce qui compte c’est d’abord la qualité de l’objectif, car la photo c’est d’abord la lumière, le boîtier devient secondaire. On peut constater, gamme reflex comprise, la qualité souvent limitée des objectifs zoom et leurs immanquables déformations qui croissent bien évidemment en rapport avec la taille des capteurs et lentilles appropriées plus grandes... A un point tel que l’on utiliserait parfois un objectif 24x36 sur un boîtier APSC pour éviter les distorsions et aberrations chromatiques périphériques.
      D’expérience, même les objectifs très chers de marques réputées (même les "L" ...), ne sont rien à coté des montures Zeiss, qui coûtent bien sur une fortune, et bien sur non stabilisées et sans autofocus merdique.

      Un dernier mot, souvent vous vous demandez ce qu’est la double stabilisation. La première est optique (...), ou sur le capteur dans certaines marques de reflex (ce qui est intéressant puisque les objectifs n’ont plus lieu d’être stabilisés, donc moins cher), la seconde est la montée automatique en ISO suivant le déploiement du zoom. Un conseil, limité la plage automatique pour avoir une prise de vue permettant encore d’être travaillée le cas échéant (pour ma part jamais plu haut que 400 ISO, exceptionnellement 800, après c’est de toute manière une mauvaise photo, sauf pour une impression 10x15...).
      La stabilisation optique introduit elle-même un flou, même si faible qu’il soit. Bien évidemment en exploitation de zoom, tirage à mains levées etc. c’est une belle aide, mais si vous êtes bien stabilisé débrayez là, elle vous évitera un petit flou inutile !

      Jacky

    • Un grand, grand merci pour vos commentaires (à tous) "éclairés" !

  • Bjr, pour la première fois, j’ai filmé avec mon FZ200 mais, à la lecture, si l’image est superbe, le son est absent. Pouvez-vous m’aider à rectifier cet inconvénient (pour le moins !). Merci d’avance. F

  • Bonjour, très débutant dans la photo je n’ai pas envie pour l’instant de commencer par un reflex, mais de me faire la main si je peut dire sur ce bel appareil qu’est le FZ200.
    Le genre de photo que je veux faire est : enfant, famille, vacances (classique) et étant aussi fan d’aviation militaire et civile gros zoom obligatoire pour photo parfois lointaine.
    Dans le cas de photos enfants,famille, vacances est il possible de faire de beaux agrandissements a partir du FZ200, le petit capteur me freine un peu la dessus et je n’ai pas trouvé de réponses ailleurs.

    Merci d’avance pour vos réponses.

[
0
]