Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Panasonic Lumix G90 : le baby G9 ?

05/04/2019 | Jean-Marie Sépulchre

Les nouveaux Lumix 24 × 36 ne doivent pas être l’arbre qui cachent la forêt, en France environ 45% des ventes d’hybride concernent le format Micro 4/3, en majorité des Lumix. Panasonic renforce donc sa gamme avec le Lumix G90 qui reprend les codes esthétiques du G9 dans un format plus léger et compact…sans pour autant abandonner la protection contre les poussières et les intempéries, ce qui motive sa présentation du nouveau venu comme un baroudeur ultime.

Présentation

Le G90 ressemble à un G9, mais si ce dernier pèse 658 g boîtier nu avec une carte mémoire et une batterie, le petit nouveau n’affiche que 533 g sur la balance. Il est néanmoins construit en magnésium et largement doté de joints de protection contre les poussières et intempéries. Il est plus compact de 6,5 mm en largeur et de 3,8 mm en hauteur, ces dimensions le rendant compatibles avec la poignée de batterie supplémentaire du G80, mais pas avec celle du G9. Le capteur présente des caractéristiques de base identiques, il s’agit d’un Live MOS de 13 × 17,3 mm dénué de filtre passe bas. Le viseur en revanche est moins défini, c’est un Oled de 2,36 millions de points avec un grossissement de 0,74× et un dégagement oculaire de 20 mm alors que son grand frère dispose d’un Oled de 3,68 Mpts de 0,83× et un dégagement de 21 mm. Mais le viseur du G90 reste agréable à utiliser du fait qu’il n’est pas trop agrandi, on ne distingue pas les pixels d’affichage. L’écran arrière est également un Oled de 3 pouces et d’un million de points, orientable et tactile.

JPEG - 133.8 ko
Le G90 est équipé d’un écran orientable et tactile

Panasonic n’a pas bridé la qualité d’image du nouveau venu puisque le capteur est le même que celui du G9, le G90 dispose de beaucoup de styles d’images (y compris monochrome avec grain type argentique) mais l’obturateur est moins rapide (1/4000 s en mode électromagnétique et 1/16000s en mode électronique, contre le double pour le G9) et le mode rafale plus limité : 6 i/s en autofocus continu et suivi de la visée contre 9 i/s. Le buffer engrange 30 Raw… mais 600 Jpeg, le stockage étant confié à un seul port SD. La stabilisation offre des performances identiques avec le couplage de la stabilisation du capteur avec celle des objectifs qui en sont dotés, pour un gain de 5 vitesses.

L’alimentation est moins musclée que sur le G9, mais un mode éco permet d’annoncer une autonomie de près de 1000 vues, le double avec la poignée d’alimentation. L’appareil peut se recharger par la prise USB, qui peut aussi servir d’alimentation secteur.

JPEG - 272.5 ko
La poignée optionnelle permet de doubler l’autonomie et facilite la prise de vue verticale, mais elle est assez onéreuse

La partie vidéo a été particulièrement soignée avec la 4K 24, 25 et 30p la sortie HDMI permet l’exportation en 4-2-2 8 bits et le profil très neutre V-LogL offrant une dynamique accrue en vue du post-traitement, qui fut dans le passé proposé par Panasonic en option payante, est intégré sans supplément dans le G90. Reste cependant des performances un peu en retrait de l’état de l’art de la marque…mais qui pourront séduire maints vidéastes n’ayant pas le budget pour investir dans des boîtiers de tarifs supérieurs.

Tarifs annoncés :

G90 Boîtier nu : 999€
G90 + Optique LUMIX G VARIO 12-60mm F3.5-5.6 : 1199€
G90 + Optique LUMIX G VARIO 14-140mm F3.5-5.6 : 1399€
Grip Batterie : 349€

Disponibilité : juin 2019

- Le site de Panasonic

Premier avis

Les fonctions de base sont directement accessibles par des touches dédiées et des molettes, nous apprécions cette ergonomie assez instinctive qui évite de rechercher le mode d’emploi pour des fonctions de base. Ainsi est-il possible de régler directement sur le dessus du boîtier la cadence de tir, le mode de prise de vues, la sensibilité, la balance des blancs et la correction d’exposition, en combinant l’action des touches et barillets à accès direct et les deux molettes. À l’arrière un commutateur permet de choisir directement les modes de réglage de la mise au point. Les touches programmables sont donc réduites au minimum vital…croyez bien que le testeur apprécie de ne pas avoir besoin du mode d’emploi pour deviner qu’un levier de fonction doit être positionné sur 1 pour que la molette corrige l’exposition ou sur 2 pour qu’elle commande l’ouverture…ou le contraire, on oublie vite quand on manipule trois ou quatre boîtiers de marque différente par mois ! Ici on accède aux commandes de base sans se poser de question existentielle.

JPEG - 154.7 ko
Les commandes indispensables pour la photographie sont directement accessibles sans consultation du menu ou programmation de touches de fonction ce qui rend l’appareil très ergonomique.

Nous avons pris en main un boîtier de pré-série non testable, mais pourtant tout à fait fonctionnel, en appréciant la bonne qualité du viseur et la douceur du déclenchement, il n’y a pas de raison pour que la qualité d’image ne soit pas la même en mode photo que sur le G9. L’autofocus nous a semblé rapide, en l’absence de train intercité à mitrailler nous attendrons un modèle définitif avec une longue focale pour vous donner notre avis. Reste bien entendu qu’il faut estimer les capacités techniques du nouveau modèle par rapport à son tarif : il sera proposé à 999 € boîtier nu et 1 199 € en kit avec le zoom 12-60 mm f/3,5-5,6 ou 1 399 € avec le 14-140 mm de mêmes ouvertures, dont la nouvelle version gagne une protection contre les intempéries. Le prix de lancement du G9 était de 1 699 € boîtier nu, on peut aujourd’hui l’acquérir pour un prix plus serré, mais globalement le tarif du G90 ne nous semble pas déraisonnable par rapport aux concurrents du segment Micro 4/3 ou des gammes hybrides APS, cependant un effort pourrait être fait sur le prix de la poignée (livrée avec une batterie) ou des objectifs « hors kit ».

JPEG - 124.7 ko
La nouvelle version du zoom stabilisé ×10 de 14-140 mm (équivalent 28-280 mm en 24 × 36) est dotée d’une protection contre l’humidité et revient à 400 € si on l’achète en kit avec le G90.
JPEG - 60.5 ko
La formule optique du 14-140 mm f/3,5-5,6 comporte 14 lentilles en 12 groupes dont 3 asphériques et 2 verres ED.

Fiche technique

  • Capteur : Micro 4/3 (17,3 x 13 mm) 20,3 Mpxl sans filtre passe-bas
  • Définition maximale : 5184x3888 [4:3]
  • Montures/Coefficient : Micro 4/3, 2x
  • Sensibilités : 100 - 25600 Iso
  • Vidéo : 4K 24p, 25p, 30 p 100 Mb/s FHD jusqu’à 60p
  • Formats de fichiers : Jpeg, Raw, MP4, AVCHD
  • Protection du boîtier : poussières et humidité
  • Stabilisateur : 5 axes sur le boitier, double stabilisation avec l’objectif
  • Visée : électronique Oled 2360 kpts 0,74×
  • Moniteur : Oled 3’’ tactile sur rotule, 1040 kpts
  • Flash intégré : pop-up TTL NG 9 200 iso
  • WiFi/Bluetooth/GPS : oui / oui / non
  • Autofocus : DFD contraste sur 49 zones
  • Vitesses : 1/4000 s - 60 s, Bulb (électronique 1/16000s)
  • Rafales : 6 im/s (AF-C), 9 im/s (AF-S)
  • Balance des blancs : 3 modes auto, jour, nuageux, ombre, incandescent, flash, personnalisé
  • Réglages divers photo et vidéo : styles photo, filtres, vidéo V-LogL, post-traitements intégrés
  • Stockage : 1 emplacement SD UHS-II
  • Interfaces : USB 2.0 micro B, micro HDMI type D 4.2.2 8 bits, télécommande, entrée micro, sortie casque
  • Alimentation : Li-ion (7.2V, 1200 mAh, 8,7Wh) 290 déclenchements (LiveView ou EVF), environ 900 en mode éco.
  • Accessoires : Courroie, câble USB, chargeur, cache griffe
  • Dimensions/Poids : 130,4 x 93,5 x 77,4 mm / 533 g (avec batterie et une carte SD)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Voilà un boîtier bien né et d’un prix raisonnable.
    A suivre les tests de briques.

  • C’est une belle mise à jour du G80 avec l’avancé de Panasonic depuis la sortie du G80, il rattrape son retard sur le GX9.
    La bonne prise en main et ergonomie sont améliorés, tout comme ses performances et possibilités et il possède une prise casque qui manquait à son prédécesseur.

    Je pense qu’il faudra attendre son successeur pour voir arriver la photo 6k, un AF proche du G9 et le mode haute résolution, bref pas un remplacent du G9 mais un très bon accompagnateur.

  • Pour les prix, les prix de la rue devraient être plus bas, surtout quelques mois après le lancement.

  • L’optique est connue, bonne mais pas Exceptionnelle
    le 14-140 présente plus de polyvalence.

  • On attend surtout le gx90, plus compact, plus adapté aux voyages...

  • Un GX90, c’est un GX9 avec l’EVF fixe, donc légèrement moins épais au niveau de la bonnette de l’EVF.

  • Au Japon le G90 (appelé G99 au Japon) est vendu 124.880 JPY HT dans une boutique bien connue (Bic)
    tandis qu’un Canon RP FF est vendu dans cette même boutique 160.000 JPY HT, soit +28% de différence.

    Qu’est-ce-qui va dissuader un client de basculer en FF au fur et à mesure que la différence tarifaire s’amenuise entre les 2 formats ?

    À titre personnel, j’estime que la carrière commerciale de ce boîtier est déjà compromise, la différence tarifaire (au moins au Japon ) n’étant plus vraiment dissuasive...

  • @7 Rester en M4/3 ? Ce que peut faire un client qui aime le matériel léger et résistant aux intempéries pour un usage de reportage (où l’on a pas besoin de 50 Mpxl pour la presse magazine) et de vidéo (où une super 4K est plus intéressante qu’un HD) et qui a besoin d’une gamme optique différenciée et qui fait l’addition de tout le matériel nécessaire en ouverture f/2,8 pour couvrir entre 24 et 400 mm par exemple...en micro 4/3 d’une part, en 24 x 36 d’autre part...

  • L’appareil en lui même n’est pas mauvais mais il est assez cher pour des performances proches d’un GX9.
    - Pas assez supérieur au GX9 beaucoup moins cher, notament autofocus encore très moyen.
    - On peut acheter un G9 quasiment au même prix avec l’ODR panasonic jusque fin juillet 2019.
    - Le G9 a des performances supérieures quasiment en tout... Notamment la photo 6K c’est 18Mpixs recadrables.
    Il aurait fallu le faire aussi petit que le G80 mais là c’est quasiment un G9...
    Exemple d’utilisation : je pars en safari où j’ai besoin de monter en ISO, de la vitesse donc optiques lumineuses, une bonne autonomie de batterie, une rafale intéressante, un autofocus pas mauvais.
    Verdict : c’est le G9 avec un 12-60 Leica et 50-200 Leica (location) car je veux du "léger" et "pas d’affut de canon 100-400" en full frame.
    Le G90 ne suffit pas même avec son V-Log l’autofocus est insuffisant.