Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Panasonic Lumix G Vario 45-150 mm : zoom ultraléger

18/07/2012 | Laurent Katz

Avec ce 45-150 mm, Panasonic commercialise un zoom télé de poche (73 mm de long), qui n’occupera pas trop de place dans une sacoche. Sans renier aux atouts technologiques de la marque, par exemple le traitement antireflet Nano Surface Coating.

Quand zoom télé rime avec léger

Après le 45-175 mm au zooming motorisé, prolongeant le plus ancien 45-200 mm datant de 2009, voici un 45-150 mm qui couvre la plage 90-300 mm en équivalent 24 x 36. Avec une distance de mise au point un peu courte de 90 cm. Il est bien sûr stabilisé et proposé en deux finitions, noir ou gris.

Sa formule optique intègre deux éléments asphériques, plus un en verre UHR. Ce, qui combiné aux traitements correctifs effectués dans les hybrides de la série G, devrait offrir des résultats probants en matière d’aberrations chromatiques. Malgré les douze lentilles, le fût en métal, le stabilisateur MegaOIS et la motorisation optimisée pour la vidéo, le zoom ne pèse que 200 g ! Un compagnon de choix pour un GF5, le plus petit des hybrides de la marque qui ne pèse que 267 g en état de marche avec accu et SD.

En septembre, vous trouverez ce zoom en magasin pour 299 €.

Fiche technique

Lumix G Vario 45-150 mm

  • Prix : NC
  • Type : zoom té&lé
  • Focale : 90-300 mm (4éq. 24 x 36)
  • Monture : Micro 4/3
  • Formule optique : 12 éléments (2 asphériques, 1 UHR) en 9 groupes, traitement Nanocristal
  • Protection : -
  • Bague de mise au point : oui (électrique, sans échelle des distances)
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : Mega OIS
  • Ouverture maximale : f/4-5,6
  • Ouverture minimale : f/22-f/32
  • Diaphragme : 7 lamelles
  • Distance minimale de mise au point : 90 cm
  • Grandissement : 0,35x (éq. 24 x 36)
  • Accessoires : pare-soleil
  • Diamètre du filtre : 52 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 73 x 62 mm
  • Poids : 200 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Bien, bien. Voilà déjà un premier élément de réponse au coupeur de cheveux en quatre qui en s’amusant a comparer le poids des objectifs FF et micro 4/3 n’a réussi qu’a se rendre ridicule....Panasonic est dans l’air du temps : réconcilier les amateurs avec la photo. compacité et performance permettent au photographe amateur de se faire plus discret et de voyager léger donc une deuxième fois discret car pas oblige de porter un gros sac photo avec ecrit en tout gros dessus canonikon !

    • Il y a vraiment des gens qui perdent l’occasion de se taire :
      Ce zoom fait 200g et n’a même pas de verre ED !
      Déjà que les perfs optiques du 45-175/4-5.6 OIS laissent à désirer, on craint le pire pour ce 45-150 !

      Pour ce qui est de l’originalité, on repassera : Canon a réalisé des tas de zooms de ce genre il y a plus de 10 ans !
      Le modèle qui s’en rapprochait le plus était le 90-300/4.5-5.6 EF qui pesait...420g !

      Les trekkers vont-ils renoncer à 220g pour économiser leurs chères petites vertèbres (et faire des concessions sur la qualité optique propre au 24x36 ) ?

      Je ne le crois pas.

      Accessoirement, on pouvait légitimement s’attendre à une réduction d’un facteur 4 du poids entre un 90-300 et un 45-150 OIS.
      Il n’en est rien ! Ils pareviennent à gagner un facteur 2 ! Heureusement qu’ils ont mis des asphériques sinon dieu sait s’ils n’auraient pas été capables de faire un objectif 40-150 aussi lourd qu’un 90-300 !!!!

      Quant au tarif, ...il n’est même pas directement affiché (sauf en bundle avec le G5=> à priori 300 €). De peur d’avoir à affronter les sarcasmes des FFistes ?
      Il y a 10 ans, Canon lançait son 90-300 pour 40000 Yens officiellement (c’est à dire beaucoup moins en bundle ou en SP).
      De fait, on trouve encore aujourd’hui des 75-300/4-5.6 EF pour 269 € en SP.

      Pas de doute : Le MFT, c’est moins bien mais c’est plus cher !!!

      PS : Question subsidiaire à notre adorateur inconditionnel du MFT :

      Si Pentax avait l’idée saugrenue de proposer un 16-55/4-5.6 pour son Q pesant disons 100g, vous précipiteriez-vous d’en faire la promo à vos amis trekkers ?

    • Pourquoi êtes-vous méprisants pour ceux qui sont intéressés par un grain de 220g "avec leurs chères petites vertèbres" ?
      "Quoi le poids n’est divisé que par deux, c’est inadmissible !" Monsieur eric-p, tout le monde n’est pas intéressé par le seul critère qualité, apparemment résidant uniquement dans le FF selon vous. Car quitte à être aussi obstiné par le seul critère qualité, autant partir en trek avec un 645D ou un H4d pour avoir de belles photos...

    • Les appareils dont vous parlez ( Hasselblad H4D et Pentax 645 D ) ne sont pas parvenus à maturité techniquement parlant.
      Ce ne sont même pas de "vrais" moyen-format en ce sens que dans le meilleur des cas, ils n’atteignent pas le vrai 645...alors que la plupart des optiques couvrent bien
      ce format.

      De plus, les appareils dont vous parlez sont lourds et chers, et la gamme optique est des plus restreintes.

      Quand le 645 sera parvenu à maturité (dans 10 ans ?), alors vous trouverez bien quelques trekkers avec du MF.

    • Si je suis aussi "méprisant" comme vous dites, c’est que je m’interroge sur les motivations réelles de la clientèle MFT et sub-FF en général :

      - On m’a parlé de gains de poids. Mais comment faisaient les randonneurs du XXème siècle ???

      - On a également dit que plus le format était petit, mieux ce serait ! Pentax a donc pris la clientèle MFT "au sérieux" et a proposé un format encore plus petit !!!
      Et là, par je ne sais quel tour de passe-passe intellectuel, la clientèle MFT nous dit que la qualité d’image serait insuffisante !!!
      Le MFT serait donc le format "juste" (que ces idiots d’argentistes avaient bizarrement boudés au XXème siècle lors de la sortie du Pentax 110 ),
      un format "suffisant" pour tous les tirages jusqu’au A3...bien qu’une certaine presse nous assure aujourd’hui qu’on peut obtenir d’excellents tirages avec un compact
      au format 1/1.7"

      - Il y a également ceux qui reprochent aux compacts des isos insuffisants. Le format MFT serait là encore miraculeux...bien que longtemps à la traîne dans ce domaine là.
      Pas grave, les avocats du MFT n’en sont plus à une contradiction près et nous assurent que la sensibilité a rattrapé voire dépassé celle des "vieux reflex" 24x36.
      ...et que la sensibilité est suffisante pour " la plupart des besoins" !!!

      - Il y a enfin ceux qui veulent être "tendance" et qui considèrent le viseur optique voire EVF comme obsolète
      et qui ne veulent pas être assimilés à ces ringards de Canikon (bien que ces derniers proposent tous du mirrorless-Ce sera le cas de Canon dans 3 jours). Pana/Oly leur tend les bras !

      Vue cette formidable bataille technico-commerciale, la clientèle MFT devrait s’interroger sur cette instrumentalisation dont elle fait l’objet.
      Le 24x36, pendant ce temps là, continue de faire son chemin avec un succès commercial qui ne se dément pas chez les pros et qui s’étendra au fur et à mesure chez
      les "experts" puis les "amateurs" dès que les coûts baisseront.
      A ce moment là, les "forcenés" du mirrorless ouvriront les yeux et s’apercevront enfin que ce qu’on leur a proposé n’était en réalité qu’une illusion.

    • Les automobilistes du XXème siècle avaient des voitures qui consommaient beaucoup trop d’essence... ! Doit-on pour autant s’en contenter aujourd’hui sous prétexte que eux arrivaient à faire avec ?

      "Le MFT serait donc le format juste" Justement comme vous le dites, il n’y a pas de format juste, ni le MFT, ni l’APS-C, ni le FF, ni le moyen format...
      A chaque format ses spécificités et ses utilisateurs, c’est tout ! Certains sont certes plus murs que d’autres, mais dans le principe, il n’y a aucune raison qu’un format soit le format juste et idéal... pas même votre saint 24x36 !

    • A la différence des automobiles du XXème siècle, les APN du XXI ème siècle ont changé de carburant : Ils roulent tous à la carte CF/SD.
      Quant à la consommation des différents formats d’APN, elle est quasiment liée au nombre de pixels du capteur.
      Ainsi, un reflex comme le Nikon D4 (24x36, 16 MP) consomme moins de Mo par image réalisée qu’un Sony RX 100 (format 1", 20 MP !!!!)
      voire un smartphone (Nokia 808, 36 MP ) !!!!

      Donc, cette histoire de ringardisation du format 24x36 est parfaitement ridicule.

      Si Canon et Nikon soutiennent que le format 24x36 donne de meilleurs résultats en terme de qualité d’image que les petits formats, c’est qu’il s’agit bien d’une réalité objective.
      C’est également le format le plus développé en terme d’optiques disponibles et il bénéficie d’une très longue expérience ( 80 ans !!!! ).
      En ce sens, on peut considérer le format 24x36 comme le format central de l’industrie photographique, c’est à dire le format "juste", dans lequel tous les photographes sont représentés, du simple amateur au professionnel.

      Contrairement à ce que tous les avocats des mirrorless vous diront, il ne peut pas y avoir de coexistence pacifique entre les formats.

      On ne trouvera jamais d’objectifs pro en MFT ou APSC ( les derniers à s’y être essayé se sont cassés les dents !)
      Tout ce qu’on peut trouver à la rigueur sont des objectifs "alibi" qui ont pour but de faire croire aux "photographes bisounours" que les petits formats peuvent intéresser
      les pros.

      En réalité, des objectifs comme le 12-35/2.8 OIS Lumix ou le 75/1.8 Zuiko MSC n’ont AUCUNE chance de rencontrer le succès commercial.

      Voilà pourquoi ces formats sont condamnés à stagner dans la niche amateur, un peu comme la gamme Miranda des années 1970’, et faute de capacité à se renouveler,
      le public finira par se lasser.

      Non, si Pana ou Olympus veulent survivre, je leur conseillerais amicalement de se restreindre au marché des compacts/ bridges qui est davantage à leur portée...

    • "amicalement" ? ... mmmh j’ai de gros doutes, quelqu’un qui passe autant de temps à dénigrer le format micro 4/3 sur tous les forums (au passage sans avoir jamais utilisé ce format lui-même !), avec autant de constance (rien ne serait bon dans ce format), et en se référant systématiquement à Canon .... Il paie bien le service com’ de chez Canon ?

      Pour ma part, ce nouveau zoom répond presque exactement à mes attentes : plus petit et compact que les 45-200 et 45-175, il sera parfait dans ma besace. Je rêve seulement d’un 135 mm f/2.8 compact et stabilisé, pour remplacer mes vieux cailloux manuels Zuiko ...

  • Bonne nouvelle qu’est l’annonce de cet objectif.
    Je n’ai jamais voulu du 45-200 de la même marque car la qualité du piqué se dégrade à parti de 150mm.
    Olympus commercialise déjà un 40-150 mais la baïonnette est en plastique : j’espère que celle du modèle pana est métallique !
    Reste à attendre les tests : si les perfomances optiques sont bonnes et la map se montre véloce, nul doute qu’il fera un très bon complément de mon zuiko 12-50.

    • Bonjour

      Bonne nouvelle cet objectif, bien sûr la qualité devra suivre pour me séduire.

      A la vielle polémique sur le format du capteur et avant sur celui de la pellicule. tout le monde n’a pas besoin de tirage A1 ou A2 ou A3 juste du 15/21 pour regarder ces photos en famille.

      Pourqoi utiliser un tracteur Lamborginie pour tondre un jardin de 100 M². Je fais de la photo depuis 30 ans Olympus Canon et Minox puis Minolta 700 Si pour mon dernier argentique, à et aussiUne chambre Shneder : trop lourde et encombrante (pied + chambre ++ un 20 K) .

      Donc actuellement j’ai un Canon 1DS MII FF et un Olympus EPL-3 et j’utilise aussi un 7D de temps en temps (Surf).

      Oui le FF c’est qualitativement mieux notamment on trouve des objectifs à ouverture constante et lourde et on a plus de plage de profondeur de champ.

      Pour mes voyages en famille mon l’Olympus EPL-3 me suffi largement et quel plaisir de ne pas me balader avec 6 à 7 kilos sur le dos (1Ds M2 + 3 objectifs + pied + 4 bateries) à aussi à L’armée où j’ai exercé quelques années les avions de reconnaissances utilisaient des appareils de photos avec des pellicule 30 cm sur 30 cm ou 20 sur 20 avec un objectif de marque française très très chéres bon pour voir des détails très très petits, bein maintenant avec un capteur apsc on fait nettement mieux.

      Donc on devrait revenir au plaque de verre facile à traiter. Non je ne me moque pas, un groupe d’amis à moi utilise que des solutions photographiques datant du millénaire dernier pour le fun et il s’amuse bien, comme les propriétaires de voiture de collection nettement plus polluantes ( à la pellicule photo et tous ce qui vas avec est très polluent comme procédé de développement.)

      Bonne journée

  • Eric-p : « On ne trouvera jamais d’objectifs pro en MFT »
    Manque de pot il y a maintenant (entre autres) les M.Zuiko 12-40mm f:2,8 et 40-150mm f:2,8, qui déchirent grâve ! Et ne pèsent que 380g et 750g.
    Un 80-300 f:2,8 en 24x36 c’est salement plus lourd et plus cher !

  • Je viens de lire les commentaires de 2012 et j’en rie encore, que de chemin parcouru en à peine 3 ans !
    Éric" p-nible" doit se mordre les doigts désormais en réglant les 60 euros par séance à son ostéopathe !
    Les "coi" rivalisent désormais avec les FF et nombre de pros sont munis des 2. Les objectifs lumineux en focale fixe ou zoom pullulent, Panasonic, Olympus ou Leica/Pana par exemple proposent des cailloux merveilleux. Pour avoir fait des trecks avec 2 boîtiers 24/36 Nikon+ 5 obj Nikkor+flash+pelloches+ trépied, je vous assure que j’apprécie grandement mon Lumix GX7 et ses petits et légers objectifs. Déjà à l’époque mes potes photo-journalistes emportaient en reportage un Leica et 3/4 cailloux maximum. Pas par hasard...Et mon Lumix 20mm f/1.7 (40mm en eq.24/36) n’a pas à rougir face à mon vieux 50 f/1.8, pourtant considéré comme l’un des meilleurs rapport qualité prix de chez Nikon ! Tout ça me semble bien dépassé comme débat ; le postulat "c’était (forcément) mieux avant ne tient pas la route, sauf à faire preuve d’un conservatisme malsain ou d’être professionnellement tenu de travailler avec du matériel spécifique comme pour de la photo sportive.Mais il s’agit là d’une niche professionnelle, pas d’une généralité pour amateurs ou semi-pros. Et rien n’empêche de sortir de temps en temps son 24-36, ses extas et son fourre-tout ! Et d’appeler son ostéopathe ou de prendre des anti-inflammatoires (lol). Au fait, j’ai plus de 50 ans et je ne sombre pas dans un coupable et vain jeunisme. Sans rancune et...bonnes photos !