Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Panasonic Lumix S 50 mm f/1,4 Pro : une grande ouverture à tout prix  ?

01/02/2019 | Benjamin Favier

Bonne nouvelle, une focale fixe standard lumineuse sort en même temps que les deux premiers Lumix 24 x 36. Mauvaise nouvelle, elle est vendue à un prix stratosphérique…

Présentation

Des trois optiques dévoilées aujourd’hui dans la gamme Lumix S, ce 50 mm f/1,4 était celui dont nous savions le plus de choses. Le prototype vu à la Photokina, en septembre dernier, ne faisait pas mystère d’une bague de diaphragme, graduée de f/1,4 à f/16. Quant à la focale, elle apparaissait également sur le fût. La protubérance de l’ensemble suggérait une formule optique ambitieuse, en l’occurrence, treize lentilles, dont deux asphériques (l’une mesure 40 mm de diamètre) et trois ED, réparties en onze groupes, et un diaphragme à onze lamelles. Comme les deux autres optiques Lumix S annoncées aujourd’hui, ce modèle accueillera des filtres de 77 mm de diamètre. Cette focale fixe boxe dans la catégorie des poids lourds, accusant quelque 955 g sur la balance.

La construction est en métal, parée de joints d’étanchéité. Ce 50 mm rejoint la famille des modèles Pro, comme le 70-200 mm f/4 OIS, d’où la pastille S rouge, bien visible. Là aussi, une bague embrayable par coulissement fait basculer entre les modes AF et MF. La distance minimale de mise au point se situe à 44 cm. C’est plus que le Sigma 50 mm f/1,4 Art (39 cm), qui devrait être décliné en monture L dans le courant de l’année. Sigma – partenaire de Leica et Panasonic autour de la monture L – avait en tout cas déclaré vouloir sortir toutes les focales fixes Art dans cette monture en 2019, ce qui coïnciderait aussi avec l’avènement de son hybride 24 x 36 à capteur Foveon. Mais nous n’avons pas plus d’informations sur ce point pour l’instant.

Il sera en tout cas intéressant de confronter les 50 mm Lumix S et Art en monture L. Car le tarif annoncé par la marque d’Osaka nous laisse sans voix : 2 499 €. Cela paraît très élevé, pour un 50 mm f/1,4. Canon propose aussi un 50 mm à ce prix, en monture RF, mais avec une plus grande ouverture (f/1,2). Nous attendrons toutefois de tester cette optique pour émettre un avis définitif sur cet aspect.

- Le site de Panasonic

Fiche technique

  • Prix : 2 499 €
  • Type : focale fixe 24 x 36
  • Focale : 50 mm
  • Monture : Leica L
  • Formule optique : 13 éléments (2 asphériques, 3 ED) en 11 groupes
  • Bague de mise au point : oui
  • Protection tout temps : oui
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : -
  • Ouverture maximale : f/1,4
  • Ouverture minimale : f/16
  • Diaphragme : 11 lamelles circulaire
  • Distance minimale de mise au point : 44 cm
  • Pare-soleil : oui
  • Diamètre du filtre : 77 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 130 x 90 mm
  • Poids : 955 g

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Le poids et le prix de cette optique sont ils destinés à orienter les acheteurs vers les m43 panasonic ?

  • Effectivement, ils se rapprochent du prix stratosphérique du Zeiss Otus 55 mm f/1.4, qui tourne autour de 3500€ ... "Pas assez cher, mon fils ?"

  • C’est un 50mm censé tirer profit des 47MP du S1R, rien d’extraordinaire, on est juste trop habitué aux vieux 50mm simple à 100€ de Nikon et Canon qui font 150g, les 50mm f/1.4 HDG comme les Zeiss, Sony, Tokina et Sigma sont à peu près identiques...bienvenue dans le monde du FF à 50MP où il faut des tromblons qui ne serviront qu’à ceux qui les exploitent, une monture plus large ne change rien aux exigences d’un capteur. Reste à espérer que des versions f/1.8 ou f/2 plus "amateurs", légères et abordables suivent très vite.

  • La formule optique des 50 plus légers montre ses limites y compris sur un capteur plus raisonnable.
    Un 50 ancienne formule ne devrait donc pas sortir au profit d’un 50 Sigma , certes aussi volumineux mais moins cher. On perçoit déjà le partage du marché : haut de gamme pour Pana. Milieu de gamme pour Sigma. Je suis très curieux de savoir si la correction embarqué dans les boitiers S1 sera active pour les cailloux Sigma. Ce pourrait être un bel argument. Mais Pana n’a peut-être pas très envie de se tirer une balle dans le pied ?

  • Contrairement à l’opinion de LMDP, le tarif de ce 50/1.4 Pro est "normal" compte tenu de ses ambitions
    (Représenter un des meileurs 50/1.4 du marché) et de ses caractéristiques (formule à 13 lentilles, 2 asphériques + 3 ED,etc...).
    Je rappelle que le tarif du dernier 50/1.2 L RF est également fixé à 2500 € (avec une 1/2 ouverture théorique supplémentaire ),
    que le Zeiss Otus 55/1.4 dépasse les 3000 €,
    et que le 50/1.4 Leica SL flirte les 5000 €...
    Sigma propose un 50/1.4 DG Art pour beaucoup moins cher mais il n’a pas forcément les mêmes contraintes
    qu’un opticien "institutionnel" (quid du SAV ,etc...).

    On peut raisonnablement supposer que les perfs optiques de ce caillou seront au top niveau de sa catégorie
    sur tout le champ dès la PO.

    Evidemment, on ne peut pas comparer le tarif de cet objectif à un 50/1.4 "Double Gauss" 7 lentilles qui offre des performances honorables dans les ouvertures moyennes (< f/2.8) mais qui a clairement fait son temps
    depuis l’arrivée de cette nouvelle génération de 50mm HL dont les perfs à PO permettent un usage sans arrière-pensée en "available light"...

  • @Alex (m-3)
    Contrairement à ce que vous dites, ce Lumix 50/1.4 S Pro n’est pas conçu spécialement autour du capteur 47 MP.
    Il est avant tout optimisé pour offrir une qualité d’image irréprochable à ses utilisateurs dès la PO.
    L’idée consistant à croire que le coût d’une optique est proportionnel à ses performances (en pl/mm) est essentiellement une légende...

  • eric-p
    Le 27 septembre, en réponse à une de vos nombreuses élucubrations, Marc Mitrani vous a rappelé votre engagement.

    "Et pour finir, vous aviez hurlé il y a quelques mois à la censure et que vous ne viendriez plus sur notre site, ce qui nous avait rempli de joie. Je vois que vous n’êtes même pas capable de tenir vos promesses. Dommage."

    Dommage en effet car vous êtes lamentable, sans honneur ni amour propre et vous continuez à polluer ce site avec vos monologues prétentieux sans aucune considération envers les autres intervenants.

  • @tous : Ceux qui polluent véritablement ce site, ce sont les trolls blessés dans leurs amours-propres qui se sont auto-proclamés "modérateurs LMDP" . Ces gens-là n’ont de cesse que de provoquer eric-p tels des disques rayés.

    @eric-p : Il faut lire l’article de Benjamin Favier avant de le critiquer : « Cela paraît très élevé, pour un 50 mm f/1,4. Canon propose aussi un 50 mm à ce prix, en monture RF, mais avec une plus grande ouverture (f/1,2). Nous attendrons toutefois de tester cette optique pour émettre un avis définitif sur cet aspect. »
    Don’t feed the troll @7 please ;)

  • Non, non, 7 a raison.
    Bien sûr nous sommes en démocratie mais ici c’est un forum photo pour les gens équilibrés qui échangent et non un hôpital , enfin il me semble ?
    L’un s’est échappé en douce du Service de Psychiatrie et se dirige vers l’abîme, arrêtez le !

  • @7=10 : Si c’est un forum de photo, épargnez-nous vos états d’âme.

  • je me moque d’avoir le dernier produit à la mode, le plus performant et le plus cher...
    Je me moque des discours à 2 balles et à n’en plus finir d’un triste sir sur l’avenir matériel de la photographie...
    je m’intéresse uniquement à la prise de vues et de temps en temps au matériel quand il est vraiment innovant mais je constate surtout qu’il y a pléthore de fabricants qui veulent tous nous faire croire qu’ils sont meilleur que l’autre.
    Moralité, laissons l’eau couler sous les ponts et photographions ;)

  • @eric-p Les monstres de conception optique sont par défaut optimisés pour sortir du bon piqué dès la PO sur des capteurs plein de pixels, pourquoi le faire si les hautes définitions ne mettaient pas plus en évidence les "défauts" de ce type ? C’est pas pour des 12MP qu’ils les font ;) .
    En revanche je n’ai jamais dit que prix=pl/mm, j’ai parlé de la conception optique et donc du poids et je n’ai pas comparé les prix des double gauss juste évoqué l’habitude de tarif à laquelle on s’est habitués avec les 50mm traditionnels.

  • @11
    Point d’états d’âme, mais assistance à personne en danger, « arrêtez le » dis-je au modérateur de LMDLP.

  • @14 Il ne vous plait pas ? Faites avec et ignorez-le.
    Les commentaires sans fin sur sa personnalité n’ont plus leur place ici.

  • @8 - Etre en démocratie ne veut pas dire" écrire et faire nimporte quoi " et en particulier vouloir imposer ses opinions.

  • @16/17 et... tous mes détracteurs habituels !
    Le but de mes interventions n’est pas "d’imposer mes vues" mais d’expliciter l’origine du produit, en particulier sur le plan technique.
    Je rappelle à tout hasard que ce ne sont pas les photographes qui fabriquent les optiques mais des ingénieurs.
    Je rappelle également à tout hasard que les photographes progressent essentiellement grâce aux nouveautés
    matérielles. Sans eux, on en serait encore "aux valeureuses focales fixes" à 6-8 lentiles et film B &W.
    Ce n’est tout de même pas de ma faute si la plupart des intervenants qui m’agressent (pratiquement gratuitement comme d’habitude et sous le couvert de l’anonymat ) sont médiocres, illetrés, jaloux et hargneux.C’est assez révélateur de leur complexe d’infériorité après tout.
    Et comme d’habitude, ILS N’APPORTENT STRICTEMENT RIEN SUR LE FOND !
    Bref, la France profonde....
    Croyez-moi : S’il y avait quelqu’un sur ce site capable de donner des renseignements complémentaires à ce type d’article, je serai très heureux de pouvoir ne plus intervenir sur ce site....

  • " Ce n’est tout de même pas de ma faute si la plupart des intervenants qui m’agressent (pratiquement gratuitement comme d’habitude et sous le couvert de l’anonymat ) sont médiocres, illetrés, jaloux et hargneux.C’est assez révélateur de leur complexe d’infériorité après tout."

    Et il se croit supérieur aux autres !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Lamentable...

  • eric-p est aussi anonyme que tous ceux qui se prénomment Eric et ont un patronyme commençant par P

    Il faut arrêter votre paranoïa et intervenir sous votre identité réelle si vous êtes si allergique aux absences de pseudos qui ne servent à rien.

  • eric-p n’a pas encore compris que le plus important dans une photo n’est pas le modèle, la marque, le prix, le poids, etc. de l’outil (l’appareil photo) utilisé.
    Demande t’on à un peintre la marque de sa peinture, de ses pinceaux, brosses, toiles, etc.?
    Demande t’on à un sculpteur la provenance de sa terre, de son bronze, etc.?

  • @6
    Contrairement à ce que vous dites, ce Lumix 50/1.4 S Pro n’est pas conçu spécialement autour du capteur 47 MP.
    Il est avant tout optimisé pour offrir une qualité d’image irréprochable à ses utilisateurs dès la PO. _

    Qu’en savez-vous ?

  • @Alex(m-13)
    Encore une fois, la réalisation de ce 50/1.4 S Pro n’a absolument pas été motivée par la présence du capteur
    du S1R au catalogue Lumix.
    Une optique photographique donne son meilleur rendement vers f/4-f/5.6 (pour les meilleures).
    À ce petit jeu, un banal Double-Gauss ( à f/5.6) fera aussi bien qu’une optique ultralumineuse "high-end" comme ce Lumix 50/1.4 S à l’exception peut-être des bords (on sait que le DG a tendance à "flancher" dans les coins) ; ça concerne surtout 8%-12% de la surface totale de l’image...

    Pour le reste, une correction poussée des aberrations à PO apporte un progrès sensible par rapport à l’ancienne génération d’optiques ultralumineuses, et je parle en connaissance de cause !

    Étant possesseur d’un 50/1.2 L EF (de 2006), je peux vous dire qu’il y a des résidus de coma sur des sources lumineuses ponctuelles (réverbères, lampions, panneaux lumineux) en photo de nuit, ce qui fait que le photographe doit faire des concessions pour éviter des images "baveuses"....y compris sur le capteur
    12.8 MP de mon antique Canon 5D.
    Lorsqu’on souhaite utiliser la PO de cet objectif en plein jour (afin de réduire la PDC, maximiser l’effet 3D, minimiser le temps de pose,etc...), des aberrations géométriques mal corrigées s’invitent sur les clichés ;
    en particulier l’aberation de sphéricité voire les AC.
    Ainsi on peut trouver des franges pourpres sur certains clichés réalisés à PO en plein jour, toujours avec un capteur 12.8 MP.

    La dernière génération de 50 mm HL permet de corriger largement tous ces défauts et les samples qu’on peut trouver sur le net (par exemple Dépriviou) parlent d’eux-mêmes.

    Les MTF publiées par Leica pour son récent 50/1.4 SL
    (Une optique vendue pour la coquette somme de 4800 € SVP ), sont, par certains côtés décevantes :

    À PO, le contraste est bien là (>80% à 10 pl/mm sur tout le champ, ce qui est exceptionnel ), mais on voit des résidus d’astigmatisme ( décollement des lignes sagittales/tangentielles ), ce qui suggère fortement que le piqué de l’optique vers f/5.6 ne sera pas meilleur que sur un malheureux Double-Gauss.

    J’ai d’ailleurs eu l’occasion (et la chance !) d’en parler il y a une vingtaine d’années à un des meilleurs opticien de niveau international (André Masson, ex-Nº2 d’Angénieux).En gros, il m’a dit qu’il n ’y avait plus rien à gratter sur le piqué des optiques photo par rapport à ce qu’on sait faire aujourd’hui...(Sauf rupture technologique notoire).

    Pour ce qui est des commentaires de LMDP, ben je persiste et signe :
    - Panasonic ne peut pas se permettre de vendre son 50/1.4 S Pro au prix d’un 50/1.4 DG Art car Sigma amortit ses prix sur plusieurs marques ; le volume des ventes ne sera pas le même.
    Il était donc illusoire de voir cette optique proposée à un tarif < 2000 € (Le Sigma tourne "officiellement" autour de 1000 €).
    Compte tenu du fait que le 50/1.2 L RF (Une optique de mê me poids) est officiellement vendue 2500 €,
    on pouvait difficilement imaginer voir Panasonic proposer un tarif inférieur compte tenu du fait que les volumes de ventes de ce 50/1.4 S seront très probablement inférieurs au Canon.
    Avec les Street Prices, le Canon sera probablement moins cher tout simplement parce qu’il dispose de plus de PDM. C’est la dure loi du capitalisme.

    - Dernière erreur vraisemblable de LMDP : Comparer le 50/1.4 S Lumix au 50/1.4 DG art ne montrera pas beaucoup de différence (Sur des clichés courants) ; on s’attend "au mieux" à voir le lumix prendre l’avantage sur le Sigma sur les bords de l’image.
    La différence de coût se justifie-t-elle ?
    Pour ceux qui ont le budget, la question ne se pose pas forcément...

    À noter que Panasonic n ’a toujours pas fourni la moindre coupe optique de cet objectif ni la moindre courbe MTF...

  • (Encore une fois, la réalisation de ce 50/1.4 S Pro n’a absolument pas été motivée par la présence du capteur du S1R au catalogue Lumix.)
    Même question que @22 : Qu’en savez-vous ?

    (À noter que Panasonic n ’a toujours pas fourni la moindre coupe optique de cet objectif ni la moindre courbe MTF...)
    Tout commentaire sur ses performences serait prématuré..

  • Herr Rieckpä,
    ou Eric Pet,
    ou encore Eric-P.....?
    Vous êtes toujours un anonyme qui se cache derrière un pseudo.
    De toute façon on vous reconnaît dès la première ligne et l’on doit supporter votre manque de concision, vos approximations au conditionnel, vos interrogations...
    SVP, faites court, clair et ça ira mieux ainsi (ou pas).
    Attention, n’insultez pas la France profonde, vous risquez de vous mettre à dos beaucoup de monde.
    Vous devriez postuler pour obtenir une mission chez Olympus, Panasonic ou Fuji, ils ont besoin de votre éclairage...
    Au pire, tentez votre chance chez LMDLP, Réponses Photo ou Chasseur d’Images, peut être recherchent-ils un chroniqueur de talent...
    Enfin, peut-être devriez-vous produire un livre qui ferait concurrence à JMS ou autre Kelby....
    J’ai cherché mais pas encore trouvé le bon bouquin qui manque : « Double Gauss, selon Eric P » aux Éditions Eyrolles ou La Martinière...
    Délaissez ce forum, réservé aux incultes du verre minéral, cela vous grandira, à moins que vous ayez décidé d’exister, encore et encore, en prêchant dans le désert.
    Amen.

  • Les nouveaux tarifs pour du boitier expert/pro me laisse un peu un gout amer.
    Il n’y a que quelques années, je me suis fait plaisir et acheté un appareil photo expert/pro.
    J’ai craqué pour un nikon d750 + 50mm 1.4 = 2500euros
    Si je veux actuellement reprendre un appareil recent de gamme expert/pro avec son 50mm 1.4, j’en suis à plus de 5000euros.
    OK, les technologies ont progressé et tout, mais on reste dans la même tranche de client, sauf que mon salaire n’a pas fait fois 2 en 5ans. dommages... :)
    On m’a volé mon appareil photo, donc je regardes un peu pour le remplacer, mais les nouveaux hybrides sont hors budget et les reflex sont peut être en fin de vie (il ne faut pas se leurrer même si les commerciaux nous disent le contraire)

  • Article paru dans le journal le Monde


    « La démocratie ne peut exister que grâce à une saine dose d’anonymat »

    L’idée soulevée par Emmanuel Macron d’une « sortie progressive de l’anonymat » sur Internet est une fausse solution à des problèmes réels, analyse Damien Leloup, journaliste au « Monde ».
    Par Damien Leloup Publié le 30 janvier 2019 à 14h15 - Mis à jour le 30 janvier 2019 à 17h43

    QUENTIN HUGON / LE MONDE
    Il est des idées qui, tel le phénix, semblent renaître régulièrement de leurs cendres. Peu importe que la recherche les ait prouvées fausses à de multiples reprises ; peu importe que leurs dangers aient été maintes fois soulignés par les personnes les plus compétentes sur le sujet ; peu importe que leur mise en place soit techniquement impossible.
    L’un des meilleurs exemples est cette idée, régulièrement brandie par des responsables politiques, qu’il existe une solution simple à la vaste majorité des problèmes qui touchent nos vies connectées : l’interdiction de l’anonymat en ligne.
    Le 18 janvier, c’est le président de la République en personne qui a ressuscité cet increvable phénix. Lors d’une discussion avec des maires à Souillac (Lot), dans le cadre du grand débat qu’il a initié, Emmanuel Macron a expliqué qu’il souhaitait « qu’on [aille] vers une levée progressive de toute forme d’anonymat », condition nécessaire selon lui à l’« hygiène démocratique du statut de l’information ». La proposition, qui vise plus particulièrement les réseaux sociaux et la radicalisation de certains « gilets jaunes », a été saluée par d’autres personnalités, comme le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, sur RMC, qui a dit en « avoir assez des gens qui sont derrière les pseudos, et qui insultent à longueur de temps, qui mettent de l’huile sur le feu à longueur de temps ».
    Par acquit de conscience, et de guerre lasse, on rappellera que toute la recherche scientifique menée sur le sujet est claire : le fait de s’exprimer sous sa véritable identité sur Internet n’a qu’un effet très modéré sur la violence des propos qui peuvent y être tenus. On redira aussi qu’on n’est jamais réellement anonyme en ligne. Les procès récents des harceleurs de la journaliste Nadia Daam et de ceux du porte-parole du Parti communiste français (PCF), Ian Brossat, sont là pour le rappeler : dans l’écrasante majorité des cas, même si vous écrivez sous un faux nom, votre fournisseur d’accès à Internet sait qui vous êtes, Google sait qui vous êtes, Facebook sait qui vous êtes, et la police le saura aussi.

  • @28 NON, facebook et Google ne savent pas qui vous êtes même s’ils connaissent très très bien vos habitudes.
    Seul votre FAI connait votre identité et peut la fournir à la Police sur réquisition judiciaire. Mais vous pouvez passer par un VPN pour brouiller le lien entre vous et vos activités sur le web.

  • @24
    Lisez attentivement mes interventions et vous saurez, en particulier la réponse 23.
    Croyez-moi, j’en sais plus que vous en optique et si vous en doutez encore, vous êtes libre d’interroger
    n’importe quel opticien photo.
    À défaut, vous pouvez toujours vous référez aux tests comparatifs sur le net (en cherchant un peu )
    et si vous n’êtes toujours pas convaincu, faites les tests vous-mêmes.
    À toute fin utile, Panasonic n’a jamais revendiqué une quelconque super-résolution pour cet objectif et aucun
    opticien ne l’a jamais pour ce type de produit.

  • Puisqu’il vous dit qu’il en sait plus que vous, croyez le sinon il va se fâcher et en remettre une couche, bande d’ignorants !

  • Aïe ! il a les chevilles qui enflent tellement qu’il va avoir besoin de chaussures orthopédiques.

  • Affirmer en savoir plus que nous est une affirmation uniquement fondée sur un égo sans bornes d’autant qu’il ignore à qui il s’adresse.
    Mépriser les autres semble être son jeu favori.
    Par contre, c’est un piètre pédagogue.

    Au fait, qui est eric-p ?

  • Un monsieur sans doute fatigué qui a besoin de s’allonger sur un divan pour se confier et qu’on l’ecoute...
    Ici, consultation gratuite.

  • @eric-p, merci, je sais ce que sont des bords mous à PO et qu’à ouverture moyenne les vieux objectifs sont encore très bons, c’est pour ça que quand je me fous de la PO et des défauts sur les bords j’utilise encore de vieux 50 AF-D même sur un 36MP. Mais "n’a absolument pas été motivé" je plussoie à la question, qu’en savez-vous ? Vous en savez peut-être beaucoup sur l’optique mais vous prétendez aussi en savoir autant que les ingénieurs Panasonic qui l’ont conçu, visiblement...mais les capteurs plus pixelisés mettant les défauts encore plus en évidence, croire que Panasonic ne pense pas à ce que ça va donner sur un 47MP est assez idiot, au contraire je dirais bien sûr qu’ils y ont pensé en le concevant, ce n’est pas une question d’optique mais de logique.
    Et quand un opticien annonce "hautes performances optiques", la super-résolution en est une...mais continuez de nous expliquer vos conversations d’il y a 20 ans nous expliquant qu’un mec savait que les optiques d’aujourd’hui ne feraient pas mieux (C’est pas Masson, c’est Nostradamus apparemment).

  • @Alex
    Je ne me rappelle plus du site qui avait fait ce test, mais un comparatif 55/1.8 ZA C. zeiss FE Vs 50/1.8 Nikkor
    (ou un autre Double Gauss) sur un capteur Sony A7 R de 36 MP ; le Sony était sensiblement meilleur à PO
    mais...on ne voyait paratiquement AUCUNE différence (cliché représentant une maison en pierres ) entre
    les 2 optiques dans les ouvertures moyennes (sauf quelques petits défauts résiduels dans les coins sur le DG.

    Croire que Panasonic a songé au capteur 47 MP pour concevoir son 50/1.4 S Pro, ce n’est pas faux...mais vous oubliez que la plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu’elle a !

    Autrement dit, ce 50/1.4 S Pro représente l’état de l’art de l’optique photographque en 2019 , à savoir très probablement des performances optiques voisines de ce que proposent les concurrents depuis l’avènement des nouvelles formules "Rétrofocus" vers 2013.

    En particulier, je vous invite à consulter le site polonais "Optyczne", qui a testé de nombreux objectifs ultra lumineux , a la particularité de montrer la coma de ces objectifs au centre...et dans les coins.

    Que voit-on sur cet Otus 55mm ? Eh bien, on observe encore des résidus de coma malgré une formule optique "mortelle" : 12 lentilles dont 1 asph. et 6 verres DPA !
    Bien sûr, lorsqu’on compare cet Otus avec un 50/1.2 L EF (avant dernière génération à base de Double Gauss, commercialisé en 2006 ),
    c’est le jour et la nuit. Malgré tout le 50/1.2 L EF est bien meilleur que le 50/1.0 L EF de 1989...lui même meilleur que le 55/1.2 FD non asphérique (Conçu en 1971 :Une horreur pour la nuit !).

    Donc, on verra sans doute encore des défauts résiduels sur un fond de ciel étoilé (Un test épouvantable pour n’importe quel objectif ultralumineux ).
    De temps en temps, Optyczne publie d’ailleurs quelques samples de ciel étoilé réalisé avec un ultralumineux dernier cri (Ce n’est pas le cas du 55 Otus)

    Si vous cherchez une optique HP sur capteur HD (disons 36 MP et au delà ), il vaut mieux chercher une optique qui soit "moyennement ouverte", soit f/2.8 voire f/4.
    Deux références dans cette (rare) catégorie :

    Le 135/2.8 Sonnar Batis (En consultant la MTF, vous comprendrez tout de suite pourquoi il est meilleur que n’importe quel objectif ultralumineux.), et le 135/4 L EF TS-E (en réalité un objectif MF qui ne dit pas son nom).

    Les objectifs HD existent...mais le taux de contraste reste inexploitable s’il tombe à moins de 20%.
    Si un objectif présente une définition de 500 pl/mm à 5%, ça ne sert à rien car le capteur sera incapable de vous les restituer (il faut environ 20% minimum sur un capteur numérique d’après DxO).

    Je vous invite enfin à comparer la MTF d’un 135/2.8 Batis Zeiss avec celle d’un 50/1.4 SL Leica (qui publie les MTF à la fois à PO et dans les ouvertures moyennes et vous verrez que le Leica à 4800 boules se prend la fessée en terme d’homogénéité voire de définition (problème d’astigmatisme sur le Leica).

    PS : À propos de feu André Masson (1921-2011), on ne peut pas le considérer comme un Dieu de l’optique mais il n’est pas si loin des demi-dieux ! Suffit de voir son CV (Ancien Nº2 d’Angénieux et de nombreux brevets attachés à son nom ).

  • Le Summicron 50mm Apo Asphérique à 7400 euros, le meilleur des 50mm ?
    => Voir l’article de « FAE59 » concernant cette optique. Et son merveilleux site.
    FAE59 est l’expert Leica, certainement pas notre pollueur « double Gauss », blablateur de service incompris.

  • Chers commentateurs très savants
    expliquez moi pourquoi les optiques olympus (qui sont calculées pour être optimisées dès la pleine ouverture) sont excellentes voire meilleures que bien des Canonikon dès la,pleine ouverture. En dehors de la taille du capteur qui peut être problématique à partir de 800/1600 iso, n’es-ce pas la un argument sérieux ?
    Autre question : pq acheter un f1,4 lourd cher encombrant si on n’a besoin que d’un f1,8 très largement suffisant ?
    Le mirrorrless n’est il pas sensé nous apporter confort et compacité ?
    EnfIn, panasonic n’est pas leica ou Nikon. Et la se trouve la vraie difficulté pour panasonic de s’imposer -au niveau du prix entre autres- dans la,cour des grands.

  • Consulter le site de Fae59 est un réel plaisir et une belle source d’inspiration.
    Les exposés sont clairs, sans parti pris ni prétention.
    D’excellentes photos illustrent le tout car Monsieur Fae59 n’oublie pas que le matériel est avant tout distiné à réaliser des images.

    Rien à voir avec l’excité de service qui assène ses affirmations jamais démontrées.

  • @36
    MDR !
    Vous oubliez juste un petit détail dans vos "recommandations" : Fae59 est un "agent du gépéou" qui fait la promotion entre autre d’un objectif vendu 10x le prix de ce qui fait actuellement au japon chez
    Nikon (50/1.8 S) ou Sony (55/1.8 Zeiss FE ) ...ET AVEC MOINS DE FLARE !
    Au passage, les capteurs produits au Japon font 42 à 50 MP tandis que le capteur de ce brave Leica M ne franchit toujours pas la barre des 24 MP.Un 50 cron à 7400 boules mériterait bien mieux...

  • C’est de mieux en mieux Eric-p se répond à lui même...
    Le prix du 2/50 Leica est anecdotique, ni pour vous, ni pour moi, etc. Pour les collectionneurs et les amoureux qui ne comptent plus leur argent, ça existe et il ne faut pas dénigrer.
    Et puis, tout n’est pas à mettre en équation, svp explorez le site de FAE59, des images, de la qualité, de l’humilité, du respect, etc....
    En définitive, tout le contraire de ce que vous bavez ici.
    Vous etes un agent un peu spécial. Surtout ne mettez pas le feu à l’immeuble., Sérotonine ?

  • Cher 41
    FAE59, des images ? oui, en quantités et en quantités (dont quelques bonnes images, il est vrai)
    de l’humilité ? je cherche encore
    du marketing pour Leica ? j’espère pour lui que sa rémunération est à hauteur des tarifs de la MMâârque ! (que je dénigre, pour des raisons, on l’aura deviné, tarifaires et non techniques)

  • @39 "Les exposés sont clairs, sans parti pris ni prétention"
    Qualités ignorées d’eric-p.

  • @44
    Humilité = Qui ne se met pas en avant.
    Si vous lisez toute sa prose (oui, je vous l’accorde, c’est complet, riche , dense et donc long, voire lourd, pour qui n’est pas un aficionados de la marque) vous constaterez que ce monsieur reste simple et aime faire partager, parfois convaincre, en tout cas c’est plaisant, bien rédigé, argumenté.
    Peu de statistiques, peu de chiffres, le minimum, mais du vécu, de l’esthétisme, de l’amour, je dirais même de l’humanisme dans ses clichés.
    J’ai déjà correspondu avec ce monsieur et ai toujours obtenu une réponse, une appréciation, un point de vue au sujet d’une demande précise de ma part. Bref, vous n’êtes pas tenu d’aimer Leica, mais dire qu’il serait « rémunéré » c’est sans fondement, assurément c’est un bel ambassadeur pratiquant.
    Si vous en avez le temps et la patience, explorez le site de FAE59 et vous aurez la réponse à votre interrogation.
    Ah oui, c’est moi qui ai parlé en premier de FAE59 et non FAE59 qui aurait tenté de placer son produit, donc pas de confusion...
    Finalement, si Eric-p est si compétent qu’il le proclame himself, où est son site ? Son manuel ? Son livre ?
    Je crains qu’il soit trop tard.

  • @47
    Je n’ai pas besoin de site, de livre,etc...pour me justifier. J’ai déjà eu largement le temps de me justifier, non ?
    Il existe des tas de documents, de sites et de livres que je vous recommande de potasser car ce n’est pas le cas pour vous, semble-t-il.
    En ce qui concerne le fameux 50 cron asph, je me répète : La concurrence fait au moins aussi bien pour 10x moins cher.
    Les photos qu’a réalisées fae59, il aurait très bien pu les faire en mieux avec du matos made in japan.
    Le temps où Leica brillait sur le terrain des optiques est révolu. Il faudrait peut-être vous mettre à la page...

  • Cà oui, vous vous répétez.
    Vous ne cessez de répéter, répéter, répéter, répéter, répéter, répéter, répéter, répéter, répéter, répéter, répéter, répéter, répéter, répéter, répéter, répéter, sans jamais rein démontrer et toujours avec la même arrogance.

    eric-pot de colle, raz le bol !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • A Eric-p, notre illustre double Gauss,
    Effectivement le ridicule ne tue pas...Quelle suffisance !
    Vous savez tout des autres, tout de la photographie, et par conséquent, vous avez le bon matériel japonais, pour faire les meilleures photos car, seul, vous auriez la connaissance confuse des gens qui veulent se rendre intéressant. Pathétique.
    Pas besoin de votre recommandation, j’ai un Summilux de 50, un 1,4/50 Canon et même un Smarphone.
    Je discerne assez bien la différence obtenue sans les chiffres que vous semblez vénérer.
    La photographie, c’est tout le contraire, cela signifie : "écrire avec la lumière".
    Il est donc question de projet, de composition, de style, de couleur, d’émotion, d’instant, d’humanité, etc. Tout ce que vous semblez oublier. On se fout, double Gauss, de vos appréciations chiffrées, de votre conditionnel, de vos doutes, de vos propos sectaires et de vos approximations perdues dans des réponses sans fin...
    Croyez le ou pas, un livre signé Eric-p manque à ma collection !
    Cela demandera un gros effort de synthèse, mais avant tout, il vous faudra trouver un Editeur ainsi qu’un rédacteur pour L’Avant-Propos (Bon courage à eux).
    Allez double Gauss, je me gausse ( :>)))

  • @50
    Au cas où vous n’auriez pas encore remarqué, on se fiche totalement de vos états d’âmes qui sont totalement HS comme d’habitude.
    J’apporte ici un certain d’informations susceptibles d’intéresser certains lecteurs.
    Si ce que je raconte ne vous intéresse pas, vous passez votre chemin. C’est assez simple, non ?

  • 51
    N’inversez pas les rôles et courez jouer avec vos semblables.

  • >>>>51
    Finalement vous vous enfoncez davantage dans la médiocrité.
    Explorez le site de FAE59 et vous apprendrez (ou pas) comment rester humble, mais passionné.
    Pas du galimatias à la Eric -pfuitttt !!!....