Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Panasonic Lumix DMC-FZ200 : zoom 24x à f/2,8 constant

18/07/2012 | LAURENT KATZ

On n’y croyait pas, mais cela a fini par arriver : Panasonic lance un bridge muni d’un zoom 25-600 mm (éq. 24 x 36) à ouverture constante : f/2,8 ! Une première, toute catégories d’optiques confondues ? Non, car la mémoire est courte. Et un autre bridge arrive, version limitée de ce modèle-phare.

Le Saint Graal !



Alors que certains, par exemple Nikon avec son P510, joue la carte de l’amplitude maximale (24-1000 mm en éq. 24 x 36), Panasonic s’en tient au déjà respectable 24x (25-600 mm). Et préfère axer la nouveauté sur quelque chose de bien plus utile, l’ouverture maximale. Ce n’est pas une première dans sa gamme d’hybrides. Dans les années 2002-2004, la marque ayant lancé cinq modèles dont les zooms (35-420 mm et 36-432 mm) offraient déjà le f/2,8 sur toute la plage de focales.

Une bonne idée, car cela offre quelques atouts pour obtenir des flous d’arrière-plan… plus flous et, en d’autres circonstances, cela peut éviter de passer de 400 à 1 600 Iso, quand un zoom ouvrant à f/5,9 en position télé obligera à cette montée en Iso. Ne cherchez pas de bague de zooming, il n’y en a pas, remplacé par deux leviers, un entourant le déclencheur, l’autre placé directement sur le fut de l’objectif.

Précis, mais petit

Un nouveau capteur a été développé, plus performant indique Panasonic du point de vue du bruit. Offrant sagement 12 Mpxl, il est poussé jusqu’à 6 400 Iso.

Le viseur électronique a fait un bon en définition, passant à 1,3 Mpts. Mais quel dommage que l’œil se sente perturbé par la petitesse de ce que montre l’oculaire, rendant parfois certaines mentions pas évidentes à lire. Ce viseur bénéficie toutefois d’un taux de rafraichissement de 60 im/s contre 30 auparavant, pour plus de fluidité quand on suit un sujet en mouvement. Une situation servant à employer la rafale à 12 im/s… qui dure une seconde. Il existe aussi des rafales plus rapides, en 40 et 60 im/s, en respectivement 5 Mpxl et 2,5 Mpxl.

Alors que le DMC-LX7 n’est pas doté du mode Panorama, le FZ200 le propose. Il affiche tous les atouts habituels de la marque : le mode iA (un mode vert bien plus intelligent, car il analyse la scène pour adapter au mieux les réglages), les Creative Controls (les effets spéciaux), la vidéo Full HD, ici en progressif à 50 im/s. Plus le LCD rotatif, le stabilisateur MegaOIS et une bonne dose de personnalisation du boîtier : trois touches de fonction et des configurations utilisateurs. Quelques brefs essais lors d’une rapide prise en mains montrent un autofocus nerveux en situations normales et encore utilisable quand le zoom est totalement déployé. Tout cela explique le prix de 600 € (disponibilité en septembre).

- Le site de Panasonic

Fiche technique

Fiche provisoire sujette à modification.

  • Prix : 600 €
  • Capteur : Cmos 1/2,3 e de pouce, 12,1 Mpxl
  • Définition maximale : [4/3] 4 000 x 3 000 [3/2] 4 000 x 2 672 [16/9] 4 000 x 2 248 [1/1] 2 992 x 2 992
  • Vidéo maxi : 1080p (50 im/s ou 25 im/s en AVCHD, 25 im/s en MP4)
  • Format de fichier : Jpeg, Raw, MPO
  • Zoom : 24-600 mm f/2,8, éq. 24 x 36
  • Mode macro : 1 cm
  • Mise au point : multizone (23), détection de visages, vue par vue, continu, suivi AF
  • Stabilisation : oui (optique)
  • Écran : LCD 3 pouces/460 kpts
  • Viseur : 0,21", 1,31 Mpts, 100 %
  • Modes d’exposition : PASM, modes Scènes, Auto, +/- 3 IL, bracketing (3 im. sur +/- 3 IL maxi, par 1/3 IL)
  • Sensibilités : 100–6 400 Iso
  • Balance des blancs : auto, prédéfinies (5), mesurée (2), manuelle, décalage
  • Vitesses : 60 s - 1/4 000 s
  • Rafale : 12 im/s (12 im. maxi), 5,5 im/s avec suivi AF
  • Flash : 0,3 – 13,5m (GA), 1,0 - 13,5m (télé) à Iso Auto) ; +/-2 IL
  • Divers : Effets (Expressif, Retro, High Key, Low Key, Sépia, Monochrome dynamique, Impressionnisme, Haute Dynamique, Traitement croisé, Toy Effect, Effet Miniature, Soft Focus, Filtre étoilé, Désaturation partielle))
  • Personnalisation : configuration utilisateurs, 3 touches de fonction
  • Stockage : SD, SDHC, SDXC
  • Connectique : miniHDMI, Hi-speed USB, A/V
  • Logiciels : PHOTOfunSTUDIO 8.3 PE, SilkyPix Developer Studio LE
  • Accu : Li-Ion 7,2 V, 1 250 mAh
  • Dimensions/poids : 125,2 x 86,6 x 110,2 mm/537 g (sans accu ni SD)

DMC-FZ62, le cadet


Le DMC-FZ62 est d’une certaine manière un DMC-FZ200 plus modeste. Pas par l’amplitude du zoom, qui reste la même (25-600 mm en éq. 24 x 36), mais par son ouverture glissante f/2,8-5,6. Le capteur gagne deux millions de pixels, mais ne monte qu’à 3 200 Iso et le Raw a disparu. Le viseur électronique est le fort modeste modèle des versions antérieures, avec seulement 202 kpts. La vidéo Full HD, elle, est du type entrelacé. On y trouve les mêmes modes d’exposition, y compris la palanquée d’effets spéciaux et un mode rafale à 10 im/s (contre 12).

Il sera vendu 350 € en septembre.

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



CEWE