Tout savoir pour réaliser, optimiser et diffuser ses photos

Panasonic Lumix S 70-200 mm f/4 Pro OIS : zoom télé stabilisé

01/02/2019 | Benjamin Favier

Ce zoom téléobjectif forme un duo complémentaire avec le S 24-105 mm f/4, annoncé simultanément. Pourvu de la stabilisation optique OIS, il investit la gamme Pro, parmi les optiques Lumix S.

Présentation

Nous nous en doutions, lorsque Panasonic a dévoilé les maquettes de son trio d’optiques. Les dimensions laissaient à penser qu’il ne s’agissait pas d’un zoom à f/2,8 constant. Restait à savoir si l’ouverture ne serait pas glissante (f/2,8-4), à l’instar de ce que propose Panasonic avec son trio de zooms Lumix G 8-18 mm, 12-60 mm et 50-200 mm… et Leica, avec son 90-280 mm f/2,8-4 en monture L, pleinement compatible avec les S1/S1R.

Fin du suspense. Voici le Lumix S 70-200 mm f/4 Pro OIS. Contrairement au Lumix S 24-105 mm f/4 OIS, ce zoom a droit à un S rouge (gris sur le transstandard), signe d’appartenance à la série d’objectifs professionnels, contrôlés par Leica, comme c’est également le cas de certains modèles, parmi les optiques Lumix G pour Micro 4/3 (dont le trio à f/2,8-4 cité plus haut). Ce modèle repose sur une construction en métal, agrémentée de joints d’étanchéité. Il accuse 985 g sur la balance sans le collier de pied – compatible avec la norme Arca Swiss – que Panasonic a eu la bonne idée d’inclure dans la boîte.

Le passage de la mise au point (distance minimale de 92 cm à toutes les focales) s’effectue via un embrayage assurant le coulissement la bague de mise au point vers l’arrière, dévoilant une échelle des distances. Contrairement à ce que propose le 24-105 mm, pas de targette Lock pour bloquer une focale. On note aussi que le système de stabilisation OIS ne comporte pas plusieurs modes : tout passera par le boîtier, également pourvu d’un système sur cinq axes. Ce zoom est d’ailleurs compatible avec la technologie Dual IS 2, pour combiner stabilisations mécaniques et optiques. Par ce biais, Panasonic revendique un gain de six vitesses.

La formule optique comprend vingt-trois éléments (un verre asphérique, un UED, trois ED et un UHR) répartis en dix-sept groupes. Le diaphragme circulaire comporte neuf lamelles. Les amateurs de filtres noteront un diamètre identique à celui du 24-105 mm : 77 mm. Le Lumix S 70-200 mm f/4 Pro OIS sera commercialisé courant mars, au prix de 1 899 €. Courant 2019, un 70-200 mm f/2,8 va investir la gamme Lumix S, très certainement dans la gamme Pro.

- Le site de Panasonic

Fiche technique

  • Prix : 1 899 €
  • Type : zoom téléobjectif 24 x 36
  • Focales : 70-200 mm
  • Monture : Leica L
  • Formule optique : 23 éléments (1 asphérique, 1 UED, 3 ED, 1 UHR) en 17 groupes
  • Bague de mise au point : oui
  • Protection tout temps : oui
  • Motorisation : oui
  • Stabilisation : oui (compatible Dual I.S. 2)
  • Ouverture maximale : f/4
  • Ouverture minimale : f/22
  • Diaphragme : 9 lamelles circulaire
  • Distance minimale de mise au point : 92 cm
  • Pare-soleil : oui
  • Diamètre du filtre : 77 mm
  • Dimensions (L x ø)  : 179 x 84,4 mm (sans collier de pied)
  • Poids : 985 g (sans collier de pied)

Cet article vous a plu ? Notez le et partagez le sur les réseaux sociaux !



Commenter cet article

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Messages

  • Belle présentation sur le papier, mais là aussi, le prix est très élevé pour un f/4 par rapport à la concurrence, d’autant que les modèles équivalents de Canon et Nikon sont absolument excellents ... et nettement moins chers (!)

  • Pas certains que les modèles cités soient excellents avec 47 Mpxl, attendons les tests avant de se prononcer sur le prix...qui doit être aussi fonction de la qualité !

  • On ne doit pas s’etonner du prix quand on con ;ait déjà la politique de prix panasonic pour le m43. C’est sans doute une des raisons qui a poussé panasonic à s’allier avec Sigma en espérant que panasonic ne souffre pas du même syndrome que Sigma, la gigantique aiguë qui pousse ce fabricant à nous pondre des poids et haltères d’au moins un kilo...

  • @ JMS : pour être objectif, j’ai oublié que le collier de pied est optionnel chez Canon/Nikon (+ 100€ ?), alors qu’il semble être standard sur ce modèle ... et avec un beau montage Arca en prime.

  • @4 PhilippeC : Pour être totalement "objectif", il eût fallu préciser que le prix du collier gracieusement "offert" par Pana est largement dépassé par la différence de prix.

    Le niveau tarifaire élevé choisi par Pana est une vraie déception. Je pensais trouver plus abordable que Canon. Et, oui, il m’arrive aussi de penser porte-feuille. Et pendant la mise-en-place du prélèvement à la source, je m’aperçois que Canon nous prépare un Canon "Gilet Jaune" EOS-RP. Un S10 plus raisonnable est-il aussi prévu pour le bon peuple ?

  • @5. C’est bien ce que j’ai écrit en @1 : les 2 objectifs Canon et Nikon sont à 1400-1500€, si on rajoute les 100€ "astronomiques" qu’ils demandent pour leur collier (sans interface Arca), cela fait quand même 300-400€ de différence pour le Panasonic ... c’est quand même énorme !

  • Et le Canon va être difficile à battre, vu le test de JMS publié en octobre 2018 (même sur un boitier 30 Mpx).

    NB : apparemment, on ne peut plus maintenant mettre de lien web dans nos réponses ... même quand on pointe sur MDLP (!) : lemondedelaphoto.com/TEST-Canon-70-200-mm-f-4-L-IS-USM,14955.html

  • Le collier Nikon RT-1 est à 229 € chez Digit-Photo Metz et le NIKON 70-200mm f/4 AF-S G ED VR à 1379 €, soit un total de 1608 €.

  • @JMS
    Les 70-200/4 sont devenus des "ponts-aux-ânes" pour les opticiens.
    Même le plus modeste en possède un dans son line-up (Au hasard : Tokina), et il marche très bien.
    La spécificité du produit se joue aujourd’hui sur des détails : La MAP mini, le vignettage, la finition, l’efficacié de la stabilisation, la rapidité de l’AF, ...le SAV (!),etc...

    De ce point de vue, le Panasonic offre plusieurs spécifité susceptibles de convaincre les plus difficiles :

    - À priori, un moindre vignettage (à confirmer toutefois !) car la lentille semble plus importante que sur les modèles de la concurrence (D=65mm env.) Vs 55mm pour le Canon...
    Panasonic assume apparemment les 200g de surpoids.

    - La qualité de la stabilisation duale que les concurrents ne possèdent pas encore.

    Les courbes MTF revendiquées par Panasonic sur ce zoom (qu’on trouve apparemment uniquement sur le site japonais de la marque) revendiquent une MTF >90% sur tout le champ, que ce soit à 70mm ou 200mm.
    J’ai envie de dire : C’est bien !
    Mais, la lessive qui lave plus blanc que blanc, c’est quoi ???
    Je suis donc un peu perplexe sur la capacité de Panasonic à pouvoir séduire une clientèle qui a déjà tout ce qui faut ailleurs. Chacun jugera...

    Pour ce qui est du piqué, un 70-200/4 LIS II tient la roue sur un capteur 50 MP.
    Ma main à couper que les autres aussi !
    En cherchant la " petie bête", ces 70-200/4 doivent bien avoir quelques petits défauts (La MTF officielle de Canon montre de l’astigmatisme résiduel que vous n’avez pas remarqué dans votre test sur 5D IV.
    Et dans la "vraie vie" (les photos courantes), personne ne remarquera la différence...

    C’est tellement vrai que Canon doit se déchirer les synapses pour proposer un 70-200/4 L RF qui soit spécifique par rapport aux 70-200/4 "courants"(en particulier ceux issus des "piranhas").
    Les derniers brevets déposés par Canon suggèrent qu’ils travaillent sur un 70-200/4 LIS RF qui sera significativement plus compact et léger que les produis concurrents à défaut d’avoir un piqué mirobolant.
    D’ailleurs, Canon semble se montrer beaucoup plus "radin" sur les verres spéciaux...